Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » 1er pilier paléo » Le guide complet sur les fringales

Le guide complet sur les fringales

Posté par julien le 20 juillet 14 Commentaires

La fringale est cette faim subite et plus ou moins forte et incontrôlée qui vous pousse à manger.

Et qui dit fringale dit souvent grignotage. Car lorsque vous avez une fringale, vous vous mettez rarement à table pour prendre un repas complet.

Avec la quantité de produits industriels disponibles, les grignotages sont plus faciles que jamais.

Et paradoxalement, n’entendez-vous pas constamment d’arrêter de grignoter, de manger gras, salé ou sucré ?

Le fait est que beaucoup de monde grignote, vous n’êtes pas seul. Seulement certains en payent le prix avec leur silhouette et leur santé.

De plus le grignotage est connoté négativement, ce qui a un impact d’autant plus néfaste sur votre estime de vous.

Vous allez découvrir les raisons de vos fringales. Pourquoi vous avez constamment faim. Mais aussi pourquoi, sans avoir faim, vous avez envie de grignoter.

Au sommaire:

Que sont les fringales?

La fringale est cette faim subite et plus ou moins forte et incontrôlée qui vous pousse à manger.

Les fringales apparaissent surtout lors d’un changement d’alimentation, que ce soit pendant un régime temporaire pour perdre quelques kilos superflus, ou lorsque vous faites la transition vers une alimentation définitive, comme le régime paléo.

La fringale est un message de non satiété que vous envoie votre corps, car il n’est pas encore habitué à vos nouvelles habitudes alimentaires.

Mais les fringales apparaissent aussi à un moment de la vie où le stress, l’inquiétude ou la baisse de moral refont surface.

La solution immédiate pour assouvir ces fringales est de remplir son estomac, mais ça ne change pas le problème sous-jacent : quel est-il ?

La raison principale de vos fringales est que vous avez un désordre hormonal qui dérègle le fonctionnement normal de votre corps.

Les hormones sont les messagers qui permettent aux cellules de votre corps de communiquer, que ce soit pour le fonctionnement de votre cerveau, du stockage de votre gras ou de la régulation de votre faim.

Et tout ce système complexe est facilement perturbé par l’une des causes suivantes.

Les deux principales causes des fringales

Le facteur psychologique

La première cause est d’ordre psychologique.

Vous avez cette envie compulsive de grignoter quelque chose. C’est votre cerveau le coupable, conditionné par vos habitudes de vies.

Bien souvent il s’agit d’un réflexe, ou d’une idée fixe (lorsque ce n’est pas une certaine addiction au sucre).

L’idée fixe, c’est ce sentiment incontrôlable. Vous ne pensez qu’à ce qui se trouve dans votre placard. Ça vous obsède littéralement, vous avez le sentiment de manque, vous entendez ce gâteau crier votre nom. Vous craquez même si vous savez que ça ne vaut pas le coup.

Vous pouvez aussi grignoter par réflexe. Par exemple la petite barre chocolatée recouverte de caramel que vous prenez toujours en regardant votre film du soir.
Votre petit gâteau qui accompagne toujours votre café, celui terminant votre repas du midi.

Ou lors de votre goûter. Ce dernier n’est absolument pas nécessaire, mais c’est un rituel chez vous, qui vous rappelle surement votre enfance. Et vous ne voulez surtout pas vous priver de ce réflexe conditionné.

Quoi qu’il en soit, une fois que vous avez craqué, vous avez ce sentiment de dévalorisation. Vous vous dites que ça ne vaut plus la peine de faire des efforts.

Et bien non, vous avez le droit de craquer!!! Vous avez le droit à l’erreur, vous êtes humain. Seulement il faut apprendre à ne pas faire n’importe quoi, faire preuve de courage et persister dans sa démarche.

Et vous allez apprendre comment faire dans la suite.

Le facteur alimentaire

Outre l’aspect psychologique, la principale cause de vos fringales est votre alimentation.

Le type d’alimentation recommandé par les sociétés « modernes » est une des facteurs les plus sous estimés dans la dégradation de la santé.

Voyons quelques aspects d’une alimentation moderne, recommandée par les autorités, et qui ont un impact négatif sur votre santé, provoquant entre autres vos fringales.

