Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » 1er pilier paléo » Manger gras » Cette solution peut résoudre deux de vos problèmes

Avez-vous remarqué qu’avec les années votre cerveau ralentit de plus en plus, vous n’arrivez plus à réfléchir aussi rapidement qu’avant, parfois même c’est comme si vos pensées étaient engluées dans une mare boueuse. Vous vous dites que c’est l’âge et que vous ne pouvez rien y faire.

Si maintenant je vous disais qu’il existe peut être une solution pour vous, pour que votre cerveau fonctionne normalement à nouveau et même pour qu’il soit peut être aussi rapide que le super calculateur d’IBM (rien que ça).

En revanche, un des effets est que vous allez brûler de la graisse, beaucoup. Ça vous intéresse aussi? Alors lisez la suite!!!

cables d'un super calculateur

Voulez-vous retrouver votre rapidité de réflexion?

Mais quel est ce super secret qui pourrait vous faire calculer aussi rapidement que Rain Man et être aussi mince qu’Alessandra Ambrosio.

Tout d’abord vous devez comprendre le fonctionnement de votre cerveau, pas dans les moindres détails mais essentiellement en ce qui concerne son alimentation en énergie. Votre cerveau peut fonctionner avec deux sources d’énergie, le glucose et les corps cétoniques (issus de la dégradation des triglycérides).

Lorsque le glucose est en abondance, c’est lui qui est utilisé en priorité par tous les organes dont le cerveau. Mais lorsque vous suivez un régime très faible en glucides comme le régime paléo, votre corps utilise les corps cétoniques comme énergie. Le cerveau fait de même et peut majoritairement substituer le glucose par les corps cétoniques (seules certaines parties du cerveau fonctionnent au glucose. S’il n’en a pas à disposition, votre corps en produit à partir du glycérol. Ce dernier est issu de la dégradation des triglycérides, tout comme les corps cétoniques. Les glucides ne sont donc pas nécessaire à votre alimentation)[1]

Vous l’aurez donc compris, ce mécanisme permet de vous affranchir des glucides qui ne sont pas nécessaires. Mais quel est le rapport avec les performances de votre cerveau?

La diète cétogène pour optimiser votre cerveau

Il faut chercher la réponse dans la solution qui aide à soigner les épilepsies et les maladies mitochondriales. Cette solution est la diète cétogène. C’est une sorte de régime paléo strict qui permet au corps d’être en état de cétose d’où le nom. Et la cétose se caractérise par la production et l’utilisation des corps cétoniques. La diète repose donc essentiellement sur les lipides en ayant un faible apport en glucides et un fort apport en lipides. Le ratio classique est de 4 unités de lipides pour 1 unités de protéines et de glucides.

La diète cétogène est le seul recours (naturel) des enfants épileptiques quand les traitements médicamenteux classiques sont impuissants [2]. 90% des patients ont diminué ou éliminé les crises en adoptant ce type de régime. Pourquoi cela induit un tel effet sur le cerveau?

L’utilisation des corps cétoniques favorise la production de neurotransmetteurs essentiels au cerveau et permet un meilleur flux sanguin [3]. De l’autre côté, l’utilisation du glucose produit des « déchets » lors de sa dégradation qui perturberaient le fonctionnement du cerveau. Le sucre a vraiment un impact sur le cerveau. Vous devez au moins connaitre une personne qui est sensible au sucre, qui entre dans une phase d’excitation quand elle en mange, ou qui lui est physiquement impossible de se passer de pain. 

De manière générale, le cerveau fonctionne de façon optimale avec les corps cétoniques, c’est le mode de fonctionnement ancestral de votre cerveau, celui qui permet de rétablir les enfants les plus sensibles, et les personnes atteintes d’Alzheimer.

Et la perte de gras dans tout ça

C’est le double effet kiss cool de la diète cétogène (et du régime paléo): remplacez les glucides par les lipides, et vous réduisez au maximum vos apports en glucides et privilégiez les apports en gras. Et vous savez déjà que ce sont les glucides qui font grossir et que manger gras vous aide à brûler de la graisse.

