Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » 1er pilier paléo » Le guide complet de l’alimentation paléo

Le régime paléo est de plus en plus célèbre (mais aussi décrié, sans doute à cause de son efficacité).

Internet regorge d’articles qui présentent succinctement le régime paléo, et les informations ne sont pas toujours exactes.

Afin d’éviter d’apprendre un peu partout n’importe quoi, voici le guide complet de l’alimentation paléo.

Ayez les bonnes informations sur votre destination paléo

Ayez les bonnes informations sur votre destination paléo

Au sommaire:

Le paléo n’est pas un régime

Pourquoi alimentation et pas régime? Le mot « régime » est trop connoté perte de poids. De plus, un régime est appliqué un temps puis abandonné lorsque les résultats sont obtenus.

L’alimentation paléo, même si elle permet de perdre beaucoup de graisse (en fait elle supprime la graisse superflue), ne doit pas être utilisée comme régime, c’est à dire de manière temporaire.

Car tout comme les autres, une fois que vous l’arrêtez et que vous reprenez vos mauvaises habitudes alimentaires, les kilos et autres signes de mauvaise santé réapparaissent.

L’alimentation paléo est donc à pratiquer au quotidien si vous voulez obtenir des résultats durables.

Cependant, rien ne vous empêche de vous faire plaisir de temps en temps. Au contraire, c’est une recommandation si vous voulez tenir sur le long terme.

Vous n’avez pas à craindre les petits écarts « calculés », car les résultats sont apportés par les habitudes (le régime paléo au quotidien) et non pas par les exceptions (1 ou 2 petits écarts hebdomadaires).

Pourquoi le paléo fonctionne (et est sans danger)

Il soigne votre corps

Votre corps fonctionne mal parce qu’il est gêné par quelque chose. L’alimentation paléo retire tous les perturbateurs potentiels pour redonner sa liberté à votre corps, le libérant de ses graisses, de sa fatigue, de ses maladies.

La majorité des problèmes passent par un mauvais fonctionnement de l’appareil digestif. Que ce soit :

l’alimentation joue un rôle important.

Les aliments paléo respectent votre système digestif, ils permettent à votre corps de fonctionner normalement :

  1. en retirant les aliments néfastes
  2. en donnant les aliments qui permettent de construire et régénérer votre corps

Il est toujours utilisé au quotidien

Parmi les arguments en faveur de cette alimentation, celui le plus avancé concerne sa pertinence, c’est à dire que c’est l’alimentation qui a prévalu depuis 3 millions d’années, jusqu’au début du néolithique, soit plus de 99% de l’existence de l’humain.

Même s’il existe des objections (on ne peut pas avoir la même nourriture qu’il y a des milliers d’années, l’homme s’est adapté génétiquement, etc…), alors que dire des peuples qui mangent paléo actuellement.

Le régime paléo n’est pas nouveau, et il ne revient pas sur le devant de la scène, car il n’a jamais disparu.

Des peuples de chasseurs-cueilleurs vivent paléo à l’heure actuelle. Et ils jouissent d’une excellente santé.

Cela n’a rien à voir avec la génétique : lorsque certains membres quittent leur famille pour la ville et adoptent une alimentation moderne, ils voient aussi leur santé se dégrader.

L’alimentation paléo est saine et naturelle, il n’y a rien de dangereux là dedans (à part pour les industriels).

Les aliments paléo

Manger paléo c’est manger des animaux

Des animaux de la terre (viande rouge, volaille, œufs) et des animaux de l’eau (poissons, fruits de mer).

Tout comme nous, ces animaux doivent avoir vécu paléo. La qualité de leur viande est le reflet de leur vie, de comment ils ont mangé et bougé.

De même que nous ne sommes pas adaptés à manger des céréales, les bœufs ne le sont pas non plus, et il vaut mieux privilégier ceux qui ont eu leur fourrage.

Pensez au saumon bien musclé qui remonte son torrent et à celui qui tourne en rond dans sa piscine, lequel aura la meilleure chair?

Pensez au poulet confiné en batterie, et à celui qui picore en toute liberté : lequel produira un meilleur œuf?

La qualité est une question indispensable.

Manger paléo avec de la bonne viande

De belles côtes de bœuf bien paléo

Contrairement à ce que vous avez pu lire, ou ce que le terme « régime du chasseur » laisse supposer, l’alimentation paléo n’est pas un régime de viande.

C’est l’alimentation du chasseur certes, mais celle du cueilleur également.

(Re)lisez l’article sur la pyramide alimentaire paléo : le régime paléo repose sur les légumes, pas la viande.

Cependant, la viande apporte des nutriments essentiels que vous ne pourrez pas trouver ailleurs. Si vous n’aimez pas la viande (la viande rouge), qu’en est-il des oeufs, du poisson?

C’est une piste à considérer sachant que vous n’avez pas besoin d’en consommer tous les jours. Surtout que des apports corrects en vitamine B12 ne peuvent se faire qu’avec des produits issus des animaux.

Manger paléo c’est manger des végétaux

Les légumes

Les légumes sont à volonté. Gorgés d’eau, de vitamines et de minéraux, préférez la consommation crue ou une cuisson à la vapeur. Ce n’est pas pour autant qu’on se privera d’une bonne ratatouille maison.

La qualité est encore quelque chose d’important. Tout comme pour la viande, les critères de sélection sont le goût et la texture de l’aliment. Ceci est très important.

En mangeant paléo, vous revenez aux aliments bruts, sans édulcorants. Il faut que ceux-ci aient bon goût pour les apprécier et donner du sens à votre action (et oui ! une tomate peut avoir du goût, vous pouvez même en trouver dans votre grande surface préférée).

Manger paléo, des légumes et des fruits

Le fruit de la cueillette paléo

Les fruits

Les baies (fraises, framboises, mûres, myrtilles, cerises…) sont à privilégier. Vous pouvez aussi manger des pommes (ne vous limitez pas à la golden, d’autres variétés pourront émerveiller vos papilles, testez), abricots, oranges, kiwi et de manière générale tous les fruits modérément sucrés.

Les fruits au goût très sucré sont à manger avec modération (ne vous gavez pas d’une dizaine de bananes par jour).

Consommez de préférence le fruit entier (le smoothie maison en fait partie) plutôt que son jus (attention aux bouteilles vendues 100% jus avec du sucre ajouté, la encore, rien ne vaut un jus maison dont vous avez sélectionnés les fruits)

Si vous voulez ajouter plus de vitamines et de minéraux dans votre alimentation, il vous faut consommer plus de légumes et de fruits.

Mais cela demande également de digérer les grandes quantités de fibres qui vont avec.

Jetez un oeil à cet article pour obtenir facilement plus de vitamines et minéraux issus de légumes.

Manger paléo c’est manger de bonnes graisses

Dans la conscience populaire récente (ce n’était pas le cas au début du 19e siècle) les graisses sont le mal absolu.

Pourtant elles sont absolument nécessaires à votre santé.

Les seules graisses qui ont la faveur de la presse mainstream sont les acides gras polyinsaturés oméga 3. Mais dans les articles les concernant, il manque toujours une information importante.

Car l’important est d’avoir un apport en graisse avec un bon ratio omega3 / omega6.

Pour améliorer ce ratio, il vous faut augmenter les oméga 3 (viandes, poisson, oeufs) et baisser les oméga 6 (produits industriels, huiles végétales : hors olive et avocat).

Même si certaines plantes contiennent une grande proportion d’oméga 3 (graine de chia, de lin, colza), le type d’oméga 3 contenu (ALA) n’est que très peu converti par l’organisme en omega 3 utile (DHA, EPA). Alors que viandes et poissons contiennent les « bons » types d’oméga 3.

Parmi les végétaux : noix, amande, noisette, noix de macadamia, noix de pécan, avocat, olive, fèves de cacao, noix de coco cru sont autant de produits apportant de bonnes graisses, à manger en quantité modérée.

Pour les assaisonnements et desserts paléo, les huiles d’olive et de noix de coco, le beurre d’amandes et de noisettes sont excellentes.

Pour résumer

Pour avoir un autre aperçu de l’alimentation paléo, vous pouvez jeter un oeil à la pyramide alimentaire paléo.

Ce qui n’est pas paléo

Tout le reste :-), avec entre autres :

  • tout produit sucré
  • tout produit laitier (lait, fromage, yaourt…)
  • les céréales : blé, orge, avoine, seigle, maïs, riz et leur dérivés : farine, pâtes, gâteaux, pain, brioche, pizza
  • les légumineuses : soja, haricots, lentilles, arachide/cacahuete…
  • tout produit industriel (contenant du vrai/faux sucre, trop de sel, du gluten) : soda, plats préparés, junk food, chips… la liste est sans fin.

N’ayez pas peur! Cela semble beaucoup mais en fait si vous analysez bien votre alimentation, vous devez sans doute manger la même chose la plupart du temps.

Donc au final, vous ne changez pas tant d’aliments que ça.

De plus, pour tenir sur le long terme, vous pouvez vous faire plaisir avec un produit non paléo de temps en temps.

En fait tout est question de quantité. Relisez la partie de cet article pour faire la part des choses.

La qualité des produits

Vous pouvez faire le paléo en 2 temps:

  1. d’abord vous manger des aliments paléo « sur le papier », sans faire attention à la qualité
  2. ensuite vous montez progressivement en qualité

La qualité c’est quoi? C’est la façon dont a été produit ce que vous mangez.

Les animaux doivent avoir vécu en liberté, mangé leur nourriture naturelle (pas de céréales), pas subi de traitements chimiques ou hormonal.

Les végétaux ont dû pousser sans pesticides, sans pollution.

Votre huile doit être extraite à froid. Avec des procédés mécaniques, sans surchauffe.

C’est cette notion de qualité qui peut faire reconsidérer les produits laitiers dans l’alimentation paléo.

La qualité, c’est le respect envers la vie du produit (qu’il soit végétal ou animal).

Les dangers du régime paléo

La toile contient beaucoup de pages mettant en garde contre le régime paléo. Ceci est assez cocasse étant donné que des milliers de personnes à travers le monde sont en rémission de leur maladie après avoir adopté le régime paléo.

Voici les dangers paléo les plus communs qui n’ont pas lieu d’être.

Risque de carence en calcium

Ne pas consommer de laitages est un danger pour les os. Pourtant les produits laitiers ne sont consommés par l’espèce humaine que depuis 10 à 12 000 ans et pas pendant les millions d’années précédentes.

Les recherches anthropologiques relèvent de rares cas de fractures ostéoporotiques au Paléolithique.

En revanche leur incidence augmente considérablement après la transition agricole, au Néolithique.

Pour en revenir au chasseurs-cueilleurs contemporains, comme les Aborigènes, les fractures du col du fémur sont très peu répandues.

