Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Lectures recommandées » Comment Terry Wahls a vaincu la sclérose en plaques avec le régime paléo

Vous connaissez les conférences TED? Ces conférences diffusent « des idées qui valent la peine ». Une de conférences qui a eu beaucoup de succès outre atlantique est celle de Terry Wahls, vue plus de 1,5 million de fois. Cette scientifique a souffert pendant 10 ans de sclérose en plaques. Malgré les traitements médicamenteux derniers cris qu’elle prend, son état empire. Jusqu’à ce qu’elle adopte une alimentation paléo et renverse les effets.

Cela fait plusieurs mois que j’ai découvert cette vidéo. Je ne l’ai pas partagé avec vous plus tôt parce qu’elle est anglais. Et puis j’ai entrepris de la traduire pour vous. Vous pouvez donc découvrir cette conférence édifiante sur le régime paléo avec les sous-titres en français (n’oubliez pas de les activer). Pour ceux qui ne peuvent pas lire la vidéo, la transcription est dessous.

Pour en savoir en plus :
Le premier livre de Terry Wahls : Minding My mitochondria.
Son deuxième livre : The Wahls protocol.
Le livre de Julien Venesson: Vaincre la sclérose en plaques.

Transcription de la vidéo

L’histoire de Terry Wahls

j’aime pratiquer le tai kwon do et j’ai été champion national. Mais beaucoup de choses ont changé depuis : je suis devenue médecin, j’ai eu un fils, puis une fille. Et j’ai développé une maladie chronique pour laquelle il n’existe pas de remède. En 2000 lorsqu’on me diagnostique une sclérose en plaques, je me tourne vers la meilleure clinique, celle de Cleveland.

J’ai vu les meilleurs médecins, reçu les meilleurs soins possibles, prenant les derniers médicaments. Mais en 2003, ma maladie avait progressé en une sclérose multiple. J’ai fait la chimio recommandée. J’ai du utiliser un fauteuil roulant. J’en ai eu un avec un moteur pour me promener. J’ai pris du Tysabri et du CellCept, mais je devenais de plus en plus handicapée : ma maladie avait progressé. J’avais peur de rester alitée.

Je me suis alors mise à lire les dernières recherches en utilisant PubMed.gov. J’y ai appris que les cerveaux atteints de sclérose multiple rétrécissent avec le temps. Je suis donc allée lire chaque nuit les dernières recherches médicales sur les maladies des cerveaux qui rétrécissent (Huntington, Parkinson, Alzheimer). J’ai noté que dans ces trois maladies, les mitochondries ne fonctionnent pas bien ce qui mène à des cerveaux qui rétrécissement. J’ai trouvé des études sur la souris où cerveau et mitochondrie sont protégés en utilisant l’huile de poisson, de la créatine et du coenzyme Q. J’ai converti la dose pour l’homme et tenté une première expérience sur moi. Mon déclin a ralenti.

J’étais très reconnaissante mais ma santé déclinait toujours. J’ai ensuite découvert l’Institut pour la médecine fonctionnelle et grâce à leur formation continue nommée « neuroprotection : une approche médecinale fonctionnelle pour les syndromes neurologiques communs et plus rares », j’ai appris la biologie du cerveau et ce que je pourrais faire pour protéger le mien.

Comment fonctionne les cellules : la mitochondrie

Voici ce que j’ai appris : nous avons un milliard de cellules avec 10 trillions de connexions. Toutes ces connexions doivent être isolées avec ce qu’on appelle la myéline. La myéline est endommagée dans le cas de la sclérose en plaques. Afin d’avoir de la myeline robuste, le cerveau a besoin de beaucoup de vitamine B en particulier la vitamine B1 (thiamine), B9 (folate), B12 (cobolamine). Nous avons aussi besoin des acides gras oméga 3 et de l’iode. Les cellules du cerveaux communiquent avec des neurotransmetteurs. Il faut beaucoup de soufre pour en fabriquer, ainsi que de la vitamine B6 (pyridoxine).

Les mitochondries sont essentielles à la vie parce qu’elles gèrent l’apport d’énergie de chaque cellule. Sans les mitochondries, vous ne seriez pas plus grand qu’une bactérie. En cours de médecine, j’ai eu à mémoriser d’innombrables réactions impliquant la mitochondrie, mais je n’ai jamais appris quels composants les cellules pouvaient fabriquer, ni ce que je devais consommer pour que ces réactions se produisent correctement.

Je sais maintenant que j’ai besoin de beaucoup de vitamines B, de soufre et d’antioxydants pour que mes mitochondries fonctionnent correctement. J’ai donc ajouté à mon régime des suppléments en vitamine B, soufre et antioxydants. Puis je me suis dit que je devrais obtenir mes nutriments de mon alimentation. Que si je le faisais, j’obtiendrai probablement des centaines voire des milliers d’autres composés que la science n’avait pas encore nommé ou identifié mais utiles à mon cerveau et mes mitochondries. Mais je ne savais pas dans quels aliments ils se trouvaient. Aucun texte médical ou scientifique ne m’a aidé non plus. Mais Internet a pu m’aider.

L’état des pays « riches »

J’ai pu concevoir le régime alimentaire spécifiquement pour mon cerveau et mes mitochondries. Mais avant de vous présenter ce régime, vérifions ce que les Américains mangent. Une famille américaine type consomme beaucoup d’aliments transformés, raffinés et c’est ainsi que la plupart des sociétés mangent lorsqu’elles deviennent plus riches. Et c’est probablement pourquoi, en devenant plus riches, leur état de santé décline.

Le professeur Loren Cordain a travaillé sur les apports quotidiens des américains pour différents nutriments. Près de la moitié des américains ne prennent pas suffisamment de vitamine C et A. Les deux tiers ne prennent pas assez de zinc, calcium et magnésium ou d’iode. Et 80% ne prennent pas assez d’oméga 3. Nous tous affamons nos cellules. Nous sommes vivants grâce aux réactions chimiques complexes. Si vous ne fournissez les éléments essentiels que sont les vitamines, minéraux et acides gras essentiels, ces réactions ne peuvent se produire correctement menant à la fabrication de mauvaises structures ou à une absence de celles-ci. Et vous préparez le terrain aux maladies chroniques. C’est pourquoi les enfants naissent avec une mâchoire trop petite – déviant les dents – et un cerveau plus petit. C’est pourquoi votre pression sanguine augmente, vos vaisseaux sanguins deviennent raides avec l’âge, c’est pourquoi un enfant américain sur trois, ou 1 sur 2 si vous êtes afro-américaine ou hispanique deviendra diabétique et obèses. C’est pourquoi si vous allez dans les écoles nous avons de plus en plus d’enfants avec des problèmes graves du comportement. Mais ce n’est pas une fatalité.

Le régime paléo

Pendant 2,5 millions d’années, l’homme a mangé ce qu’il pouvait cueillir et chasser. Ce sont les chasseurs-cueilleurs. Le régime paléo se compose de feuilles, racines, baies, viande et poisson. Ce sont des produits de saison, locaux et bien sûr bio.
Les Inuits dans le Grand Nord ont une vie très différente de la savane et pourtant, quand les scientifiques analysent leur régime paléo, ils dépassent de 2 à 10 fois les apports recommandés en nutriments. Ces peuples anciens en savent plus au sujet de la nourriture apportant santé et vitalité que nos médecins et scientifiques. Le régime paléo est plus nutritif que le régime alimentaire de l’American Heart Association, que celui de l’American Diabetes Association ou de la pyramide alimentaire de l’USDA. J’ai donc commencé avec un régime de chasseurs-cueilleurs, utilisé les concepts et structuré pour être sûr d’obtenir les vitamines et minéraux critiques aux cellules du cerveau et aux mitochondries.

Des légumes

Voici cette alimentation : une grande assiette de légumes verts, une grande assiette de légumes riches en soufre, une grande assiette de légumes de couleurs, de la viande (animaux nourris à l’herbe), des abats, des algues.

J’ai commencé avec les légumes verts parce qu’ils sont riches en vitamines B, A, C, K et minéraux. Le chou en particulier, qui a le meilleur ratio nutritif par calorie parmi tous les légumes. Les vitamines B protègent les cellules du cerveau et les mitochondries. Les vitamines A et C aident les cellules immunitaires. La vitamine K conserve en bonne santé les vaisseaux sanguins et les os. Les minéraux sont les co-facteurs de centaines d’enzymes différentes. Consommer quotidiennement une assiette de légumes verts réduit le risque de cataracte et la dégénérescence maculaire, la cause principale de cécité aux États-Unis. Donc mangez plus de chou, de persil, de légumes verts cuits, de smoothies, de chou dont vous pouvez faire des chips déshydratés.

