VP 013 : Pourquoi tu n’as besoin ni de volonté, ni de motivation

Dernière mise à jour: 8 mars 2018 4 Commentaires

Dans cet épisode du podcast Vivre Paléo, tu vas apprendre:

  • pourquoi la motivation et la volonté sont inefficaces et inutiles,
  • ce que ça te coûte d’utiliser ta volonté et ta motivation
  • comment remplacer ces 2 mots par 2 autres,
  • pourquoi et comment te libérer de l’énergie « psychique »
  • la solution pour brûler de la graisse rapidement et maintenir les résultats

Merci d’avoir écouté cet épisode

La conversation peut continuer de deux façons:

Si tu veux m’aider

Laisse sur iTunes un avis honnête du podcast et abonne-toi.

Ta note m’aidera beaucoup et je prendrai en compte tes remarques.

Les ressources mentionnées

VP 002: l’interêt d’avoir un fort pourquoi

VP 005: la force des habitudes (et la fiche à télécharger)

Transcript du podcast

Salut c’est Julien et bienvenue pour l’épisode numéro 13 du podcast vivre paléo.

Alors aujourd’hui on va parler de motivation et de volonté, parce que ce sont deux thèmes, deux force on va dire, qui sont très présentes quand on veut changer d’alimentation ou plus globalement quand on veut faire un régime, ou de manière générale quand on veut améliorer ses conditions de vie pour améliorer sa santé.

Et donc ces deux forces que sont la motivation et la volonté, tu as dû le constater par toi même, tu peux avoir des pensées limitantes par rapport à ça, en te disant que tu n’as pas de volonté ou que tu n’as pas de motivation, tu n’as plus de motivation, en fait tu as déjà senti ça, tu as déjà expérimenté que ce sont des forces qui s’amenuisent avec le temps.

La variabilité de la volonté

Ce sont des forces cycliques, c’est ce dont on parlait dans l’épisode numéro deux, quand tu as ton humeur cyclique, qui te fait passer par des hauts et des bas et qui fait que tu ne tiens plus une certaine, tu n’as plus cette rigueur dans le type d’alimentation que tu as choisi, dans ce cas là c’est crucial d’avoir un pourquoi fort pour pouvoir tenir sur le long terme, pour pouvoir passer ces hauts et ces bas de l’humeur.

Et en fait ces hauts et bas de l’humeur, vraiment l’humeur si on doit poser deux mots dessus ce serait la volonté et la motivation.

Et donc quand tu te dis que tu n’as pas de motivation, que tu n’as pas de volonté par rapport à d’autres personnes qui elles « en auraient », en fait c’est que ces personnes là ont quelque chose de plus puissant que la motivation : c’est un pourquoi beaucoup plus fort mais il y a aussi une autre partie très importante, qu’on va aborder tout à l’heure.

Et donc te limiter en te disant que t’as pas de motivation et que t’as pas de volonté, ça déjà il faut tu arrêtes de te fixer dessus parce que c’est pas grâce à ça que tu vas réussir l’objectif que tu t’es fixé.

La volonté est insuffisante

Comme je disais ce sont la motivation et la volonté, ce sont deux forces qui fluctuent, donc à ce titre tu ne peux pas faire tout reposer sur ça, sinon tu le sais, tu l’as expérimenté, tu vas passer par des hauts et des bas.

Et le problème c’est que quand tu passes par des bas, admettons que t’aies adopté une alimentation paléo, t’as l’impulsion initiale, tu adoptes ce rythme de vie, c’est génial puis après tu vas avoir peut-être une baisse de motivation, ou un autre événement dans ta vie qui va te faire aller vers le bas du cycle, et le problème c’est pour reprendre.

Et donc compter sur la volonté ou la motivation ça suffit pas.

Si tu es un peu, si tu as peut-être un complexe d’infériorité par rapport à ça, si tu te « flagelles » sur le fait que t’aies pas de motivation ou pas de volonté, tu peux arrêter de suite parce que c’est pas grâce à ça que tu vas y arriver, mais grâce à deux autres mots.

Remplacer volonté et motivation

Le premier, je t’en avais parlé dans l’épisode 2, c’est le pourquoi, une raison vraiment forte, puissante qui va te porter pour, au jour le jour, faire les actions qui vont dans ton sens, dans le sens que tu veux.

Mais aussi qui vont te porter après, quand tu seras dans le creux de la vague et que tu récupèreras, c’est ça qui va te porter pour repartir de plus belle.

