VP 029 : Retour d’expérience sur mon jeûne raté

Dernière mise à jour: 3 septembre 2018 3 Commentaires

Dans cet épisode du podcast Vivre Paléo, on voit:

  • plusieurs raisons qui ont entravé mon jeûne,
  • pourquoi je me suis sur-estimé,
  • le détail qui affecte beaucoup le moral,
  • une petite astuce pour calmer une envie,
  • le vrai but du jeûne,
  • la nourriture alternative

Merci d’avoir écouté cet épisode

La conversation peut continuer de deux façons:

Si tu veux m’aider

Laisse sur iTunes un avis honnête du podcast et abonne-toi.

Ta note m’aidera beaucoup et je prendrai en compte tes remarques.

3 commentaires

Céline Duclos dit: 5 septembre 2018 à 14 h 47 min

Bonjour,
Moi je ne dirai pas que tu as raté ton jeune car tu as quand même fait 4jours. Seulement il y a c’est sur une préparation à faire afin de préparer l’organisme. Désiré Mérien en parle très bien. Par contre, le café, le thé et le sel coupent le jeune car ceux sont des excitants donc la detox s’arrête afin de gérer les poisons. La fatigue est due à une inversion d’énergie en effet, l’énergie est concentrée à l’intérieur et plus à l’extérieur du coup on se sent sans force pour les activités du quotidien. Le fait d’avoir une activité physique soutenue ne permet pas à la détox de se faire correctement. Après tout dépend du but du jeune si on veut juste maigrir et pas forcément détoxiner c’est différent. Le prochain sera plus confortable très certainement les erreurs nous permettent d’évoluer.

Nathalie Mussard dit: 6 septembre 2018 à 19 h 05 min

Moi c’est la diète cétogène d’oeufs (egg fast) que j’ai râtée. Je mange low carb, (pas céto) Elle m’a donnée des carences et j’ai attrapé une bronchite alors, que ça faisait longtemps !

Dorel dit: 10 septembre 2018 à 17 h 38 min

Bonjour Julien,
j’ai fait plusieurs jeûnes longs, et je pense ne plus en faire.
Tu as raisons sur certains points .
Un jeûne doit être bien préparé avec une phase de « descente » alimentaire.
Il faut faire du sport doux
C’est mieux s’il fait beau et qu’on peut sortir de chez soi.
C’est mieux de ne pas le faire tout seul.
Si tout se passe bien, on n’a pas faim, mais on a « envie de manger ».

Toutefois, cela ne se passe pas toujours bien, et j’ai observé chez moi une dégradation évidente des choses, année après année (une jeûne long par an) :
– j’ai de terribles diarrhées les premiers jours. une grande chasse d’eau interne se met en place. c’est très handicapant, mieux vaut être chez soi quand cela arrive!
-j’ai une fièvre cétogène de plus en plus forte à chaque jeûne : maux de tête, maux de ventre, épuisement complet. J’ai dû arrêter le dernier jeûne au 5eme jour tellement je souffrais.
– j’ai produit des calculs biliaires suffisamment gros pour qu’ils ne puissent partir que chirurgicalement
-j’ai perdu de moins en moins de poids à chaque jeûne, MAIS j’ai toujours repris ce que j’ai perdu à chaque fois que j’ai eu mes règles ensuite (1kg par phase de PMS). En gros, si j’avais perdu 7 kgs, en 7 mois j’avais tout repris. C’est très démotivant.

En conclusion : un jeûne long, c’est une phase à privilégier de temps en temps dans sa vie et à très bien préparer tant au niveau alimentaire que de son contexte environnemental et climatique. On ne doit pas le faire uniquement pour perdre du poids, mais pour « couper », tourner une page, et reprendre sur un autre schema de vie, d’alimentation.
Pour perdre du poids, et se maintenir il faut trouver une autre solution. J’espère la découvrir avec toi, Julien, car j’ai essayé tout le reste et je ne peux pas supporter mon surpoids, je ne veux pas qu’il devienne une fatalité…

Par contre, des jeûnes courts, comme tu sembles en faire pour éliminer de l’eau, et reposer son organisme, ça c’est pas mal et pas » trop » difficile 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui écrit ici?

Bonjour, je suis Julien, le créateur de ce blog. Cliquez ici pour savoir si je peux vous aider.

Pour suivre toutes les aventures
Mangez paléo facilement
Les guides complets