Consommez tous les jours une grande assiette de légumes riches en soufre. Votre cerveau et vos mitochondries ont besoin de soufre. Votre foie et vos reins en ont besoin pour éliminer les toxines de votre sang. Les choux sont riches en soufre : le chou, brocoli, chou-fleur, choux de Bruxelles, navet, rutabaga, radis et chou frisé. La famille des oignons est aussi riche en soufre : oignons, ail, poireau, ciboulette, échalotes, ainsi que les champignons et les asperges.

Vous devez aussi consommer une grande assiette de 3 légumes de couleurs différentes. Les couleurs représentent les flavonoïdes et les polyphénols. Ce sont des anti-oxydants puissants essentiel à votre rétine, à vos mitochondries, votre cerveau et à l’élimination des toxines. Les couleurs sont dans les légumes comme les betteraves, carottes, poivrons, chou rouge, les baies et les fruits colorés comme les pêches et les oranges.

Protéines et oméga 3

Vous devez consommer des protéines de qualité riches en oméga 3. Les oméga 3 sont très importants pour la myéline du système nerveux, essentiel pour le développement de la mâchoire et afin d’avoir des dents bien droites et un plus grand cerveau. Consommez donc du poisson comme le saumon et le hareng, de la viande d’animaux nourris à l’herbe. Toutes les sociétés anciennes valorisent les abats qui sont un concentré de vitamines, minéraux et coenzyme Q, particulièrement puissants pour la santé de vos mitochondries. Consommez des abats comme le foie, le coeur, la langue, les gésiers, le ris, une fois par semaine.

De l’iode

Les anciens parcourraient de longues distances ou commerçaient pour accéder à des algues. Les algues sont riches en iode et sélénium. Votre cerveau a besoin d’iode pour la myéline mais aussi pour éliminer les toxines comme le mercure, le plomb et les métaux lourds et suffisamment d’iode diminue le risque de cancer du sein et le cancer de la prostate. Les études montrent que 80% des Américains ont un niveau bas d’iode. Donc consommez des algues au moins une fois par semaine pour assurer et maintenir un bon niveau d’iode.

C’est votre choix

La plupart des Américains ne peuvent pas imaginer manger 3 grandes assiettes de légumes et de baies tous les jours. Mais si vous engagez à avoir cette quantité de ces aliments incroyablement sains tous les jours avant de consommer des céréales, pommes de terre, et produits laitiers, vous aurez considérablement augmenté la teneur en minéraux de vitamines de votre alimentation et vous aurez considérablement réduit le risque d’allergies alimentaires.

Les allergies alimentaires et les sensibilités alimentaires sont beaucoup plus fréquent qu’on ne le pense. Elles sont difficiles à diagnostiquer et en particulier la sensibilité au gluten, la protéine du blé, du seigle et de l’orge et la sensibilité à la caséine la protéine des produits laitiers qui est associée à une grande variété de problèmes de santé, comme, mais pas limité à l’eczéma, asthme, infertilité, allergies, fibryomalgie, fatigue chronique, arthrite, maux de tête chroniques, problèmes neurologiques et problèmes de comportement.

Oui cela vous coûtera plus chers de consommer ces beaux légumes et fruits, mais de toute façon vous allez payer le prix. Soit vous payez le prix maintenant pour la nourriture qui vous donne la santé et la vitalité ou vous payez le prix plus tard pour les visites médicales, médicaments, chirurgies, manque à gagner en salaire, retraite anticipée et soins infirmiers à domicile. C’est votre choix.

Il y a sept ans, je reçois les meilleurs soins, les meilleurs médicaments et mon état empire. En novembre 2007 je ne pouvais pas m’asseoir sur la chaise sur laquelle vous êtes, je devais être inclinée dans un fauteuil zéro gravité à la maison ou au travail ou dans le lit. Je pouvais marcher sur de courtes distances à l’aide de deux cannes, utiliser mes clés, un téléphone. Je cauchemardais que mon chef m’enlève mes privilèges cliniques.

C’est quand j’ai conçu un régime spécifiquement pour les cellules de mon cerveau et mes mitochondries que je suis devenue un chasseur-cueilleur moderne. 3 trois mois plus tard je pouvais marcher entre les salles d’examen avec une canne, le mois suivant je pouvais marcher à travers tout l’hôpital sans une canne. Au bout de 5 mois j’ai pris mon vélo pour la première fois en 10 ans et j’ai pédalé autour du bâtiment. Après 9 mois de ma nouvelle alimentation j’ai pédalé 30 kms. L’année suivante, j’ai fait une randonnée dans les Rocheuses canadienne.

Je suis le canari dans la mine de charbon, comme un avertissement à vous tous. Nous avons le choix, nous pouvons continuer à manger ces délicieux, pratiques, savoureux aliments transformés et nous voir, nous et nos enfants devenir de plus en plus gros déprimés et diabétiques.

Soit nous continuons à regarder les couts des soins de santé nous mettre en faillite individuellement et collectivement. Soit nous mangeons pour nos mitochondries, des légumes et des baies, de la viande, des abats, des algues et avoir plus de vitalité. Nous avons tous le choix. J’ai choisi d’enseigner au public le pouvoir de guérison de la nourriture et des essais cliniques sur les scléroses en plaque progressives et secondaires. Nous présentons nos recherches ce dimanche à la conférence de neurosciences 2011. Les résultats sont à couper le souffle.

Nous avons tous le choix. Je vous mets au défi de devenir des chasseurs-cueilleurs modernes et de manger pour vos mitochondries, devenir les ambassadeurs de vos mitochondries. J’ai pu me sortir de mon fauteuil roulant en le faisant, imaginez ce que cela peut faire pour vous, votre famille, votre pays, votre communauté, votre monde. Nous avons le choix. Quel sera le votre?

113 réponses à “Comment Terry Wahls a vaincu la sclérose en plaques avec le régime paléo”

  1. jade dit :

    Bonjour Julien,

    Merci de partager cet excellent article et témoignage. J’ai juste quelqu’un dans ma famille qui souffre de cette maladie, c’est sur que je la tiendrai au courant de cette histoire.

    • julien dit :

      Bonjour Jade

      J’espère vraiment que cela pourra aider cette personne

    • Nicolas B dit :

      salut,
      Attend toi quand même à ne pas te faire entendre et te faire envoyer balader.
      J’ai tenter d’en parler avec d’autres malades, et bien qu’il puisse voir mon évolution, ils ne veulent surtout rien changer.
      Mais je te souhaite que cette personne t’écoute.
      A+
      Nicolas

      • chrystèle dit :

        Même pour celles qui sont ok pour entendre le message, ce n’est pas du tout facile d’agir pour changer ses habitudes de vie, surtout alimentaires (pour ma part).
        J’ai trop peur d’avoir mal au ventre après le repas

      • chrystèle dit :

        J’ajoute que la maladie est si sournoise qu’elle peut se mettre sous silence pendant des années sans aucune raison … Chez moi cela a pris 20 ans avant qu’on me dise que c’était la SEP !
        Si on m’avait donné telle ou telle chose on aurait alors pu penser que c’était ce qui expliquait l’arrêt de la SEP

        • Nicolas B dit :

          Cette maladie est dirigée par ton cerveaux, et tes emotions.
          Ce qu’il faut arriver à trouver, ce sont ses evenements qui ont précédés et déclenchés les poussées. Une fois que ça a été entrepris, il devient beaucoup de plus simple de limiter les futurs poussées.
          Pour l’alimentation, ça peut ne pas être évident au début, je l’admet, mais un peu de perseverance (surtout quands tu penses à la une chaise roulante qui pourrait être le futur) ben le courage et la force de caractère tu les trouves!
          Bien sur ton entourage va te regarder comme une extraterrestre, ca peut complique la vie de famille un temps, mais l’aboutissement c’est ta santée.
          Cette maladie n’est pas un fatalitée, à condition que tu ecoute et comprennes ce que ton corps te dit.

      • Catherine dit :

        Bonjour Nicolas,
        Je suis trés interessée par tes bons Résultats ! Peux tu m en parler ? Merci !

