VP 004 : Responsabilité et liberté

Dernière mise à jour: 1 février 2018 10 Commentaires

Dans cet épisode du podcast Vivre Paléo, tu vas apprendre:

  • la manière contre-productive de te vendre des formations en ligne sur la santé,
  • reprendre les rênes de sa vie,
  • tu n’as pas le temps? 10 min/j suffisent,
  • responsabilité = liberté (ce n’est pas pour tout le monde),

Merci d’avoir écouté cet épisode

La conversation peut continuer de deux façons:

Si tu veux m’aider

Laisse sur iTunes un avis honnête du podcast et abonne-toi.

Ta note m’aidera beaucoup et je prendrai en compte tes remarques.

Les ressources mentionnées

Le précédent podcast sur la gratification immédiate (ou pourquoi le chemin est pus important que la destination)

Transcript du podcast

Salut c’est Julien est bienvenue pour l’épisode numéro 4 du podcast vivre paléo.

Les vendeurs de rêves

Alors aujourd’hui j’avais envie de te parler d’une chose que je vois assez souvent, parmi les personnes qui vendent des formations santé, des formations qui permettent de perdre du poids ou de gagner en énergie, d’améliorer sa santé d’une manière générale.

Il y a une chose que je vois souvent et qui est un peu contre-productive : c’est souvent dans l’argumentaire de ces personnes là qui vendent des formations, elles disent clairement que si tu es dans ta situation actuelle, ce n’est pas de ta faute.

Et ça, je suis pas trop d’accord avec ça, je dirais même si tu es dans ta situation actuelle, si tu as trop de poids, si tu n’as pas assez d’énergie, si tu te sens en mauvaise santé, je dirais : c’est de ta faute.

C’est de ta faute

Un « c’est de ta faute » pas dans le sens accusateur, pas un « c’est de ta faute » qui te pointe du doigt ou qui te blâme, ou même qui voudrait te faire culpabiliser, c’est pas du tout ça.

C’est plutôt un « c’est de ta faute » qui veut dire, derrière : « tu es responsable de ta situation ».

Tu es responsable de ta situation parce que la situation dans laquelle tu es actuellement, elle est la somme, elle est le résultat de tes actions passées.

Si tu es dans l’état dans lequel tu es actuellement, c’est parce que tu as une alimentation qui t’a amené à cette situation là, tu as une hygiène de vie qui t’a amené à cette situation là, tu as aussi des pensées, un mode de pensée : tout ça c’est de ta responsabilité.

Alors encore une fois, ce n’est pas pour te culpabiliser, pour pointer le doigt sur le fait que tu fasses pas ce qu’il faut, au contraire.

De toute façon, pour chaque situation tu as deux façons de voir les choses soit tu vois le côté négatif (tu vois le verre à moitié vide) soit tu le vois à moitié plein (tu vois le positif).

Reprendre le pouvoir

Le positif dans le fait de prendre conscience que tu es responsable de ta vie, tu es responsable des résultats que tu as actuellement, le point positif c’est que tu peux entreprendre des actions qui vont au contraire améliorer ton état de santé actuel.

Et ça, prendre conscience que tu as la responsabilité de ça, ça te redonne entièrement le pouvoir.

C’est à dire que c’est toi qui décides, ce n’est plus les autres personnes autour de toi qui vont te conseiller, qui vont te dire de faire ça ou ça et que toi tu fais parce qu’ils t’ont dit de le faire.

Non ! toi tu prends la responsabilité de ta vie et tu vas agir en conséquence.

Et avoir la responsabilité de sa vie, ça veut pas dire non plus que tu as toutes les réponses, tu n’as pas la science infuse, personne ne l’a, je ne l’ai pas, tu ne l’as pas, personne ne l’a.

Diriger sa vie

Prendre la responsabilité de sa vie c’est aller chercher les informations, qui ne seront pas forcément toutes bonnes, mais tu vas chercher des informations et tu testes.

Si ça marche pour toi : très bien, tu continues, tu améliores, comme ça, petit à petit ta situation, ton hygiène de vie pour aller vers un état qui te satisfait.

Prendre la responsabilité de tes actes, prendre la responsabilité de ta vie, c’est arrêter de chouiner que les choses ne vont pas dans ton sens, c’est réagir par rapport à ça : je fais quelque chose qui ne convient pas, je passe à autre chose et je continue d’avancer.

La responsabilité, sans culpabilité

C’est pour ça que ça m’énerve un peu de voir justement ces personnes, qui vendent ces formations, dire que tout ça ce n’est pas ta faute, parce qu’en fait ça t’enlève certes la culpabilité, mais c’est pas parce que tu prends la responsabilité de ta vie que tu as forcément la culpabilité.

Donc ça t’enlève la culpabilité mais aussi ça te désengage : tu n’as plus la responsabilité.

Et en fait ces solutions qui sont vendus sont souvent perçus comme des solutions magiques, c’est un peu ce dont je parlais dans le précédent podcast que la plupart des gens aime les choses rapides, avec des résultats rapides sans forcément fournir d’efforts.