Beaucoup de personnes, pour ne pas dire toutes, témoignent du bien être induit par le régime paléo. La réduction des glucides n’y est pas pour rien. Donc vous savez ce qu’il vous reste à faire pour brûler votre graisse, être fièr(e) de votre corps et avoir une pêche d’enfer. 

references

[1] Clinical review: Ketones and brain injury. Hayden White1 and Balasubramanian Venkatesh
[2] Neuroprotective and disease-modifying effects of the ketogenic diet. Gasior M, Rogawski MA, Hartman AL.
[3] Changes in cerebral blood flow and carbohydrate metabolism during acute hyperketonemia. Hasselbalch SG, Madsen PL, Hageman LP, Olsen KS, Justesen N, Holm S, Paulson OB.

41 réponses à “Cette solution peut résoudre deux de vos problèmes”

  1. phil dit :

    c est super!!!

  2. Salut Julien

    tu parles du regimes SCD ou popularisé sous le nom de GAPS (gut and psychologic syndrom)? A la base il a été créé pour les enfants autistes, mais est super efficace pour les personnes souffrant des intestins (dont je fais partie). je l’ai suivi (voir mon blog http://www.caloriepholie.com), c’est une diete Hig fat low carb, dur à suivre je l’avoue car très restrictive. Mais elle est miraculeuse
    Pour les effets « superman » que tu preconises, je prefere la diete OptimalDiet de Kwasnieski, dont le livre est à lire urgemment : il preconise un regime high fat low carb avec des quantités de proteine/ lip / glu en fonction de ton poids (1g of protein/2.5g-3.5g of fat and 0.5g of carbs per 1 kg )pour obtenir une santé de fer, un moral d’acier et un corps d’athlète sans effort. idem, je l’ai fait, un peu chiant au debut pour se reperer sur le nombre de proteines etc, mais grâce au logiciel gratos myfitnesspal. com, c’est devenu plus simple et surtout, résultats veridiques même si dubitative au debut au vue du « gras » à avaler!!!

    Mel

  3. Bertrand dit :

    Bonjour Julien et bonjour à tous,

    J’apprécie de plus en plus ton blog et la façon très « pro » de mener tes articles. De plus les personnes qui te suivent sont en générale bien renseignées (MEL en est un exemple…) et leurs commentaires intéressants.
    Merci et bonne continuation.
    Bertrand

  4. Magda dit :

    Bonjour

    Très intéressant, tout cela. Je ne connaissais aps cette version de régime cétogène.

    Juste une petite question : où sont les protéines dans tout cela ?

    Car le régime le plus cétogène qui existe est le régime protéiné, du moins il me semble ???

    • mag dit :

      un régime cétogène n’est pas un régime hyperprotéiné mais un régime sans glucides.
      Le régime Atkins (phase 1) est celui qui se rapproche le plus du régime paléo, le régime à index glycémique bas un moins moins, mais les régimes hyperprotéinés sont dangereux à cause de l’acidose qu’ils provoquent (alors que les high fat ne provoquent pas cette acidose, d’où la consommation raisonnable de protéines)

      • Magda dit :

        Merci, je connais en effet très bien le nouveau régime Atkins et je confirme qu’on peut le rendre compatible paléo. C’est d’ailleurs ce que je fais.

  5. Barbara dit :

    Bonjour Julien,

    Merci pour cet article ! Je partage les avis précédents et me dis que c’est une nouvelle idée reçue qui tombe, mais ce n’est pas évident de s’y faire, malgré une sensibilisation préalable par le Paléo.

    En effet, une inquiétude subsiste.
    Je crois être sujette à l’hypoglycémie depuis que je suis passée au Paléo (2 fois en moins de 3 semaines, alors que jamais auparavant).

    Comment mettre cette diète en pratique sans risque, et pendant combien de temps ?
    Ou, est-ce un régime alimentaire à adopter « définitivement » comme le Paléo ?

    En tout cas, c’est un sujet très intéressant à creuser !

    • mag dit :

      c’est normal pendant la période de transition mais au bout de quelques jours à quelques semaines, le corps s’habitue sans soucis.
      Moi aussi il m’a fallu 2-3 semaines avant que je n’aie plus la tête qui tourne en me levant ou en faisant du sport ou autres…
      Ca fait maintenant 2 mois et je n’ai plus jamais ressenti de moments de faiblesse, j’ai même augmenté l’intensité de mes entrainements de sport et toujours pas plus de 20g de glucides par jour. Il faut être patiente !

      • thomas dit :

        Je n’ai pas compris avec quoi tu n’étais pas d’accord? Mes données sont bonnes.

