Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » La vie paléo » Les bénéfices paléo » Le cadeau surprise du régime paléo

Le cadeau surprise du régime paléo

Posté par julien le 24 septembre 31 Commentaires

Beaucoup de personnes cherchent dans le régime paléo la solution miracle pour perdre du poids. Non seulement elles arrivent à brûler de la graisse facilement, mais elles obtiennent quelque chose de plus, comme un cadeau surprise qu’elles n’attendaient pas et qui améliore leurs vies.

Vous faites le régime paléo ? Vous avez droit à un cadeau surprise

2 bénéfices du régime paléo

Le cadeau surprise vous le connaissez, c’est le retour à la forme, au bien être, à la santé. Lorsque je présente le régime paléo, je mets en avant 2 faces bénéfiques : la face perte de poids et la face amélioration de la santé. Et ces deux bénéfices sont indissociables : si vous cherchez à perdre du poids, vous améliorerez forcément votre santé et si vous recherchez à améliorer votre santé, vous perdrez forcément du poids.

Et c’est exactement ce que j’ai fait dernièrement. J’ai présenté le régime paléo de la sorte et il se trouve que la personne présente devant moi n’était intéressée que par l’aspect santé du régime paléo, par le bien être qu’il apporte et ne voulait absolument pas perdre de poids.
Il faut dire qu’a vu d’oeil, elle n’avait rien à perdre. Mais le fait que j’ai présenté les deux bénéfices comme indissociables lui a fait « peur » et ne lui a pas donné envie d’essayer.

Puis j’ai compris mon erreur. J’ai effectivement parlé de perdre du poids, et non pas perdre de la graisse. Le régime paléo vous permet de perdre de la graisse, pas du muscle. Et si vous n’avez pas d’excès de graisse à perdre, vous ne perdrez pas de poids… et peut être même que mais vous en gagnerez.

Prendre du poids avec le régime paléo

Comment se fait-il que l’on prenne du poids avec le régime paléo ? Le régime paléo ne se résume pas à une alimentation. Il demande également de revoir votre façon de faire de l’activité physique pour maximiser votre potentiel santé. Pour plus de détails, vous pouvez (re)lire les 3 piliers paléo. Et donc avec cette nouvelle pratique du sport, vous pouvez prendre du poids, mais du bon poids, c’est à dire du muscle.
Alors oui !!! Cela augmente le nombre sur votre balance, mais vous avez en contrepartie des muscles fermes et une belle silhouette.

Le régime paléo pour atteindre l’équilibre

Lorsque je dis que les avantages santé et ligne sont indissociables, c’est que vous ne pouvez pas choisir d’améliorer l’un ou l’autre, c’est un tout. Vous mettez en place une nouvelle hygiène de vie et votre corps y répond en atteignant l’équilibre.

Votre corps atteint un équilibre hormonal qui vous donnera la bonne quantité de graisse, la bonne quantité de muscle et le soulagera d’un bon nombre d’inflammation pour améliorer votre confort et votre santé. Donc le régime paléo ne vous fera pas perdre de poids si votre corps n’en a pas besoin, tout comme il n’améliorera pas votre bien être s’il en a pas besoin.

Les résultats de l’équilibre paléo

  • Physiquement, vous perdrez votre graisse en trop, même celle que vous avez toujours eu du mal à perdre. (votre jeans test s’enfile tout seul)
  • vous pourrez facilement monter une centaine de marches sans vous essouffler (vous voyez les interminables escaliers du métro parisien? Trop facile !)
  • Pour votre bien être, vous constaterez très rapidement un regain d’énergie (fini le coup de barre de 15h!)
  • de vieilles douleurs articulaires qui disparaissent (vous pouvez à nouveau saisir un verre sans souffrir ! Aaah les petits plaisirs de la vie)
  • la digestion qui se passe sans problème (vous n’êtes plus gêné en présence de vos collègues)
  • Vous en voulez plus ? Alors lisez ces 7 autres avantages de vivre paléo.