Trop de glucides

Les apports en glucides doivent être compris entre 45 % et 65 % des calories quotidiennes.

Les « féculents » sont à prendre à tous les repas.

Vous devez manger tous le temps pour avoir une glycémie constante dans le sang (attention à l’hypoglycémie si vous ne prenez pas de petit déjeuner).

Vous connaissez sans doute ces recommandations. Cela fait des glucides votre source principale d’énergie.

Le problème, comme vous allez le voir par la suite, c’est que non seulement cela provoque vos fringales, mais en plus cela vous fait grossir.

Cela n’a pas toujours été le cas. Les glucides ont été recommandé comme source d’énergie principale uniquement pour remplacer celle que votre corps privilégie naturellement : les graisses.

La chasse aux graisses

C’est bien connu, les graisses sont un mal absolu qui causent des maladies cardiovasculaires (et en plus elles font grossir).

Si vous cherchez bien sur internet, vous ne trouverez aucune étude qui soutient ces « vérités ».

La population américaine n’a cessé de diminuer sa consommation de graisse depuis 1975: cela n’a pu empêcher une explosion des problèmes d’obésité, de maladies cardiovasculaires, de diabètes, de cancers…

Au contraire, les graisses sont essentielles à votre santé.

Quelles soient saturées, mono-insaturées ou poly-insaturées, toutes sont nécessaires. Elles sont présentes dans toutes vos cellules, vos systèmes nerveux, vos hormones …

Si vous avez des graisses superflues, ce n’est pas dû à votre consommation de gras, comme vous le verrez ensuite.

Des produits industriels

Dans nos sociétés modernes, tout est fait pour que nous n’ayons plus à nous prendre la tête pour manger. Des plats tout prêt à consommer, parfois il suffit juste de les réchauffer.

Le prix de cette facilité se paie aussi avec le dérèglement de votre santé.

Les produits industriels sont ionisés pour assurer la stabilité du produit (pas de microbes, pas de pourrissement), ce qui appauvrit en nutriments les aliments. Ils contiennent aussi des conservateurs, certains contiennent des pesticides.

Et parfois le produit n’a rien à voir avec son prétendu contenu (vous vous souvenez des lasagnes au bœuf, qui contenaient en fait de la viande de cheval?).

Au final, votre corps est moins bien nourri, le renouvellement de ses cellules est moindre, votre corps est sujet aux dysfonctionnements (comme les fringales), qui sont d’autant plus accentuées par votre sensibilité à des produits non naturels, chimiques, qui se retrouvent dans votre assiette suite aux traitements industriels.

Acheter des produits industriels est presque devenu un réflexe tant ils sont présents, faciles d’accès et d’utilisation.

Pourtant, c’est une habitude qui met votre santé en danger sur le long terme.

Pour tout produit industriel, vous pouvez avoir l’équivalent naturel, et donc une meilleure qualité. C’est donc meilleur pour votre santé.

Et attention aux idées reçues, ce n’est pas parce que c’est plus sain que c’est plus cher. Mais là aussi il faut savoir comment faire.

Conclusion

Vous connaissez maintenant les 2 grandes causes de vos fringales.

Que vous soyez concerné par une de ces causes (ou bien les deux), attaquer ce problème n’est pas facile et demande bien plus qu’un article de blog.

Si vous voulez aller plus loin, si vous voulez vraiment vous débarrasser de vos fringales, alors jetez un oeil au programme anti-fringales.

Vous y découvrirez notamment quels sont les 2 coupe-faim naturels ainsi que la formule « magique » anti-fringales.

Non seulement vous en apprendrez plus sur vos ennemis, mais vous aurez toutes les solutions pour vaincre vos fringales durablement et sans souffrir de la faim.

14 réponses à “Le guide complet sur les fringales”

  1. anne dit :

    Cet article est on ne peu plus vrai. Dit en quelques mots, ce texte cible les causes principales. Il faut savoir aussi que si on est en carence alimentaire, notre organisme, malgré une pléthore d’aliments, réclamera à manger jusqu’au moment où il retrouvera un équilibre nutritionnel.

    On a faim! On a tout le temps faim!

    Une vitamine manquante, par exemple, peut ralentir le travail de nos enzymes ou trop peu de zinc nuira au métabolisme, un déséquilibre au niveau des lipides empêchera la digestion efficace des graisses etc, etc… Faire un check up en vaut la peine car parfois, il suffit d’un petit rien pour relancer la machine.