        La question que je continu à poser est  » la cétose sur le long terme? ». Je signale que j’ai été en cétose 3 mois en janvier février mars de cette année. Donc oui j’ai perdu du gras, 3 kilos. Mais j’en avais pas à perdre. Oui j’étais plus calme. Mais j’ai pas eu de regain d’énergie. donc j’ai arrété.

        Les inuits j’ai dit plus haut qu’on fait le coup à chaque fois et tu me fais le coup. Les inuits sont régulièrement cités pour dire qu’ils n’ont pas de maladie cardiovasculaire malgré leur conso de graisse. Dire qu’ils sont (ou étaient) en bonne santé totale en cétose ça ce n’est pas renseigné.

        La cétose je suis curieux de savoir le bilan énergétique. ATP consommé par neoglucogénese versus ATP produit par glycolyse, lipolyse et utilisation des cétones . Il semblerait que ça consomme beaucoup de mineraux et des vitamines.

        Ensuite il faut prendre en considération le bodytype : ectomorph, mesomorph et endomorph. Tous n’ont pas les même besoins.

        Bref moi je suis ectomorphe et j’ai arrété la cétose. Par ailleurs mark sisson la recommande comme perte de poids pas comme alimentation permanente.

        Pour moi c’est le régime d’hiver: quand la neige recouvre tout et que l’animal omnivore ne peux manger que de la viande et vivre sur ses réserves de graisses ou alors en hibernation. La le corps s’adapte et il produit du sucre mais au prix de la fonte de toute la graisse et d’une partie des muscles. C’est un mode de secours pour moi ou un mode transitoire hivernal, ressources limités. a la sortie de l’hiver l’animal est tout maigre et il regrossit l’été en quittant la cétose pour manger omnivore et sucre inclut. voila comment je vois la cétose

        Quel est ton bodytype? es tu en phase de régime/perte de poids.

        Je comprends que tu défendes la cétose si tu te sens bien mais permet moi de ne pas y souscrire les yeux fermés.

        Pourras tu témoigner dans 6 mois ou 1 an et voir où tu en es?

      • thomas dit :

        Désolé je me suis trompé de message mais pas de personne, ma réponse ci dessus est pour ta réponse à mon message plus bas lol

    • julien dit :

      Bonjour Barbara

      Ce problème arrive quelque fois chez les femmes.
      Dans ce cas, il faut réduire progressivement les glucides sur une ou deux semaines et pas d’un coup.

  6. thomas dit :

    Hello!

    *La cétose ça marche pour perdre du poids et les corps cétoniques sont utilisés par le cerveau pour fonctionner àprés un temps d’adaptation: OK.

    Par contre je n’ai pas vu de preuves qu’il s’agisse du « régime ancestrale » et que tous les hommes d’avant l’agriculture furent en cétose.

    Pour un régime ou soigner des pathologies, ok mais vivre toute sa vie en cétose? Est ce le « vrai » mode d’alimentation?? Pas sûr

    Certains disent que la neoglucogenese est la preuve du besoin de sucre puisqu’en l’absence de sucre de l’alimentation, le corps en a tellement besoin qu’il en produit à partir des protéines.

    Cas particulier, les ectomorphes qui sot déjà maigre de base. Doivent ils vivre en cétose? Manger 4kg de barbak pour combler leurs besoins?

    J’aimerais avoir des élements solides dans ce domaine mais j’en manque.

  7. Magda dit :

    La cétose est à terme assez dommageable pour le système rénal, pour les articulations et pour le corps en général !

    C’est d’ailleurs ce qu’on reproche le plus souvent à toutes les méthodes d’amaigrissement basées sur la cétose (régime Dukan, par exemple) : ça use des reins et il faut savoir doser très finement.

    A savoir que dès qu’on mange plus de 30 grammes de glucides par jour, les corps cétoniques disparaissent (soit 1 grosse pomme).

    Ayant étudié à fond les index glycémiques, je pense que le vrai régime ancestral ne comportait pas des index glycémiques élevés. On était donc forcément « low-carb » sans pour autant être continuellement en cétose.

    Donc, n’exagérons rien, un peu de corps cétoniques ça va mais pas trop non plus.

    • Salut Magda

      attention, tu confonds cétose et cetoacidose qui concerne les diabétique de type 1.
      La diéte cetogene est une diete très pauvre en glucides, remplacés en majorité par les graisses qui sont sources d’energie car transformable en « glucose » pour les muscles, organes et cerveaux.
      Mel

      • Magda dit :

        Mel je ne confonds absolument rien.