31 réponses à “Le cadeau surprise du régime paléo”

  1. Lali dit :

    Bonjour,

    Bon écoutez je dois avoir un souci … au bout de combien de temps ressentons les effets ?
    Je me sens fatiguée et avec moins d’energie. Ca fait 2 semaines que j’essaie de tout bien faire …

    Un exemple d’une journée :
    petit déjeuner : omelette avec un oeuf entier et 3 blancs d’oeuf, jambon, un tout petit peu de fromage rapé, oignon, tomates.
    Un fruit (souvent une orange)

    Midi : japonais (je mange au bureau) – sashimi avec des légumes que je ramène de chez moi ; un fruit

    Vers 17h30 : un sachet hyperprotéiné (je ne peux pas ramener tout ce que je voudrais au bureau) avec quelques amandes

    Le soir : idme qu’à midi.

    Merci de vos lumières 🙂

    Lali

    • mag dit :

      depuis combien de temps as-tu supprimé les féculents ?
      Le passage d’un métabolisme bruleur de sucres à bruleur de graisses est très lent, ça peut prendre plusieurs semaines. C’est un mode de vie qu’il faut envisager sur le très long terme, les bénéfices arriveront lentement mais surement.
      J’ai eu des vertiges pendant au moins 2 semaines avant de ressentir un regain d’énergie au bout d’un mois, et pourtant je ne mangeais pas beaucoup de féculents avant ma transition…

    • julien dit :

      Bonjour Lali

      Pourquoi 3 blanc d’oeuf ? parce que c’est gras ?
      ne « jette » pas du bon jaune bien nutritif parce qu’il contient du gras (du bon gras d’ailleurs)
      https://vivre-paleo.fr/acides-gras-amis-pour-la-vie/

      Il y a souvent des « effets secondaires » au passage au paléo, souvent chez les femmes, comme des maux de tête et de la fatigue.
      Cela est dû à l’adaptation de ton corps à moins de glucides, et donc au passage au mode cétose : ton corps brûle de façon privilégié les corps cétoniques (issu des graisses que tu brules) et consomme beaucoup moins de glucides.
      Tout dépend de la « violence » avec laquelle tu réduis ta consommation de glucides.

      Dans mon cas, ça s’est passé, non pas avec des maux de tete mais avec des fringales énormes : j’avais faim tout le temps !!!

      Mais là au bout de 2 semaines, ça devrait passer
      Bon courage pour cette épreuve difficile, mais temporaire et qui apporte beaucoup par la suite

      • lali dit :

        Merci de ta réponse Julien,

        Oui en fait j’ai peur du gras … j’ai beau te lire et lire les commentaires des autres, ca me fait flipper ! Déja que j’en ai beaucoup sur les cuisses : (

        Je continue le paléo mais suis toujours autant fatiguée.
        Je commence trop de protéines je pense au détriment du gras. Allez vendredi (suis en déplacement) j’essaie de m’y mettre …
        Sinon rien à dire, je me sens plus légère, ma peau est belle, moins d’inflammation au niveau des jambes mais vraiment faible.

        Je veux y croire, je ne veux pas lacher même si là je me dis que je me ferai bien cuire des pates !!!

        A très vite pour des nouvelles,

        Lali

  2. Salut Lali

    Deux possibilités : soit tu ne manges pas assez de gras satures ( je rappelle que paléo n est pas Dukan et je vois beaucoup de prot et aucun ajout de graisses…)
    Soit tu ne manges pas assez de glucides , les femmes en ont plus besoin que les hommes, question hormone alors attention à la dépression sous jà ente
    Soit tu n es pas profilée pour le paléo

    Mel des http://www.caloriepholie

    • Lali dit :

      Merci Mel, je vais aller faire un tour sur ton site.
      Oooohhhhhh tu me fais peur avec la dépression sous jacente !!!