        • Nicolas B dit :

          Hello Catherine,
          Oui bien sur.
          Pour faire simple: seconde poussée en Aout 2012, et diagnostique de la maladie
          A partir de Décembre, prise en main par une nutritionniste , élève de Kousmine, avec de net améliorations,
          mais pas suffisant niveau alimentaire pour mes besoin sportifs, donc en cherchant un peu plus, je suis arrivé au Paleo, qui me convenait tout à fait.
          J ai mis en pratique, et de plus en plus d amélioration.
          A ce jour, plus de poussé, plus de fatigue, disparition de 90% des maux, et toujours autant actif 😉
          Voilà dans les grandes lignes!!!!
          Si tu veux plus en détail, hésite pas à m’écrire

          Nicolas

          • Catherine dit :

            Merci Nicolas de ta reponse si pleine d énergie ! Si je comprends bien tu as une sep ? Je me réjouis que tu aies réussi à trouver tes propres solutions, ça me fait rêver 🙂 Moi, on m a diagnostiqué une sla il y a un an. Coté médecin j ai compris qu il ne faut rien attendre alors je cherche sans arrêt des infos ailleurs et finalement m aperçois qu on n en trouve que sur des sites Etrangers, ou bien alors des livres non traduits, je parle de vraies infos, de pistes de guérison. Alors si certains d entre vous ont fait des decouvertes, ça m intéresse ! Hier, j ai trouvé le site d une clinique en Pologne qui annonce des résultats extraordinaires dans le traitement des maladies neurodegeneratives, qq1 en a entendu parler ? Pour l instant je mange sans gluten ni lactose, je fais de l hypnose, je suis en contact avec des energeticiens, j essaie de reprogrammer certains schémas toxiques, je suis le protocole de Deanna mais le temps passe et je vois mon etat se degrader, et me sens souvent seule dans la tourmente… Et pourtant j espere pouvoir un jour te dire que moi aussi « disparition de 90% des maux  » ! A bientot catherine

          • selma dit :

            bonjour Nicolas B, j’ai lu ton commentaire concernant la SEP et le fait que manger paléo avait énormément aidé le ralentissement de l’évolution de la maladie.
            j’ai mon mari qui est atteint de SEP et en faisant des recherches concernant l’alimentation idéale pour une personne souffrant de SEP.
            j’aimerai stp que tu m’explique comment s’y prendre et me donner des exemples de menus paléo si tu le veux biensur.

            merci d’avance 🙂

          • Nicolas B dit :

            Salut Selma,
            oui l alimentation Paleo a de tres bonnes vertues
            ce n ‘est pas la seule chose à appliquer ( le psycho est tres important aussi)
            les menus sont faciles:
            fruits et légumes de saison, de preference Bio ou d’un petit producteur, si tu manges de la viande, la limiter et surtout la selectionner!!!
            Pas de produits laitier, pas de céreales (pain pates etc ) et elever le sucre blanc, preferer le sucre brut ou sucre de coc, miel…etc 😉

            Ajouter de bonnes graisses (pression à froid) et eviter de les chauffer.
            au maximum cru je te dirais.

            Voilà le principe à appliquer, mais je ne sais pas sur quelle base tu pars?

        • Chrystèle dit :

          Bonjour Catherine
          Je comprends ta démarche car on a eu la même pour notre mère qui va bientôt entrer en soins palliatifs au CHU alors que ça fait à peine 4 mois depuis le diagnostic de la SLA …
          Avec mon frère on a tenté de traduire un livre témoignage que j’ai acheté sur un Monsieur qui a guéri de la SLA (selon ses dires) mais aux USA …
          Pour ma mère on ne pourra rien faire mais si tu es intéressée pour en savoir plus, tu peux me contacter
          Je précise que je n’ai rien à vendre !! juste des info à partager …
          On a quand même eu le temps de faire passer une analyse sang et urines à notre mère .. résultats en attente.
          On a eu obtenu l ‘aval d’un médecin généraliste, c’est lui le prescripteur de ces analyses qui nous ont coûté 300 euros … Mais on voulait savoir !
          On est en attente … peut être c’est un attrape nigaud ! on ne sais pas à ce stade là
          Ce qu’on sait c’est que la maladie est en train de tuer notre mère .. forme bulbaire de SLA
          Elle ne peut déjà plus ni parler ni marcher, ni manger, ni boire
          Elle en souffre beaucoup !! mais elle est encore en vie …
          Chrystèle (moi je souffre de SEP forme 2dairement progressive)

          • Catherine dit :

            Bonjour Chrystele, je suis vraiment desolee pour ta maman, c est très dur… Et merci bcp de ta proposition, oui ! Tout m interesse. J ai récemment lu moi aussi les sites de quelques uns de ces Americans guéris. Quel genre d analyses le medecin de votre maman a t il prescrit ? Vous pensiez à Lyme ? Bon courage à votre maman, et à vous aussi Catherine

          • ama mia dit :

            Bonjour Catherine

            Pour info j’ai fait pas mal de recherche sur la diète cétogène (pour un cancer de mon grand père)
            Apparemment d’entrée en cétose améliore les échanges nerveux . Je n’ai pas approfondie le sujet des maladies neuro dégénératives mais il était question d’amélioration d’épilepsies rebelles et dans la maladie d’Alzheimer…A voir pour la SLA
            Et pourquoi pas combiné cétogène et paléo? C’est sur que ce sera un grand changement et que ça restreindra mais je suis sur qu’il y a toujours moyen de trouver de bonnes choses (j’ai commencé à regarder les recettes cétogènes)
            et voit pour tous les suppléments cité plus haut dans l’article..Pour le gras prend du bon (huile première pression..colza olive et aussi coco parait il) Tiens nous au courant si tu trouves des infos

  2. mag dit :

    Moi je vais même plus loin qu’elle. Le régime optimum est un régime cétogène, c’est-à-dire very low-carb et high fat. Au-dessous de 50g de glucides par jour, le foie transforme les lipides en corps cétoniques et le cerveau, le coeur et les muscles apprennent à produire de l’énergie à partir de ces corps cétoniques. Effectivement, cela se passe au niveau des mitochondries, qui deviennent beaucoup plus performantes à partir des « kétones » que des glucides. En plus, le métabolisme des kétones ne génère pas de résidus comme avec les glucides. Et les kétones agissent sur le neuro-transmetteur anxiolytique n°1 : le Gaba. S’ensuit un sentiment de paix, de sérénité et de lucidité.
    Il faut savoir que le régime cétogène a été élaboré pour les enfants épileptiques. Il est aussi efficace contre les cellules cancéreuses (qui nécessitent impérativement du sucre comme carburant) et contre Alzheimer. Bref, le sucre est un poison pour le cerveau, le coeur, la tuyauterie…

    Le régime paléo ne se résume pas à la viande. Nos ancêtres trouvaient leurs omégas 3 grâce à l’utilisation d’outils qui leur ont permis de casser les os pour en récolter la cervelle, la moelle…Et ils mangeaient les pièces les plus grasses de l’animal.
    Mon régime paléo à moi est donc légumes verts, huile d’olive vierge, viande et oeufs et beurre à volonté. Les rations de protéines constituent 30%,le gras 60%, et les glucides des légumes verts 10%. Ca veut donc dire pas de légumes racines, patates douces, carottes. La récompense, c’est que quand on passe en cétose, toute fringale disparait (même pus envie de chocolat noir lol !!) et le jeune intermittent devient un jeu d’enfant !

    • julien dit :

      Bonjour Mag

      Merci pour ton retour. Le régime cétogène semble parfaitement te convenir.

      En revanche, je précise pour les autres lecteurs que ces conditions ne sont pas forcément optimales pour d’autres personnes. Certains métabolismes ont besoin de plus de glucides que d’autres pour fonctionner de façon optimale.

      La quantité de glucides idéale est à déterminer soi-même, selon ce que l’on ressent (bien être, fatigue, prise/perte de poids)

      • mag dit :

        je ne suis pas d’accord en toute amitié. Ce régime a été établi pour soigner des pathologies lourdes (ou plutot pour éliminer la cause qui les a engendrées, à savoir les glucides).
        Nos ancêtres n’avaient accès au sucre des fruits que l’été (et encore, rien à voir avec la dose qu’on retrouve dans nos fruits issus de générations de sélections artificielles. Idem pour les légumes racines qu’on ne trouvait pas en si grande quantité et avec une concentration en amidon bien plus raisonnable…
        Cela dit, tout comme le jeune intermittent, la cétose nécessite une adaptation de plusieurs jours à quelques semaines mais nous sommes tous programmés pour fonctionner selon ce métabolisme. Je suis ce régime depuis plusieurs mois et pourtant je fais énormément d’activité physique avec une très bonne endurance et résistance à la fatigue que j’ai jamais eues avec mon alimentation moderne dans le passé…

        Pour des infos bien plus détaillées : http://fr.sott.net/article/16318-Interview-de-Stephen-Phinney-sur-le-regime-cetogene

    • Sylvie dit :

      Bonjour Mag,

      Je viens de lire ton message. je fait Paléo depuis 2ans avec plusieurs rechute j’ai essayer de le faire sans fruit et sans légume racines car je suis diabétiques donc je limite le sucre mais tau ou tard je craque et retombe dans les mauvaises habitudes.je me demande si cela est dû au fait que je ne mange pas assez de gras. J’ai essayer d’augmenter le gras mais je suis allergique à l’avocat et sensible au produits laitier donc j’utilise de l’huile d’olive ou de coco que j’ajoute sur mes légumes et j’utilise aussi pour cuire les œufs et viandes. Je mange des noix de macadam et amande. J’aurais aimé avoir ton opinion svp merci beaucoup Sylvie.

