Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » La vie paléo » Mon Défi » Vivre paléo : le challenge

Vivre paléo : le challenge

Posté par julien le 14 mai

I had a dream

Lorsque j’étais adolescent, j’étais, comment dire, bien portant, avec un léger sur-poids. (vous savez, la bouée autour du ventre)

Je voulais tellement ressembler à un athlète, pas forcément aussi musclé mais au moins aussi sec, sans gras, que les muscles soient saillants, avoir le fameux « six pack ».

J’ai pratiqué le football en club pendant 7 ans. Et en dehors des entraînements j’allais courir et je pratiquais des exercices de musculation avec altères. Malgré ces nombreuses heures d’efforts, je n’atteignais pas mon doux rêve.

A une époque où l’information n’était pas aussi facilement disponible qu’avec internet, et n’étant pas non plus très dégourdi, je n’ai pas su trouver l’information qui aurait pu m’aider.

Ainsi a continué ma vie, perplexe devant mon corps qui changeait (trop) peu devant mes efforts.

abdominaux visibles

le fameux six pack

La vie continue…

Le temps a passé; mon rêve refaisant parfois surface en regardant les gymnastes aux JO.

Des régimes? je n’en ai fait aucun! Juste du « bon sens » comme on dit, basé sur des croyances populaires, comme manger des fruits et légumes, pas trop de pain et de pâtes, pas trop sucrés.

Pas trop! Un terme bien relatif pour un bon mangeur qui ne supporte pas d’avoir faim.

Avec l’entrée dans la vie active, je grignote un peu plus, je suis plus pressé, je n’ai plus le temps pour rien, je stresse, je dors moins.

Quoi de plus normal dans notre société? Un rythme cependant bien loin de celui qu’impose la nature.

Le temps du changement

Un beau jour, je tombe sur un article qui parle de movnat et par extension j’en arrive au régime paléolithique. J’ai eu le choc des photos ! De voir les adeptes aussi naturellement bien bâti. Pas de body builder asymétrique, pas de muscles hypertrophiés, mais du muscle fort, puissant et sans gras. Ça a fait tilt.

J’ai ensuite compris pourquoi je n’arrivais pas à perdre mon gras : en augmentant le sport, j’augmentais également ma quantité de nourriture (essentiellement des sucres lents, en particuliers les pâtes), conforté que j’étais par la sagesse populaire qui veut que les sportifs, eux, ont « le droit » à beaucoup de sucres lents.

Je décide alors de faire un grand changement dans ma vie. J’ai découvert une façon de vivre qui revient au source et ça me parle.

Je me lance le défi de mettre tout en œuvre pour vivre paléo, pour adapter un maximum de cette vie à la mienne.

Mode challenging : le début de la vie paléo

Je passe en revue tous les aspects de ma vie alimentaire et sportive et établit un plan d’action pour:

  • changer mes mauvaises habitudes alimentaire
  • améliorer ma connaissance des processus biologiques
  • me créer des routines d’activités physiques
  • potasser à fond toute documentation pour augmenter mon bien-être et ma résilience aux maladies avec des solutions naturelles
  • trouver des solutions pour lutter contre la faim, et manger mieux sans augmenter mon budget.

Le tout pour créer un système de vie le plus efficace et le moins contraignant possible.

Les principaux bénéfices que j’espère sont :

  • moins de fatigue au quotidien
  • une sensation de bien-être générale
  • prendre du muscle
  • perdre un maximum de gras (la fameuse bouée) et avoir enfin mon six pack
  • augmenter ma condition physique (plus de force, plus de souffle)

 

Je me donne un an, pour élaborer et tester ce système.

 

Et vous, quel est l’engagement que vous avez tenu le plus longtemps?

2 réponses à “Vivre paléo : le challenge”

  1. anne marie dit :

    bonjour julien
    j ai commencée mardi le regime paléo et en meme temps je decouvre ton blog de jour en jour . alors bien sur je decouvre au fur et a mesure que je fait des erreurs et j essaye d y remédier .je vie a la campagne donc j essaye d avoir le plus possible des produits de la ferme comme le boeuf , l agneau, les oeufs, le lapin et quelques fruit et legumes du jardin mais les pomme de terre , c est paleo ou pas .merci de ton aide

    • julien dit :

      Bonjour anne marie

      Les pommes de terre sont à modérer car elles contiennent beaucoup de glucides
      Au niveau santé il n’y a pas de problème (sauf si tu consommes trop de glucides)

      Tu peux essayer d’en manger 2 à 3 fois par semaine.
      (tout dépend de tes objectifs en matière de perte de graisse)
      Vois aussi les patates douces si tu aimes.

Laissez un commentaire