        • Nariaela dit :

          Je confirme tu te trompes.
          la cetose n’atteint pas les reins. Ce sont les régimes hyperproteinés qui présentent un risque rénal (comme Dukan).
          Il y a des peuples (inuits et massaï), qui vivent en mide cetogene et ils n’ont pas de souci rénaux.
          Le LCHF ou la diète cetogene sont normo proteinées, donc pas d’incidence sur la fonction rénale
          En plus elles sont anti-inflammatoires, donc moins de douleurs articulaires, moins de migraines, moins de problèmes intestinaux.

  8. thomas dit :

    @ Magada

    « Les corps cétoniques disparaissent » . pour préciser Co-produits de la neoglucogenese , ils sont présent tous les matin au reveil et dés qu’on est en manque de glucose. Mais l’adaptation à leur conso, qui est longue, disparait jusqu’à la prochaine longue periode de cétose apparemment.

    Le mieux pour l’instant comme tu dis serait le low carb adapté: on baisse la dose de carb journalière jusqu’à la dose ou on grossit plus, on est pas ecxité pour un rien, mais on garde quand même de l’énergie. sans oublié de manger du gras pour l’énergie plus diffuse apparement.

    Par contre on me rétorque souvent que « les inuits mangeait bien plein de viande+gras et qu’il n’avait pas de problèmes spécifique cardio, rénaux ou articulaire ». J’en sais rien j’ai rien lu qui infirme ou confirme.

    Pour moi la cétose c’est « un mode carnivore » temporaire, pas l’alimentation standard du paléo, si toutefois il en existe une.

    Mais si on me montre qu’elle l’est, je suivrais sans problème

  9. Manuel dit :

    Bonjour Julien,
    Je viens de lire ton article et j’en ai profité pour lire plusieurs autres dont celui sur le chlorure de magnésium.
    J’en profite pour te signaler un excellent livre que j’ai acheté l’année dernière, qui pourrait s’intituler « se soigner paleo » ce n’est pas le cas mais cela n’en est pas loin !
    Le livre est très bien fait car il est organisé par saisons ETE/HIVER, etc. Plutôt qu’un recueil de trucs de grand-mère, l’auteur livre une auto-médication très sérieuse au naturel accessible à tous.
    Tu pourras apprendre que dans la lignée des chasseurs-cueilleurs, que l’on peut cueillir des ronces pour se soigner les voies ORL (angines, etc), c’est pas top ça !!!
    Au fur à mesure des pages, l’auteur nous donne également sont point de vue personnel sur certains sujets de controverse (exemple: les produits laitiers)
    Il est sur ma table de chevet et je ne plus m’en passer.
    Se soigner toute l’année au naturel [Broché] de Jean-Christophe Charrié.
    Bonne lecture

    Pour les commentaires de ceux qui ne connaisent pas le paleo, l’alimentation paleo n’est pas 0% glucides.
    Elle accepte tous les sucres contenus naturellement dans les légumes, les fuits, les fruits à coques (amandes), etc.
    Il y a donc un minimum de glucides qui permet au corps de fonctionner normalement et même de faire pas mal de sport (j’en sais quelque chose!!!).
    Le fait d’être aux alentours du seuil des 20g/30g de consommation de glucides par jour permet au corps d’être en permanence dans une légère cétose.
    On peut donc être en cétose et consommer des glucides et donc cétose ne rime pas avec 100% protéines et 0% glucides.

  10. thomas dit :

    @ Manuel
    20/30 g de glucides c’est pas beaucoup même en paleo. En mangeant des noisettes des amandes, et pas mal de légumes j’arrive à 100g/jour. Je complète avec 50 de glucide quinoa ou patate douce pour arriver à 150 voir 200 les jours de sport pour refaire le glycogène. Mark sisson conseil 100 à 150 gr/j en rythme normal hors période de cétose amaigrissante.

  11. Magda dit :

    En parlant des 30 g de glucide attention il s’agit là des grammes de glucide pur, donc pas d’un aliment qui en contient !

    200, c’est énorme ! C’est pratiquement 1/4 d’une boîte de sucre. Le diabète guette celui qui consomme ça.

    J’ai là un lien intéressant à ce sujet :

    http://www.nutripages.fr/

    On y trouve un document sur la charge glucidique dans lequel il est indiqué que 120 de glucide pur par jour est déjà dangereux.