      Lali : )

      • Salut lali

        il m’a semblé lire que tu avais puer du gras??
        As tu étais sur mon blog? Ca va te rassurer illico : je suis passée d’anorexique à un regime High Fat Low CArb (il m’a fallu du temps, hein… cf mon blog) => resultat? Je suis plus fine qu’avant, plus galbée, moins de ventre et surtout, si tu veux parler poids sur la balance, je suis plus legère que pendant mon ano alors que je mange 80% de gras!!!

        Attention à trop de proteines = se tranforment en « sucre » si excès et favorise le pic d’insuline, l’hormone du stockage des graisses

        a tres vite

        Mel de http://www.caloriepholie.com

        • Lali dit :

          Mel tu m’as fait rire !!! Non non pas puer mais peur du gras ; )
          Oui suis allée faire un tour sur ton site, merci et me repencherai dessus à tête reposée ce week end.

          Ce matin : vraie omelettre avec huile ;)et salade de tomates toujours avec de l’huile d’olive. Bon pas des litres non plus !
          Jai passé la matinée sans coup de barre.

          Ce midi, resto : salade de crudités assaisonnés et brochettes.

          Merci de tes conseils, je veux y arriver !!!

          Merci à Julien pour son site,

          A très vite,

          Lali

  3. Sébastien dit :

    On est tous « fait » pour le paléo mais certaines personnes ont leur flore intestinale complètement ruiné par des années de laitages / céréales / junk food.

    Le temps que la flore intestinale s’en remette est très individuel. Cela peut se faire en quelques jours pour des organismes peu intoxiqués comme … quelques mois, voir années !

  4. Olivier dit :

    Bonjour Julien,

    J’ai presque supprimé petit à petit les glucides de mon alimentation, pas pour perdre du poids mais plus pour gagner encore en énergie et c’est vrai que j’ai très rapidement, je dirais quelques jours, ressentis moins de fatigue surtout après les repas et en plus mon ventre est devenue encore plus plat, les abdos plus saillants.

    A très bientôt,
    Olivier

  5. julien dit :

    Salut Olivier

    Ravi que ça t’aie apporté quelquechose

  6. Marie dit :

    Je suis une débutante et après avoir passer une partie du weekend sur vos sites, je ne sais toujours pas par oū commencer…. A l’aide. Mon mari et moi sommes hyper motivé
    Merci

    • julien dit :

      Coucou marie

      si tu veux te « jeter » dans le régime paléo, alors télécharge l’ebook qui te permettra d’accéder au programme pour passer au paléo en 5 semaines

      Si tu veux y aller progressivement, voici une proposition que tu peux évidemment adapter à ton rythme
      – cette semaine tu remplaces tous les féculents du repas du soir par des légumes
      – la semaine suivante, tu fais la même chose pour le midi
      – la semaine d’après, tu ne fais plus de petit déjeuner « traditionnel » genre pain tartiné ou gateaux.

  7. Marie dit :

    Excuse moi tout d’abord bonjour à tous

  8. Lali dit :

    Coucou tout le monde, revoilà Lali, la fille qui s’arrache les cheveux et qui voudrait y arriver !!!

    (Mel j’ai bien lu ton site mais pas de lien pour te contacter ou du moins j’ai pas trouvé : ( )

    Alors cette semaine je suis en vacances – si si !!! et je veux bien sur tout bien faire.
    J’en profite pour reprendre le jogging (marche et course 40mn) et reprendre la piscine et …
    Mes séances se passent bien MAIS :
    Je me jette sur la nourriture le soir, en 10mn j’ai tout avalé et j’ai envie de sucre vous n’avez pas idée.
    Je me suis gavée de framboises + 1 poire et là je lutte pour ne pas m’enfiler une baguette …

    Au secours !!

    Vous arrive t’il d’avoir des envies de sucre parfois ?

    A très vite Lali qui aimerait avoir encore tous ses cheveux dans un mois ; )

    • salut lali

      je pense que tu ne manges pas assez de bonnes graisses et que tu surtout tu t’épuises dans le sport…
      du coup que réclame ton cerveau? du sucre.
      Et même si tu manges des fruits (qui sont des bombes de glucides et qui du coup declenchent pic d’insuline, stockage de gras, envie de sucre,…) tu auras de nouveau des firngales de sucre.

