Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Allez-vous survivre à cet hiver?

Allez-vous survivre à cet hiver?

Posté par julien le 12 novembre

Manger paléo, c’est manger la plupart du temps des aliments crus. Si vous cuisez la plupart de vos aliments, vous appauvrissez vos plats en nutriments, ainsi que votre corps. En effet, plus vous cuisez vos aliments, et plus vous perdez de nutriments, altérés par la chaleur. Avec l’hiver qui approche, son plat typique, la soupe de légumes (dont les légumes sont souvent trop cuits), vous ne faites pas le nécessaire pour donner à votre corps de quoi affronter ce changement de saison. Voyons comment vous pouvez régler ce problème.

feu de camp avec marmite par dessus

Le feu de bois n'est pas la seule façon de cuisiner paléo

Manger paléo c’est manger cru

Vous avez beaucoup à gagner à manger cru. Pas tout le temps, mais vous pouvez consommer cru la plupart des légumes. D’un autre côté, il est effectivement plus difficile de supporter le goût des feuilles d’épinard ou des blettes crues. La cuisson rend plus digestes les fibres de certains légumes. Et puis parfois on préfère manger chaud.
Pour toutes ces raisons, vous devez utiliser une cuisson douce ou courte pour cuire vos aliments. Vous préservez ainsi tous les nutriments. Je vous ai fait une sélection du matériel minimum de survie que vous devez posséder pour cuisiner paléo.

Pour la cuisson vapeur

La cuisson vapeur est votre technique la plus précieuse. Les températures sont moins importantes qu’avec la cuisson à l’eau. Le contact avec l’eau de cuisson est plus doux, préservant d’autant plus les vitamines.

Il existe des cuiseurs vapeurs électriques. Dans la plupart des cas, les compartiments sont en matières plastiques. Avec la chaleur, des produits (toxiques comme le bisphénol?) contenus dans ces compartiments peuvent se déposer sur vos aliments. De plus, c’est un gadget qui prend beaucoup de place, qui peut rapidement faire monter le budget.

Vous pouvez facilement le replacer par un ustensile plus polyvalent et bon marché. Par exemple ce cuiseur vapeur en métal assure tout aussi bien la cuisson vapeur. Mais vous pouvez vous en servir en plus comme un fait-tout classique. Pour réaliser vos soupes, il vous suffit de transvaser vos légumes cuits dans le fait-tout et de les mixer avec l’eau de cuisson. Un peu d’épice et c’est prêt.

Un mixeur pour vos purées et soupes

Après avoir cuit vos légumes, vous pouvez les mixer directement dans un fait-tout pour en faire de la purée, ou de la soupe (en rajoutant un peu d’eau). Un mixeur plongeant est l’idéal car il s’adapte à tout récipient. Vous n’avez pas à transvaser vos aliments dans un autre appareil comme un robot, ou ujn mixeur (qu’il faudra nettoyer lui aussi). Je vous ai déjà parlé du mixeur plongeant Kenwood que j’utilise pour faire le Nutella paleo. Une puissance de 700w est largement suffisante.

Un wok

Le wok vous permet de cuire légèrement vos viandes et légumes pour à la fois avoir un plat chaud et à la fois garder autant de vitamines que possible. Vos viandes seront légèrement cuites et vos légumes seront chaud et croquants.
La aussi, ne vous encombrez pas d’un gadget électrique. Optez pour le vrai ustensile en métal. Si vous l’occasion de passer dans un quartier chinois, profitez-en pour observer les cuisines d’un restaurant et les ustensiles « basiques » qu’il possède.

Un blender

Si vous avez du mal à faire manger des légumes à vos enfants, ou bien si vous n’aimez pas ça vous même, le blender peut venir au secours de votre santé. Vous pouvez tirer partie du blender pour vous préparer de délicieux smoothies de légumes. Un fruit judicieusement choisi apportera le sucré nécessaire pour faire passer votre nectar.

Pour le matériel, choisissez un blender de puissance supérieure à 700W (le mien fait 600W et il galère même avec un légume aussi tendre que le concombre, wtf?!). Un autre critère important est le bruit en décibel. Les fiches techniques ne fournissent généralement pas cette caractéristique pour les blender. Le mien qui est d’entrée de gamme (environ 50€) m’oblige à porter des écouteurs pour atténuer l’intensité du bruit. Je vous tiens au courant des que j’ai plus d’info.

La rolls des blender est le vitamix qui réduit tout d’une facilité déconcertante. Quand je vois les piètres qualités du mien, je me dis qu’acheter pour le long terme n’est pas si mal.

Pour vous aider à manger cru

Vous l’avez compris, manger les légumes crus est une façon de profiter de tous les bienfaits du régime paléo. Si vous avez du mal avec ça et que vous aimez les recettes faciles et rapides, je vous donnerai dans le prochain article la recette d’un smoothie paléo. Vous allez faire le plein de vitamines, même si vous n’aimez pas les légumes.

8 réponses à “Allez-vous survivre à cet hiver?”

  1. Salut Julien,
    Je préconise aussi de se « charger » en vitamine D durant l’hiver, car là, cuisson où pas, nous seront tous en déficit…A moins de vivre torse nu en pleine nature :).
    Romain

  2. Magda dit :

    Par contre les aliments cuits en wok seraient cancérigènes, il paraît (je sais, je n’arrête pas….)

  3. Bonjour Julien
    Sympatique tes astuces cuissons.
    Pour les cuiseurs vapeur, il en existe en plastique garantie sans BPA (http://www.amazon.fr/gp/product/B008P6X8R8)
    Petite question, à combien de degré tu considères que la température est trop élevé?
    Merci, et à bientôt

    • julien dit :

      Salut Adem

      La température élevée dépend de l’aliment et de savoir « à partir de quel niveau tu veux limiter la casse »

      quelque soit l’aliment, cru est le mieux.

      Ensuite pour les viandes, la température critique est celle qui provoque
      la réaction de maillard (lors de la caramélisation).

      Tout est aussi question de proportion, si les bords de la viande sont caramélisés et que la plus grande quantité de viande est bleue/saignante, ca peut aller. Le tout est de ne pas consommer trop souvent des morceaux de viande trop cuits.

      Pour les légumes, je n’ai pas de chiffre « sûrs » à te donner.
      Je sais seulement que mon thermomètre m’indique une vapeur de 80°C lorsque je cuis mes légumes.

      Mais je me prends pas trop la tête avec ça : je consomme plus de légumes crus que cuits

  4. Jean louis dit :

    Salut Julien

    Oui je pense survivre à l’hiver. Par contre je recherche un livre de recette Paléo et j’ai beaucoup de mal à en trouver un.

  5. Bonjour et merci pour cet article.

    J’ai adopté récemment la « cuisson à la plancha ». Il s’agit d’une cuisson sur une plaque en fonte très chaude sur laquelle les aliments sont saisis.
    La cuisson des légumes est également délicieuse.
    Il est facile de contrôler (et éventuellement) limiter le temps de cuisson.

    A utiliser, selon moi, en complément des autres modes de préparation, varions nos plats mais aussi les façons de les préparer…

    Bon appétit 😉

    Olivier

Laissez un commentaire