  12. thomas dit :

    Personne ne se trompe sur les 30g/jour pas de soucis 🙂

    200G/j c’est énorme pour un sédentaire, mais si tu prends ton surplus par rapport à 100, 150 g/jour au moment ou tu en a besoin si tu es sportif ce n’est pas un surplus, c’est un besoin.

    Par ailleurs le métabolisme requiert 150 g/jour selon mark sisson pour faire fonctionner cerveau, coeur, cellule renale et globule rouge hors cétose (NRJ cetones) et quelque soir la dose de lipides puisqu’ inutilisable comme carburant par ces cellules.

    Donc si 120 g/j causent des dommages, ce sont les dommages d’usure du corps, je ne me sous alimenterais pas pour cela. Je ne sais pas d’où vient le chiffre de 120g/j
    , je n’ai pas le temps de vérifier les études de cet institut et savoir par qui ils sont financés.

    • mag dit :

      Je ne suis pas d’accord, j’ai un métier intellectuel et je pratique des entrainements sportifs de type HIIT et je n’ai jamais eu autant la pêche depuis que je suis à 20g de glucides par jour, puissance musculaie, endurance intellectuelle et concentration maximales.
      Le métabolisme peut produire du glucose à partir des protéines et lipides, ça s’appelle la néoglucogénèse, c’est ce qui explique aussi pourquoi les inuits qui doivent être pas loin de Zéro carb ne présentent pas de problèmes de santé.
      Mais le glucose est un carburant réservé seulement à certaines cellules, le reste de l’organisme ainsi qu’une grosse partie du cerveau travaillent bien mieux en brulant les corps cétoniques, ça procure même un effet très différent de bien-être et de lucidité décuplée et ça préviendrait même des maladies neurodégénératives.

      • Magda dit :

        Mag :

        Mais le problème est qu’à 20 g, ton cerveau, ton coeur, etc vont en pâtir à la longue.

        C’est bien connu, cette pêche en cétose, les ascètes et les moines vivaient en perpétuelle cétose et ont fini en général par mourir épuisement.

        Et quand on pense qu’on a déclaré la méthode Dukan « dangereuse » car elle fait induire la cétose pendant 3-10 jours !!! Mais au moins on perd entre 3-5 kg pendant ces quelques jours.

        Mel :

        Non désolée, je ne confonds rien du tout, je parlais bien de cétose modérée, celle qui est provoquée par un régime sans glucides.

        Normalement, le faire plus que 2-3 mois est dangereux… et pourquoi faire ? Les légumes, sans même parler des fruits, coupent la cétose.

        • thomas dit :

          30g = 2 pommes + 2 betteraves. TRop restrictif pour être ancestral.

          Par contre cétose sur long terme (plusieurs années) ça se fait. Voir les études sur le traitement de maladies mais de la à dire que c’est comme ça qu’il faut manger je ne suis pas d’accord.

          • Magda dit :

            Dans l’article dont je parias hier, ils ont évoqué 2-3 mois pour le traitement des maladies. A chaque fois ils interrompent pendant plusieurs mois et recommencent et pas plus de 2-3x.

            Pour moi, l’homme préhistorique consommait des baies, des fruits et des légumes.

            Et même si les fruits étaient « non sélectionnés » donc acides, ça fait plus que 30 g.

            Quand l’on goûte les airelles et la rhubarbe (très ancestrales) on comprend de quoi il est question.

          • Manuel dit :

            Pour nos ancêtres, des fruits, des légumes, des baies pour plus de 20 à 30g tous les jours, j’en doute. Surtout à certaines périodes de l’année. Concrètement de nos jours et sous nos latitudes, et sans importation étrangère, de novembre à avril (et je ne parle pas de cette année!) il n’y a rien qui pousse! Donc nos ancêtres devaient être en cétose complète pendant facilement, de 5 à 6 mois. Sans compter que la période était plus froide…
            Plus proche de nous, les indiens d’Amérique s’alimentaient en période froide de quelques haricots et maïs, mais très majoritairement de viande de chasse.
            Donc la cétose était par le passé quelque chose de très naturel pendant les mois d’hiver, alors que de nos jours, pendant cette même saison, on est à fond dans la choucroute, le cassoulet, etc !!!
            Cherchez l’erreur ???

