Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » 1er pilier paléo » Glucides » 7 choses incroyables se produisent lorsque vous arrêtez le sucre

Je n’ai pas à vous présenter le sucre. Comme la majorité des êtres humains, vous trouvez que les produits sucrés sont bons et qu’ils sont là quand vous avez besoin de réconfort. Mais le sucre est aussi mortel pour votre santé, que ce soit pour votre ligne ou même pour votre cerveau.

Non seulement il cause des problèmes évidents comme les caries dentaires, mais le sucre est également lié à une altération de la fonction cérébrale, la dépression et l’anxiété, le cancer et les maladies cardiaques.

Malgré tous ces effets, de nombreuses personnes consomment encore trop de sucre.

Les français consomment en moyenne 100g de sucre par jour, ce qui est le double des recommandations de l’OMS. C’est sans compter le sucre présent dans les produits sucrés et non sucrés (il s’agit de sucre rajouté à des produits qui n’en ont pas le goût).

Et bien au delà de la consommation de saccharose (le sucre de table), c’est la consommation de glucides en général qui est trop importante. Car au final, que ce soit sucre de table ou pâtes, l’organisme les transformera en sucres simples.

Le paléo n’est pas réduit en glucides pour rien. Car lorsque vous réduisez fortement votre consommation de sucre (de glucides en général), vous pouvez observer les 7 transformations suivantes.

cuillère portant 8 morceaux de sucre

Vous n’imaginez pas tout le sucre que vous pouvez consommer

Le ralentissement du vieillissement

Saviez-vous que le sucre vous vieillit?

Le sucre se fixe sur le collagène de la peau lors d’un processus que l’on appelle la glycation. Cela provoque inflammation et réduit l’efficacité du collagène et de l’élastine, les protéines de la peau qui vous aident à paraitre jeune.

Lorsque ces deux protéines ne fonctionnent pas bien, votre peau n’est plus aussi souple et jeune. Elle devient terne, sèche… elle vieillit!

Vous ne pouvez pas totalement arrêter la glycation, mais vous pouvez la ralentir… en consommant moins de glucides.

Une étude portant sur 600 hommes et femmes conclue que les personnes avec des niveaux élevés de sucre dans le sang ont toujours l’air plus vieux que ceux avec un taux inférieur [1].

A chaque fois que votre taux de glucose dans le sang augmente de 180mg/L, votre âge perçu augmente de cinq mois.

Toujours selon cette étude, les diabétiques, dont le taux de sucre dans le sang a été élevé pendant de longues années, ont l’air plus vieux que les personnes du même âge sans diabète.

Pour rester dans le domaine dermatologique, trop de sucre aggrave ou déclenche l’acné. Le sucre est le carburant qui permet l’inflammation observée dans la couperose.

La brûle des graisses

Vous l’avez déjà lu sur ce blog : si vous voulez bruler votre graisse, alors laissez tomber les glucides. Votre carburant privilégié sont les acides gras.

Cette étude [2] montre qu’à quantité égale de calorie, ceux qui adoptent une alimentation faible en glucides brûlent 325 calories de plus par jour que ceux qui adoptent une alimentation faible en gras.

Sur le long terme, une alimentation riche en glucides provoque une résistance à l’insuline, avec pour conséquence le stockage du gras et une baisse du métabolisme. Mais l’insuline n’est pas la seule hormone que les glucides perturbent.

La leptine est aussi touchée. Cette hormone est chargée de contrôler votre appétit et les réserves de graisses. Lorsque votre corps devient résistant à la leptine, vous allez droit vers la prise de graisse [3], en particulier la graisse autour de votre ventre. La mesure de la sangle abdominale est d’ailleurs un indicateur de prédisposition au diabète.

L’adieu aux fringales

Cela vous est déjà arrivé d’avoir envie de sucré, une ou deux heures après avoir mangé…. quelque chose de sucré? Est-ce si étonnant d’être « addict » au sucre, puisqu’il est aussi addictif que la cocaïne [4]?

Contrairement à ce que beaucoup de gens croient, être accro au sucre et autres gâteaux sucrés n’est pas dû à un trouble alimentaire ou émotionnel. C’est un désordre biologique, dû aux hormones et neurotransmetteurs qui vous donnent envie de produits sucrés [5].

Lorsque vous mangez ces aliments sucrés, votre corps libère de la sérotonine et de la bêta-endorphine. Ce sont des neurotransmetteurs qui améliorent l’humeur, réduisent l’anxiété, et augmentent l’estime de soi. Naturellement votre corps demande encore et encore cette source de bonheur.