      Les audités que je traite dans ton cas sont mes « accrocs au sucre ». J’imagine aussi que parallèlement tu souffres de troubles gastros, de passages deprimes ect… non?

      heureusement il existe une cure pour cela. Si tu veux en savoir plus, caloriepholie1@gmail.com

      Mel

      • Sébastien dit :

        Je me permets, car ce que vous dites n’est pas exact.

        Les fruits font partis des aliments à index glycémique bas à moyen, ils ne provoquent donc pas de pic d’insuline.

        La densité en sucre pour un fruit est très faible en comparaison avec un équivalent à « grain », il est intéressant pour son apport en fibres solubles, en vitamines, en minéraux.

        Lorsque l’on ne consomme pas d’amidon, son sucre est intéressant pour remplir le glycogène hépatique et permet au sportif de fournir un effort de qualité.

        Manger 1 à 2 fruits par jour ne pose aucun problème, ni stockage de gras.

        • Bonjour Sebastien

          il faudrait que vous alliez faire un tour sur les sites des pro du High carb Low Fat americains, bien plus en vanat que nous petits français avec notre dietetique à deux balles…

          les fruits sont des bombes de sucres pour les insulino resistants, et surtout pour les personnes intolerantes aux salicylates… Quoique vous en pensiez. Je connais les théories des diets, nutri et autres naturos qui vous pronent de manger des fruits à profusion… Ca fait 10 ans que je fais des recherches dedans! Encore une fois tout depend du profil de la personne : si pas de soucis de dependance au sucre ni de dysbiose avec intolerances soupcçonnées aux salicylates ou amines, pas de problèmes pour les fruits!!!

          Ca n’a pas l’air d’etre le cas pour Lali…

          Encore une fois, je ne peux rien vous faire avaler 🙂 Rien de miuex que le test en grandeur nature sur vous!

          Mel

          • Sébastien dit :

            Pourquoi vous me parlez d’insulino-résistant ?
            Pourquoi vous me parlez de fruits à profusion?

            Vous me parlez de personnes malades et mois je vous parle d’un ou deux fruits par jour pour une personne en bonne santé …

    • Sébastien dit :

      Le fait que vous vous jetez sur la nourriture le soir montre un déficit trop important en calories la journée.
      Manger davantage, surtout si vous êtes sportive.

  9. Lali dit :

    Merci à tous pour vos réponses.

    Mel, en fait je ne me tue pas au sport mais j’adore ça tout simplement. Je suis loin d’être une marathonienne ou autre mais j’aime tellement et ça m’aide pour beaucoup à combattre le stress que je ressens au bureau.

    Sébastien, merci, je vais essayer de manger un peu plus mais je me rends compte que quand je mange plus gras et bien je suis calée plus vite …

    Allez, je n’abandonne pas malgré mon très gros craquage hier soir … J’en paie les conséquences aujourd’hui, je me sens trop mal.
    Bien fait pour moi.

    a très vite, je vous tiens au courant,

    Lali

    • julien dit :

      Bonjour Lali

      Non, pas bien fait pour toi, Tant mieux pour toi !!!

      Tu t’es lâchée mais tu t’aperçois que
      ça n’en valait peut être pas le coup
      C’est comme ça qu’on avance (je suis passé par là)

      Progressivement tu vas développer des réflexes
      de la sorte (si je mange ça, je vais pas être bien)
      et tu vas sélectionner uniquement les choses qui te
      feront vraiment plaisir et qui n’auront pas d’effets
      secondaires.

      • Lali dit :

        Merci de ton soutien Julien, ca fait plaisir.

        Dites moi … la cuisine thailandaise et autres curries sont t’ils compatible avec le paléo.

        Je dirai oui mais voudrais en être sure …
        Suis en séminaire et demain reso thailandais midi ET soir !!