  3. chrystèle dit :

    Bonsoir, je découvre ce régime alimentaire et la vidéo.
    Je suis toujours surprise de telles rémissions de sclérose en plaques de forme progressive.
    Comment expliquer qu’un changement alimentaire puisse réussir à reconstruire des axones ?
    Moi-même atteinte de sclérose en plaques depuis des années, passée à la forme secondairement progressive depuis peu, je constate l’aggravation du handicap et l’impuissance de la recherche pour les gens qui souffrent d’une SEP progressive.
    Ayant un problème pour m’alimenter (j’ai 15 kilos à prendre !), je me vois mal passer à de l’algue, du choux et des abats.
    Mais je suis d’accord que l’alimentation est importante pour avoir la santé

    • mag dit :

      J’avais lu que le gluten et la caséine étaient accusés d’avoir une action délétère sur la myéline des nerfs. La myéline est constituée de lipides, encore une fois, une source de bons gras est indispensable à la santé du cerveau ! L’huile de coco est la plus équilibrée (même composition que les lipides du lait maternel).

    • julien dit :

      Bonjour Chrystèle

      Même si le régime paléo ne se résumait qu’aux algues, choux et abats, est-ce que ça ne vaudrait pas le coup? ce serait trop cher payé pour une rémission?

      La seule chose que je peux te dire est que chaque corps doit trouver son équilibre. Le régime paléo est une bonne base, à adapter selon les spécificités de chacun.

      Une fois l’équilibre retrouvé, tu as forcément un poids optimal

      • chrystèle dit :

        Bonjour
        Essayez de me faire manger au petit déjeuner ou me faire manger autres choses que mes habitudes alimentaires un peu peine perdue 🙂
        Chez moi c’est psycho’illogique mais cela fait si longtemps que … j’ai un pb je le sais, pas que la sep !
        Ce que je voulais dire c’est que je ne crois pas que le changement d’alimentation puisse réparer les axones endommagés, responsables de séquelles graves.
        Maintenant je reste ouverte d’esprit et suis contente si certaines personnes ont trouvé des solutions autres que les traitements lourds qu’on nous « donne » 🙁
        Perso, je me pique tous les soirs pour voir que finalement ma sep évolue, même si plus aucune poussée depuis 4 ans
        C’est une connaissance naturopathe qui m’a donné le lien vers votre site. Son intention était louable, mais je suis une dure à cuire question changement de mes habitudes sur certains plans !

        • Nicolas B dit :

          Chrystèle,
          Je peux te proposer un livre qui va t’ouvrir les yeux sur ta SEP et surtout sur ces raisons:
          Un autre regards sur la SEP, par le Dr Bondil aux éditions jouvence.
          Ce livre m à fait comprendre la raison de mes poussée, et permis de travailler dessus.
          Bien que ce soit le cerveau qui dirige cette maladie, l alimentation très proche du Paléo en final (Kousmine) m à permis de stopper les médocs, et surtout de récupérer.
          En final, quelques changement alimentaires, un peu de travail sur soit, et la vie redeviens normal 😉
          Bonne journée à toi

          • chrystèle dit :

            Bonsoir
            Je connais déjà ainsi que « Lorsque l’esprit influence le corps – Vol.4 : La sclérose en plaques ». Pour moi qui vit avec la SEP depuis 1982, sans le savoir durant des années (car une forme légère au début et à évolution lente), je pense que le handicap qui est déjà présent ne pourra pas partir ! Je n’en suis plus à la question de reconstituer ma myéline et d’éviter une nouvelle poussée mais comment ralentir au maximum l’aspect dégénératif de la maladie.
            J’ai testé plusieurs psy qui ne m’ont pas aidé.
            Par contre, je viens de trouver ce qui me convient : une méthode qui agit sur les conflits émotionnels. Mais surtout, je sais pourquoi la SEP m’a touchée : aider les autres malades à mieux vivre avec la maladie.
            Bref, moi je ne cherche plus à guérir car cela n’a pas de sens à mes yeux, mais à stopper l’évolution de la maladie et surtout à me dire que je n’aurais pas souffert pour rien dans ma vie.
            Car bien sûr, la SEP n’est qu’un aspect de ma vie …

          • Nicolas B dit :

            Chrystèle, Je te parlais justement de stopper l’évolution. Depuis 1982, j imagine que la guérison totale semble difficile. Je te propose de lirece livre ( c’est un élevé de Kousmine) et j’avoue que ça été, pour moi, le déclic pour beaucoup de choses. Et oui, l alimentation peut stopper l’ évolution, et j en suis la preuve 😉

        • julien dit :

          Bonjour Christèle

          A la lecture de tous tes commentaires, j’ai une question à te poser : est-ce que tu le veux vraiment? Veux-tu vraiment guérir? Est-ce que tu penses mériter de guérir? Est-ce que tu t’aimes assez pour cela?

          • chrystèle dit :

            Bonjour Julien
            Je vais te répondre sincèrement.
            Pour moi, guérir d’une SEP progressive est impossible. Cela signifierait pouvoir d’une part stopper la maladie (plus de nouvel handicap ni d’aggravations de séquelles déjà existantes) et d’autre part pouvoir « revenir en arrière », autrement dit pouvoir reconstruire les axones détruits.
            Le fauteuil roulant ne me fait plus peur vu que je l’utilise déjà .. pas en continu mais quand je dois marcher sur plus de 200 mètres

          • chrystèle dit :

            Cela dit, j’ai quand même acheté le livre dont on m’a parlé 🙂 preuve en est que je ne suis pas fermée à toute tentative pour au moins « aller mieux » sans pour autant parler de guérison

          • Nicolas B dit :

            Effectivement Chrystèle, je ne suis pas au stad du fauteuil, mais au jour d’aujourd’hui, aucun medecin qui me consulte ne sera capable de diagnostiquer ma SEP.
            A part un IRM bien sur… quoi que j’aimerais voir le prochain.
            Si je te dis ça, c’est que depuis cette prise de conscience j’ai eu des chocs emotionnel qui aurait été des raisons de poussées, et il n’en est rien 😉
            Alors oui, serieusement, une amélioration, voir une guérison sont possible!
            La question: qu’est ce que tu veux maintenant, et qu’est ce que tu veux vraiment! 😉
            Courage
            Niko

        • hélène dit :

          ça fais dix sept ans que j’ai la sclérose en plaque je prend aucun traitement, je me soigne avec une alimentation approprier et je me porte bien mieux que ceux qui prennent un traitement. Chrystèle on me dirais de manger de la merde, qu’avec ça je serais soignée de cette sclérose en plaque, je mangerais de la merde, t’es vraiment [********* censuré par le modérateur] Chrystèle, tu es bien avec t’as sclérose en plaque

          • chrystèle dit :

            Je ne vous permets pas de m’insulter de la sorte.
            Vous avez le droit d’avoir vos idées mais cela ne vous donne pas le droit d’être agressive pour autant.
            Moi si on me dit de boire mon urine ou de manger de la merde, en cherchant à me convaincre que cela guérit de la SEP, je pars en courant !!!
            Parce que j’ai un esprit critique sans doute plus acerbe que le vôtre, du fait de ma formation de juriste
            Pour autant, je garde mon esprit ouvert et suis prête à étudier ce genre de régime (j’ai d’ailleurs acheté un livre sur le régime paléo pour me renseigner). Quant à l’appliquer pour moi, c’est une autre histoire … j’ai un gros problème avec mon estomac alors le perturber pourrait me faire perdre encore du poids jusqu’à en risquer pour ma vie. Mais je ne pense pas que cela vous intéresse vraiment.

          • chrystèle dit :

            J’ajoute que pendant des années moi aussi j’allais plutôt bien .. et ce même sans traitement !!!!!
            Mais la SEP est une maladie sournoise … on peut vivre avec sans handicap et la voir du jour au lendemain devenir plus agressive.
            Vous allez bien depuis 17 ans et sans traitement, grâce à – selon vous – cette alimentation
            Je ne peux que vous dire : « pourvu que ça dure » !

          • julien dit :

            Bonjour Hélène

            Le facteur psychologique est tout aussi important que le reste.

            Insulter (et faire culpabiliser) quelqu’un ne l’aide nullement dans sa démarche d’amélioration.