    Bien à toi, Julien et encore merci pour ces articles dignes d’intérêt car très justes.

    Anne

  2. Christine dit :

    Bonjour Julien,

    Bonjour Julien.

    En ce qui me concerne je suis très très découragée.
    Je ne arrive pas à maigrir du tout.
    J’ai tout essayée même le paleo qui me plaisait, rien rien du tout ne marche sur moi surtout depuis que je suis ménopausée.
    Ma dernière chance est de me laisser grossir de plusieurs kilos et de demander de me faire opérer de l estomac.
    Désolée tout le monde n’a pas la chance de rester mince.
    Bonne soirée Christine.

  3. Sandrine dit :

    Merci Julien pour cet article, c’est vrai qu’on voit que tu connais bien le sujet…
    Et pour répondre à Christine, juste avant, car ça fait mal au cœur ce genre de témoignage… As-tu essayé Christine d’arrêter complètement le sucre ? Beaucoup de témoignages de personne avec expériences similaires vont dans ce sens…

  4. Manou dit :

    Réponse à Christine.
    Ménopausée aussi, je n’arrive à contrôler mon poids que de la façon suivante : dès que j’ai repris 2 kg, je supprime totalement sucre, féculents, viandes, alcool et diminue drastiquement les graisses pendant quelques jours, ça suffit à les reperdre (je ne mange habituellement pas de produits laitiers, ni de gluten). En gros, je ne mange plus que : essentiellement grosse salade de crudités (avec 2 cs d’huile et, quand j’en ai, graines germées ou jeunes pousses), poisson poché-citron, oeufs (2 ou 3 par jour). Le soir soupe de légumes ou légumes cuits ou crudités. Seuls fruits : un peu de melon, pastèque, 1/2 pomme ou baies en dehors des repas. Petit déj : rien, 2 oeufs ou quelques amandes si j’ai vraiment faim, avec thé vert.
    J’ai fait une fois ce régime plus longtemps, car je n’ai pas faim en le faisant, j’ai perdu 12 kg. Je ne me suis pas sentie fatiguée en le faisant, au contraire.
    Bon courage

    • julien dit :

      Bonjour Manou

      Merci de partager ton expérience

      tu dis diminuer drastiquement les graisses, mais lesquelles?
      car en consommant oeufs et poissons, tu en as toujours (des bonnes je te rassure :-))

      • manou dit :

        Bonjour Julien,
        Je parle des graisses ajoutées, bien sur qu’il y en a dans oeufs et poissons, mais ce sont de bonnes graisses en quantité assez limitée. Je n’ajoute que de l’huile vierge bio, olive en général ou mélange olive-noix, 3 cuil. à soupe max, avec crudités et légumes.

  5. Christine dit :

    Bonjour,

    Merci pour vos réponses je vais reprendre courage grâce à vous tous.
    Je suis bientôt en vacance, je vais pouvoir m’occuper un peu plus de moi. Çà
    compte toute l’année tous les jours il faut, s’occuper de sa famille en plus je suis assistante maternelle avec les goûter des enfants, c’est difficile de ne pas craquer.
    Je passe beaucoup de temps dans la cuisine.
    Je vais réfléchir bien étudier ce que vous m’avez proposé et me faire un planning aussi bien pour ma famille et pour les enfants comment mieux faire à manger et mieux bouger.
    Je vous souhaite à tous de bonne vacance et une bonne santé.
    Merci

  6. Christine dit :

    Bonjour,

    Je viens d’avoir des résultats de prise de sang. Enfin on vient de se rendre compte que j’ai un début d’insuffisance rénal. Donc je pouvais bien me priver de nourriture et ne pas maigrir.
    Depuis mes 49 ans je dis, que je gonfle, personne ne me croit. Maintenant je vais allez sur d’autre pistes. Pas boire trop de diminuer de beaucoup la viande et faire d’autre recherche pour éviter les médicaments.
    Donc je fais une bonne rétention d’eau les reins ont du mal à éliminer les déchets et l’eau.
    Je vous souhaite une bonne journée si vous avez des tuyaux sur le sujet ça m’intéresse.
    Christine

Laissez un commentaire