        Bonne fin de journée,

        Lali

        • julien dit :

          Bonjour Lali

          En général, la cuisine asiatique (hormis la consommation de riz)
          est paléo : beaucoup de viande et de légumes

          Les épices, comme le curry, apporte aussi des éléments nutritionnels
          interessants.

  10. chris dit :

    bonjour

    cela fait un moment que je circule et lis sur tous les « non régimes »…et on s’aperçoit que ce que dit l’un contredit ce que dit l’autre ! certains sites sont adeptes du manger vivant disant que nous sommes apparentés aux grands singes qui se nourrissent de fruits de racines, de baies et quelques insectes au passage ! ils disent également que manger de la viande (surtout cuite) est mauvais pour la santé (difficile à digérer, épuise aussi les reins) et générateur de cancer. sur ce programme acquiesce sur l’idée que effectivement manger ne semble pas une bonne chose puisqu’on constate la perte de vitamines et d’éléments nutritifs, la réaction de maillard (ce qui fait doré) cancérigène, et les mauvais transferts de particules de type métaux lourds dans la nourriture cuite dans les récipients en aluminium, en téfal, en inox puisque contenant du nickel très allergisant. d’autre part pour ce qui est de la viande, il semble que les animaux qui s’en nourrissent ont des intestins très courts alors que nous avons un intestin très long et que du coup la digestion est bien plus lente avec le risque donc de putréfaction dans l’organisme ce qui la aussi n’est pas bon à la santé de nos organes.
    mais manger sans protéine animale permet-il de trouver la vit B12 très importante à priori. Mais au fait est elle si importante ??? une personne s’alimentant en alimentation vivante avec jus de fruits et de légumes dit avoir un déficit en vit B12 et pourtant elle semble en pleine forme….
    Pour le régime cueilleur chasseur, n’oublions pas que beaucoup d’entre eux en mangeant de la viande s’empoisonnaient aussi.
    je ne suis pas d’accord pour penser que nous sommes tous différents par rapport à une alimentation de base dans la mesure où nous faisons parti de la même race humaine avec le même fonctionnement des organes. Après bien sur il y a les petites intolérances de type j’ai du mal à manger ça ou ça parce que justement nous avons déjà un dysfonctionnement.
    ce qui me semble le plus juste c’est de penser que nous ne sommes pas faits pour manger des céréales et du sucre transformé, pour les laitages il est vrai que nous ne devrions plus en consommer une fois notre croissance terminée.
    pour le reste je vous avoue que je ne suis donc convaincue par personne au vu de tous ces arguments contradictoires.

    j’avoue que j’aimerais vraiment arriver à y voir clair dans tout ça !

    joyeuses fêtes à tous
    chris

    • Sébastien dit :

      Bonjour Chris,

      Effectivement, il y a une nouvelle tendance alimentaire qui est de manger vivant à base de jus notamment.

      Je pense qu’il est bon de voir la différence qui nous sépare à des grands singes. Le système digestif de ces derniers est beaucoup plus imposant et capable de digérer n’importe quel végétal.

      L’homme a découvert le feu et à permis ainsi de cuire ses aliments et de les apporter ainsi déjà pré-digérer, ce qui lui a permis de réduire la taille de son système digestif.

      Prenez une photo de grand singe et une photo d’un humain, vous comprendrez immédiatement la différence.

      L’homme est le seul animal à pouvoir ainsi « externaliser sa digestion », ce qui nous permet par ce moyen de nous nourrir d’aliments carnés. Contrairement au carnivore pur, notre estomac n’est pas assez acide, ce qui ne nous permet pas de manger une viande qui aurait déjà été couvert de certaines bactéries toxiques.

      Alors, sommes nous fait pour manger cuit ou cru, des végétaux ou des animaux ?

