Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Recettes Paléo » Recettes Paléo Viande » Recette paléo de poulet mijoté

Recette paléo de poulet mijoté

Posté par julien le 13 février

C’est un plat un peu spécial que je vous livre parce qu’il a trait à mon enfance. En effet, mon père nous faisait régulièrement cette recette qui a toujours été une de mes favorites. Je me suis aperçu il y a quelques temps qu’elle est totalement compatible avec le régime paléo. Je l’ai refaite le week end dernier et je la partage avec vous.

Recette paléo de poulet mijoté

Encore une recette paléo super facile

Recette paléo de poulet mijoté

Par julien Publié: février 13, 2014

  • Produit: pour 6 personnes

C'est un plat un peu spécial que je vous livre parce qu'il a trait à mon enfance. En effet, mon père nous faisait régulièrement …

Ingrédients

  • 1 poulet fermier (2,4kgs brut, 1,8kg de matière utile)
  • 1 oignon
  • 3 tomates (environ 300g)
  • 70 g concentré de tomates
  • 150 ml d'eau
  • 50 g de beurre clarifié
  • 1 cuillère à café de gingembre haché

Instructions

  1. Retirez la peau du poulet et coupez-le en morceau avec un couteau ou des ciseaux de cuisine
  2. Émincez l'oignon et faites-les revenir dans un faitout avec le beurre clarifié
  3. Lorsque les oignons sont bien colorés, rajoutez la viande et faites cuire en surface.
  4. Pendant ce temps, mixez les tomates avec le concentré et le gingembre.
  5. Lorsque la viande est saisie, versez le coulis et ajoutez suffisamment d'eau pour presque tout recouvrir. Mélangez bien.
  6. Cuisez à couvert sur feu doux pendant 30 minutes.
  7. Retirez le couvercle et laissez cuire encore 20 minutes
  8. Servez avec du chou-fleur mixé et cuit à la vapeur (c'est bien du chou-fleur sur la photo, et pas du riz :-))

    WordPress Recipe Plugin by ReciPress

    Les astuces de Juju

    Préparez ce plat la veille pour le lendemain. Lorsque la cuisson est terminée, laissez reposer à couvert toute la nuit et réchauffez à feu doux le lendemain. Ce n’en sera que meilleur.

    N’hésitez pas à couper les os des cuisses et ailes en 3, afin de bien libérer la moelle lors de la cuisson.

    Votre poulet fermier sera accompagné normalement des abats (foie, gésiers, cœur, rognon). Coupez les gésiers et le foie en morceaux et ajoutez tout au reste de la viande.

    Lorsque vous retirez la peau, du gras peut rester sur la viande : vous pouvez le laisser.

    Ce plat contient beaucoup d’os et il peut être fastidieux d’en enlever la chair. Gardez ce plat pour votre famille et mangez les morceaux les plus difficiles avec les doigts. Vous n’avez pas le choix si vous voulez profiter des propriétés nutritives de la moelle coincée dans les os.

    6 réponses à “Recette paléo de poulet mijoté”

    1. Edith dit :

      bonjour Julien. voilà qui m’a tout l’air d’être une excellente recette à tester rapidement Mais une question : pourquoi enlèves-tu la peau du poulet ? elle n’est pas paléo ?

    2. janine dit :

      merci pour cette excellente recette et merci aussi de prendre du temps pour écrire sur ce blog que tout le monde devrait lire ! cela ferait faire de sérieuses économies à la sécurité sociale si tout monde se mettait à manger « paléo »

    3. Sylvain dit :

      Bonsoir Julien,

      Et si en plus on a le droit de manger avec les doigts, c’est vraiment parfait !

      Il y a en effet beaucoup de recettes de la cuisine française classique qui sont compatible paléo, je pense aux râgouts, soupes, plats de viandes divers comme le poulet rôti et ses variantes.

      Il existe des « M. Jourdain du paléo », des gens qui mangent paléo sans le savoir… mais tant mieux pour eux !

      A bientôt,
      Sylvain

    4. Claire dit :

      Oui vous avez raison, grâce à tous ces bons conseils, je viens de passer de la taille 52 à la taille 50 en trois semaines. Je fais un fasting 19/5, avec café paléo le matin, et je revisite de jolis classiques le soir, sans me goinfrer non plus, mais chuis très gourmande, en respectant la plupart du temps les principes paléo. Je suis ravie car j’ai perdu beaucoup du ventre en plus, j’ai à nouveau une taille visible, j’avais déjà fait il y a longtemps un régime diététique classique il y a longtemps et j’avais perdu huit tailles, mais jamais je n’avais vu mon ventre dégonfler et ma taille se recreuser dès le départ, c’est en principe impossible, car «normalement», le ventre, c’est ce qu’on perd en dernier, après les hanches, le dos, les bras et les jambes.

    Laissez un commentaire