Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Motivation » Comment Iron man peut décupler votre motivation (partie 1)

Rester motivé(e) pendant un régime (par exemple le régime paléo) n’est pas une chose évidente pour tout le monde. Comment se fait-il que certaines personnes accomplissent ce qu’elle veulent et d’autres non? Sont-elles plus capables physiquement et/ou intellectuellement? Non!

Ces personnes ont envie, elles ont la volonté de réussir, elles ont foi en elles-mêmes, en leur projet, en leur réalisation. Ces personnes sont animées d’une envie qui les poussent à agir, et c’est là que réside le secret : l’action.

Vous aussi avez envie de perdre du gras, d’avoir une meilleure santé, d’être fier(e) de votre corps, mais vous n’arrivez pas à passer à l’action. Découvrez comment vous motiver pour atteindre vos objectifs.


iron man

D'où vient la force d'Iron man?

La source de votre motivation

Motivation externe

Votre motivation peut être extérieure : vous cherchez un groupe qui a le même objectif que vous, ou un(e) ami(e), un coach, quelqu’un d’autres qui vous entraine dans son sillage. C’est une très mauvaise idée.

C’est la solution de facilité car quand cette personne n’est plus là : vous faites quoi? Vous cherchez quelqu’un d’autre? Et tout ça pour en arriver où? Vous apercevoir que vous n’avez pas la responsabilité de votre propre vie?

Motivation Interne

La meilleure des solutions est que vous deveniez indépendant(e), autonome. Vous devez trouver les ressources en vous pour rester motivé(e) et atteindre vos buts.

Cherchez votre motivation profonde

Pour cela vous devez découvrir la raison profonde de vos objectifs. Vous voulez perdre 7 kilos? ok! mais c’est tout? Peut être que vous voulez vous sentir bien dans vos vêtements, Vous voulez que votre pantalon vous moule bien les fesses et avoir de belles courbes. Vous voulez que votre t-shirt en élasthanne mette en avant vos pectoraux et vos biceps.

Ou alors vous voulez être fier(e) de vous, d’avoir accompli une victoire sur votre corps. Vous voulez prendre une revanche sur la vie (peut être que vous entendez encore les moqueries de votre adolescence). Peut être que vous voulez savoir ce que c’est d’être regardé(e) avec envie.

Vous devez « humaniser » votre objectif, transformer vos critères objectifs en critères subjectifs, afin de bien marquer votre esprit avec un objectif qui vous apportera du bien être, un objectif qui vous apportera du positif.

Créez votre vision

Essayez de ressentir les émotions que vous aurez quand vous aurez atteint votre objectif. Transportez-vous dans le futur et imaginez-vous dans votre nouvelle situation, et du bien être que cela vous apporte.

Le cœur de votre motivation vient de là. Vous devez le faire pour réussir. C’est vraiment la partie la plus difficile. Pas parce que c’est compliqué, mais parce qu’il faut passer à l’acte, faire cet exercice que l’on ne fait jamais :

  • se poser
  • réfléchir à ce qu’on veut
  • s’imaginer vivant l’expérience

Vous allez ainsi définir votre motivation et en augmenter sa puissance avec vos émotions, vos sentiments. Cette motivation exacerbée, logée dans votre cœur, sera une source immense d’énergie, tel le mini réacteur d’Iron Man.

Vos objectifs

Une fois votre cœur de motivation défini, vous devez définir précisément, objectivement, votre but à atteindre. Quel est/sont votre/vos objectif(s)? Perdre 5 cms de tour de taille, prendre 4 cms de biceps, perdre 7 kilos.

Des critères objectifs, quantifiables vous permettront de mesurer votre progression et de ne pas vous en remettre à votre jugement qui dépend de vos émotions.

N’hésitez pas à viser haut, imposez-vous des objectifs ambitieux!!! Si vous visez un objectif moyen dans un temps imparti, vous allez fournir l’effort nécessaire pour l’accomplir et sans doute que vous allez y arriver. Mais si vous visez un grand objectif dans le même temps, vous allez fournir plus d’effort que dans le cas précédent. Peut être que votre objectif ne sera pas atteint, mais le résultat sera bien meilleur que dans le premier cas.

Définissez un plan d’action dans le temps

Pour le sport…

Prenez un calendrier qui couvre la durée de votre objectif et notez-y les séances de sport que vous allez faire. Vous prendrez conscience que votre objectif vous demandera du temps, que vous ne l’aurez pas instantanément. Vous aurez une vision globale, à la fois du chemin parcouru et des résultats obtenus, mais aussi du restant à faire.

Planifier à l’avance, c’est établir des routines, et ces routines se transformeront naturellement en habitudes (routines sportives pour femmes).

Pour votre alimentation…

Planifiez à l’avance ce que vous mangerez sur la semaine.

Voila encore une technique redoutable pour éviter de manger n’importe quoi. En faisant cela vous vous engagez consciemment dans un choix et vous le gravez dans votre inconscient. Au moment du repas, votre cerveau vous fera persister dans ce choix initial (plutôt que de bifurquer et prendre un repas « dangereux »).
Mieux encore, prévoyez un ou deux plaisirs sucrés disséminés dans la semaine. Cela vous aidera à tenir et vous évitera de craquer pour un produit quelconque.

Utilisez le même principe avec votre liste de courses : faites-en une et tenez-vous y. Notez dans un coin de votre liste vos petits plaisirs prévus, ce rappel vous aidera à renoncer plus facilement à un paquet de barres chocolatées industrielles.

Avec cette première partie, vous savez comment vous préparer mentalement pour booster votre motivation. Dans la deuxième partie, vous verrez comment :

  • garder votre motivation intacte
  • éviter les pièges de la procrastination
  • déminez les bombes qu’on aura posé pour vous

une réponse à “Comment Iron man peut décupler votre motivation (partie 1)”

  1. salut
    pour l’avoir vecu via mes patients, le plus dur c’est l’abandon du sucre, toutes formes confondues (pain, pâtes, gateau, sucreries, sucre pur…) Pas évident psychologiquement et physiquement : n’oublions pas que le sucre est une drogue, d’où le processus de désaccoutumance et de manque, comme un drogué!
    Il existe quelques trucs, quelques acides aminés pour dissiper l’envie instantanément (voir mon blog). Ouf:) Ca soulage 90% de mes patients instantanément.
    Mais clairement, il faut une bonne dizaine de jours pour quitter cette habitude de goût sucré (ben woui, on évite les edulcorants etc…) Pour les cereales etc, je ne pense pas que ce soit beaucoup plus long.
    Pour ma part, je n’ai pas eu le choix (voir mon histoire perso), j’ai du tout arreter du jour au lendemain il y a 12 ans. Ma motivation? Sauver ma peau !!!!!

    Pensez à votre santé avant tout, ça c’est une super motivation!!

    Mel

Laissez un commentaire