Pour en savoir plus sur le lait et l’ostéoporose, voir l’article sur le livre de Thierry Souccar

Risque de cholestérol

La supposée prépondérance de viande dans le régime laisse supposer une hausse du cholestérol.

Comme vous l’avez vu, le régime paléo repose sur les végétaux. Mais induire que consommation de viande = hausse du cholestérol est fallacieux sans étude sérieuse.

Toujours en s’appuyant sur les études des chasseurs cueilleurs du présent, les valeurs de pression artérielle et de cholestérol sanguin sont extrêmement favorables, tout en ayant une alimentation dont la part animale monte jusqu’à 68% des calories.

Le manque de vitamine D

Associé à la non consommation de laitages, les paléovores seraient en carence de vitamine D.

Grosse erreur. Car sous les latitudes du nord de l’Europe (la France en faisant partie), c’est quasiment toute la population qui est en carence.

Car la majeure source de vitamine D est… nous-même, notre corps produit la vitamine D nécessaire au contact des rayons du soleil avec la peau.

Le manque de fibres

Essentielles pour la digestion et la santé de nos intestins, les fibres sont absentes du régime paléo car on supprime les céréales.

En regardant la base de la pyramide paléo – les légumes – je me demande si ces derniers contiennent bien des fibres.

Je vais demander à un nutritionniste bien médiatique.

La faible espérance de vie au paléolithique

« Oui mais au paléo, les gens mourraient à 30 ans! »

Et alors? Serait-ce dû à ce qu’ils mangeaient? Ou alors à leurs conditions de vie, comme les prédateurs, les chutes (et l’absence d’assistance et de chirurgie)?

Les peuples qui vivent vraiment paléo de nos jours ont une espérance de vie similaire à nos sociétés « développées », sauf que leurs personnes âgées sont en bien meilleure santé.

C’est difficile et monotone

Plus une objection qu’un vrai danger, si le régime paléo est monotone, c’est de votre faute.

Quant à sa difficulté, il vous suffit d’essayer. Des milliers de personnes s’en sortent facilement, pourquoi pas vous?

Conclusion

Le régime paléo est une alimentation simple et naturelle. Il consiste à se nourrir des produits que l’on trouve naturellement, sans intervention humaine.

Les meilleures preuves de son efficacité (et de son innocuité) sont les peuples vivant encore paléo, et qui jouissent d’une santé éclatante.

Evidemment de nos jours il est impossible de reproduire exactement une vie de chasseurs-cueilleurs lorsqu’on vit dans un pays « développé ».

Mais même sans ça, vous pouvez considérablement améliorer votre vie en adoptant quelques principes.

Si vous supprimez seulement les produits industriels (en gardant tout le reste) que vous remplacez par leurs équivalents sains, vous allez obtenir des résultats.

Commencez par un petit pas, puis enchainez avec un autre….

Et si vous voulez vraiment vous faciliter la tâche, les fiches recettes paléo sont faites pour ça.

82 réponses à “Le guide complet de l’alimentation paléo”

  1. Nathalie dit :

    Bonjour
    Je mange Paléo depuis plus d’un an et je vis à Sydney. Je suis rentrée en France pour 2 semaines, et j’ai réalisé que manger Paléo à Sydney était différent de manger Paléo en France, au sens ou on ne trouve pas les mêmes produits. Je serais curieuse de savoir quels sont vos aliments « de base » en tant qu’adeptes du régime Paléo ?
    Ici, j’ai pas mal de choix en matière de légumes bio (l’avocat, le pumpkin et la patate douce font partie des aliments que je mange tres souvent) . Je mange de la viande elevée en paturages, de cuisine à l’huile de coco et au guee. Je mets de la créme de coco dans mes plats, du coco rapé. J’utilise beaucoup d’épices. J’ajoute des graines de chia dans mon kéfir, des copeaux de chocolat noir brute dans mes blueberries … J’utilise de la farine de coco pour mes préparations de cakes ou autres. Je bois de l’eau de coco naturelle, et des jus de légumes fraichements pressés en guise de « snacks ». Voilà, j’attends votre liste maintenant! A bientôt!

  2. julien dit :

    Bonjour Nathalie et bienvenue

    Quels sont les aliments dont tu as eu le plus de mal à te procurer en France?

    Pour répondre à ta question, ma base alimentaire se compose pour l’instant de produits de la ferme :
    – volaille (viande et oeufs)
    – charcuterie (la plus dégraissée possible, jambon, filet mignon, rôti)
    – légumes (salade, tomate, concombre, aubergine, poivron, courgette, carotte, épinard)
    – fruits (pomme, abricot, pêche, fraise, cerise)
    – fruits à coque (amande, noix)

    Je ne me suis pas encore penché sur la viande de boeufs élevés en pâturages.
    Et je dois encore essayer des recettes de desserts à base de farine d’amande (remplaçant la farine de blé)

    • Nathalie dit :

      Bonjour Julien
      Je ne dis pas que j’ai « eu du mal » à me procurer des aliments, car j’avais en tête de découvrir ce qui était dispo plutot que de vouloir à tout prix copier mon alimentation Paléo de Sydney. Je me suis juste rendue compte que ce que l’on mange est différent selon les endroits du monde ou l’on se trouve, particulièrement quand on cherche à manger des produits naturels et non transformés ( parce que le spécial K, le coca et les pâtes on en trouvera dans tous les pays civilisés).
      J’ai constaté qu’à Paris, je pouvais manger moins de variétés de légumes, et pas d’eau de coco fraiche par exemple. Mais je me suis adaptée. J’ai mangé bcp plus d’oeufs durs du coup qd j’avais un creux.
      Tu dis manger de la viande de la ferme, elle est certainement elevée en paturage ? ( Ici on considère cela indispensable pour éviter les hormones, les antibiotiques, les cereales et farines que mange l’animal , on veut manger un animal qui a été bien traité jusqu’au bout et bénéficier d’un bon taux d’omega 3 et de pleins de bons nutriments qui n’existent pas chez l’animal elevé au grain et aux antibiotiques dans un enclos)

      Je sais que lorsque j’ai besoin de plus d’energie et que je suis plus active, je mange plus de patates douces, ou de carottes, ou des courges ( pumpkin, courgettes). Que manges tu dans ces cas là ?

      Aussi, je suis maintenant persuadée que manger le gras animal est tres sain et tres nutritif ( des animaux en pâturage bien sur ) As tu entendu parler de weston a price ?) . Je vois que tu dis manger « dégraissé »; est ce que tu considères que le gras est mauvais ? Qui sont tes praticiens et références favorites en matière d’alimentation Paléo ?

      J’ai hate de voir tes recenttes à la farine d’amandes!

      A bientot

  3. Magda dit :

    Bonjour, vous me permettez une petite remarque ?

    L’huile de coco étant une huile saturée, elle est nuisible à la santé humaine.

    De surcroît, sous sa forme TRANS elle est même très nuisible.

    Et en ce qui concerne des graisses animales, pour moi, c’est NON, car ce sont des graisses qui contiennent des acides grasses saturées.

    Hormis la graisse d’oie et de canard, qui contient des acides gras mono-insaturées….

    Je mange donc dégraissé, hormis des huiles (olive, noix, colza, lin, etc) et des graisses animales déjà citées (oie et canard).

    • julien dit :

      Bonjour Magda et bienvenue

      Bien sûr que tu peux faire une remarque 😉

      Je ne prétends pas détenir la vérité absolue et je peux me tromper comme tout le monde.
      Je cherche sans cesse des sources d’informations fiables et à remettre en cause mes connaissances pour en améliorer la pertinence. Je les mets ensuite à la disposition de tous.
      Et toi Magda, de même que les autres lecteurs, vous contribuez à cet effort par vos commentaires.

      Ce petit a parte étant, je réagis à ta remarque

      Lorsque tu dis huile saturée tu veux dire acides gras saturés?
      En partant de cette assertion, étant donné que notre corps stocke l’excédent glucidique sous cette forme, pourquoi les acides gras saturés seraient mauvais?
      En outre, l’huile de coco contient plus de 50% d’acide laurique (acide gras saturé) qui selon les études augmente la proportion de HDL (bon cholestérol).

      Concernant les acides gras trans, il faut distinguer 2 choses:
      – les acides gras trans existent naturellement, issus de l’action d’enzymes, tu en ingères à chaque bouchée de viande ou verre de lait (en faible quantité certes)
      – mais ils sont aussi issus de l’hydrogénation (processus industriel pour stabiliser les graisses dans les produits) : ce sont ces acides trans qui sont mauvais. (en faisant une généralité, lorsque l’homme se substitue à la nature pour produire à manger, c’est mauvais)

      Dans l’absolu, il faut voir comment les produits sont obtenus:
      si ton canard n’a pas eu une vie agréable (sans stress, sans espace verts) ni de nourriture adéquate, la viande résultante ne sera pas d’aussi bonne qualité
      il en va de même pour le bœuf : un bœuf nourri uniquement à l’herbe produira une viande ayant plus d’oméga 3 que s’il mange ses céréales, son gras sera meilleur.

      Ta pratique de manger dégraissé est très pertinente : on ne sait pas vraiment comment les animaux sont élevés et les toxines/produits chimiques sont stockées dans la graisse.
      Éviter la graisse animale est dans ce cas une très bonne chose.

      Concernant l’huile de colza, sur le papier elle a l’air top, mais son mode de fabrication laisse penser que sa grande quantité d’acide gras mono-insaturé (molécule pas très stable) pourrait souffrir du processus de fabrication et au final la qualité de ces acides gras pourrait en pâtir.
      Je n’en sais pas plus et je compte bien creuser de ce coté.

      Après toutes ces considérations techniques, je dirais de manière générale : choisissons des aliments qui ont été produits le plus naturellement possible et qui ont subi le moins de transformations

    • Nathalie dit :

      Bonjour Magda.
      Merci pour ton commentaire et merci aussi a julien de rebondir! Magda, ton commentaire m’a donne l idee d ecrire un post sur mon blog au sujet de l huile de coco, et du coup j ai aussi choisi d ecrire un devoir sur cette huile dans le cadre de mes etudes en nutrition. Je vous en dirai plus tres bientot. Le fait est, qu il y a beaucoup de confusion autour de l huile de coco et des graisses saturees depuis 50 ans. Je pensais aussi que l huile de coco et les graisses saturees etait tres mauvaises. Et j apprends que c est tout le contraire ! (il y a des conditions attention) Si on consomme de l huile de coco non hydrogenee, qui se trouve en magasin bio, c est tres sain. Les graisses saturees animales, comme le dit julien, font partie d une alimentation saine, si on fait attention a leur provenance (animaux eleves en paturages, sans antibiotique, sans medicament, bien traites et mangeant de l herbe). Je suis donc d accord avec Julien et toi pour dire que si on ne peut pas se permettre le luxe de manger du gras de bonne qualite, il faut l eviter.