Là c’est un peu le même principe, ça nourrit cette envie là, cette envie qu’on paie une solution pour avoir un résultat qui ne m’engage pas émotionnellement, si ça rate, tant pis ce n’est pas de ma faute (il me l’a dit lui-même, c’est pas ma faute) donc je vais essayer, je vais acheter et si ça marche pas ça ne sera pas ma faute.

Etre dans ce mode de pensée, c’est un engrenage, c’est un cercle vicieux, c’est à dire qu’on va essayer des choses, puis une autre, puis ça marchera pas et on se dira c’est pas de ma faute etc etc.

Savoir se remettre en question

Et puis sans se remettre en question et au bout d’un moment, il faut se remettre en question et se poser la question : « est-ce que c’est ma faute? » ou dit autrement c’est ma responsabilité de voir ce qui n’a pas marché, pourquoi ça n’a pas marché, et puis de chercher éventuellement autre chose.

Demander conseils à des amis, à des personnes qui s’y connaissent, de savoir pourquoi.

Mais au final ça reste toujours ta responsabilité, c’est toi qui dois agir pour améliorer ta condition actuelle, que tu veuilles perdre de la graisse, que tu veuilles améliorer ta santé, gagner en énergie, même faire du sport.

L’excuse la plus courante c’est que: je suis pas motivé, ou j’ai pas de temps.

Oui, ok, c’est une façon de voir les choses, après tu peux te poser et regarder, tu peux analyser ton agenda et tu peux trouver dix minutes par jour pour travailler, pour faire du sport, d’ailleurs moi c’est ce que je fais parce que ça colle mieux à ma façon de faire, à mon agenda mais aussi à ma personnalité.

10 minutes pour faire du sport

Au lieu de faire une grosse séance par semaine de sport, je fais dix minutes de sport par jour.

C’est du sport de force pour muscler, pas pour gagner du muscle mais pour me renforcer, pour rendre mes muscles plus fort, plutôt que plus volumineux, et rester en bonne santé, pouvoir continuer à soulever des charges lourdes du quotidien sans me blesser.

Donc dans mon cas, dix minutes par jour ça marche très bien, après peut-être pour toi ça marchera pas, mais le truc c’est que tu dois prendre acte de ce qui se passe, tu prends la responsabilité de ta vie et tu regardes ce qui ne marche pas et tu essaies de trouver autre chose qui va marcher.

Et puis aussi prendre la responsabilité de sa vie, comme je le disais tout à l’heure, tu reprends le pouvoir, tu reprends les rênes de ta vie et c’est un côté libérateur parce que tu as le sentiment de contrôle, ça t’apporte une sorte de stabilité.

Ensuite selon ce que tu feras, tu n’iras pas forcément en ligne droite, et comme j’en parlais d’en un précédent podcast, ce qui est important, c’est pas la destination, ce qui est important c’est le chemin.

Responsabilité = liberté

Alors prendre la responsabilité de sa vie, effectivement ça peut faire peur, surtout si la majorité de ta vie tu n’as pas eu cette responsabilité, tu l’as laissé aux autres qui l’avaient pour toi.

Donc comme pour toute chose nouvelle, ça fait peur, mais faut te dire aussi que, j’en parlais dans le précédent podcast, cette petite peur initiale s’évapore très vite, une fois que tu es dans le processus de changement.

Alors que si tu restes dans l’état actuel, c’est un état de souffrance parce que lorsque tu n’as pas la responsabilité de ta vie, tu es baladé parmi les personnes qui, elles, ont la responsabilité de ta vie et qui décident à ta place.

Tu es baladé, de personne en personne, de solution en solution, qui au final ne marchent pas et tu restes continuellement dans un état de souffrance puisque tu n’as pas ce que tu veux.

Mais surtout cette souffrance vient du fait que tu ne diriges pas ta vie, tu n’as pas la maîtrise de ta propre vie, et même si ça fait peut-être un peu peur de changer ça, au final, dès que tu as passé ce cap, tu retrouves la fierté de pouvoir maîtriser ta vie et de décider pour ta vie.

Même si tu ne fais pas les meilleurs choix, au moins c’est toi, c’est ta responsabilité, c’est ta vie, c’est toi qui fais tes propres choix.

Donc sur ces mots, si c’est pas encore le cas : prends la responsabilité de ta vie.

Déjà réfléchis-y, vois comment tu pourrais faire pour, petit à petit, prendre un peu plus de pouvoir, un peu plus de contrôle sur ta vie, sur les actions que tu fais pour améliorer ta vie et je te dis à bientôt pour le prochain épisode

10 commentaires

Perdrix Georges dit: 4 janvier 2018 à 12 h 14 min

Bonjour
Toutes les publicités promètent de perdre du poids en suivant leurs conseils,mais j’ai du diabète et je me pique à l’insuline et malgré les conseils que je suis je ne maigris
pas ! ! As-tu une meilleures solution ??
Georges Perdrix

    julien dit: 8 janvier 2018 à 14 h 08 min

    Bonjour Georges

    Chaque cas est particulier, et il est très difficile de donner des conseils sans en savoir plus.