            Je comprends ton enthousiasme pour le paléo, mais chacun doit faire son propre chemin, même s’il diffère de celui que tu as choisi 😉

  4. Nicolas B dit :

    Interessant comme témoignage.
    Etant moi aussi atteint des SEP, faut avouer que le diagnostique de la maladie est un coup de massue.
    Heureusement qu’il m’a fallu moins de temps pour virer les médicament et me tourner vers l’alimentation.
    Effectivement on peut vite récuperer, mais même si la nutrition est le plus facile à changer tout de suite, ce n’est pas la seul chose 😉
    Résultat: Je fais toujours autant de sport, je suis toujours pompier, et je bosse à 100%, voir plus …lol
    Essayez d’en parler avec les malades que vous connaissez, mais vous risquez d’être décu de leur réaction. Les gens vont se tourner vers les médicaments, et ne veulent surtout rien changer!
    Enfin, si vous voulez en discuter plus, n’hesitez pas à me contacter!
    Bonne journée

    • chrystèle dit :

      Bonsoir Nicolas
      Je te réponds ici à ton dernier message car je ne peux plus le faire sur le fil de discussion.
      La véritable question n’est pas de savoir si je souhaite vivre sans la SEP. La réponse est OUI ! Mais de ne pas vivre dans l’illusion : toutes les SEP ne se ressemblent pas et il n’existe pas selon moi UN remède miracle à cette maladie auto-immune et dégénérative
      Je reçois souvent des annonces de guérison possible : la théorie de la pollution électro, la théorie des amalgames dentaires, la méthode alimentaire X ou Y, etc …
      En tant que juriste de formation je me méfie beaucoup des fausses promesses.
      Etant curieuse, j’ai quand même acheté le livre pour pourquoi pas essayer. Mais je t’avoue qu je n’y crois pas …
      Si jamais demain je peux à nouveau courir, j’en ferais part ici 🙂

      • Nicolas B dit :

        Tu sais tu parles à 1 septique du premier ordre, et tellement carthésien que je me suis bloqué un moment avant d’arriver à entendre. Je trouve ta réaction normal, ce fut la mienne aussi.
        Si je te parle de ça, c’est après mes 2ans de changements à tous les points, et mon état de santé actuel!
        J’ai eu la chance, on dira, de rencontrer des personnes en cascades qui m’ont beaucoup apporté, et m’ont permis de comprendre cette maladie, mais vis à vis de mon developpement et la raison de mes poussées. (tu as déjà entendu parlé de la Doctoresse Kousmine, j’ai été suivi par ses anciens élèves, dont celui qui a écrit le livre que je te conseil).
        On est d’accord, la maladie a multiples facettes, parce que c’est nous qui la developpons, suivant notre vécu et nos ressentis. Il n’y a pas de remèdes miracles, on est d’accord.
        La nourriture est par contre la première chose que tu peux changer et qui va fortement améliorer ton état, et la seconde… c’est le travail sur soit, une fois que t’as mis le doigt sur les raisons des poussées 😉
        Cette route là n’est pas forcement la plus facile, mais vu les résultats, elle en vaut grandement la peine !!;)
        Si jamais tu veux en discuter plus, nicolasballarin@gmail.com 😉
        Bonne journée
        Nicolas

    • gina dit :

      Bonjour Niko,
      Je suis Gina j’habite aux Québec. J’ai recu le diagnostique de la sclérose en plaque 6 mois passée. Je suis une personne de 52 ans qui j’alimente tres bien et je t’avoue que je crois aussi a la guérisson par l’alimentation, j’ai eux une deuxieme poussé mais je suis toujours positive de vivre bien sans médicaments et de controler cette maladie par le yoga que je pratique maintenant régulièrement et j’ai changé mon alimentation et je suis plus positive dans la vie. J’AIMERAIS PAR CONTRE RENCONTRER DES GENS QUI PENSENT COMME MOI, QUI CROIS PLUTOT AUX SOINS NATUREL QUE MÉDICAMENTER. GINA

      • Nicolas B dit :

        Salut Gina,
        Alors oui je suis dans le même état d esprit, et j avoue que ça me réussi pas trop mal

        Mais c est un difficile parcours parce que ça va a l encontre des médecins, et seuls les médicaments existent….
        Même avec la preuve en face d eux, ils ne veulent pas l admettre

        Bon , rencontrer virtuellement , ça va… L océan est un peu grand pour un passage rapide
        😉

        • LATIFA dit :

          onjour nicolas je suis ttres intereser par ton passage a la guerison j ai mon frere de 33ans handicapé a la base il a du mal a parler mais il est encore plus handicapé a cause de la sep j aimerais que m éxpliqque toute les base que tu as suivi comment tu as arreter les medicaments et comment tu as integré ce regime merci je t en vaudrasi sa jen ai marre de vooir mon frere souffrir dans cet etat sachant qu il est en fauteuil roulant qu il presque plus de mobilité il a un syndrome cerebeleux assez severe mercii davance pour votre aide.
          PS:DSL POUR LES FAUTES D’OTHOGRAPHE

  5. Le régime cétogène ou Ketogenic diet est aussi très utilisé pour traiter ce genre de maladie ainsi que l’épilepsie et les cancers

  6. Christopher dit :

    Bonjour Julien,

    Je suis ravi d’avoir trouvé la traduction intégrale de la présentation de la docteure Wahls.

    J’avais déjà fait la transcription anglaise et ai débuté la traduction, car j’allais intégrer le texte en sous-titre à la présentation.

    Puis-je me servir de votre traduction?

    Merci. Christopher

  7. Marie-Andrée dit :

    J’ai ajouté les vitamines (citées dans le paragraphe « comment fonctionne les cellules : la mitochondrie) B1 B9 B12 B6 oméga3 Q10 iode dans le « régime » que je faisais déjà auparavant suite à une nouvelle poussée de SEP et ça fonctionne !, la seule différence avec Terry WAHLS c’est que je ne consomme absolument pas de viande (docteur Catherine KOUSMINE livres : LA SEP EST GUERISSABLE ou SAUVEZ VOTRE CORPS)
    Merci à Terry WAHLS car encore une fois, grâce à cette article, j’ai retrouvé la santé (médecine parallèle depuis 22 ans)

  8. christelle.mustiere dit :

    Salut,

    Je suis d’accord avec vous que de faire un régime ne ralentira pas la maladie,il faut etre courageux avec cette maladie s’occuper et de se battre jusqu’ au bout, le plus dur ses quand on a des enfant car on est fatigué.

  9. Le Dr Natacha Campbell a soigné son fils autiste avec ce type de régime ( en bannissant aussi les pommes-de-terre trop riches en amidon) et elle soigne actuellement les hyperactifs, déficitaires d’attention, les dys en tous genres, les dépressifs, les épileptiques, …Elle a un livre très complet sur le sujet: le syndrôme entéropsychologique

  10. diane dit :

    moi aussi j’ai ete diagnostique scl en plaques j’ai souffert 10ans de temps L’ENFER je me considaire MIRACULEE par la priere et j’ai change toute mon alimemntation plus aucun produit laitier et je prends du magnesium.aujoud’hui je suis en plein forme malgre mes60 ans

    • Marie-Andrée dit :

      J’ai cité dans mes messages précédents avoir suivi le régime Kousmine depuis 22 ans, après une rechute j’ai cherché et trouvé ce site et j’ai pris toutes les vitamines indiquées et comme vous je prie et ça marche et de nouveau la forme, j’ai comme vous 60 ans.

    • julien dit :

      Diane, Marie-andrée

      Mes félicitations.

      Vous avez refusé la fatalité et vous avez su trouver une solution

      • Marie-Andrée dit :

        Merci à vous Julien pour ce site qui m’a donné d’autres alternatives pour combattre cette maladie. IL faut y croire et ne pas être fataliste, Blaise le résume très bien.

  11. jean dit :

    Perso, je n’y crois pas une seconde dans ces régimes. Parler de guérison, avec des raccourcis trés rapides , basés sur rien, c’est illusoire.

  12. jean dit :

    Il n’y a jamais eu aucunes études prouvant le réel interet d’un régime concernant la sclérose en plaques.

    De plus avec de tels régimes, le patient se retrouve encore plus isolé de son entourage familial, en mangeant seul dans un coin de table.

    • julien dit :

      Bonjour Jean

      Que cette personne s’isole toute seule au coin de la table, ou qu’elle le soit à cause de sa famille, il y a effectivement un problème prioritaire à régler, bien avant la maladie.