  4. céline dit :

    Bonsoir,
    Je suis une nouvelle venue et je trouve votre site très vivant et très instructif.
    j’aimerais tout de même une précision concernant les châtaignes car nos ancêtres pouvaient les cueillir mais au niveau indice glycémique, je le crois élevé donc…Je ne sais pas quoi faire.
    Merci pour votre réponse.

    • julien dit :

      Bonsoir Céline et bienvenue sur ce blog

      La châtaigne a un indice glycémique équivalent à celui de la banane (environ 60).

      Pour ce qui est de quoi faire : nous sommes en période de fêtes, les châtaignes sont à l’honneur, si elles sont bien préparées il n’y aucune raison de s’en priver.
      Surtout que tu ne vas pas en manger tous les jours, si?

      En tout cas, c’est ce que j’ai fait: chaque fois qu’il y a eu des châtaignes (j’adore ça) j’en ai pris en accompagnement au lieu des pommes de terre et je me suis bien fait plaisir, et je n’ai pas pris un gramme

  5. Gérald dit :

    Bonjour
    J ai commencer il y a environ 3 semaine pendant les 2 premières semaine j ai perdu 3kg environ et ma masse graisseuse en a absorber environ 2,5 kg mais depuis je stagne je pense que certaine viande que je mange ne sont pas paleo ou autre produit donc pouvez vous me guider
    Boudin oui ou non
    Andouillette
    Les fromage pâte dur comme conté morbier raclette
    Charcuterie oui ou non
    De plus pour un sevrage glucide pain pâte ect de 21 jours si c exact si il y a une entorse faut il recommencer a zéro

    • julien dit :

      Bonjour Gérald

      La charcuterie : boudin, andouillette… ne sont pas paléo au sens strict, même si la viande de base l’est. Ce sont des produits transformés.
      Evidemment, il vaut mieux de l’artisanal, mais meme dans ce cas il faut faire attention avec la quantité de sel.
      Mais si tu manges vraiment paléo, avec beaucoup de légumes, ce n’est pas un peu de charcurterie tous les jours qui va te faire du mal.

      Pour les fromages au lait cru, je ne les considère pas paléo mais rien ne t’empêche d’en manger de temps en temps.
      J’ai moi-même mangé une raclette il y a quelques temps, donc du fromage et de la charcuterie (très peu de pomme de terre)
      Je suis encore vivant 😉

      pour l’entorse, vois cet article

      • Gérald dit :

        Merci pour toutes tes réponses précisent et rapide au petit déjeuner mon repas souvent le même est celui ci
        oeuf bio dans coquetier et 45 seconde micro onde
        2 tranche de dinde froides
        2 ou 3 tranche de bacon
        de la compote de pomme faite maison pomme cannelle et purée
        2 ou 3 grand verre d eau
        5 ou 6 noix de Grenoble
        et 10 g de spiruline

        est ce que sa te semble bien au petit déjeuner

  6. Timothée dit :

    Bonjour à tous,

    Je mange paleo depuis deux ans et je cherche des personnes à Paris qui ont le même régime alimentaire que moi et qui ont développé une cuisine alternative et gourmande avec des produits simples et sains. Ceci afin de partager nos expériences et recettes. Bons cuisiniers, curieux, gourmands et optimistes, n’hésitez pas à m’écrire. Voici mon email: paleoparis@gmail.com

    A bientôt!

  7. Pierre dit :

    Lors de mon expérience Paléo, j’ai eu du mal à me passer de pâtes (même si je les consomme complètes ou intégrales) 😉

  8. Madame Web dit :

    Merci pour toutes ces explications, je suis ravie d’avoir découvert votre site, j’y trouve vraiment pleins de bonnes astuces qui plaisent à toute la famille 🙂

  9. christine dit :

    j’ai pris des kilos il y a 5 ans suite à un arrêt obligatoire d’un peu de sport ,+ l’arrêt tabac.

    je ne grignote pas ,j’évite les pâtisseries (exception fêtes arrosages ,et parfois le dimanche)un carré de chocolat de temps à autre .J’ai alors commencé les régimes enfin commencé….jamais continué ,je me lève à 11h 12h ,donc je fais le petit déjeuner et déjeuner en même temps (sauf le dimanche je mange en famille).le soir je fais un vrai repas ,je me couche à 3 ou 4h du matin.
    J’ai essayé le  » vivre cru » bien tentant quand on écoute et voit les résultats !!!mais vivre que de fruits et légumes que l’on recommande de passer à la centrifugeuse donc plus de fibres.supprimer toute viande trop acide toute charcuterie tout produit laitier enfin toute céréale enfin tout aliment trop acide.j’ai bien surveillé tous les midi sûrement j’ai pris 2 kgs ,je pense trop de fruit le sucre qu’ils contiennent….et j’ai obtenu un ventre proéminent.

    J’ai aussi suivi le régime avec la diététique chinoise….le soir 70% de céréales et 30 de légumes recommandés le soir;- les gruaux sont recommandés peu de viande surtout ou poisson.ET SURTOUT DU CUIT ET RECUIT comme le riz !!!.je n’ai pas maigri ou 2 malheureux kilos mais par contre ventre plus plat ,je n’ai pas continué période de fiesta à droite et gauche je faisais attention certes mais me privant de rien je disais oui à tout sauf pas deux fois mais apéro vin dessert viande tout était bon ,j’ai repris plus que ce que j’avais perdu .quelques mois après je reprends d’autres régimes etc et toujours pareil j’ai atteint un pourcentage de graisse égal à mon pourcentage d’eau!!!ah j’ai aussi fait 6 mois tous les midi(mon pt déjeuner -déjeuner) le miam aux fruits ,j’ai pris aussi des kilosi (5 fruits citron 1/2 banane un kiwi une 1/2 pomme 3 fraises par exemple).IDEM MON POIDS DE GRAISSE EN flèche montante…IL faut dire qu’il y avait avec des graines de lin(moulinées)ainsi du sésame ,par contre je me sentais super bien une énergie woww!
    J’avoue je ne sais plus à quel saint me vouer .ET je prends et je prends des kilos je deviens moins agile flemme ,j’ai fait une sciatique sérieuse j’en souffre encore ,bref je suis perdue.J’ai une amie à qui on a enlevé un peu d’intestin régime draconien quel est il ? interdit fruit légumes(elle cultive ses légumes elle a des fruits bio dans son immense jardin ;quel dommage j’habite à 2 h de chez elle)elle doit manger des pâtes du riz des céréales 1/2 complètes attention les pâtisseries ,au début c’était très dur et là elle s’habitue bravo à elle.JE PEUX AVOIR UN EXEMPLE pour mes deux repas sachant qu’à midi je mange vite fait du facile naturel ,le soir ok je cuisine parfois la veille au soir je suis tranquille je travaille mieux .QUEL.dessert prendre? MERCI.

  10. youssra maroc dit :

    quel régime je peux suivre mais avec des frai raisonnable j’ai une grande volonté de perdre du poids et avoir de belle rondeur mais j’ai pas les moyens pour aller a la salle de gym donc je fait du squat des mouvement 15 chaque jours et un footing avec des mouvements chaque week-end . qu’esque je doit faire de plus ???? Merci de me répondre le plus tot possible ca me fait énormément plaisir de joindre votre groupe

  11. […] intéressants: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 Rate this:Ntampakanu:Share on Facebook (Opens in new window)Click to share […]

  12. claudine dit :

    Bonjour,
    Mon médecin m’a confirmé que j’avais une insuffisance pancréatique et depuis les disons deux mois que je pratique le régime paléo, à présent je souffre de douleurs à l’estomac et aux intestins avec les problèmes que je ne vais pas vous décrire ici.
    Cela provient certainement du fait que je mange plus gras qu’avant et que je consomme également plus de fibres. Donc comment faire? Moins de gras OK mais moins de fibres? Je comprend mieux également pourquoi j’ai du mal à digérer la noix de coco. Dois-je tenir compte de ces problèmes et m’adapter en corrigeant le tir mais sans arrêter le paléo qui me convient bien sinon. Je dors super bien, j’ai perdu 5kgs, j’ai l’impression de prendre du muscle, bref j’ai la pêche et j’aimerai bien que ça continue. Je précise aussi que je suis intolérante au gluten, au laitage, et allergique aux sulfites, ce qui proviendrait de mon insuffisance pancréatique. Je ne bois pas d’alcool et en ai rarement bû.

  13. […] intéressants: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 Rate this:KwabanyaShare on Facebook (Opens in new window)Click to share on […]

  14. yoann dit :

    ça fait plaisir de voir des gens motivés.

    Il faut adapter le paléo à soi, ce n’est pas évident. Il faut observer les effets et modifiés en fonction des reactions de son corps. Il ne faut pas changer radicalement sinon le corps ne comprends pas.

    A très vite.

    Yoann pour exohealthfit.com

  15. Isabelle dit :

    Bonjour
    Je souhaiterais recevoir la newsletter merci.

  16. Josie dit :

    Coucou ! Il me semblait que la chrononutrition était du type ancestral. Je me trompais visiblement … Je découvre la Paléo et ça devrait me plaire … Vous avez décrit une journée type nourriture paléo sur ce blog ? Merci d’avance. Je vais me balader sur votre blog et s’il correspond à mes valeurs de vie je lui ferai de la pu sur le mien http://www.cancerenmoi.fr. Paix&Amour. Josie.

  17. Josie dit :

    Coucou ! Il me semblait que la chrononutrition était du type ancestral. Je me trompais visiblement … Je découvre la Paléo et ça devrait me plaire … Vous avez décrit une journée type nourriture paléo sur ce blog ? Merci d’avance. Je vais me balader sur votre blog et s’il correspond à mes valeurs de vie je lui ferai de la pub sur le mien : http://www.cancerenmoi.fr.
    Paix&Amour. Josie.