Cela semble être un cercle vicieux, mais en laissant tomber le sucre, vous pouvez sortir de cet état en quelques jours.

Un sommeil de bébé

Les problèmes de glycémie sont la deuxième cause d’insomnie [6], touchant un tiers des populations occidentales.

En évitant les glucides, en particulier avant de vous coucher, vous évitez à votre taux de sucre sanguin de prendre les montagnes russes.

Les hausses et baissent de glucose entraînent la libération d’hormones pour réguler le niveau. Ceci stimule le cerveau, et peut vous empêcher de vous endormir ou vous réveiller en pleine nuit.

Au lieu de grignoter avant de vous coucher, faites quelque chose d’autre qui libère également de la sérotonine.

Réduire les risques de maladies

L’inflammation est reconnue pour être la cause de maladies chroniques comme l’asthme, les allergies et les maladies cardiaques [7, 8]. Si un certain niveau d’inflammation est normal, un trop grand niveau d’inflammation déclenche des problèmes de santé.

Quelle est la cause principale, que le cerveau détecte et interprète à tort comme une menace, déclenchant une réponse inflammatoire? Une mauvaise alimentation, riche en glucides.

La consommation de produits riches en sucre et autres glucides provoque la libération des messagers inflammatoires, les cytokines [9].

Lorsque vous adoptez une alimentation paléo, c’est à dire faible en glucides et riche en légumes, fruits, poissons et viandes, les réactions inflammatoires de votre corps retombent à un niveau normal, ainsi que le risque de maladies.

Pas de baisse d’énergie

Que faites-vous lorsque vous commencez à piquer du nez aux alentours de 15h? Vous prenez un petit café? Ou alors un petit snack bien sucré pour vous redonner de l’énergie?

Même si à court terme vous vous sentez reboosté, ces solutions ne font que cacher le problème, puisque vous retomberez rapidement dans votre état précédent.

La meilleure solution pour vous est d’avoir une alimentation qui vous fournit de l’énergie sous forme de graisse. Pour vos activités du quotidien, votre corps fonctionne avec les graisses. Ce n’est uniquement lorsque vous faites une activité physique intense que vous devez considérer la consommation de glucides.

En habituant votre corps à utiliser ses graisses, vous stabilisez votre sucre sanguin, et vous évitez les baisses d’énergie.

Vous vous sentez bien

Si effectivement la consommation de glucide permet la sécrétion de sérotonine, qui vous donne du bien-être, cela pourrait aussi provoquer le contraire.

Car il existerait un lien fort entre la consommation élevé de sucre et le risque de dépression et de schizophrénie [10].

Le sucre est censé affecter votre santé mentale de deux façons.

La première, il supprime l’activité de l’hormone de croissance BDNF. Les personnes souffrant de dépression et de schizophrénie sont connus pour avoir des niveaux dangereusement bas niveaux de BDNF dans le cerveau [11].

La deuxième, vous l’avez lu précédemment, est qu’il provoque une inflammation et son lot de maladies.

L’arrêt du sucre vous fait vous sentir bien à un niveau physique, mais aussi à un niveau psychique.

Conclusion

Essayez pendant quelques jours, et puis quelques semaines, de supprimer le sucre, et voir si vous sentez mieux. À mon avis vous le serez.

Si vous avez envie de sucre, alors optez pour les fruits qui pourront satisfaire votre bec sucré. Et si vous avez faim, alors tournez-vous vers les fruits secs comme les noix, les amandes, les noisettes. Leur teneur en acides gras vous rassasiera.

Et si vous voulez sauter le pas pour obtenir plus de résultat, adoptez le régime paléo. Il réduit grandement la quantité de sucre que vous pouvez consommer, et vous donne en plus les nutriments nécessaires pour construire et réparer votre corps.

De tous les points évoqués ci-dessus, lequel vous surprend le plus?