  13. Raynald dit :

    Bonjour,

    Merci pour cet article et tous ces témoignages. N’étant pas touché directement de ce type de maladies, je prend tout de même très bonne note de toute information essentielle sur les bonnes habitudes à avoir en termes de nourriture et il me semble que ces informations fournies par cette Dr devraient être partagées et lues par tout le monde.
    Que l’on soit malade ou pas, une bonne alimentation est primordiale, pour notre présent ou notre futur (surtout lorsqu’on constate une dégradation quasi générale de la nourriture vendue dans nos pays « industrialisés »)

    Bref, je découvre par la même occasion votre site, que je garde du coup précieusement.

    Merci encore

    Raynald

    • chrystèle dit :

      Bonsoir
      Moi je suis atteinte de la SEP forme progressive, donc le handicap est là car des axones ont été détruits.
      Je vois mal mon alimentation pouvoir me refaire des axones et me permettre de courir à nouveau !
      Ma question est : « bien manger, cela veut dire quoi ? »
      Chrys

      • Raynald dit :

        Bonsoir Chrystèle.

        Comme précisé, je ne connais pas cette maladie, je ne peux donc me prononcer dans votre cas. Mon commentaire était avant tout relatif à l’article proposé et il me semble que dans le cas de cette Dr, cela à fonctionné.

        Au vue des commentaires de certaines personnes, cela à fonctionné pour eux également…après n’étant pas connaisseur, je ne peux me prononcer.

        Bonne soirée à vous.

        Raynald

        • chrystèle dit :

          Bonsoir
          Ma question était simplement de s’interroger sur ce qu’on appelle bien manger !
          Pour le témoignage de cette personne je pense plutôt à un mauvais diagnostic au départ …
          Mais je ne suis pas neurologue 🙂
          Bonne soirée
          Chrys

      • julien dit :

        Bonjour Chrystèle

        La régénération naturelle des axones est un phénomène connu des scientifiques http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21438684

        Lorsque tu as une alimentation qui arrête la dégénérescence du système nerveux et permet son renouvellement, le corps fait son travail de réparation

        • chrystèle dit :

          Merci pour le lien !
          Dommage que cet article ne soit pas dispo gratuitement
          J’imagine mal qu’une nouvelle alimentation puisse opérer un tel changement mais effectivement le pouvoir du corps humain est grand !

    • julien dit :

      Bonjour Raynald

      Ravie que ça te plaise

  14. Liona dit :

    Merci infiniment d’avoir pris le temps et l’énergie de traduire cette vidéo et d’avoir partagé la retranscription sur votre site. Je connaissais déjà Terry Wahls et j’en avais parlé à mes parents, eux-mêmes ayant des amis atteints de sclérose en plaques.
    Malheureusement, le fait que tout soit en anglais dissuade bien trop vite les francophones 🙁
    Alors une version française, c’est plus que bienvenu, merci encore et bonne continuation!

  15. blaise dit :

    Très belle intervention que celle du docteur Terry Wahls !… Presque simple ! Ostéopathe de puis bientôt 30 ans, je n’aurai qu’un mot à dire: Osez! Osez pour vous, pour vos proches. Difficile de rompre avec vos habitudes?! Essayez au moins… deux mois ! Et pas juste quelques jours… Si vous reprenez vos différents témoignages, ils s’accordent tous -où presque- à conjuguer avec la vie! Facile de dire: « j’y crois pas! ». Dame Nature n’a pas attendu la science pour mettre « au monde » tous ces joyaux qui nous entourent… Et pourquoi croyez-vous qu’elle y a mis tant de couleurs, tant de saveurs? Pour « attirer » ! Pour nous attirer. Pour capter notre attention ( ou celle de tout être vivant) grâce à nos sens, tout nos sens, afin de nous nourrir, et perpétuer en bonne santé. Or l’occidental a désappris ! Dirait-on que l’on manque de bon sens? Je le crois!… Et c’est un constat de tous les jours, avec malgré tout aujourd’hui, un espoir renaissant fait d’individualité, qui petit à petit par regroupement et partage, susciteront cohérence au sein du groupe, votre groupe, familial ou, élargi, à travers vos amis et vos connaissances… Bonne et merci pour ces partages! Bl

    • Marie-Andrée dit :

      J’aime votre commentaire, Dame Nature est merveilleuse, c’est vrai qu’il faut oser et ne pas dire j’y crois pas, quand on veut vivre il faut tout tenter, la médecine ne connait pas de traitement pour la sclérose en plaques alors on ne perd rien à essayer d’autres alternatives, et en plus ça fonctionne.

  16. Blaise dit :

    Et bonne route pour vous… Et quiconque veut vivre, tout simplement!

  17. Chauvez dit :

    Bonjour y a t il un livre en francais de Terry wahls. J ai un papa atteint de Parkinson et je pense que ce qu elle a suivi peut être aussi suivi pour cette maladie

  18. Jean Claude dit :

    Bonjour Julien,
    Mille mercis pour faire connaitre cette traduction, moi le premier je serais passé à coté à 70 ans je ne connais que le français, je vais faire ce régime car j’y crois. Mon savoir n’est pas grand mais ce que je sais c’est quand on veut faire marcher un moteur il lui faut du carburant, alors pour que le corps fonctionne lui donner le bon carburant ne peut que le faire bien fonctionner.
    Les médicaments soignent d’un coté et détruisent de l’autre, alors si un régime approprié peut faire du bien sans rien détruire à coté pourquoi le refuser ? Cela est mon avis et n’engage que moi.
    Très heureux de connaitre ton blog et chapeau pour l’avoir fait.Bonne continuation.
    Cordialement. JC

    • julien dit :

      Bonjour Jean Claude

      Si ca peut t’aider c’est génial.

      Apprendre l’anglais (ou entreprendre tout autre chose) n’est qu’une question de motivation.
      Tu passes à côté d’énormément de choses en occultant les textes anglais, notamment dans le cadre des solutions concernant la SEP.

      Dans les peuples paléo, 70 ans est encore jeune, tu peux apprendre l’anglais, d’autant plus si tu es motivé pour améliorer ta santé

  19. Hélène dit :

    Bonjour Julien

    D’abord te remercier pour la traduction.

    Diagnostiquée de la SP depuis 5 ans maintenant, mon état a cessé de se dégader depuis 2 ans, soit depuis que j’ai commencé la diète hypotoxique prônée par Jacqueline Lagacé. Je dirais même que je suis allée rechercher de la force dans ma jambe droite et je n’ai plus eu jamais de poussée.

    Que tous les sceptiques aillent sur le site de madame Lagacé pour lire tous les témoignages de rémission de plusieurs maladies chroniques, auto-immunes et inflammatoires dont la sclérose en plaques. Si vous achetez ses livres vous y trouverez aussi une bibliographie très riche et aussi les résultats de différentes recherches scientifiques qui confirment le sérieux de son argumentation, Comme madame Wahls, Jacqueline Lagacé a une formation scientifique et elle aussi, à la suite de ses recherches, elle s’est guérie elle-même.

    Ces deux régimes ont beaucoup de points communs et je dois vous dire qu’après en avoir parlé à certaines de mes amies aussi atteintes de SP, toutes celles qui suivaient le régime hypotoxique (aussi appelé Seignalet) ont constaté une amélioration de leur condition, même celles en forme progressive.

    Je comprends que suivre un régime à vie n’est pas particulièrement réjouissant mais si c’est le chemin qu’on doit suivre pour retrouver la santé, il faut se forcer un peu, quitte à y aller graduellement. On finit par s’habituer et à trouver des recettes qu’on aime avec le retour à la santé en prime.

    Je ne prévillégie aucun des deux régimes, paléo et hypotoxique. J’ai ajouté au régime hypotoxique les recommandations de madame Wahls et je ne m’en porte que mieux.

    Pour Chrystèle qui a un poids trop faible et qui est sceptique, je lui recommande surtout de couper sur les laitages car, la ressemblance de la molécule de caséine avec celle de la myéline confond le système immunitaire. Juste ça pourrait lui apporter une amélioration pouvant peut-être l’encourager dans un changement de régime.

    Personnellement, ce sont toutes ces améliorations qui m’aident à continuer et je trouve sans cesse de nouvelles recettes savoureuses et adaptées.

    Mon neurologue ne peut que constater que je suis en meilleure forme maintenant, qu’il y a 5 ans, quand j’ai été diagnostiquée. Pas mal pour quelqu’un qui souffre d’une maladie évolutive.