  18. mel dit :

    Bonjour Julien,

    Bonjour,

    Félicitations pour ton site, j’adore!
    Je suis en mode paléo depuis quelques mois, c’est une expérimentation sur moi-même et ça me plait bien (hormis le fait que je suis très grande et très mince depuis toujours malgré tout ce que je peux bien ingurgiter et que j’ai perdu 4 Kg depuis que je me suis mise au paléo, grrrr! mais je suis en pleine forme!) .
    La nutrition est une passion et je m’informe pas mal sur le net (je suis médecin de formation, ça aide un peu)
    Je suis tombée sur un article très intéressant sur le site sott.net qui préconise de fonctionner en mode cétose et d’abandonner tout bonnement les glucides des légumes et des fruits (en gros vivre comme les inuits??)
    http://fr.sott.net/article/8684-Le-regime-paleolithique-revisite

    J’aimerais beaucoup ton avis! Perso je me gave de légumes, de fruits, de viandes, de poissons, d’oeufs et de noix…

    • julien dit :

      Bonjour mel

      Merci pour ton enthousiasme

      Pour ce qui est de ta minceur naturelle, as-tu des difficultés à faire du muscle? est-ce que ton ossature est plutôt apparente?

      dans ce cas, il s’agirait peut etre d’un problème d’absorption des nutriments.
      Le bon fonctionnement de tes intestins est peut etre entravé par des aliments « paléo ».
      Je pense notamment à certains végétaux comme les fodmaps https://vivre-paleo.fr/fodmaps/
      il y en a d’autres comme les tomates, poivrons, aubergines.
      Si c’est le cas, il faut peut etre te diriger vers l’ autoimmmune protocol (cf references en langue anglaise)

      Pour la diète cétogène, tout le monde ne peut pas la supporter. Cela dépend du profil génétique (les inuits sont un peuple sélectionné génétiquement depuis des centaines d’années pour ce genre d’environnement)

      certaines personnes ont besoin de plus de glucides pour etre en forme

      • mel dit :

        Merci pour ta réponse rapide.

        En ce qui me concerne, c’est clairement génétique, mes parents étaient pareils à mon âge, très grands, très longilignes, pouvant manger des quantités astronomiques sans prendre un gramme et mon frère est pareil. On est tous en très bonne santé, je ne pense pas que ce soit un pb d’absorption mais plutôt un profile d' »hypermétabolisme »?

        Je grille littéralement TOUT ce que j’ingurgite, paléo ou pas et je maigris au moindre truc depuis toujours. Mais je ne suis jamais descendu aussi bas!

        C’est sûr que le paléo pour perdre du gras, c’était pas du tout le but!

        J’ai lu le livre de J.Venesson, je pense faire partie du profil N1, « glucides-dépendant »; il est clair qu’avec le paléo, ma ration de glucides a baissé même si j’en mange quand même pas mal (rien à voir par rapport à avant!). Pourtant, j’ai moins faim qu’avant et j’ai une énergie globalement incroyable.

        J’ai essayé de combler avec des aliments caloriques: bananes, chocolat noir, huile un peu partout, avocat, noix, rien y fait donc j’essaie de manger plus de glucides pour voir.

        Mais j’ai accouché il y a un peu plus d’un an, j’ai été clairement surmenée depuis la naissance de mon bébé donc j’avais déjà commencé à maigrir (sans compter que je suis très active de base++)

        Je me suis mise au paléo en mars quand j’étais revenue à mon poids de base et en plus, je me suis mise au HIIT (sprint + circuits de musculation mais que depuis peu la muscu) dont je ne sais pas dans tout ça le coupable!

        Est-ce que j’ai du mal à faire du muscle? Difficile de répondre car j’ai tjs été une endurante et non une travailleuse de force…

        Avant que je me mette au paléo, je faisais bcp de course à pied, 1h plusieurs fois par semaine (ce qui m’avait fait un peu maigrir…). Je suis tombée enceinte il y a 2 ans et j’ai (surprise), pris du gras pour la première fois de ma vie et je l’aurais bien gardé mais… j’ai tout reperdu (snif)

        Bref, je n’ai aucun symptômes pouvant évoquer des FODMAPS (et je mange la même chose qu’avant le paléo sauf que j’ai exclu le gluten, les laitages et les légumineuses)
        Tout ce que je peux manger de calorique et de bon, je le mange mais ça n’y change rien (comme avant quand je m’enfilais mes assiettes de pâtes, je ne grossissais pas plus mais je faisais 4 Kg de plus…)

        J’ai du mal à savoir si c’est le mode paléo, moins de glucides + le HIIT ou l’arrivée de mon bébé qui me pompe un max mais j’avoue que ça m’agace, surtout que sur le net, on ne trouve que des choses sur la perte de poids!
        Le HIIT et le mode paléo me plaisent, je ne vais quand même pas arrêter pour reprendre du poids?
        Après, je n’ai jamais fait de musculation sur une période prolongée et les sports d’endurance (que j’ai arrêtés) font plutôt maigrir donc peut-être qu’avec un peu de temps, je vais regrossir, j’en sais rien…

        Je ne sais pas si j’ai été très clair…

        Pour l’article, je ne sais pas trop quoi en penser, j’ai vu que tu étais intervenu donc tu l’avais déjà lu. L’article stipule que les fruits sont mauvais et les légumes bof bof et que l’homme paléo, le vrai est fait pour manger du gras et non des légumes. Il ne dit pas que ça concerne une population en particulier, au contraire.

        Perso, je ne vais pas arrêter les fruits et les légumes! faut pas exagérer mais je m’interroge « et si on n’était vraiment pas fait pour manger des fruits et des légumes?? »

        Si tu as un conseil pour que je grossisse… N’hésite pas!

      • mel dit :

        Ah oui, j’oubliais! J’allaite depuis 14 mois ce qui doit aussi empiéter dans mes réserves! mais depuis quelques mois, il n’y a plus que 2 tétées par jour, enfin… avec tout ce que je mange, je devrais être énorme… les gens qui me connaissent hallucinent!
        Et oui, pour répondre à ta question, mon ossature est plutôt apparente mais mes muscles aussi (même s’ils sont fins!)

  19. […] médicamenteux derniers cris qu’elle prend, son état empire. Jusqu’à ce qu’elle adopte une alimentation paléo et renverse les […]

  20. Michèle dit :

    Bonjour Julien, je découvre le paleo depuis quelques jours, et l’expérience est très positive : les laitages et le jambon de poulet, je n’en pouvais plus et j’ai du mal à les terminer (à très petites doses)
    Cuisiner à nouveau des légumes, (avec un peu d’huile d’olive, pas de beurre), oser manger deux fruits au petit déjeuner, oublier les flans sans sucre et les tablettes de chocolat au lait, cela fait du bien! et je ne me sens plus jamais ballonnée, j’ai donc déjà perdu du ventre et de la taille, mes principaux soucis! la route sera longue jusqu’aux moins 5 kg envisagés, mais peut etre moins que je ne le crois.
    Ma fille a un potager, donc j’y puise! et j’achète maintenant des oeufs de qualité plutot que des premiers prix – pareil pour la viande et le saumon – vu toutes les économies réalisées en supprimant le fromage et les flans Sveltesse! –

    Petites remarques concernant le blog :
    je trouve que les recettes proposées sont trop sophistiquées et ne me font pas très envie, Le muffin du petit déjeuner est limite en valeur calorique et glucidique. Des menus simples par journée seraient appréciés des débutants ? pour donner aussi idée des quantités, nombre de plats par repas, variété .
    Le chapitre légumineuses est un peu flou : a t on droit aux lentilles, haricots blancs et rouges, et en quelle quantité ? Perso je n’y gouterai pas avant d’avoir obtenu des résultats sur la balance, mais ensuite, c’est sur que ce sera appréciable.
    Pour les céréales, meme remarque, tu devrais faire deux listes, une déconseillée l’autre possible en petites quantités.
    Les petits plaisirs ne sont pas assez listés non plus, je pense à une pochette de biscuits type Gerblé à l’ épeautre, 50 grammes de chocolat (c’est trop ?), un verre de vin .. donne des exemples stp!
    J’espère que tu n’es pas vexé de ces remarques, puisque tu demandes à ce qu’on participe aussi à l’efficacité du blog!

  21. Françoise dit :

    je découvre aujourd’hui (oups) l’existence du « paléo » et je me suis retrouvée sur ce forum, je vais aller faire quelques courses demain:) en attendant d’avoir mon potager /poulailler. la viande ne fait plus partie de mon alimentation depuis maintenant des années . ici à la Réunion , je ne mange plus de poisson ou très peu. jj’ai vécu à Tahiti avant où là j’en consommais presque tous les jours en tt cas au moins 3 fois par semaine « poisson cru à la tahitienne  » Je vais regarder tout ça de plus prés , reprendre la bonne habitude de la crème budwig au petit dej , ça me semble assez paléo 😉 pour commencer . en tt cas merci julien

  22. sylvie dit :

    Bonjour
    Depuis 3 semaines je mange paleo
    J en suis tres heureuse je revis
    Tous va bien
    Je suis une coureuse et ce dimanche j ai fait
    UN TRAIL de 14 bornes helas tres mauvais résultat
    Une baisse d’entrain au 4 eme kilomètres
    Je pense que mon corps me réclamait des glucides
    Alors voila ma question
    Quel aliment pourrais je prendre pour remplacer les pâtes
    Indispensable avant une course
    J attends impatiemment votre réponse
    Maerci

    • julien dit :

      Bonjour Sylvie

      Dans un premier temps, tu peux remplacer par du riz, de la patate douce, du panais.

      Ensuite, essaie de faire une transition vers les lipides.
      Sans abandonner totalement les glucides, les lipides pourraient être une meilleure source d’énergie.

  23. Quentin dit :

    Un très bon résumé qui me donne bien envie de me diriger vers cette diète très en vogue, bien que s’appuyant en fait sur des principes anciens. Cela ne devrait pas me poser de problème de manger en grande quantité des végétaux, le problème sera plus le mode de cuisson, vapeur…

  24. Sophie dit :

    Bonjour, je sui très intéressée par le paléo mais je ne m’y retrouve malheureusement pas sur les quantités qui peuvent être mangée sur une journée … je suis une grande fan de salade et légumes en général mais pas trop de la viande 🙁 … j’aimerai perdre du poids mais avant toute chose c’est réguler mon corps, plus de ballonnements, de bonne nuits , etc … j’ai stopper le lait de vache et remplacer par celui d’amande ou soja c’est déjà un mieux niveau ballonnement. Je mange moins de féculents mais ne sait pas par quoi les remplacer ? en quelle quantité ? Je vous lis bcp … je cherche beaucoup d’info et subtilité ici et là mais je n’ai pas encore trouver un plan journalier 🙁 …. pourriez vous m’y aider ? un grand merci, votre site est super attractif et intéressant …. Merci Sophie

    • julien dit :

      Bonjour Sophie

      la salade s’accommode parfaitement avec les oeufs (durs, pochés) et le bacon 🙂

      Les quantités ne sont pas la priorité.
      Ce que tu dois suivre c’est ta faim, mange calmement, jusqu’à satiété
      Tout en mangeant plus, tu vas perdre ta graisse en trop.

      Au début, tu manges paléo en respectant la pyramide paléo https://vivre-paleo.fr/la-pyramide-alimentaire-paleo/

      C’est lorsque ton corps sera habitué au paléo, que tu pourras l’adapter précisément à ton rythme de vie, et éventuellement mesurer les quantités précisément.