    • Magda dit :

      @Thomas, j’ajoute que les 120 g de glucides maximum sont évoqués dans le livre de Marc Sisson. Il considère que c’est le seuil haut du low carb même pour un sportif.

  13. Magda dit :

    C’est le journal de l’IFREMAS (Institut Français de Recherche et d’Étude sur la Micro-Nutrition et les Aliments-Santé).

  14. Manuel dit :

    Un très bon article sur le sucre/glucides en paléo par ici :
    http://xn--palo-fit-d1a.fr/danger-du-sucre#.UZTPiKLwl8E

  15. Magda dit :

    Oui, non attends :

    – je connais très bien ce blog aussi et il est très bien.

    Mais tout cela ne sont que des articles des gens « normaux » qui font du paléo, comme nous en somme. Il n’y a rien de scientifique là-dedans.

    Il y a aussi celui-là, très bien fait :

    http://regimepaleo.wordpress.com/

    Mais ce ne sont pas des « références » non plus, tout au plus des pratiquants (très) avertis.

    J’ai même reçu une proposition d’une nana « coach paléo » et qui avait bien moins d’expérience et de connaissances que moi-même.

  16. Manuel dit :

    Très vrai, mais la paléo nutrition, n’intéresse pas grand monde jusqu’à maintenant, juste quelques adeptes.

    En tous cas voici, un article sur la paléo sur un site tenu par des journalistes scientifiques et des nutritionistes :
    http://www.lanutrition.fr/bien-dans-son-assiette/bien-manger/les-regimes-sante/le-regime-prehistorique/le-regime-paleo-a-lassaut-des-maladies-de-civilisation.html

  17. Magda dit :

    Je l’ai, mais merci quand même.

    Sinon, je signale quand même que le régime ancestral (du Dr Seignalet) existe depuis 30 ans et est bien préconisé par certains rhumatos.

    En somme il a été « inventé » en France.

  18. Magda dit :

    Pour Manuel (on ne peut plus te répondre plus haut) :

    Pour les Indiens je le sais bien, d’ailleurs, les Mayas et les Iroquois qui étaient agriculteurs très tôt, ils sont tous morts d’épidémies, car leur organisme résistait mal et on pense que c’était grâce à des céréales.

    Ils cultivaient des haricots, des courges et du maïs, ensemble.

    Mais je peux te citer des habitants de Sibérie, qui, en hiver, mangeaient des lichens et des canneberges qu’on peut trouver sous la neige. C’est leur principale qualité de subsister en hiver.

    Le séchage des fruits était connu assez tôt, presque tous les Indiens etc en pratiquaient.

    Mais je ne sais pas s’ils en avaient assez pour ne pas être en cétose, ça m’étonnerait, oui.

    Le scorbut était le fléau, à l’époque, surtout au printemps.

    Il ne faut pas s’étonner qu’ils se sont tous mis à l’agriculture en fait.

    • thomas dit :

      Rien qui pousse de novembre à avril c’est excessif. Surtout que c’est penser pour nos seul latitude envahi par la neige à l’époque. Tous les hommes de l’époque paléo ne sont pas sous la neige.

      Mais oui une cétose de mois l’hiver à nos lattitude j’y crois. Je crois en la possibilité de la cétose mais pas en l’obligation.

  19. Magda dit :

    Moi, ce que je pense c’est qu’en hiver, ils crevaient de faim et de scorbut par tribus entières. D’où cet engouement pour de l’agriculture, quand ils ont compris le concept.

  20. Mario dit :

    Une diète cétogène drastique brule beaucoup de vitamines et de minéraux si j’ai bien compris. Mais si on va les chercher dans des légumes avec un indice très faible en glucide, alors cette diète me semble être que bénéfique ?

  21. eloy dit :

    Bonjour cela fait 45 jours que je fait un regime cetogene et j’occille entre 15 et 18 gr de glucides par jour mais pzs d’urine fonce ni de mauvaise haleine et la perte de gras au niveau abdominale n’est pas extraordinaire je fait du sport running 3 fois par semaine de la musculation souleve de terre squat et développé couche pas tres lourd 90kg 90kg et 60kg en series de 5×5 car je suis mince 175cm 67kg et pas tres fort physiquement pourquoi cela ne demarre pas et probleme de sommeil est ce lie
    Cordialement

  22. eloy dit :

    Rebonjour j’ai oublie de preciser j’ai 62 ans
    Salutations

Laissez un commentaire