    • chrystèle dit :

      Bonsoir
      Merci Hélène pour ce témoignage.
      Oui je suis sceptique parce que depuis que je sais avoir la SEP (je l’ai depuis l’enfance mais le diagnostic n’est tombé qu’en 2007) j’ai beaucoup entendu parler de guérison : la méthode Zamboni, les amalgames dentaires, etc.
      Mais je suis une bonne sceptique et j’avoue que je suis convaincue d’au moins essayer !
      J’avoue que j’ai peur que ce soit difficile pour moi et surtout je n’ai jamais mangé autrement donc je ne vois pas par quoi remplacer le fromage que je prend et qui est à base de lait de vache, les tartelettes au beurre, etc.
      Seule j’ai peur de ne pas y arriver
      Existe–t-il un moyen de trouver des personnes qui suivent ce régime et qui proposent des aliments pour remplacer ces aliments à base de produits laitiers ?
      Merci
      Chrystèle

    • chrystèle dit :

      Ce qui me motive pour au moins essayer c’est l’impression d’impuissance
      Je m’injecte chaque soir un produit dans le corps qui ne sert qu’à éviter la survenue de poussées, mais je constate l’aggravation inéluctable de mon état. Si je ne fais rien dans moins de deux ans je suis en fauteuil roulant.
      Tu dis ne plus avoir de poussées mais pour les personnes en SEP progressive peut-on espérer un retour en arrière ?

      • Nicolas dit :

        La stagnation déjà , ça oui tu peux l attendre, et après, avec de la rigueur, une amélioration !
        Et surtout plus besoin de ces produits…c est énorme déjà

        Une guérison complète, je ne pense pas, mais une rémission , pui

      • julien dit :

        bonjour Chrystèle

        wahls était en fauteuil roulant
        elle fait du vélo maintenant

        • chrystèle dit :

          Bonjour
          Avant d’expérimenter par moi-même, j’ai été chercher plus d’infos sur le web anglophone. Une étude est en cours …
          Les résultats seront connus en mai 2016 !
          Voici le contenu de l’étude : « The study will use a multimodal therapeutic lifestyle intervention consisting of a study diet, stressing more vegetables and fruit, elimination of foods at greatest risk for food allergy, meditation, self massage, progressive exercise and neuromuscular electrical stimulation for rehabilitation of gait and fatigue disability in the setting of secondary and primary progressive multiple sclerosis with gait disability. »
          Le régime Paléo ne sera pas seule à l’étude : méditation, massage, exercices …
          A suivre !

    • julien dit :

      Bonjour Hélène

      Bravo pour avoir agi et merci pour ton témoignage
      paleo/seignalet sont des points de départs.

      A adapter selon les personnes, comme tu as pu le faire

  20. Tanja dit :

    Bonjour à vous tous,
    J’essaie d’aider ma maman atteinte aussi d une SEP diagnostiquée il y a bientôt 10 ans .. soit, on l’a apprit après ses 50 ans.
    Présentement on lui a posé une sonde naso-gastrique car elle était aussi en sous poids malgré qu’elle mange bcp, elle pèse 44 kg pour 173 cm.
    Je suis convaincue que l’alimentation peut être son remède, à defaut de prendre des sachets de je ne sais quoi de chimiques … tout comme tous ces médicaments qu’elle prend et qui intoxique son corps .. cela dit .. elle est tiraillée entre mes dires et bien sûre .. ses médecins .. que puis je faire pour l’aider au mieux …que doit elle faire et manger pour prendre conscience d un espoir d’amelioration .. paleo ou seignaler ? Merci pour votre précieuse aide

    • chrystèle dit :

      Bonjour
      Comment les médecins expliquent-ils cette perte de poids ?
      J’ai un problème identique. Ma mère m’a dissuadée de débuter un régime sans produits laitiers car elle a peur que je perde encore plus de poids si je supprime la sauce béchamel que le professeur du CHU endocrinologue m’a conseillée pour maintenir mon poids.
      Pas facile de faire un choix

      • Tanja dit :

        Les médecins expliquent que le corps dépensent énormément d’énergie dûe à la SEP ainsi qu’à la BPCO, autre pathologie que ma maman a.

        Pour ma pars, je suis contre les produits laitiers, produits de notre époque je prlcise, UHT et autre .. convaincue que le lait est fait pour les vaches et aucuns autres mammifères. Même si j’en consomme encore de temps en temps … il faut que cela reste une consomation occasionnel tout comme bcp d’autres aliments d’ailleurs.

        • Nicolas B dit :

          Salut
          Pour la perte de poids, ayant été traité au début au corticoides, je t informe que ce te met le ventre en vrac et que tu perds!!!

          J ai eu une infiltration dans le poignée la semaine dernière, mais pour autre chose (accident) et j’ai pu me rappeler des effets secondaires….
          Sans les medicaments le corps se porte mieux

          mais y a un autre travail que l’alimentation à faire!!!!

    • julien dit :

      Bonjour Tanja

      Si ta mère a absolument besoin d’une « autorité », rapproche-la d’un naturopathe plus au fait du paléo/seignalet

  21. Tanja dit :

    Mais quel autre travail ?

    • Nicolas B dit :

      le mental
      la maladie n’arrive pas comme ça, il y a des raisons.
      et c’est une grosse partie du travail justement.

      Il faut lire Kousmine, mais difficile a trouver, et sinon
      Dr Bondil sur la SEP

      en parallèle à l’alimentation bien sur
      une fois cette partie faites, alors la nécessité des medicaments aura sa réponse.

  22. N.Roussel dit :

    Je ne trouve pas votre protocole en français est-il traduit et où puis-je l’avoir car je veux commencer votre programme de 30 jours Merci à l’avance. Nathalie 44 ans avec sclérose en plaques comme l’a votre.

  23. Tanja dit :

    Le mentale certe .. mais .. tellement de chose … Je débute pour « elle » dans cette recherche autre que médicale car pour moi ça ne fait que couvrire les symptômes .. et encore .. les poussees sont là …

    • Nicolas B dit :

      Tanna, difficile de te l expliquer pour quelqu un d’autre malheureusement
      Si elle lit, offre le lui le livre dont je te parle, que ce lui permette d ouvrir les yeux, après, va y par etapes!

      Alors après, seulement, elle s’intéressera a l alimentation
      Te souhaite bon courage en tout cas!

  24. Kevin dit :

    Bonjour à tout le monde, merci pour cette vidéo traduite. Diagnostiqué de la Sep depuis 2010, j’ai pour symptôme un scotome central à l’oeil gauche depuis 2012 et une dysarthrie depuis fin 2013. Le régime paleo peut-il même me soigner de cette dysarthrie? Merci à tous

    • julien dit :

      Bonjour Kevin

      A toi de nous le dire 🙂

      Penses-tu risquer quelque chose en essayant une alimentation qui apporte plus de nutriments qu’une alimentation classique?

      Essaie quelques semaines et vois ce que ça donne

  25. Quentin dit :

    Bonjour à tous,

    Excusez-moi de m’interroger sur ce sujet, mais je suis atteins d’une sclérose en plaque depuis novembre 2013 (2 poussées en 3 mois), j’ai été suivi par Avonex durant 6 mois mais sans succès (1 poussée me laissant avec séquelle sensitive), je suis passé aujourd’hui par le Gylénia depuis un peu plus d’1 an (je suis aujourd’hui en pleine poussée) et certains cas de LEMP m’inquiète aussi pour les années futures. J’ai 23 ans et j’ai une petite fille, je m’inquiète énormément sur le future… Je viens de débuter une nouvelle alimentation, vous parlez de la Paléo, j’ai pris connaissance en plus du régime SEIGNALET qui se ressemble beaucoup. Je pensais voir aussi une médecine parallèle basée sur les énergies internes ainsi que une activité sportive tel que la piscine et j’hésite aujourd’hui à me diriger vers une médecine plus spirituel afin d’essayer d’avoir des réponses que je n’ai peut-être pas aujourd’hui… Je suis un peu perdu et entre les médecins et autres professionnel, malheureusement j’ai l’impression qu’on se rattache à des choses qui nous font seulement espérer. Besoin d’aide et de concret si possible…

    Merci d’avance.