  25. Jean francois dit :

    Merci pour ceux qui auront la patient de me lire en entier car j’aimerais faire un bilan complet afin de comprendre au mieux mon problème.

    Dans la vie, je suis un sportif moyen on va dire avec une sortie vtt en semaine et une grosse le weekend de 60 70km.
    Entre temps je fais des exercices de gainage et je bouge beaucoup.
    J’avais une alimentation riche en glucides (pattes, riz, semoule, pain …) Vous connaissez le carboloading avec sa ration d’hydrate de carbonne pendant une semaine pour préparer des réserve en vue d’une longue course?

    Le matin gros petit déjeuner avec jus de fruits, pain miel ou confiture, korn flakes divers avec lait, cracottes, petits pains…

    Déjeuner assez copieux (je suis un trés gros mangeur) Je peux facilement avaler 1kg de nourriture
    Étant sur la route toute la journée, je mange souvent dans des brasseries, des friteries…
    Jamais de fast food. (j’y mange mal est j’ai toujours faim en sortant)
    Donc bonne ration de pâtes, frites, viandes, poissons, ou 2 sandwich avec dessert.
    Je ne bois jamais d’alcool et rarement de boissons gazeuse sucrée
    On oublie pas les desserts bien sur ou un fruit.

    Au soir, de nouveau une belle ration de glucide (pate, riz, semoule, patate) divers viandes ou boite de raviolis, saucisses lentilles, ou tout simplement du pain avec fromage ou sardines. Un produit laitier ou un fruit.

    Bref, je mange comme la plupart des français.

    Avec tout ce que j’avale je dois etre obèse me direz-vous?
    Figurez-vous que non, je n’ai jamais réussi à grossir. Je fait 1m78 pour 72kg au max. La plupart du temps 69 70.
    Ma copine est bien dégouté, elle qui prend facilement.
    J’ai consultés des médecins, entre je suis quelqu’un de nerveux qui brule facilement, de trop actif, que j’ai un bon corps, des test sanguin ou de selles (pour suspicion de vers) et j’en passe… aucune solution ou d’explication.
    Le pire, je perd facilement en ne faisant rien que en bougeant.
    J’ai fais un test une fois: pesée au soir avant le couché et au réveil. J’ai perdu jusqu’à 1kg350!!

    Cherchez l’erreur. On me dit de profitez car ca ne durera pas.
    Je me suis aperçut d’une chose par contre. Dés que je mangeait fort sucrée ou du chocolat, j’avais de l’acnée.

    Au fur et à mesure de vouloir faire mes propres recettes, je suis tombé sur le régime paléo sans plus d’attention.
    Et puis j’ai ai entendu parlé à la télé, une émission sur france 2.
    Ma copine m’a offert le bouquin de Mark Sisson et deux autres avec des recettes.
    C’est de là que j’ai commencé à banir le lait, les céréales et tous les produits industriels.
    Celà fait un mois que j’essaye de suivre tant bien que mal.
    Produits de la ferme de saison voir bio, remplacer les glucides par des légumes le midi (encore c’est difficile on vous sert des haricots verts salade)…, fruits, huile de coco, noisettes, noix…

    Alors oui j’ai senti la différence! (ou effet placébo?)
    Je suis plus vite rassasier, je mange beaucoup moins. Je suis en meilleure forme. Plus de coup de pompe après le repas du midi, et je n’ai plus faim. Il m’arrive même de sauter un repas sans aucune sensation de faim alors qu’avant c’était impossible. Je n’ai plus d’acnée (moi qui avait du mal à m’en débarrasser. Juste eu une fois beaucoup de mal a digérer des choux de bruxelles ou alors le plat du midi (resto poisson ) pas frais.
    A celà, je fais des exercices paléo très proche de ce que je faisait avant. toujours mes sorties en vtt le weekend quand le temps le permet.
    J’ai remarqué une fatigue moins présente depuis le paléo qu’avant.

    Ou est donc le problème me direz-vous?

    Et bien je m’inquiète sur mon poids. Car en effet, je suis descendu à 66.2kg pour 1m78.
    Oui mes muscles ressorte un peu plus qu’avant (j’avais déjà une musculature homogène avant paléo) J’ai pris que très légèrement en muscles (ou c’est la fonte des graisses?)
    Alors cette semaine, j’ai du dépanner des collègues sur paris, j’ai beaucoup marché, monté plusieurs étages plutôt que ascenseur.
    Petit dejeuner à base de jambon, oeuf, fruits
    dejeuner: viande ou poisson haricots vert salade
    au soir: entrée de celeri, salade, noix, poisson, oeuf, carotte … plat principal avec des légumes.

    Bref, dois je m’inquiétè? Moi qui n’as jamais pris ou vraiment perdu. passer de 70 à 66?

    • julien dit :

      Bonjour Jean-françois et merci pour ton témoignage

      Et bravo pour avoir sauté le pas, alors qu’apparemment tout allait bien pour toi.
      qu’est-ce qui t’a décidé?

      Il serait interessant d’avoir tes mensurations avant après, car cela parle plus que le poids

      Donc tu as perdu environ 5kgs.
      Avais-tu un ventre plutot rond, ou avais-tu déjà une tablette de chocolat (je dis ça car je connais des cyclistes, avec beaucoup d’heures de pratique par semaine, et qui ont pourtant une belle bedeaine)

      Vu ta taille, ces 5kgs peuvent se répartir facilement entre graisse sous cutanée, viscérale, et de l’eau.

      De l’eau car tes muscles en stockent d’autant plus qu’ils stockent le glycogène.

      Ton métabolisme te permet de très bien brûler l’énergie sous forme de glucides. Il est fort possible qu’en ayant réduit les glucides, ton stock d’eau dans le muscle le soit aussi.

      Tu dis avoir les muscles plus dessinés, sont-il aussi moins gros mais plus dur?

      Pour moi, l’amélioration de ton énergie est un bon signe

      Surveille ton etat de forme, c’est le meilleur indicateur pour eveiller tes soupçons concernant ton etat de santé

      • Jean francois dit :

        Re,

        Ce qui m’as décider c’est le fait de trop manger d’être jamais rassasié, qui plus est de l’industriel et des glucides à tous mes repas. Mon acné toujours présent (comme dit précédemment les jours ou je prenais moins de sucre, j’en avait moins) Je suspecté donc ce point.
        Et puis c’est divers émissions qui m’ont fait prendre conscience que l’on mangeai n’importe quoi. Le côté paléo c’est l’émission »les pouvoirs du corps humain » qui m’a fait « tilt ». J’en ai parlé à ma copine et j’ai eu le droit au bouquin. Après les premières pages et les 10 lois, j’ai commencé à supprimer les pattes, riz, gâteaux, biscuit, le jus d’orange le matin …

        C’est dur de faire accepter à son entourage de manger de cette facon et les bienfaits que je pouvais avoir. Des années de nourriture avec glucides qui me font pas grossir et leur parler de régime alimentaire… J’ai vite changé de mot par mode alimentaire.

        J’ai fait un matin une omelette banane coco eclat de cacao, ils sont tous sorti de la cuisine. C’était super bon au passage et j’ai était calé comme jamais.

        Même ma copine qui a suivi un régime (plutôt efficace sans reprendre) me dit que je pousse trop à l’extrême. J’ai juste supprimé les glucides et les plats industriel. Ce serai trop celon elle. Elle veut faire des efforts mais pas a ce point. J’espère que la lecture du bouquin lui fera changer d’avis.
        Contrairement à moi, elle est plus sédentaire. Et la faire bouger c’est compliqué. enfin bref.

        Oui les mensurations je n’ai pas pensé à les prendre.
        J’ai toujours eu des abdos. Pas la plaque de chocolat. Maintenant ils sont plus dessiné. En musculation il appelle ca un sèchement pour réduire l’épaisseur de la peau et faire apparaitre les muscles. C’est ce qui s’est passé je pense.
        Mais avec les exercices paleo intensifié, je pensais prendre un peu plus de muscles. A part les pectoraux rien à signaler.
        Je peut toujours allez voir gratuitement la diététicienne de ma copine pour mesurer mon % de graisse et de muscles. Mais je n’aurai pas mes valeurs de départ.
        Il y a un point que je doit encore améliorer, c’est mon sommeil. J’aime apprendre sur tout et passe donc pas mal de temps sur le net a potasser divers forums, des articles … Quand je me met en tête une chose je le fait à fond.
        Je vais surveiller ma forme et mon poid. Mais si il continue encore à descendre, j’ai bien peur qu’un médecin me dit d’arrêter « mes conneries ».

        Je pense qu’il est possible que certaines personnes ont des gènes moins proche que d’autres sur celui des chasseurs ceuilleurs. On s’adapte et certains on peut être leur gène qui ont évolué ou commencer à évoluer afin d’accepter notre mode d’alimentation. A savoir, je n’ai pas d’obèse dans ma famille. Signe d’un gène evolué?
        Bref, le mode paléo me plait mais j’ai peur de manquer de quelques choses ou faire quelques choses de mal qui justifierai cette perte de poid.

        • Jean-francois dit :

          Ce midi, apres le repas (poulet et julienne de légume) j’ai innové sur le dessert.
          Une sorte de compote noix de coco ammande pomme.
          Noix de coco. j’ai récupéré le jus et filtré, Récupéré la chair.
          J’ai mixer quelques amandes, rajouter quelque morceau de coco.
          Après un mixage, j’ai rajouter le jus de la coco et une petite pomme bio. De nouveau au mixeur et c’est pret!
          C’était plutôt bon je doit dire et frais surtout. A améliorer je pense!

  26. Brigitte dit :

    Bonjour à tous et à toi Julien,

    Voilà, je fais l’alimentation Paléo depuis le mois d’octobre 2015! Génial, je suis super enchantée, j’ai perdu 11 kilos en mangeant plus qu’avant! Des légumes, des fruits et de la viande et poisson, des œufs. Excellent tout cela. Le spaghetti était vraiment le plus dur, et mon fils qui m’a renseigné sur le paléo, m’a dit que je pouvais manger des nouilles de riz, et bien maintenant, je fais ma sauce bolognèse paléo avec mes nouilles de riz et je suis enchantée, plus de sensations de frustations, cela me goûte très bien et quand j’ai envie de manger quelque chose de super, c’est ce que je mange! Ma tension est à 12/7 depuis que je mange paléo, très bien, mieux qu’avant! Je me sens bien dans ma peau et le fait de voir fondre mes « vieilles » graisses me redonne un moral d’enfer! Je n’écris pas souvent sur le site mais je suis bien les consignes, mon péché mignon c’est le fait de craquer pour mon petit mousseux le vendredi, jour de l’apéro!!!
    Cela ne change rien, et c’est bon. J’ai le livre de recette et il est très bien fait et bien expliqué.Je n’ai pas toujours tous les ingrédients mais je varie un peu et c’est très bon!

