Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Lectures recommandées » Pourquoi le blé nuit à votre santé

Si vous connaissez le régime paléo, vous savez que le blé est la chose à bannir de votre alimentation en premier.

Le blé est une des céréales les plus consommées dans le monde, c’est une base de l’alimentation pour beaucoup de personnes et pourtant le blé est extrêmement nocif, provoquant entre autres maladies cardio vasculaires, diabètes et vieillissement prématuré.

William Davis est un cardiologue américain. Il a écrit le livre “Wheat Belly” traduit en français par “Pourquoi le blé nuit à votre santé” dont voici le sommaire.

couverture du livre "Pourquoi le blé nuit à votre santé"

Vous allez savoir pourquoi le blé nuit à votre santé

Résumé du livre Wheat Belly : Pourquoi le blé nuit à votre santé

PREMIÈRE PARTIE Le blé : la céréale nocive
Chapitre 1 : Mon ventre ? Quel ventre ?
Chapitre 2 : Ceci n’est pas le gâteau de votre grand-mère. Le blé moderne
Chapitre 3 : A l’intérieur du blé

DEUXIEME PARTIE Le blé ou comment détruire sa santé de la tête aux pieds
Chapitre 4 : Qui veut des exorphines ? Les propriétés addictives du blé
Chapitre 5 : Votre ventre dépasse. Le lien blé – Obésité
Chapitre 6 : Salut l’intestin, c’est moi ! Le blé ! Le blé et la maladie cœliaque
Chapitre 7 : Un pays de diabétiques. Le blé et l’insuline
Chapitre 8 : Le blé : un perturbateur acide du pH
Chapitre 9 : Aveugle, vieux et bossu. Le blé et le vieillissement
Chapitre 10 : La taille compte vraiment. Le blé et les maladies cardiaques
Chapitre 11 : Tout ça c’est dans la tête. Le blé et le cerveau
Chapitre 12 : L’effet destructeur du blé sur la peau.

TROISIÈME PARTIE Abandonner le blé
Chapitre 13 : Adieu le blé. Créer une vie sans blé

Suite aux différentes manipulations génétiques afin d’augmenter les rendements (moindre consommation d’eau, résistance au climat et aux maladies, développement plus rapide), le blé moderne, actuel, n’a plus rien à voir avec celui qui existait il y a 100 ans.

Si le passage de la vie de chasseurs-cueilleurs à la vie d’agriculteurs a provoqué des changements radicaux, dus aux anti-nutriments et à la forte teneur en glucides, le blé moderne apporte sa pierre au mausolée de votre santé.

Le blé favorise le stockage de la graisse viscérale (autour de vos organes), l’obésité et le diabète, tout en vous donnant envie d’en consommer toujours plus puisqu’il agit sur votre appétit et les neuromédiateurs de votre cerveau.

Sa richesse en glucides provoque les maladies cardiovasculaires et le vieillissement de vos cellules par le mécanisme de glycation (avec l’effet le plus visible sur votre peau, bonjour les rides !!!).

Le blé acidifie votre corps, ce qui, sans compensation alimentaire alcaline, décalcifie votre squelette pour rétablir le bon pH.

Et pour finir, ses protéines provoquent arthrite, maladies auto immunes et inflammation en général notamment dans vos intestins et votre cerveau.

Critique du livre Wheat Belly : Pourquoi le blé nuit à votre santé

Le blé est vraiment l’élément anti-paléo par excellence, tellement la liste de ses effets nocifs est impressionnante.

William Davis énonce chapitre après chapitre les méfaits du blé sur la santé, toujours appuyés par des études scientifiques, et illustrés par les études de cas des patients qu’il a suivi.

Le style est très accessible et les explications scientifiques sont très abordables. Le livre propose enfin une alimentation sans blé qui se fonde ouvertement sur le régime des chasseurs-cueilleurs (le régime paléo).

Une denrée aussi répandue dans l’alimentation, avec des effets aussi grave sur la santé, mérite que vous vous arrêtiez deux minutes sur la question. Cela peut vous sembler dur de croire à tous ces effets néfastes, d’autant plus que vous consommez du blé depuis tout(e) petit(e). Cela peut vous sembler impossible de supprimer le blé de votre alimentation.

Pour vraiment vous en convaincre, tentez l’expérience : supprimez le blé de votre alimentation pendant un temps. Les bénéfices santé à court terme et long terme sont énormes.

Essayez de supprimer le blé pendant un mois, histoire de sensibiliser votre corps, puis tentez une petite réintroduction et ressentez les effets.