    Si tu as de l’insuline en injection, tu dois également être suivi par un médecin.

    Parle-lui du régime paléo et/ou du cétogène.
    Ces 2 types d’alimentation ont de très bons résultats sur le diabète

Gadbois dit: 4 janvier 2018 à 14 h 44 min

Salut Julien,

Comme c’est vrai je ne contrôle pas ma vie je dépends des autres.

Je ne me fais pas confiance.

    julien dit: 8 janvier 2018 à 14 h 09 min

    Et pourtant… tu es la seule à savoir ce qui est bon pour toi 🙂

Nicole dit: 4 janvier 2018 à 15 h 52 min

Je suis entière d’accord avec ce que tu nous fait part. Après avoir vécu de nombres années avec quelqu’un qui dirigeait ma vie, ce fût le néant lorsque je me suis retrouvée seule. Je suis dorénavant responsable de ma propre vie et je me sens tellement bien et surtout libre. Encore une fois MERCI JULIEN pour tout le travail que tu fais.

    julien dit: 8 janvier 2018 à 14 h 09 min

    Bravo Nicole

    J’espère que tu inspires les personnes qui te rencontrent

CHRISTINE Abbadie dit: 5 janvier 2018 à 0 h 56 min

oui très vrai pour beaucoup ,mais depuis que j’ai de l’arthrose à une hanche je « marchotte » je suis vite fatiguée de tirer la jambe ! Donc pas de marche ,5 minutes dans l’eau mais si je bouge d’une certaine façon aïe ! BREF pas de sport !
EN plus quand on achète des livres pour mieux se nourrir ,oh la la pas nombreux les gens d’accord ! ET MANGER céréales complètes ,et éviter les céréales surtout complètes ,attention pas de soja bio ou pas surtout pour les femmes ,et stop le lait de vache remplacez le par le lait de soja ! etc etc etc ….Comment s’y retrouver? J’ai le gros livre du dr SEIGNALET lui aussi donne des recettes avec soja mais dit aussi n’en abusez pas ! Les kilos sont toujours là.

    julien dit: 8 janvier 2018 à 14 h 11 min

    Bonjour Christine

    Effectivement, avec toutes les informations contradictoires: comment savoir ?

    Il faut tester! Seul ce qui marche sur toi à de l’importance.

Isabelle dit: 8 janvier 2018 à 10 h 44 min

Bonjour Julien,
tes podcasts sont vraiment très intéressants et depuis que je les ai lu, pas encore écouté (mais je vais trouver un moment pour le faire !) et bien ça me travaille, je me suis reconnue dans ce schéma où on nous déresponsabilise. Ca me brasse parce que ça me parle, j’ai pris conscience ce we grâce à tes podcasts que j’étais en situation de souffrance depuis des années. le problème c’est que je me suis habituée à cet état et que lorsque j’essaie de m’en sortir mon esprit faisait tout pour m’y faire retourner. je veux perdre du poids, très bien : je réussis à enperdre.. oh mais ça ne va pas du tout ça et hop mon cerveau avec ses tours de passe-passe me convainct que je n’y arriverai pas plus, que je ne tiendrai pas. etc… Il y a peut-être aussi la question de la motivation, dur dur d’arriver à 5 pourquoi. j’ai essayé et je n’y suis pas arrivée. Le lendemain il a bien fallu me rendre à l’évidence, je ne me posais pas les bonnes questions ou en tout cas je ne donnais pas les bonnes réponses. Finalement je viens de prendre conscience de cet état de souffrance mais ce n’est pas facile, j’ai comme une boule dans le plexus qui ne veut pas sortir, qui ne demande que ça mais qui n’arrive pas à partir. Je vais donc essayer de prendre la responsabilité de ma vie et de faire en sorte qu’elle soit ce que je veux au fond de moi et m’en donner les moyens. Je pense faire un peu, beaucoup d’eft pour m’aider maintenant que je vois dans quelle direction aller. Merci pour ton aide, je trouve que c’est une bonne manière de commencer l’année même si la prise de conscience est un peu douloureuse. Bonne journée.
Isabelle

    julien dit: 8 janvier 2018 à 14 h 16 min

    Bonjour Isabelle

    C’est super ce que tu dis!
    La prise de conscience est le premier pas essentiel.

    Le changement fait souffrir au début et c’est normal, mais très rapidement, on s’habitue (tu le sais, tu dis vivre depuis des années en situation de souffrance. comment est-ce possible de vivre en souffrance aussi longtemps ? => l’habitude)

    je pense que tu aimeras l’épisode suivant (à venir mercredi)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui écrit ici?

Bonjour, je suis Julien, le créateur de ce blog. Cliquez ici pour savoir si je peux vous aider.

Pour suivre toutes les aventures
Mangez paléo facilement
Les guides complets