Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Lectures recommandées » Lait, mensonges et propagande : l’interview vérité de Thierry souccar

Thierry Souccar est l’invité de l’émission « La tête au carré » sur France Inter, à l’occasion de la sortie de son livre « Lait, mensonges et propagande » en 2007.

Le livre qui a lancé un pavé dans la mare (de lait)

Suite à la chronique du livre « Le mythe de l’ostéoporose », je vous propose d’écouter l’interview de Thierry Souccar à propos du lait et de son industrie, un thème très proche du « Mythe de l’ostéoporose ».

Vous trouverez ma position paléo à propos des produits laitiers ici.

Vous pouvez écouter ce podcast téléchargeant le MP3 en cliquant sur ce lien.

Je vous ai marqué ci dessous quelques points remarquables de l’interview.

2:00 : Il n’y a aucune preuve que le lait est bon pour la santé
3:30 : Le paradoxe du calcium
5:00 : L’ensemble des études montrent qu’il n’y pas de lien entre consommer des produits laitiers et avoir des os en bonne santé
6:30 : Il est irresponsable de recommander le lait. « Professeur Willett, Harvard »
9:20 : L’industrie laitière représente 20% du CA de l’agroalimentaire français. C’est le 1er annonceur de l’agroalimentaire. L’industrie Agroalimentaire française est la 2e plus grosse industrie au monde (après celles des US)
9:50 : Comment le lait est entré dans l’alimentation
11:30 : Les habitudes alimentaires se créent dans l’enfance
12:50 : La politique du « manque de calcium » relance la consommation du lait
15:00 : Les médecins édulcorent les messages des bio-chimistes (inventeurs de la nutrition)
16:00 : Début de la promotion du lait bon pour la santé
17:50 : Malgré une consommation multipliée par 4 en 50 ans en France, le taux d’ostéoporose augmente de 4% par an
19:30 : Comment fonctionne l’os
23:15 : Plus de calcium = moins de vitamine D
25:30 : Ce n’est pas une grande consommation de calcium qui augmente la quantité assimilée
26:00 : 75% de la population mondiale ne digère pas le lait (lactose)
27:30 : Ne pas consommer de lait n’expose à aucun danger de santé, même chez les enfants.
30:10 : Les vaches sont sélectionnées par leur taille (facteurs de croissance se retrouvent dans le lait)

Retrouvez le livre « Lait, mensonges et propagande » de Thierry Souccar ici.

8 réponses à “Lait, mensonges et propagande : l’interview vérité de Thierry souccar”

  1. Magda dit :

    Je confirme : je ne consomme aucun produit laitier, depuis mon enfance…. J’ai 60 ans je suis sportive et je n’ai aucun problème d’ostéoporose.

    Ma maman, qui a 93 ans, n’a jamais consommé des produits laitiers depuis ses 4-5 ans (elle ne les supporte pas).

    Elle a différents problèmes de santé inhérents à son âge… mais pas d’ostéoporose : malgré plusieurs chutes (récemment), elle n’a pas eu de fracture.

    C’est juste un petit témoignage personnel.

  2. julien dit :

    Salut Magda et merci pour ton témoignage

  3. ketty dit :

    Merci julien pour ce site. Avant de connaître la méthode paléo j’avais déjà banni la plupart des aliments nocifs et surtout le lait car je suis intolérante. Je consommais différents laitages (5 par jour) au minimum et j’avais un ventre de femme enceinte de 6 mois. Depuis que j’ai arrêté je n’ai plus de problème digestif, j’ai perdu du poids et de la masse graissseuse au niveau abdominal. De plus je ne consomme que très rarement du blé. Je me suis basée sur le régime du groupe sanguin. Et le régime paléo y ressemble pour le groupe 0 (originel).

    Continues de nous abreuver de bons articles car la santé est précieuse, notre corps un temple…

  4. nicole dit :

    Coucou,
    J’aime le lait depuis toujours, même si j’ai déjà 67 ans.
    En tant que mammifère, je refuse de le diaboliser gratuitement.
    Pourquoi les hommes préhistoriques (ou peut-être plutôt les femmes des cavernes)se seraient- elles privées d’une source de nourriture qu’elles connaissaient a priori dès qu’elles nourrissaient un enfant?
    Répondez-moi svp
    Merci

    • Magda dit :

      Bonjour Nicole,

      Il est inimaginable que les femmes préhistoriques consommerait du lait. En effet, elles ne possédaient pas les vaches et ne connaissaient donc pas cette soi-disant « source de nourriture ».

      Elles ont pu effectivement consommer du lait d’une chèvre ou d’une vache sauvage d’une façon sporadique, en attrapant un animal. Mais cela ne leur aurait provoqué rien d’autre qu’une forte diarrhée, parfois mortelle, comme chez tout peuple sauvage qui n’a jamais eu la possibilité de consommer du lait.

      Les vaches et autres brebis et chèvres n’ont été connus qu’à partir de +/-10 000 ans avant JC, le début de l’agriculture et de métier de berger.

      En tout état de cause, on a trouvé pas mal de restes humains, de contenus fossilisés de viscères et de matières fécales (ne t’en déplaît) pour savoir qu’aucun homme, ni femme préhistorique ne consommait le lait.

    • julien dit :

      Bonjour Nicole

      J’avais répondu à ta question envoyée par le formulaire de contact. Tu n’as pas reçu le mail?

      j’apporte une réponse modérée sur la place des produits laitiers dans le régime paléo.

  5. Jérémy dit :

    Certaines sources de laitages peuvent être très bonnes pour la santé pour peu qu’on les choisisse bien et qu’on n’y soit pas sensible.

    J’évite définitivement le lait et autant que possible tout laitage pasteurisé.

    Pour ce qui est de l’argument selon lequel les animaux adultes ne boivent pas de lait… mouais. Si vous donnez l’occasion à un animal adulte de boire du lait, certains le feront, sans que ce soit leur aliment principal.

    En faisant quelques recherches on peut constater que les civilisations lacto-végétariennes sont parmi celles connaissant la meilleure santé.

    • Magda dit :

      Effectivement certains peuples buvent le lait de chamelle ou de jument depuis des millénaires, ils y sont adaptés. Mais donne leur le lait de vache et tu verras.

      Si par exemple tu donnes du lait à un chat adulte, il va le boire….mais il aura de la diarrhée ! Ca ne veut rien dire, car dès que l’humain intervient dans la nourriture animale, les animaux tombent malades.

      Le cancer ne se trouve que chez les chiens et les chats domestiques.

Laissez un commentaire