Vous trouverez beaucoup plus d’informations sur les effets du blé, dans le livre Pourquoi le blé nuit à votre santé (ou en VO pour ceux qui travaillent leur anglais).

Conclusion

Si vous êtes convaincu et que vous voulez immédiatement mettre en pratique, vous devez supprimer le pain, chose qui peut vous être difficile.

Ce petit détail ne doit pas vous empêcher d’améliorer votre santé et votre ligne : vous pouvez tout aussi bien remplacer le pain par une version saine.

Je ne vous parle pas de pain sans gluten industriel du commerce, mais de recettes faciles de bons pains maison que vous pouvez faire rapidement.

Pour vous faciliter la tâche, il vous suffit de suivre la recette.

13 réponses à “Pourquoi le blé nuit à votre santé”

  1. Jade dit :

    Bonjour Julien,

    Justement j’ai écouté pour la 2ième l’émission du Dr Oz (émission américaine diffusée au Canada ainsi dans plusieurs pays dans le monde)avec son invité l’auteur du Wheat Belly, lui il va même jusqu’à dire que le blé est du Poison. Il a démontré comment le blé agit sur le cerveau comme de la drogue, il en veut a chaque fois plus. Il m’a interpellé aussi avec les produits sans gluten, et la il est sans pitié c’est remplacer du poison par un autre poison. Parce que moi j’ai été diagnostiquée avec la maladie coeliaque et je me suis retournée vers les produits sans gluten, mais la quand je lis tous les ingrédients qu’il ajoute pour faire un pain, c’est alarmant et en écoutant son émission et en suivant le régime paléo j’ai arrêté d’en prendre.

    Il recommande les farines d’amande et de noix de coco comme le régime paléo.
    voilà.
    Merci de partager ces bons articles.
    Jade de Montréal.

    • julien dit :

      Bonjour Jade

      Son livre parle aussi des produits sans gluten mais dont le blé est remplacé par de la farine de maïs/pomme de terre/riz.
      Ok ça règle le problème du gluten, mais ça ne règle pas le problème du « trop de glucides ».

      De manière générale, il vaut mieux éviter les produits tout prêt.

      Pour la farine d’amande et de coco, même si sur le papier c’est ok, il faut que les matières premières et le processus de fabrication fournissent un produit fini sain.

  2. Marc dit :

    Bonjour Julien,
    suite a cet article je m’interroge, la farine de mais est meilleur que la farine de ble?

    • julien dit :

      Bonjour Marc

      Au niveau glucides, non! Elle en apporte aussi beaucoup.
      Le maïs ne contient pas de gluten mais d’autres prolamine comme la zeine
      des protéines qui provoquent l’inflammation

  3. Daniel dit :

    Bonjour Julien,

    Voici un lien d’une revue critique et scientifique du livre du Dr. Davis que vos lecteurs devraient apprécier: http://demeter.uqar.ca/Triticum/

    Daniel

  4. Romain dit :

    Salut Julien,
    Julien Venesson à également sortit son livre sur le blé et les ravages qu’il cause sur la santé, je pense que celui-ci est également une très bonne lecture, à mettre dans toutes les bibliothèques !

  5. yann dit :

    j’ai changé avec de la farine de chataigne
    est elle meilleure que celle de mais ou d’amande.
    elle est en tout cas plus facile a trouver pour moi.

    merci d’avance

  6. Claire dit :

    Juju, que penses-tu du sarrasin, penses-tu qu’il ait été traficotté comme le blé ? J’ai bien compris que de toute manière, si on souhaite perdre du poids ou du ventre… on reste raisonnable…

  7. Jacques dit :

    je me permet de vous laisser un petit commentaire sur la botanique même du blé; s’il existe bien des blés anciens, il n’existe pas de blé originel, ç-a-d une espèce naturelle qui en serait l’ancêtre; nos blés durs sont le fruit de la fusion de 2 espèces naturelles et nos blés tendres de 3; nous sommes donc en présence d’organismes génétiquement soit hexaploïdes, soit tétraploïdes; l’INRA a mis plus de 20 ans à recréer le processus, apparu il y a environ 4 à 500.000 ans pour le blé dur et environ 8 à 9.000 ans pour les blés tendres; à priori, mettre ces phénomènes de fusion d’espèces sur le dos de la Nature me semble un peu osé; encore faudrait-il oser ne pas toujours voir l’évolution selon le sacro-saint crédo du néo-darwinisme; les articles de l’Inra et Wikipédia expliquent très bien ces processus, mais sans entrer évidemment dans une polémique alimentaire et/ou historique quant à la naissance « artificielle » du blé

Laissez un commentaire