    • ama dit :

      Bonjour Quentin,

      Il me semble que tu ai raison de t’inquiéter maintenant pour ta santé future et le concours de l’alimentation me semble vraiment judicieux…Et il peut être le premier pas car plus concret, puis ça donne le sentiment de contrôler quelque chose…même si tout le travail sur soi (quelque soit la « méthode ») viserait plus à un lâcher prise….
      Bref je ne suis pas malade ..Juste une dermite séborrhéique qui m’a fait découvrir Seignalet. Plus de dermite et un régime que je n’applique pas comme il faudrait (les laitages et le pain plus qu’occasionnellement mais encore pas mal d’aliment trop cuits, pas assez de légumes etc)..
      Le paléo me semble plus pertinent encore car pas de féculent.. (c’est le même principe que Seignalet mais la démarche est poussée plus avant)
      N’ayant pas de maladie grave qui me pousserait à l’appliquer..j’y vais doucement.. ne sachant si je me passerai de mon pain sans gluten etc etc
      Bref je suis de nouveau sur la piste nutritionnel car cancer dans ma famille. Et découverte du régime cétogène (lui par contre ça semble plus chaud sur du long terme mais un cancer il te met tous les diables aux trousses) Et là aussi pas mal de témoignages plutôt encourageant. Mag cite sont régime paléo/céto//Il me fait envie mais là encore quand pas de maladie qui urge c’est difficile de changer ses habitudes…
      Toi ça n’urge pas mais si tu commences va échanger sur des sites dédiés (ça donne de idées de menus, d’astuce, d’organisation, de difficultés etc) et pourquoi pas un bouquin..
      Pour ce qui est du travail sur soi..tentes…tu trouveras, si tu cherches, la voie qui te convient à un moment donné…Moi ce fut la basique analyse lacanienne qui m’a allégée de moi-même ..J’ai arrêté, le travail n’était pas finit..j’y retournerai peut-être.. on verra quand ce sera le moment :-)..Après la vie même devient un bon maitre… A voir et hauts les cœurs Tiens nous au courant

  26. Soussi dit :

    Vidéo très intéressante. Voudrais recevoir témoignages de personnes guéries grâce à ce régime.
    Tess

  27. Prujiner dit :

    Voir ledocteur Jean Seignalet qui a écrit Alimentation: troisième médecine. Ce livre est assez cher, mais Pierre, le frère de Line en a une copie et peux te le prêter si tu veux.
    À demain,
    Alain

  28. Mechtild dit :

    je suis Terry Wahls depuis plusieurs années. Je suis aussi George Jelinek, qui a ecrit Overcoming MS (Terry Wahls a écrit ene recommandation). Il est aussi médecin atteint de la SEP, qu’il a surmontée.
    Il propose 4 voix:
    1 un régime vegetalien (vegan) + poissons
    2 la vitamine D, ou du soleil (de préférence)
    3 la méditation
    4 l’exercice
    Il y a un site qui explique en détail chacun de ces 4 points (mais en anglais):
    https://overcomingms.org/recovery-program/
    Pour surmonter la SEP il faut de la patience: Il parle de 1 a 5 ans.
    Mechtild

  29. latifa dit :

    Bonjour oui je voudrai bien que vous me le pretier volontié merci

  30. daniele blaes dit :

    Bonjour
    Merci ! Que d esppir !
    J ai debute par un clostridium difficile toxine A en 2006.
    Sa decouverte : 1 an 1/2 apres la p
    erte de 23 kg due a des diarrhees journalieres a la moindre ingestion alimentaire
    . On m a qualifiee d hypocondriaque, anorexique etc…. On m a mise sous tranxene alors que je sentais bien que quelque chose de physique n allait pas mais…. en patiente bien sage je l ai pris car a force que les medecins ne me croient pas…. le moral baissait. A ce jour, je m en mords les doigts. Je n aurais jamais du les ecouter et faire confiance a mon ressenti !!!!!!!
    Cette bacterie est devenue resistante. A chaque essai de reintroduction : diarrhees. On me donnait du flagyl.
    Cette bacterie a donne une enteropathie exsudative mal connue en France. Cette maladie a evolue n etant pas soignee. Je ne supporte plus grand chose en aliments et encore moins en medicaments.
    Je sais qu il faudrait toutes les vitamines dont vous parlez mais en essayant…… les douleurs au ventre sont insoutenables. Pourtant je suis courageuse.
    Je suis donc en carences et je viens d apprendre que mon taux de myeline est bas, que je suis en lymphopenie. Ce qui est logique. J espere ne pas avoir la SEP.
    AIDEZ MOI SVP A FAIRE EN SORTE D AIDER MON MEDECIN A PRENDRE EN COMPTE LA GRAVITE DE MON ETAT. LA LISTE DES SYMPTOMES EST LONGUE MAIS IL NE FAIT RIEN. AH SI ! LA PRESCRIPRION DU TRANXENE DONT JE FAIS UN SYNDROME DE SEVRAGE PROLONGE ALORS QUE JE SUIS TJRS SOUS TRAITEMENT SUITE A UNE AUGMENTATION RAPIDE SUIVIE D UNE DIMINUTION RAPIDE.
    MERCI POUR VOTRE AIDE !!!

    • ama dit :

      Bonsoir,

      Pour le clostridium difficile j’avais vu sur arte un reportage d’une nana qui s’en était sorti au bout de plsrs année grâce à une greffe fécale (peut ragoutant mais selon elle très efficace…vois sur internet si tu peux trouver des témoignages et le reportage en question (il était question des bactéries résistantes)
      Et sûre que de changer d(alimentation (cru- moins de féculents – moins de gluten et de laitage) favoriserait une bonne flore
      Bises et bon courage

  31. danièle dit :

    Merci ama pour ta réponse.
    Une chose à la fois mais ne sais par laquelle commencer :
    – greffe fécale
    – entéropathie exsudative
    – sevrage du tranxène qui a été monté trop rapidement et diminué trop rapidement ce qui m’a mis dans un symptôme de sevrage prolongé (fortes douleurs physiques, angoisses engendrées par le tranxène aussi je l’avoue par la peur de ne pas arriver à le descendre : effets secondaires graves sur le long court. Rien que cela… c’est flippant. J’en suis à 25 mg (10 mg le soir et 15 mg le jour). Est-ce une forte dose ? Mon médecin est évasif. Pour la myéline, mon taux est bas mais mon médecin n’y a pas prêté attention.
    Gros bisous ama

  32. ama dit :

    bonsoir Danièle

    Trouve peut être déjà un endroit où consulter pour la greffe fécale.De voir une « pro » de l’affaire te rassurera sur les démarches (tu sais ou tu vas….)
    l’entéropathie exudative jamais entendu parlé ..j’ai regarder vaguement sur le net..peut-être que cette atteinte est du à la colinisatio par le clostri?..
    De toute façon il me semble logique de ‘s’attaquer en premier lieu à la bactérie (et au rééquilibrage de la flore par une alimentation type paléo.
    D’ailleurs où en es tu par rapport au régime? tu manges lambda? à l’américaine? ou déjà avec des modifications (moins de laitages et féculent/sucre?..ça ça serait pas mal de s’y pencher dessus..
    Pour l’histoire du tranxène, cherche peut ^tre du coté de la phytothérapie (plutôt des teintures mères qui sont plus dosées) en vrac : kudzu, mulungu, valériane, griffonia, rhodiola, houblon, ..Acupuncture? relaxation? (je sais c’est dur de faire la démarche de prendre soin de soi mais au bout du compte quand tu sautes le pas (rdv avec accupuncteur etc et bin il ça met dans une certaine dynamique plutôt positive )
    courage (et trouves un endroit se pratique la greffe)

  33. yoann dit :

    bonjour à tous, je suis atteint d’une sclérose en plaques depuis peu (environ 3 mois) je suis un traitement (tecfirdera), depuis un mois j’ai commencé l’alimentation vivante avec un jeune intermittent qui consiste à prendre un repas par jour chaque soir, je ne suis pas médecin ou autres je ne connais pas grand-chose sur la maladie mais je peux vous dire que je me sens juste super-bien forme, perte de poids, vitalité, esprit clair un bonheur au quotidien, je continue à prendre ce traitement et je me demandais si des personnes qui pratiquent le même régime

    • julien dit :

      Bonjour Yoann

      C’est une bonne nouvelle.
      Est-ce que tu as un soutien médical dans ta démarche?
      est-ce que ton médecin approuve?
      dans le cas contraire, j’espère que l’évolution (dans le bon sens) de ton état lui fera changer d’avis pour mieux t’aider

  34. Hélène dit :

    Pour Yoann, je ne crois pas qu’il soit nécessaire de jeûner pour avoir des résultats significatifs.Ça fait maintenant 3 ans que je suis en rémission de la sclérose en plaques,aucune poussée, seulement quelques faiblesses quand je suis fatiguée ou qu’il fait trop chaud. même mon neurologue a dû admettre qu’il ne m’avait jamais vue en si grande forme. J’ai même repris une partie de la force que j’avais perdue dans ma jambe droite. Pour cela, je suis le régime hypotoxique(Seignalet) préconisé par Jacqueline Lagacé(sur son site) qui est très semblable au régime paléo mais qui permet les céréales sans gluten. J’ajoute 2 à 3 séances de natation par semaine pour me garder en forme. Je dois quand même préciser que je continue mes injections de Bétaséron aux 2 jours pour mettre toutes les chances de mon bord.

Laissez un commentaire