Et donc le deuxième mot qui va te porter, donc si tu dois remplacer volonté et motivation par deux autres mots, ce serait donc le pourquoi et le deuxième mot ce serait habitude.

La puissance de l’habitude

L’habitude je t’en ai déjà parlé dans l’épisode numéro 5, je t’y renvoie, tu pourras télécharger gratuitement la fiche qui va t’aider à créer de micros habitudes.

Et donc l’habitude c’est vraiment cette chose insignifiante que tu fais au jour le jour, sans t’en rendre compte, qui va progressivement construire ton hygiène de vie, tes réflexes au quotidien qui construisent petit à petit le socle de ta santé.

Et là, une fois que tu as ton fort pourquoi et des habitudes, tu te rends compte que tu n’as vraiment plus besoin de la motivation et de la volonté, parce que tout est enclenché.

Tu es dans les habitudes (c’est la routine) donc tu te crées une routine qui se déroule toute seule, au jour le jour tout se déroule tout seul sans que tu aies à réfléchir, sans que tu aies à mettre d’énergie intellectuelle parce que la motivation, le fait de s’y mettre, ça demande de l’énergie.

Le coût de la volonté

J’en ai déjà parlé plusieurs fois dans les épisodes précédents, le plus dur quand tu commences, quand tu veux faire quelque chose, c’est de t’y mettre.

C’est pas un coût physique, c’est pas un coût en énergie physique, c’est un coût en énergie psychologique.

Et donc ça, cette énergie psychologique tu l’économises avec les habitudes que tu as créée au quotidien.

Cette énergie psychologique, cette énergie psychique, est consommée par la motivation, la volonté …

Tous les matins tu te lèves, on va dire, tous les matins tu es frais, tu te lèves, tu es frais avec un capital, une certaine quantité de motivation et puis au fur et à mesure dans la journée ce capital diminue, à mesure que tu puises ce capital.

Libère de l’énergie

Et si tu puises dans ce capital pour des choses qui peuvent être automatisées, c’est à dire qui peuvent être faites par la force des habitudes, et bien tu gaspilles de l’énergie psychique.

Puisque les habitudes tu les fais sans réfléchir, tu n’as pas à puiser dans ton capital motivation, dans ton capital d’énergie psychique pour faire ces choses là que tu as mises dans ta routine.

Et donc ça tu vois que ça te libère énormément d’énergie psychique pour créer, pour faire d’autres choses qui te tiennent à coeur et que tu peux faire plus profondément, puisque tu as plus d’énergie à leur consacrer.

La routine pour se libérer de la routine

Et c’est là que tu vois, on a un point assez contradictoire c’est que la routine, le fait de mettre en place des habitudes, même d’avoir des habitudes, ça semble ennuyeux, c’est le terme routinier.

C’est un point de vue de la situation mais tu vois que d’un autre côté, ça te libère de certaines choses pour pouvoir, dans ta vie, avoir des choses nouvelles.

D’un côté tu économises de l’énergie et de l’autre tu utilises cette énergie pour avoir des choses nouvelles dans ta vie qui ne seront pas routinières.

Et tu vois que ça apporte dans ta vie une liberté, une liberté de faire des choses nouvelles, de faire les choses qui te tiennent à coeur.

Exemple de routine libératrice

Et d’ailleurs j’avais lu qu’il y avait des dirigeants d’entreprise, comme marc zuckerberg (le patron de facebook), lui est plutôt jeune, mais il y avait des personnes un peu plus âgées, qui comme lui se libèrent justement de l’énergie psychique pour faire leur travail créatif dans leurs sociétés, notamment en ayant tous les jours la même tenue à porter pour le boulot.

Comme ça tous les jours ils portent la même tenue, ils s’embêtent pas à décider ce qu’ils vont porter, ça leur économise de l’énergie psychique.

Après pour toi si tu aimes t’habiller, si tu aimes être élégant ou élégante, ça c’est un autre problème mais pour des personnes pour qui c’est pas plus important que ça, ils rationnalisent ça, allez hop toute la semaine je vais porter le même le même type de vêtements et puis ça leur libère l’esprit.

Ensuite si pour toi c’est important, rien ne t’empêche d’appliquer, de simplifier ce process là, par exemple pour la semaine tu peux, le week-end tu décides pour la semaine tout ce que tu vas porter, comme ça le jour j, tu n’as pas à te poser la question, ça te libère ce jour-là, ça te libère de l’énergie psychique.