Références

[1] High serum glucose levels are associated with a higher perceived age, Raymond Noordam, David A. Gunn, Cyrena C. Tomlin, Andrea B. Maier, Simon P. Mooijaart, P. Eline Slagboom, Rudi G. J. Westendorp, Anton J. M. de Craen, Diana van Heemst
[2] Effects of Dietary Composition on Energy Expenditure During Weight-Loss Maintenance FREE, Cara B. Ebbeling, PhD; Janis F. Swain, MS, RD; Henry A. Feldman, PhD; William W. Wong, PhD; David L. Hachey, PhD; Erica Garcia-Lago, BA; David S. Ludwig, MD, PhD
[3] The Fat Hormone: How Effective are You at Burning Belly Fat?Ronald Grisanti
[4] Intense Sweetness Surpasses Cocaine Reward, Magalie Lenoir, Fuschia Serre, Lauriane Cantin, Serge H. Ahmed
[5] Evidence for sugar addiction: Behavioral and neurochemical effects of intermittent, excessive sugar intake, Nicole M. Avena, Pedro Rada, and Bartley G. Hoebel
[6] Centers for Disease Control and Prevention (2007) National Diabetes Fact Sheet, National Center for Chronic Disease Prevention and Health Promotion, Division of Diabetes Translation. 2. Challem J. Stop Prediabetes Now. Wiley Press, 2007. p. 234.
[7] Atherosclerosis as an inflammatory disease. Tuttolomondo A1, Di Raimondo D, Pecoraro R, Arnao V, Pinto A, Licata G.
[8] Inflammation. A Sign of Active Disease
[9] What you eat can fuel or cool inflammation, a key driver of heart disease, diabetes, and other chronic conditions
[10] International variations in the outcome of schizophrenia and the prevalence of depression in relation to national dietary practices: an ecological analysis. M Peet.
[11] The Links Between Sugar and Mental Health. Mercola

12 réponses à “7 choses incroyables se produisent lorsque vous arrêtez le sucre”

  1. CARREEL dit :

    Une révélation après un défi 30 jours Paléo.
    Le plus difficile se sont les habitudes et pourtant j’ai constaté une amélioration flagrante au niveau de la peau.
    Plus aucun sucre pour moi excepté dans le fruits et parfois une touche de miel ou de sucre de coco.
    Après disparition des féculents type pâtes blé semoule…mais j’ai jamais mangé autant de bananes !
    Bref encore des efforts et Dew habitudes à changer mais convaincue des effets néfastes des sucres!

  2. anne dit :

    l’arret des glucides est bénéfique au bout de peu de temps, plus de fringales,amélioration de l’humeur.assez bonne énergie (malgré une maladie inflammatoire chronique invalidante)j’attends
    avec impatience une amélioration de celle ci.why not?maintenant je vais etre a l’affut des sucres et cereales cachées.en route pour de nouvelles aventures!!

  3. Maude dit :

    Après avoir stopper le sucre durant 2 ans. Je suis retombée dedans…je trouve ça difficile d’en ressortir. Ça me possède!! Je sais que ça me détruit car j’ai repris 10 livres en moins d’un an! C’est épouvantable. Par chance que je n’en consomme pas tous les jours! Et ceci sans parler des aliments qui font monter le taux de sucre dans le sang tel les fameux chips…arggg…moi et la gourmandise….

  4. Marie dit :

    Bonjour,
    Je suis au régime hypocalorique depuis début juin, je me suis mise au jeune intermittent et je mange de plus en plus paléo depuis début août. Résultats:
    débarrassée de mon addiction au sucre
    -11kg (-2 en juin juillet et – 9 de août à octobre)
    + d’énergie, fini les coups de pompe de 10h
    Une belle peau
    de beaux ongles longs et durs
    J’envisage de poursuivre le jeûne intermittent et le régime paléo à long terme lorsque j’aurai atteint mon poids idéal (plus que 8 à perdre)
    Je recommande à tout le monde d’essayer au moins deux semaines pour voir le résultat

  5. Adem dit :

    Hello Julien

    Merci pour ces conseils.
    Il important pour tout le monde de connaitre les effets d’une surconsommation quotidienne de sucre.
    Il faut bien avouer qu’arrêter le sucre n’est pas évident…
    Mais, lorsque les étapes « d’envies » sont passées, ça devient rapidement une bonne habitude.
    A bientôt 😉
    Adem

  6. Véronique dit :

    Bonjour tout le monde

    Pour vous aider à diminuer voire à arrêter le sucre, vous pouvez vous complémenter en magnésium (doses maxi et sur le long terme c’est à dire 4 ou 5 mois). Pas avec des chlorures ou des lactates plus ou moins laxatifs mais plutôt avec des glycérophosphates ou des citrates et choisissez des formules comprenant les « transporteurs » du magnésium (par exemple de la taurine – qui est un acide aminé et non un excitant) lui permettant de franchir les membranes cellulaires et d’arriver au cœur des cellules (sinon il a tendance à rester dans le sang où il ne sert pas à grand chose). Pour ceux chez qui le magnésium reste laxatif il y a l’huile de magnésium en massage sur le ventre avant d’aller se coucher.

Laissez un commentaire