    Voilà, je voulais faire part à tous de mon enchantement de « manger Paléo » et l’efficacité de cette alimentation pleine de bonnes choses!

    Bon après-midi à tous,

    Brigitte

    • julien dit :

      Bonjour Brigitte

      Merci pour ton commentaire et mes félicitations pour tes résultats

      • Marie dit :

        Les nouilles de Rize c’est autorisé?

        En fait le paléo, c’est une comme la diète anti candidat albican, non??

        • stephanie dit :

          Bonjour,

          En paléo, les céréales sont écartée que ce soit riz, orge, épeautre, blé, avoine…..donc exit les nouilles de riz…
          Par contre si le besoin se fait sentir, il y a les patates douce en raison de leur IG bas, les châtaignes, taro, manioc, panais, rutabaga,racine de lotus, chou-rave, betteraves,navet et potiron, bananes plantain.

        • julien dit :

          Bonjour Marie

          le riz est un peu à part dans les céréales puisqu’il contient très peu de prolamines, la famille de protéines nocives pour les intestins (dont fait partie le gluten)
          https://vivre-paleo.fr/regime-sans-gluten-idiotie/

          Ce sont dans les cas extrêmes qu’il doit être écartés

          mais le riz reste riche en glucides, donc à modérer selon l’activité physique.

          le paleo est un bon candidat au problème du candida.
          en général il y a de bons résultats, et dans certains cas, il y a des aliments « paléo » qu’il faut retirer afin de personnaliser

          et il ne faut surtout pas oublier de restaurer la flore intestinale, ce qui est paléo-compatible

  27. claudine dit :

    Bonjour Julien
    Pour te donner mon avis voilà, je pense que ce mode alimentaire est très très bien mais comme chaque personne est différente il faut l’adapter selon.Je m’explique : j’ai dû suite à une très grosse fatigue et de gros soucis digestifs revoir ma copie, réduire les graisses (je ne supporte pas la noix de coco, ni les noix de cajous), je supporte les amandes, les noisettes de mon jardin. Je mange le plus de légumes possibles (de mon jardin quand j’en ai), des fruits, viande dont (mes poulets, mes lapins), poisson (petits poissons),mes oeufs, le midi ou le soir. Par contre pour le matin, c’était vraiment trop dur pour moi, je me suis mise à faire du pain sans gluten au levain de riz maison. Ma foi, il est réussi et je me régale d’une ou deux tartines chaque matin. Je cuisine beaucoup, je n’achète rien d’industriels. Mon poids est stabilisé. j’aurai bien encore quelques kilos à perdre mais je ne suis pas pressée, ça se fera petit à petit. Je me sens beaucoup mieux, plus de fatigue, de maux de ventre dû aux noix, donc il faut être à l’écoute de son corps. J’ai l’impression que mon ventre va mieux! Je précise qu’en ce moment, je n’ai plus besoin d’enzymes digestives!

    Merci à toi pour tes bons conseils,

    Claudine

    • julien dit :

      Bonjour Claudine

      Tu fais exactement ce qu’il faut faire, adapter le paléo à ton corps
      Car effectivement, certains produits paléo peuvent irriter les intestins de certaines personnes

      Tu es sur la bonne route.

  28. Mireille Oriol dit :

    Salut Julien, merci pour cette article que j’avais déjà lu,mais ça fait pas de mal de le relire. Je suis en en accord avec tout ce que tu dis. J’avance pas à pas, je dois dire qu’actuellement, c’est un peu compliqué, étant au chômage, j’ai perdu un rythme que j’avais auparavant, mais, j’ai retrouvé du boulot pour le 1er avril, donc, je vais pouvoir reprendre mon rythme. En tout cas, merci encore pour ton engagement et tes messages.

    Cordialement Mireille

  29. […] intéressants: 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 Share this:TwitterFacebookGoogleLike this:Like Loading… December 1, […]

  30. moncoach dit :

    Le régime paléo sans gluten fait parti de mes bonnes résolutions de cette année. Ton blog m’apporte tous les jours beaucoup d’informations. Merci Julien. Au plaisir de lire un de tes nouveaux articles.

  31. Cécile dit :

    Bonjour julie n.. heureuse de découvrir ton site.cela fait 14 ans que je souffre de fibromyalgie et aussi d endometriose depuis très longtemps .j ai essayé beaucoup d’alimentations différentes,sans gluten,sans lactose ,mais toujours sans succès sur ma santé et mes douleurs.Alors j ai cherché,cherche sur le net….comme j ai la chance d être bilingue anglais ,j ai fini par trouver des infos sur une alimentation anti-inflammatoire….scd diet (spécific carbohydrate diet).j ai commencé en janvier dernier et je me sens nettement mieux.j ai perdu 8kgs absolument sans m en apercevoir.il y a beaucoup de ressemblance avec le régime paléo… à part que sont autorisés les yaourts qu on fait fermenter soi même plus de 20h .les cacahuète sont autorisés….je crois que je les tolère bien.par contre je crois que les tomates,poivrons,aubergines,pommes de terre ne me conviennent pas….j j’essaie ,j adapté,j e réessaie .je crois que c est assez long à déterminer ce que notre corps et nos organes supportent…mais ça vaut le coup.bon courage à tout le monde et particulièrement ceux qui endurent des maladies chroniques invalidantes.a bientôt . Cécile

    • julien dit :

      Bonjour Cécile

      Oui je connais bien la SCD.
      On peut la considérer comme un paléo avancé, dans le sens où on adapte le paléo aux spécificités de la personne (ou plutôt de ses intestins)
      Tu cites les légumes tomate, aubergine, poivron qui sont de la même famille et qui irritent les intestins de certaines personnes. alors qu’ils sont paléo dans le cas général.

      je parle aussi dans cette série d’articles https://vivre-paleo.fr/la-face-cachee-des-vegetaux/ des oxalates qui ont des effets sur les personnes, mais selon une dose plus ou moins importante. Il faut adapter selon les cas.

      Je te conseille malgré tout de continuer sans gluten et lait (qui n’irritent pas comme certaines fibres végétales mais font des trous dans le grele, voir la série d’articles précedentes) et d’éviter l’arachide (cacahuete) qui est dans le meme registre.

      En tout cas, tu as la bonne démarche (essai, adaptation..)

  32. René dit :

    merci de bien vouloir m’envoyer vos articles sur le régime paléo que j’aimerai commencer rapidement !

  33. alienor dit :

    bonjour à tous
    70 ans, gros problèmes de santé, stéatose qui s’achemine vers une cirrhose (je n’ai jamais ou presque bu d’alcool, un comble ! carence vitamine D, calcium dans le sang, albumine dans les urines, début de diabete 2 (pas de cholesteorl, ça au moins c’est bon) et j’en passe,, sans oublier une bonne 30e de kilos en trop
    je vais donc tenter le paleo, je pense que ça ne me fera que du bien, néanmoins, étant végétarienne, tout en consommant des oeufs et un peu de fromages type « Hollande », je me demande comment adapter
    alors, ddes conseils seraient les bienvenus (je suis mauvaise cuisinière)
    prenez soin de vous 🙂

  34. stephanie dit :

    Bonjour Julien,

    Après beaucoup d’année d’errances mais également de troubles du comportement alimentaires (anorexie et boulimie/vomissements) j’ai profondément perturbé mon métabolisme.

    Je te confirme d’ors et déjà que je ne consomme AUCUN aliment de l’industrie agroalimentaire (et suis fondamentalement contre, la Junk food n’a pas le droit de passer le seuil de ma demeure)

    Je suis incapable de digérer:
    – les protéines animales hormis les œufs (à la seule condition que le jaune soit cru), par contre les viandes et les poissons sont systémiquement vomis quelques heures après quelque soit leur mode de cuisson et quelque soit leur nature (blanc, rouge, maigre, gras…).

    Il en va de même pour certains:

    – légumes (poivrons, épinards, aubergines, tomates),
    – certains fruits,
    – certaines légumineuses (lupin, haricots rouges ou blancs),
    – les produits laitiers (n’y pensons même pas),
    – le gluten (quantité faibles absorbables mais pas plusieurs fois par semaine…
    – sans compter que je suis prises de tremblements, sueurs et malaises lorsque je consomme des aliments tels que les amidons (pomme de terre, céréales, bananes, châtaignes….) donc je dois faire attention à la quantité que j’absorbe.

    Je dois veiller à tout sous peine de me retrouver en détresse digestive et d’avoir un vomissement salvateur pour soulager mon estomac

    N’arrivant pas à manger de grandes quantités je fractionne mais me pose la question si c’est une bonne chose que mon organisme soit en train de digérer sans répits ????????????

    Est-il possible d’avoir autant abîmé mon métabolisme?????????Et je suis à un stade où il est VITAL que je prenne du poids.

    Est-il possible de ne plus être en capacité de digérer les protéines animales???????

    Je me suis tournée vers l’alimentation la plus basique, naturelle possible et suis entrain de tâtonner chaque jours et de faire des ajustements.

    Actuellement, je consomme des oléagineux, beaucoup de légumes (crus ou cuits mais beaucoup cru), des fruits (mais je m’en lasse vite, très vite car c’est sucré), œufs, un peu de céréales complètes et de légumineuses (uniquement lentilles et pois chiches)
    petit déjeuner, déjeuner et diner sont quasi similaires avec des aliments « sûrs »:

    – petit déjeuner: œuf, légumes, oléagineux et fruits
    – déjeuner & diner : légumes, oléagineux, légumineuses, fruits, céréales

    je suis zinzin ?????? Mais sans « rien » je vais mieux…j’ai enrayé la perte de poids mais la prise c’et autre chose.

    Je ne sais que trop quoi faire??? J’ai consulté (médecins, endocrinologues, nutritionnistes, diététiciens y ait laissé de l’argent et des plumes), mais suis ressortie systématiquement avec une ordonnance pour des compléments alimentaires (bien entendu lactés, huileux, hyper protéinés industriels) qui lorsque je les consomment me rendent encore plus malade qu’autre chose.

    • julien dit :

      Bonjour Stéphanie

      je te rassure tout de suite, tu n’es pas zinzin 🙂
      Tu as fait tout ce qu’il faut pour ta santé.

      en fait, ce n’est pas ton métabolisme le « problème » mais très certainement tes intestins qui sont de nature fragile, et qui ont du « s’abimer » avec le temps
      d’ailleurs, tu dis devoir prendre du poids : des intestins « en vrac » empêchent l’absorption de nutriments qui construisent le corps. Sans cela, le corps est maigre. Mon avis est de restaurer la bonne fonction de ton système digestif.