Donc le fait de planifier ta semaine par rapport aux vêtements que tu vas porter tel jour et tel jour, ça te libère de l’énergie que tu vas pouvoir consacrer ce jour-là à quelque chose de plus créatif.

Casse tes croyances limitantes

Et donc c’est ça que je voulais qu’on parle aujourd’hui, on te parle, tu entends beaucoup parler de motivation, de volonté mais c’est pas la clé du succès dans ce que tu veux faire.

Si tu changes d’alimentation, si tu adoptes une alimentation paléo ou si tu veux la tenir sur le long terme, c’est pas avec ta seule volonté ou ta seule motivation que tu vas y arriver.

C’est avec les routines, les habitudes que tu vas te mettre au quotidien, que tu vas effectuer tous les jours de manière automatique, c’est avec ça que tu vas réussir sur le long terme.

Et le bonus c’est que ça te libère de l’énergie pour faire autre chose.

Une vie épuisante sans habitudes

D’ailleurs si tous les jours tu dois te dire : il faut que je refasse ça, il faut que je refasse ça en puisant dans ton capital motivation, si tous les jours c’est une contrainte pour toi de manger sainement…

Enfin une contrainte, au bout d’un certain temps ça peut devenir une lassitude de se poser la question, tous les jours, d’y réfléchir tous les jours, de savoir comment faire, alors que si au préalable tu as tout décidé, et puis que tu as mis en place tes habitudes, tu te poses plus la question, c’est comme ça, tu l’as décidé, tu déroules tes routines tous les jours sans plus vraiment y réfléchir.

Là je te parle d’une démarche positive parce qu’en adoptant une alimentation saine, c’est dans le but que ton corps soit en pleine santé, que ton esprit soit en pleine santé, mais ce mécanisme là tu le retrouves aussi dans les rythmes de vie, dans les mauvaises alimentations.

Les habitudes dans le mauvais sens

Beaucoup de personnes ont de mauvaises habitudes alimentaires, de mauvaises habitudes de vie qui mettent en danger leur santé.

Elles ne se forcent pas à faire ça, ce sont juste leurs routines. Quitte à avoir des routines, autant qu’elles nous profitent non?

Si tu te poses pas la question, si tu as pris tes habitudes avec une mauvaise alimentation et que tu te poses pas de questions dessus, voilà tu le fais tous les jours, t’y réfléchis pas mais là c’est dans l’autre sens que ça va.

Et donc c’est aussi simple que ça, dès lors que tu es intimement convaincu de la puissance des habitudes, c’est à dire que tous les jours, répéter une petite action va renforcer ce que tu fais, tu obtiens avec le temps d’énormes résultats.

Ma routine du matin

Je prends l’exemple dont je t’avais déjà parlé, ma routine matinale qui me permet de faire de l’exercice physique et de me renforcer musculairement, pas pour gagner en muscle mais pour gagner en force, pour gagner résilience.

Tous les jours, tous les jours je renforce ça, petit à petit et la puissance du système est là, c’est que petit à petit tu te renforces.

Mais le fait de faire ce petit incrément là, le jour même, tu te dis que tu peux pas ne pas le faire, tellement c’est insignifiant sur le moment.

Mais si tu prends du recul, c’est la petite pierre apportée à l’édifice, cette petite pierre si on la regarde de près, elle est insignifiante mais si on prend du recul, on voit qu’elle a sa place dans l’édifice global et que sans elle tout s’écroule.

Donc si je te dis ça c’est que je l’expérimente tous les jours, ma petite action du jour, parfois j’ai pas envie mais je me dis c’est tellement insignifiant que c’est ridicule de ne pas le faire.

Et pourtant ce petit truc insignifiant, grâce à tous les autres petits trucs signifiants que j’ai fait avant, et ceux que je vais faire après, eh bien il est important.

Et c’est ce qu’il fait que dans dix ans, alors que la plupart des personnes de mon âge auront la santé et qui décline, moi au pire au pire je serais au même stade mais pour moi le but c’est de croître et d’aller de mieux en mieux.

La psychologie à avoir

Alors c’est vrai que ce genre de système là c’est pas pour tout le monde, c’est pour les personnes qui sont pas pressées et qui veulent construire petit à petit.

C’est un système pour viser des résultats à moyen terme et pas pour du court terme.

Beaucoup de personnes aiment bien fournir beaucoup d’efforts en très peu de temps pour avoir les résultats rapidement mais après bon c’est souvent des personnes qui agissent avec la motivation et avec la volonté.

