Le gaspillage alimentaire

Dernière mise à jour: 26 mars 2015 7 Commentaires

 
Aujourd’hui je voudrais vous parler d’un sujet qui me tient à cœur : il s’agit du gaspillage alimentaire.
 
Je me souviens la première fois, quand j’ai appris que les fruits et légumes devaient répondre à certaines normes esthétiques pour être mis sur le marché (loi européenne abrogée depuis). Alors que mon oncle nous faisait de succulentes salades à partir des légumes plus ou moins biscornus de son propre potager, je trouvais alors aberrant d’écarter de la consommation des tomates qui n’étaient pas bien rondes, ou des concombres trop courbés.
 
A l’époque, je n’avais pas réalisé que les fruits et légumes non conformes étaient tout simplement jetés. Je pensais (oh le naïf!) que ça devait être utilisé autrement, mais pas jeté. Et de même que je me doutais que les invendus des hypermarchés étaient jetés, je n’avais pas la notion des proportions… Jusqu’à ce que je vois le documentaire Global gâchis que je vous conseille de visionner.
 

Tristram Stuart se bat contre le gaspillage alimentaire


 
Voici quelques extraits choisis:
 

Le constat accablant du gaspillage alimentaire

Ce sont les distributeurs qui dictent leurs lois, malgré l’abrogation de la loi, leurs critères restent les mêmes :

  • un produit doit avoir le bon calibre, la bonne forme, aucune tache (même si le produit est bon, comme une banane bien protégée par sa peau).
  • une cargaison peut être refusée si un seul produit ne convient pas (le transport et le manque à gagner restent à la charge du producteur)

 
Dans le reportage, un supermarché jette pour 800 000 euros par an, alors que la marchandise est comestible. La loi interdit de les utiliser pour nourrir les animaux. Les produits jetés à la poubelle sont javellisés car en cas de vol et d’intoxication, le supermarché est responsable.
Il y a 1072 supermarchés de cette taille en France (sans compter les plus gros et les plus petits). Cela représente 850 millions d’euros par an, soit 6 fois le budget des restos du cœur qui servent 100 millions de repas.
 
Au niveau individuel, chaque français jette 90 kg par an, environ 430 euros, dont la moitié sont des fruits et légumes.
 
Au niveau mondial, un tiers de la production est gaspillée alors qu’un milliard de personnes a faim.
 

Les solutions

Il y a des solutions qui fonctionnent dans d’autres pays développés (japon, US, UK).
 
Aux USA des associations récupèrent les invendus des producteurs et des restaurants pour les offrir aux plus démunis.
Au japon, un pays qui importe 60% de ses besoins alimentaire, les surplus ne sont pas jetés mais sont recyclés en nourriture pour animaux ou en compost. Cela est rendu possible par une loi stipulant que les produits sont retirés de la vente une semaine avant la date limite de consommation.
 
Si vous aussi, vous vous sentez concerné par le gaspillage alimentaire, le gaspillage des ressources naturelles, faites connaitre ce documentaire en retwittant cet article.

7 commentaires

kevin dit: 23 novembre 2012 à 17 h 41 min

Je trouve vraiment important de parler de ce type de problème, Merci à toi Julien.

Je trouve pour ma part quelques incohérances dansl’abrogation de certaine loi. On continue à vendre de plus en plus de soda, de junky food qui dédtruisent la santé des gens et d’un coté une tomate avec une tache, oop direction poubelle…

kevin

Geoffrey du Blog pour Perdre du ventre dit: 24 novembre 2012 à 22 h 25 min

Très intéressant Julien, je vais regarder ce reportage.

Le pire, c’est que souvent les gens jettent des aliments qui pourraient encore être consommés sans problème.

Il y a d’ailleurs des magasins qui commercialisent certains produits déjà notés comme périmés.

    julien dit: 25 novembre 2012 à 18 h 58 min

    Bonjour Geoffrey

    As-tu plus d’informations sur ces magasins?

Yolande dit: 10 octobre 2013 à 16 h 12 min

Pour ma part tout est récupéré et je transforme et fait congelé. Même la salade, si je m’aperçois qu’elle commence à changer de couleur, je peux la faire congelé pour la mettre par la suite dans une soupe maison. Et la pelure de carottes, pomme de terre etc….je me fais un bon potage. Il faut apprendre à ne pas jeté et c’est faisable. Bonne journée

    julien dit: 10 octobre 2013 à 22 h 38 min

    Bonjour Yolande

    Ce sont de bons reflexes que tu as.
    Ce n’est pas évident pour tout le monde
    de prendre de bonnes habitudes

Yolande dit: 18 mars 2014 à 19 h 49 min

Je trouve horrible de dire que les compagnies jettent des aliments qui sont soit avec une petite tache brune ou un peu croche. Je pense que le gouvernement devrait faire des annonces à la télé pour sensibilisé la population. Et que dire des soit disant dates d’expiration et j’en passe…………..

    julien dit: 19 mars 2014 à 22 h 18 min

    Bonjour Yolande

    Le gouvernement ne peut rien pour nous.
    C’est par nos actions (par ex nos choix de consommation) que l’on peut changer les choses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui écrit ici?

Bonjour, je suis Julien, le créateur de ce blog. Cliquez ici pour savoir si je peux vous aider.

Pour suivre toutes les aventures
Mangez paléo facilement
Les guides complets