      Si c’est le cas, la première chose est de retirer tout ce qui pourrait leur faire mal.
      tu le fais déja car tu sens les effets : vomissements, etc ….
      mais vu ta sensibilité (notamment aux fibres des solanacées : tomates, aubergines, pdt..), il vaudrait mieux aussi retirer céréales et légumineuses, qui meme si elles ne te donnent pas d’effets immédiats, peuvent en causer sur le moyen/long terme -> essaie de les retirer et voir un impact sur ta santé (energie, peau, digestion,etc …)

      la deuxième chose est de consommer des produits pour réparer tes intestins:
      – produits fermentés maison (choucroute, carotte, cornichon, etc….)
      – du bouillon, plus ou moins dégraissé, selon l’efficacité de ta vésicule https://vivre-paleo.fr/le-regime-paleo-ne-coute-pas-cher-et-voici-une-autre-preuve/
      – des nutriments : vois les légumes du protocole walhs (fait pour la sclérose), https://vivre-paleo.fr/regime-paleo-terry-wahls/

      lorsque tu auras fait ça, tu pourras sans doute consommer à nouveau des protéines animales autres que le jaune (qui soit dit en passant est excellent, lorsqu’il est de poules plein air et nourries naturellement, sans céréales)
      d’ailleurs, si la « monotonie » n’est pas un problème, le jaune d’oeuf suffit comme source de protéines.

      pour repondre à tes questions
      fractionner les repas n’est pas un probleme. si tu digères pas les grandes quantités, tu dois t’adapter.

      petit déjeuner, déjeuner et diner sont quasi similaires avec des aliments « sûrs » -> c’est paléo, et si c’est bon pour toi, c’est ce qu’il faut faire.

      dans ton cas, tu le sais car tu l’a fait, le mieux est le naturel (pas d’industriel ou pharma) : les meilleurs compléments sont naturels. c’est pourquoi je te recommande le protocole walhs, les bouillons et produits fermentés.

      continue de chercher des solutions, tu es sur la bonne voie.
      nos environnement du tout stérilisé / pasteurisé dérèglent nos systèmes biologiques. Nos corps ont plus de bactéries que notre corps contient de cellules. toutes les bacteries ne sont pas mauvaises. certaines sont vitales.
      -> la fermentation est une pratique ancestrale. tu trouveras beaucoup de recettes sur le net.

      enfin, le corps médical occidental fait partie de ce « tout stérilisé ».
      si tu cherches un soutien extérieur, regarde du côté de la naturopathie.
      Tous ne sont pas compétent evidemment, mais ça réduit ton champ de recherches.

      Ceux qui ont un blog (comme mely http://www.chaudron-pastel.fr/) permettent de découvrir leur personnalité et voir les affinités.

      Le cout unitaire de la consultation est plus elevé que la consultation allopathique, mais le cout global est moins cher (moins de consultations) et au final, une plus grande probabilité d’être bien.

      n’hésite pas à me donner des nouvelles

  35. stephanie dit :

    Bonjour,

    Pour donner de mes nouvelles suite à mon message du 12 août.
    Changement d’alimentation complet, revirement TOTAL.
    Je suis passée de mes tendances végétalienne crudivoriste à « je mange de tout » mais surtout au « je mange des animaux ».
    Eh, oui on peut passer de vegan-cru à « j’aime la viande » …. En fin de compte c’est pas si mauvais que cela (si je n’en mangeait pas ce n’était pas pour des raisons éthiques ou environnementales ou sentimentalisme genre il est mignon ce petit animal….mais pour des questions de goût, je n’aimait pas le goût que pouvait avoir la viande ou le poisson…)

    Bon trève de commentaires.
    Pas de produits sucrés (et mollo sur les fruits…de 6 à 1 voir 2), pas de céréales (fini riz, pain, pâtes, quinoa, sarrasin et compagnie) tubercules (pomme de terre et associés comme manioc, châtaignes…), peu, très peu de légumineuses (fèves seulement fraiches et pois chiches mais pas tous les jours comme avant).
    Je me concentre sur les légumes et les viandes (bœuf, poulet, jambon), poisson, œufs (2 à 3 par jour), oléagineux et parfois fromage (essentiellement chèvre ou brebis).
    Je mange plus « gras » que je ne le faisait avant (je n’utilisait aucune matière grasse)

    Bilan: je suis encore au tâtonnements. Je n’ai pas encore trouvé les quantités adéquates et composition de mes repas.
    Je reste parfois perplexe ou dubitative de ce que je vais bien pouvoir manger ou ajouter à mon assiette.
    Et aussi mitigé. J’en mène pas large, car j’ai perdu du poids: 3 kilos.
    Je mange plus mais j’ai perdu du poids (ce qui est absolument proscrit, je vais au devant d’ennuis)

    Je vais revoir cela et réajuster, sévèrement. Je ne souhaite pas manger de féculents (car générateur de boulimie. Depuis que j’ai arrêté je ne fait plus de boulimie, les envies disparaissent. J’ai récemment fait une tentative: échec cuisant. J’ai mangé plus que de raison et tout vomis – donc il en est hors de question)
    Alors plus de gras, plus d’oléagineux, plus de protéines, plus de légumes….
    fromage(?).

    J’ai aussi constaté que mon urine sent la pomme fermentée….chose que je n’avais pas relevé avant.

    Mais je me sens déjà « mieux » qu’avant. Curieusement, je dors mieux.

    Manger jusque 20 oeufs par semaine….un inconvénient?
    Manger plus de 200g de poisson ou viande par jours…un inconvénient?
    Manger plus gras….un inconvénient?

    J’oublie probablement de dire des trucs….

    Avant:
    – petit déjeuner: œuf, légumes, oléagineux et fruits
    – déjeuner & diner : légumes, oléagineux, légumineuses, fruits, céréales

    Maintenant:
    – petit déjeuner: œuf, légumes, oléagineux, lait d’amande et fruits (peu)
    – déjeuner & diner : légumes, oléagineux, légumineuses rarement et remplacé par oeufs et/ou viande et/ou poisson – pas de fruits ni féculents.
    – vers 16h: oléagineux et un fruit
    – soirée: légume, fromage et/ou oeuf et/ou oléagineux et parfois une pomme (je craque pour un fruit…cela me manque tout de même un peu de ne plus manger autant de fruits)

    10 kilos à prendre……j’ai essayé les compléments alimentaires hypercaloriques qui m’ont été prescrits….Ils me rendent malades (trop sucrés, trop sucrés, trop lactés,chimiques…je ne les digère pas, vomissements et boulimie)

    Merci

  36. René dit :

    Bonjour,

    j’ai commencé le régime paléo il y a 5 semaines et j’ai perdu 4 kg … ça motive !

    j’aurai 2 questions :

    – Stéphanie parle de jambon, il me semble qu’il y a du gluten dans le jambon ?
    – et justement, le problème des céréales est-il uniquement dû au gluten, les céréales (pâtes, pain …) sans gluten sont-ils « autorisés »

    Merci

  37. René dit :

    Bonjour,

    j’ai commencé le régime paléo il y a 5 semaines et j’ai perdu 4 kg … ça motive !

    j’aurai 2 questions :

    – Stéphanie parle de jambon, il me semble qu’il y a du gluten dans le jambon ?
    – et justement, le problème des céréales est-il uniquement dû au gluten, les céréales (pâtes, pain …) sans gluten sont-ils « autorisés »

    Merci

    • stephanie dit :

      Salut René,

      – la plupart des jambons cuits du commerce contiennent du gluten sauf, par exemple, certains jambons cuits Fleury Michon. Il faut traquer la présence de dextrose, sirop de glucose qui peuvent être faits à partir de blé mais c’est généralement toléré mais tout dépends du seuil de sensibilité.
      Attention aussi à l’extrait de levure, normalement exempte de gluten, mais certains industriels rajoutent du malt d’orge ou autre source de blé pour améliorer le goût. Certains intolérants n’ont aucun problème avec l’extrait de levure et d’autres réagissent mal.

      – En paléo, stricto sensus: pas de céréales, toutes céréales confondues. Je ne te conseille pas le sans gluten qui est un produit industriel extrêmement raffiné, pauvre en nutriments, cocktail explosif d’additifs et autres additifs imprononçables et à IG comparable à du sucre pur.

      Les paléo acceptent la patate douce dans leur alimentation.

    • julien dit :

      Bonjour René

      1. si tu parles de gluten dans le jambon : il y a un problème de qualité de produit

      le jambon traditionnel n’en contient pas, celui en barquette oui

      barquette = industriel = non paléo

      2. les 2 principaux défauts des céréales
      – le type de protéines (prolamine, dont fait partie le gluten)
      – la quantité de glucides

      donc une céréale sans gluten peut contenir des prolamines (toutes aussi nocives que le gluten) mais aussi apporter beaucoup de glucides

      il vaut mieux rester à l’écart de ce type de produit au quotidien

      si tu as besoin de glucides (si tu fais du beaucoup sport par ex) tu as le riz qui est relativement neutre
      sinon les courges (potimarron, citrouille, …) qui apportent des minéraux et vitamines en plus des glucides

  38. Stephanie dit :

    Bonjour Julien,

    Je suis un peu écœurée par la viande et le poisson, j’ai pourtant varié entre viande rouge,blanche, jambon, poissons blancs, poissons gras, sardines en boite pour le pas me lasser.
    Les œufs je tiens encore le coup.

    Il est vrai que je n’ai pas l’habitude de manger des protéines animales, c’est encore nouveau pour moi.
    Je les digère un peu mieux mais mon estomac commence a refaire un peu des siennes et les repas pèsent.

    Hier soir, je ne me sentais pas en forme tu du tout, véritable détresse digestive avec le déjeuner pourtant il s’agissait d’un repas des plus simple: légumes, crevettes (elles étaient fraiches), huile d’olive et graines.
    A la limite de la nausée j’ai donc fait au diner l’impasse sur les protéines (sauf un oeuf avec des légumes en encas).

    De même aujourd’hui, je me suis mise au « repos », midi que des légumes et des graines et une bonne huile.
    Ce soir et ce week-end on avisera.

    Une chose que j’ai constaté: la viande rouge je ne la tolère que lorsqu’elle est « bleue » voir crue, tout juste un aller-retour dans la poêle pour la saisir mais lors de sa découpe il faut que cela saigne et qu’elle soit quasi-crue….hors ce mode de cuisson c’est NON.

    Les jours « off », j’ai également constaté que je consomme beaucoup de légumes. Entre le petit déjeuner, déjeuner, diner et encas, il y a 1kg de légumes (de 10 à 12 légumes différents) et seulement 200g de fruits.
    Cela me fait du bien ces journée de repos et elle sont necessaires.