Mais comme elles puisent dans ce capital là, au bout d’un moment ben voilà ça suit le cycle de l’humeur puis à un moment elles retombent et ce qu’elles ont réussi à obtenir en très peu de temps ça disparaît parce qu’elles retombent dans leurs travers, puisque le rythme qu’elles ont pris il n’est pas soutenable à long terme.

La solution pour brûler de la graisse rapidement et maintenir les résultats

Ensuite si après cet impact initial, ce gros travail initial qu’elles ont fait, ces personnes là utilisent justement ce système d’habitudes pour maintenir ça, alors là oui là c’est parfait puisque le gros travail qu’elles ont fourni, elle le conserve, et elles le maintiennent à long terme.

Mais pour des personnes, ça c’est plutôt pour des personnes qui ont l’esprit jeune, qui ont encore de l’énergie, qui sont volontaires, qui veulent y aller.

Après c’est vrai qu’à partir d’un certain âge, surtout quand on a la mauvaise alimentation qui puise dans l’énergie aussi, c’est vrai que quand on a une alimentation qui fait consommer beaucoup de glucides, ça va puiser dans l’énergie, c’est un des facteurs qui fait qu’on est un peu raplapla.

Donc quand on part de cet état là, c’est vrai que c’est un peu difficile de se lancer corps et âme dans un gros truc bien énergique qui va apporter des résultats rapidement, mais ça veut pas dire que c’est impossible d’obtenir des résultats, notamment en appliquant ce système là d’habitudes.

Ce qu’il faut retenir

Donc mon message pour cet épisode là c’est que, si tu penses qu’il te faut de la motivation, si tu penses qu’il te faut de la volonté pour y arriver, sache que c’est pas le cas.

Tu peux très bien y arriver avec un système au jour le jour, par petits incréments, un système fondé sur les habitudes et qui met en place une discipline.

C’est vrai que le mot discipline ça fait peur, ça fait austère, ça fait difficile, ça fait aussi reposer sur la volonté mais non la discipline c’est prendre la résolution de mettre en place des habitudes et après, une fois que ces habitudes sont installées, ça se déroule tout seul, c’est dans la routine.

Et dès lors que tu as mis en place ça, ça te libère de l’énergie psychique que tu peux consacrer à d’autres projets, ça te libère de l’énergie psychique.

Donc si tu sens que tu es dans cette situation, tu vas voir dans l’article je t’ai mis une petite fiche à télécharger pour que tu puisses créer ta première micro habitude.

Cette première micro habitude qui comme je te disais dans un précédent épisode va déclencher une avalanche d’autres habitudes qui au final, jour après jour, vont considérablement améliorer ta santé.

Donc regarde ça, tu peux télécharger la fiche gratuite et tu pourras constater que tu n’as pas besoin de volonté ni de motivation pour faire ça.

Je te laisse me dire ce que tu en penses en commentaire et je te dis à bientôt pour le prochain épisode.

4 commentaires

Nicole Gadbois dit: 7 mars 2018 à 14 h 24 min

Bonjour Julien,
Depuis les 3 derniers vidéo que tu m’as envoyés
je ne peux pas les regarder.
Les autres je lisais tout mais avec le vidéo mon appareil
n’est pas assez puissant désolé

Bonne journée

CHRISTINE Abbadie dit: 8 mars 2018 à 3 h 53 min

VOICI plusieurs mois ,j’ai laissé le gluten diminué le sucre ,les légumineuses 1 fois par semaine ,j’ai doublé les légumes .DEPUIS 2 semaines j’ai amplifié la suppression des éléments à ig haut et cg haute! FACILEMENT ! ce matin horreur j’ai pris 1kg 5 !On me disait que je ne mangeais pas assez ,j’ai un peu augmenté par un encas amande bananes (7 ou8 amandes)
Je suis dégoûtée!

Nicole Gadbois dit: 8 mars 2018 à 14 h 17 min

Salut Julien,
Pour moi même écouter sur youtoube ça prend beaucoup de mon temps je ne peux pas. La 11è épisode je pouvais la lire mais 12è 13è je ne peux plus
Je ne comprends pas
moi je suis à basse vitesse
merci, Nicole

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Qui écrit ici?

Bonjour, je suis Julien, le créateur de ce blog. Cliquez ici pour savoir si je peux vous aider.

Pour suivre toutes les aventures
Mangez paléo facilement
Les guides complets