Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Motivation » Pourquoi voulez-vous être l’intello de la classe?

Au cours de votre scolarité, vous avez dû forcément passer une année avec un élève très doué, qui sait tout, qui a toujours 20 sur 20, en gros qui réussit tout parfaitement. Si ce n’est pas le cas, vous voyez de quel type de personne il est question. Et bien vous ne devez pas vous comporter comme elle. Vous ne voyez pas le rapport avec le paléo? Alors voyons ça de plus près.

Pourquoi voulez-vous être l'intello de la classe

N'essayez pas d'obtenir le 20/20 en cours de paléo

Je reçois beaucoup d’emails de personnes débutantes s’inquiétant toujours d’avoir craqué pour un gâteau, de ne pas manger exactement ce qu’il faut, d’avoir fait une faute irréparable et donc qu’il n’y a plus aucun intérêt à continuer. Pourtant il y a 3 raisons qui peuvent vous convaincre du contraire.

Rien ne peut être parfait

Est-ce que votre objectif est de faire paléo parfaitement? Il est plus probable que vous vouliez améliorer votre corps et votre santé.
Et vous croyez vraiment au fond de vous que vous pouvez y arriver d’un coup de baguette magique? Oui ce serait bien, mais vous savez que ce n’est pas le cas. Faire paléo parfaitement est aussi irréel qu’un coup de baguette magique. La bonne nouvelle est que vous n’avez pas besoin de ça pour améliorer les choses.

Est-ce que vous feriez le marathon du premier coup? Sans entrainement? Surement pas. Passer d’une alimentation classique à une alimentation paléo est du même ordre : vous avez besoin d’entrainement pour y arriver. Vous avez besoin de vous y habituer.

Au lieu de vous prendre la tête avec vos incertitudes, au lieu de vous bloquer ou de vous faire tout abandonner parce que votre chemin n’est pas parfait : faites quelque chose pour avancer.

Un petit pas est plus important que rien du tout

Nous ne sommes plus à l’ère des hommes préhistoriques (sans blague). Si nos ancêtres devaient lutter contre des prédateurs (qui pouvaient les tuer immédiatement), nous devons lutter contre les nôtres : les tentations de manger ce qu’il ne faut pas (qui nous tuent à petit feu).
Mais entre manger mal tous les jours, et manger mal de temps en temps, il y a une énorme différence.

Mal manger au quotidien empêche votre corps de fonctionner correctement. Et il se détériore au fur et à mesure. Il n’a pas le temps de souffler et de se réparer.

En revanche il peut le faire si vous mangez correctement au quotidien. Et dans la plupart des cas (lorsque vous n’avez pas de condition particulière) un « écart » de temps en temps ne remet rien en cause.

C’est comme si vous faisiez 4 petits pas en avant suivis d’une pause : cela ne vous empêche pas d’avancer. Alors est-ce que faire un écart est une raison pour se décourager, déprimer?

Regardez derrière vous le chemin que vous avez parcouru. Vous pouvez encore en faire tout autant. Alors continuez à avancer.

Se faire plaisir

Vous pouvez vous faire plaisir avec des produits paléo uniquement. Mais si vous n’avez aucune condition qui doit absolument vous tenir éloigné de certains produits de façon stricte, sous peine d’un retour de bâton assez sec (par exemple les coeliaques avec le gluten), alors dans ce cas rien ne vous empêche de vous faire plaisir de temps en temps avec du non-paléo.

Sur votre chemin hebdomadaire vers une santé retrouvée, prenez le temps de souffler si vous en avez besoin. Et quitte à effectuer une pause, autant qu’elle soit exceptionnelle. Faites-en un moment de plaisir que vous apprécierez vraiment. Valorisez vos petits pas en les fêtant comme il se doit.

Ne visez pas un régime paléo parfait, commencez-le et améliorez-le au fur et à mesure.

7 réponses à “Pourquoi voulez-vous être l’intello de la classe?”

  1. elodie dit :

    Ouf! Cet article me fait du bien . ..cela fait maintenant un petit mois que je suis le régime paleo , pour tenter entre autre de perdre des kilos accumulés au fil des ans , et j avais réussi à perdre 2 kilos en 2 semaines, que j ai repris les 2 semaines suivantes. …la faute à des invitations , l été arrivant , et aux délicieux barbecues- aperos auxquels je suis incapable de résister ….jai commencé à courir (sprints fractionnés) 2 fois par semaine, et je ne mange plus au petit déjeuner.je ne me décourage pas , mais il y a des jours hauts et des jours bas …
    merci en tout cas pour ton site et tes encouragements « virtuels »

  2. noella dit :

    Merci,Julien pour ces conseils pleins de sagesse et de bon sens.A appliquer pour eviter la frustration et tenir sur la durée.

  3. Mina dit :

    Bonjour,
    Que ça fait du bien quelqu’un qui nous comprend, qui comprend nos faiblesses et relativise le tout…cet article parle de moi entre autre…
    Effectivement je suis du style 1 iere de la classe donc mon gros problème est que si je sais que je ne peux pas faire qqu chose que j’entreprends parfaitement, alors je ne commence même pas! Et c’est horrible car j’applique cela à tout… Les régimes qui rythment ma vie, le sport, me mettre au tricot… En tout cas ça m’a fait du bien ton article Julien. Les mots sont vraiment justes et je me rends compte que mon système est plutôt nul et ne fonctionne pas puisque je ne bouge pas (au sens propre et figuré). Un pas après l’autre ..
    Ça m’a redonné courage… Merci pour tout ce que tu fais. Mina

  4. Jennifer dit :

    En effet. Même si l’alimentation est un bon remède, c’est un peu tristounet de s’alimenter uniquement pour ça.

    Manger c’est aussi un des plaisirs de la vie.

    Je me sens un peu moins coupable d’avoir manger ma douceur glacer hier.

    Merci 🙂

  5. Claire dit :

    Je crois que c’est pour ça qu’on t’aime tous Juju, c’est que tu partage tes découvertes pour donner des pistes, mais sans prosélytisme, tu as ausssi bien compris que nous si on ne remplace pas d’anciens plaisirs qui ne conviennent pas à nos cas individuels par de nouveaux plaisirs aux moins équivalents, meilleurs pour nos petites cellules… on ne peut que revenir aux pratiques antérieures… et aussi que ce changement ne peut être que progressif, personnalisé, au ryhtme de chacun…

Laissez un commentaire