    Je dois faire une erreur dans la composition de mes repas. Pour tant je fais la part belle aux légumes et les protéines animales (par jour) se limitent à 70g quand il s’agit de viande et 100g quand il s’agit de poisson.
    Ce qui est suffisant pour ma corpulence.

    Mais il y a quelque chose qui va pas ou c’est simplement moi qui ne suis pas encore adaptée……

    A suivre

    • julien dit :

      Bonjour Stéphanie

      effectivement, dans ton post precedent tu semblais consommer pas mal de protéines

      tu dis avoir encore perdu du poids, mais ce n’est pas en mangeant plus que tu vas grossir
      -> si ton corps n’absorbe pas les nutriments, tu grossiras pas

      D’où les pistes que j’évoquais dans la réponse du 18 août 2016 à 11 h 10 min

      as-tu fait qqchose pour restaurer ta flore intestinale?

      • stephanie dit :

        Bonjour Julien,

        Pendant le mois « test » je n’ai pas consommé de céréales (quelqu’elles soient, même celles sans gluten).
        J’ai écarté les aliments sensibles comme les tomates, épinards, produits laitiers et bien entendu les produits sucrés (j’ai beaucoup baissé ma consommation de fruits) ou industriel( mais je n’en consommais pas auparavant).

        J’ai consommé beaucoup de légumes (brocolis, haricots verts, endives, asperges, radis, betteraves et champignons), de temps en temps du jus de choucroute (avec beaucoup de difficultés, car pas génial) et de la choucroute nature (non cuisinées) quand j’arrivais à mettre la main dessus (dons j’attends avec impatience la saison hivernale où ce sera plus facile à trouver). j’allais oublier la soupe de miso (pâte de soja achetée dans un magasin japonais que je dilue dans de l’eau et des algues wakamé, mais pas trop car c’est très salé !)
        De temps en temps un peu de tofu ou de poids chiches quand je me sentais pas de manger des protéines animales.

        Mais je dois t’avouer que je suis écoeurée de manger de la viande poisson, oeuf, viande….en ce moment. J’ai dû mal m’y prendre et en manger trop.
        Maintenant j’adapte un peu plus, moins de protéines et un peu plus de végétaux.

        Maintenant j’ai rétorquait, les tomates, sans peau et de fromage de chèvre frais et des petit suisses (20% Mg), toujours beaucoup d’oléagineux et graines.

        J’ai aussi fait un « traitement  » avec du LACTIBIANE ATB (12 milliards par gélules), d’ailleurs je termine bientôt la boite.

        Je me résigne à me dire qu’il faudrra plus de temps que je ne le pensais pour remettre tout en ordre.

  39. stephanie dit :

    LE SUCRE

    Enfin … la révélation tant attendue qui confirme que le problème de notre société et nos maladie n’est pas le gras mais le sucre !

    Quand le lobby du sucre truquait les études :Durant des décennies, le lobby du sucre finançait des études pour rejeter la faute sur le gras à propos du développement des maladies cardio-vasculaires.
    http://www.lepoint.fr/sante/quand-le-lobby-du-sucre-truquait-les-etudes-14-09-2016-2068418_40.php

  40. stephanie dit :

    Bonjour,

    Compte rendu mensuel!

    Viande cela va mieux, même beaucoup mieux. Je les digère bien mais il est toujours impératif quelle soit quasi crue, sinon point de salut.
    Je me suis découverte une passion pour les abats (foie et gésiers de volaille)
    également presque crus.

    QUESTION: est-ce bon de manger de la viande rouge presque pas cuite, du moment qu’elle est fraiche?

    Poisson, j’ai toujours un peu de difficultés. Un peu de poisson fumé de temps en temps (truite, maquereau) et sardines en boite (et parfois un peu de thon en boite)

    J’ai encore baissé ma consommation de fruits: 1 à 2 par jours.
    Par contre je limite celle des pomme de manière drastique: j’ai constaté que lorsque je les mange, le soir en particulier, je suis malade et vomis, et ait des crampes d’estomac le lendemain toute la journée: impossible de manger tellement je me sens mal.

    J’ai encore diminué la consommation de glucides: plus de sucre (il m’arrive de faire un écart sur 1 cc de confiture mais faite avec du jus de raisin) et quasi plus de riz – pomme de terre. Encore de temps en temps du pain complet ou Weetabix (uniquement au petit déjeuner) et plus de pâtes.
    Même les carottes et les betterave je les limite, pas de maïs.

    Cela ne me manque pas du tout car je me sens mieux.
    Quand j’en mange je me sens « bouffie » et « léthargique » le lendemain

    Pour ce qui est des légumineuses: encore des pois chiches ou des graines de lupin, une fois pas jour.
    Tofu: 1-2 par mois

    Par contre, ayant besoin de calories, je me suis remise au fromage (chèvre essentiellement mais parfois du brie ou camembert ou fromage à pâte dure de vache). Étonnamment je n’ai plus de réaction violent de vomissement ou malaise….SUPER !!
    Mais que des fromages gras, par d’allégé.
    Pas de yaourts, fromage blanc, lait ou autres similaires.

    Pour équilibrer je mange plus « gras »: oléagineux, avocats (max 100g par jour), huile de coco, huile olive, olives noires.

    Toujours une passion pour les œufs: 2 à 4 par jours (jaune coulant).
    Je n’ai pas tenté l’œuf cru…..

    QUESTION: Y a t-il un intérêt à manger des œufs crus?

    TRES IMPORTANT (allons dans la scatologie…LOL): transit va mieux. Plus cette constipation de 15 jours….je suis à 1-2 voir 3 par jour pour le très très gros.

    MAIS MAIS MAIS, je mange plus, plus gras…et j’ai perdu 2 kilos.

    Je redouble d’efforts pour les reprendre car cela commence à inquiéter mon médecin.

    MAIS je me sens en super forme et dors comme je n’ai jamais dormis avant.

    Suite au prochain N°

    • julien dit :

      Bonjour Stéphanie

      Si tu consommes des abats, alors tu peux diminuer voire supprimer la viande rouge maigre (tu peux la garder pour te faire plaisir)
      avec les abats, tu as quelque chose de très nutritif

      en revanche, veille à ce qu’ils soient sûr, c’est à dire issus d’animaux sains, non pollués (les organes nettoient le corps et, tout comme avec la graisse, les toxines ont tendance à s’y loger)

      et si ta viande provient d’animaux sains, il n’y a aucune raison sanitaire de ne pas la manger crue
      la cuisson tue les germes. à la rigueur, un aller-retour sur la poêle si ça ne change rien pour toi

      idem pour les oeufs, tu peux les consommer cru s’ils sont de qualité, la cuisson altérant tout de même les nutriments

      Etant donné ta situation, inspecte avec précaution les produits transformés que tu achètes (comme les boites de poissons, qui certes sont moins transformés que d’autres produits)
      les agents conservateurs peuvent avoir un effet néfaste sur tes intestins à soigner
      s’il y a un conservateur (ou autre produit chimique), évite

      par précaution, je t’invite à éviter tout produit transformé pour ce mois, et voir comme cela se passe

      ton intolérance aux sucres, même ceux des fruits, me font penser à une diète SCD, qui pourrait te convaincre (c’est un paleo strict, qui justement se focalise sur le bien être des intestins)
      tu trouveras facilement sur internet des références à la SCD diet ou diète GS

      et la santé de tes selles et de comment « ça passe » est très important (sans être scato :-))
      c’est un sujet qui est abordé sans complexe en diete SCD

      je vois que ta situation s’améliore (sommeil, bien être) : c’est encourageant, bien que tu perdes encore du poids
      tu sembles avoir le moral, ce qui est primordial, je te félicite \o/

      pour ce qui est de l’ingestion de plus de calorie, comme je te l’ai dit, ça ne sert à rien si tes intestins ne les assimilent pas

      -> il faut supprimer les aliments qui font mal, dans ton cas:
      – sucres et fruits (qui nourrissent les mauvaises bactéries) et légumes à fibres irritantes
      – céréales, légumineuses et autres produits à protéines inflammatoires
      – les produits industriels transformés

      -> et soigner tes intestins :
      – produits fermentés (tu peux facilement faire lacto-fermenter du choux)
      – bouillon d’os a moelle maison (https://vivre-paleo.fr/le-regime-paleo-ne-coute-pas-cher-et-voici-une-autre-preuve/)
      – suppléments en probiotique pour booster la reconstitution de ta flore

      lorsque tes intestins seront opérationnels, ils absorberont les nutriments dont ton corps a besoin pour construire du muscle

  41. Cédric dit :

    Bonjour à tous,

    J’ai quelques questions de mise en place au sujet de la Paléo : pour ma part, si je mange uniquement paléo (viande, poisson, légumes, fruits et bonnes graisses), je crève de faim. Je pratique beaucoup de sport et si j’applique ce que je peux lire, je ne me sens vraiment pas bien sans apport de glucides. De ce fait, j’ai un peu du mal entre les recommandations que je peux lire un peu partout et ma réalité. Aujourd’hui mes repas se composent du modèle Paléo mais également pas mal de légumineuses.. Qu’en pensez vous ?? Est ce que je suis le seul dans ce cas ? Quelqu’un a une idée de substitution des glucides ?? Merci d’avance pour vos réponses et au plaisir de vous lire

    • julien dit :

      Bonjour Cédric

      Si tu fais du sport, il est normal que tu consommes des glucides en conséquence
      le paléo n’est pas No-carb mais low-carb (et encore, certains chasseurs cueilleurs ont 60% des calories sous forme de glucides) et le niveau du « low » depend de l’activité physique quotidienne

      pour l’énergie, remplace tes légumineuses par du riz, pommes de terre, patate douce, panais, betterave, courge ….

  42. stephanie dit :

    Bonjour,

    Une légère hypothyroïdie et j’ai été mise sous levothyrox 25mg pour commencer et dois refaire une analyse de sang dans trois mois.
    En sous poids et bcp de cholestérol total (2.89)
    Mon médecin s’interroge sur une non concordance à savoir que je suis en sous poids avec une hypo alors que cela devrait être le contraire.
    J’ai lu probablement un peu de trop de « choses » sur la prise de ce médicament notamment la perte de poids induite, chose que je ne peux me permettre.

    Le paléo ou cétogène peut-il s’y substituer ?
    Des aliments a éviter ou favoriser?
    Certains spécialistes mentionne qu’il faut réduire les glucides et d’autres non, qu’en est-il vraiment? J’en consomme via les légumes racine et parfois pomme de terre ou riz (quasi lamais de pâtes), pas de produits laitiers….

    Disons que j’étais déjà un peu paléo……..

Laissez un commentaire