      Qu’est-ce que l’on sait aujourd’hui à ce niveau là :

      – lorsque l’on cuit un oeuf, la protéine devient à 90% assimilable, contrairement à son état « cru » où elle n’est que de 50% -> avantage au cuit
      – lorsque l’on cuit un brocoli, l’indole-3-carbinol, un puissant anti-oxydant est détruit, contrairement à son état « cru » où on l’absorbe -> avantage au cru
      – lorsque l’on cuit un produit carné (fruit de mer, viande, poisson), on détruit certaines bactéries pathogènes (on réduit les risques de mal de ventre / diarrhée, …) et on augmente l’absorption des protéines -> avantage au cuit

      Concernant la réaction de Maillard, vous ne l’avez pas avec des cuissons douces, seulement avec des cuissons agressives de type rôtisserie ou barbecue.

      On voit que nous ne sommes ni fait pour le tout cru, ni fait pour le tout cuit, nous sommes un mixte des deux.

      Concernant la carence en vitamine B12, c’est une réalité pour les gens qui ne mange que des végétaux sauf que cette carence met du temps à venir. Il faut environ 10 ans pour que cette carence se mette en place, vous voyez que vous avez le temps de rester en bonne santé avant d’aller mal.

      Enfin, privilégiions les animaux non issues des élevages intensifs. Non seulement la viande ou les œufs sont de piètre qualité nutritionnelle (trop d’omega-6 pro-inflammatoire, pesticides et antibiotiques, …) mais surtout nous cautionnons les conditions lamentables des élevages.

      En espérant t’avoir pu aider Chris,
      Sébastien

  11. chris dit :

    merci Sébastien pour ta réponse.

    tu démontres l’avantage du cuit de différentes manières mais on peut y opposer la même chose avec le cru sachant que nous mangeons en cuisant des aliments quasi dénués d ‘éléments nutritifs.
    on voit bien aujourd’hui et par ceux-là mêmes qui nous poussaient avant à manger de la viande comme la panacée qu’ils reviennent sur la nécessité de manger de la viande tous les jours.

    cela fait longtemps que je ne mange qu’une alimentation bio sauf quelques cochonneries (sucreries) mais bon je sais que ça ne suffit pas.
    en tout cas perso j’ai du mal à me lancer dans un régime ou un autre pour expérimenter car je sais trop les conséquences d’être malade et suis assez fragile de santé.
    c’est pour ça que je tente d’abord de me sentir au clair avec une façon de s’alimenter qui devrait permettre de donner la bonne santé.
    c’est vrai que j’ai besoin de cohérence.
    bon ben je continue ma recherche !
    a bientôt
    chris

    tu dis que j’ai 10 ans pour rester en bonne santé !!! même si je me trompe et n’ai plus de B12….euh l’ennui c’est que 10 ans ça passe vite et qu’après qu’est-ce qui se passe ????

    • Sébastien dit :

      Attention, je ne démontre pas que le cuit est toujours un avantage, bien au contraire !

      Certains végétaux consommés crus sont bien meilleure pour la préservation des substances actives (brocoli et son sulforafane). Les vitamines et les minéraux sont également mieux préservés mais cela vaux aussi pour des cuissons rapides et douces.

      Le paléo n’est pas basé sur une consommation excessive de produits carnés, ils ne représentent qu’une partie de l’alimentation. La majorité des nutriments sont avant tout des légumes, des fruits, des feuilles et des racines.

      Concernant la viande, le problème aujourd’hui n’est pas la viande en soit (qui a été saine par le passé) mais l’alimentation des animaux et leurs conditions d’élevages et d’abattage qui sont catastrophiques et par extension pas terrible pour notre santé.

      Reproduire le paléo à notre ère est quelque chose d’utopique tant les conditions ne sont plus du tout identique : pollutions, agriculture intensive, sols appauvris ont changé la donne.

      Manger bio est déjà une démarche responsable, vous pouvez vous aider des prébiotiques et probiotiques qui sont de bonnes bonnes bactéries vous aidant à garder une flore intestinale en forme et ainsi à optimiser votre absorption et avoir recours aux compléments alimentaires si vous souhaitez vous tenir loin des carences.

      Pour la B12, wikipedia semble avoir fournit un bon travail d’information :
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitamine_B12

      À bientôt,

Laissez un commentaire