Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Maladie » Faites-vous comme Robin des bois pour perdre du gras?

Je vois souvent des questions demandant le meilleur exercice pour perdre des fesses, ou le meilleur exercice pour perdre du ventre, ou tout simplement d’une solution pour perdre du gras à un endroit précis du corps. Bien souvent les réponses ressemblent à celle ci : « il faut faire plus de sport et manger moins pour créer un déficit calorique », ou encore pour perdre du ventre, il faut au moins 6 séries de 50 abdos, et courir au moins une heure.

Cela semble logique que travailler une zone précise fasse perdre à cet endroit là, tout comme il semble logique que manger gras fasse grossir. Mais c’est nier totalement le fonctionnement du stockage d’énergie. Si vous voulez tout savoir sur la perte localisée de gras, lisez ce qui suit.

kevin costner tire à l'arc

Faites-vous comme Robin des bois pour perdre du gras?


Comment est stocké le gras ?

Lors d’un précédent régime, vous avez peut être remarqué que vous perdez d’abord d’une certaine partie de votre corps (bras ? poitrine?) avant de perdre sur la zone qui vous ennuie (hanches ? fesses ? ventre?). Et vous aimeriez inverser cet ordre. 

Vous connaissez Robin des bois, celui qui met toujours sa flèche dans le mille de sa cible. En voulant perdre du gras sur une partie de votre corps uniquement, vous voulez faire comme lui, vous voulez cibler votre perte de gras. Seulement il y a un problème et je vais être un peu abrupt : ce n’est pas possible, c’est comme cela et vous n’y pouvez rien, votre corps est ainsi fait.

Certaines cellules de votre corps sont plus susceptibles que d’autres de stocker facilement du gras. Elles interagissent plus facilement avec les hormones et enzymes qui permettent de stocker le gras. C’est donc une question de génétique. C’est pourquoi la plupart des hommes stockent facilement le gras sur le ventre et les femmes sur les fesses et les hanches. Dans le même registre, le profil hormonal d’une femme décidera si elle a des seins plus volumineux qu’une autre.

Comment lutter contre ce gras localisé?

Si vous voulez perdre du gras des fesses (ou si vous voulez perdre du gras du ventre), il faut que votre but soit de perdre du gras tout court : tôt ou tard, le gras de cette zone sera utilisé. Au lieu de cibler qu’une seule partie, vous  allez toutes les cibler. Pour moi la meilleure solution est de vivre paléo.

Mangez paléo

Dans un premier temps vous devez perdre du gras. Cela passe d’abord par l’alimentation qui est le facteur déterminant. C’est physiologique : votre gras est utilisé comme source d’énergie uniquement si votre corps n’a pas de glucides « prêt à l’emploi ».

Si vous mangez trop de glucides par rapport au fonctionnement de votre corps, l’insuline libérée pour gérer cet apport d’énergie va bloquer la libération du gras : le glucose doit être utilisé en premier, et le surplus non stocké dans les réserves de glycogène des cellules est transformé et stocké en gras. Ce n’est qu’après avoir rétabli un taux de glucose sanguin « normal » que votre corps pourra recommencer à puiser dans ses graisses. 

Vous comprenez l’absurdité de consommer des glucides toute la journée quand vous voulez perdre du gras : votre corps reste en mode stockage de graisse. D’expérience, j’ai eu beau faire beaucoup de sport dans ma jeunesse, à un age où le métabolisme fonctionne à plein régime, je n’ai jamais perdu mon gras abdominal malgré une alimentation « équilibrée ». 

En une phrase : mangez paléo pour perdre de la graisse.

Bougez paléo

Dans un deuxième temps vous devez pratiquer une activité physique pour à la fois :

  • améliorer vos bio marqueurs (sensibilité à l’insuline, production d’hormone de croissance)
  • vous muscler pour augmenter vos réserves de glycogène et renforcer votre corps
  • augmenter votre métabolisme au repos et brûler plus d’énergie
  • avoir un corps agréable à voir

car vous réalisez que ne pas avoir de graisse sur les fesses c’est bien, mais qu’elles soient fermes et musclées (et pas flasques) c’est mieux.

Pour cela, il faut que vous privilégiez les exercices intenses (ceux qui vous essoufflent rapidement) en utilisant des charges que vous trouvez lourdes : vos muscles et votre structure osseuse doivent travailler pour se renforcer.

En une phrase : bouger paléo pour avoir un beau corps.

Une perte de gras naturelle

La perte localisée de gras est un mythe. Du moins naturellement, car vous pouvez toujours faire pratiquer une liposuccion, ou vous faire injecter des produits localement pour activer la lipolyse (la brûle des graisses). Évidemment je ne recommande pas cette solution car ça ne résout pas le problème : le problème est que vous n’avez pas le style de vie qui convient à votre corps.

Vivre paléo vous permet de remettre les compteurs à zéro. A partir de là, vous pouvez tester des changements et voir si votre corps les accepte ou pas. Et petit à petit vous trouvez votre équilibre.

5 réponses à “Faites-vous comme Robin des bois pour perdre du gras?”

  1. Dorothée dit :

    Très bon article, merci !
    Il est vrai que depuis que j’ai commencé le régime paléo (seulement 3 mois), j’ai vu mon corps se modifier rapidement. J’avais pas grand chose à perdre (54 kg pour 1m 63) mais avant, quand je faisais un régime en me privant beaucoup et en faisant du sport, je perdais oui mais pas cette satanée graisse aux hanches et au ventre.
    Depuis le paléo, en mangeant « normalement », même plus qu’avant, et en faisant du sport comme le tabata tous les jours, j’en suis à 51 kg, avec un corps musclé, que je n’avais jamais réussi à obtenir jusque là. Et au bout de 2 mois, enfin la graisse des hanches est partie. Je me sens bien dans ma peau, en pleine forme!

    • julien dit :

      Bonjour Dorothée

      Mes félicitations pour tes beaux résultats et je suis content que tu profites des bienfaits de ta nouvelle hygiène de vie.

      Au fait, comment en es-tu venue à faire paléo?

      PS:
      merci d’avoir liké ma page facebook

      • Dorothée dit :

        J’ai connu le paléo vraiment par hazard, en fait. Je devais chercher des renseignements sur le cholestérol via le net et suis tombée sur un article qui venait du site paléo stylelife. J’ai adoré le raisonnement et du coup je me suis interessée au régime paléo, et là, j’ai trouver ça tellement logique, tellement clair, que j’ai pas tardé à acheter le livre de Sisson. Le lendemain j’adoptais radicalement ce style de vie.
        A la base, j’ai toujours attaché beaucoup d’importance à l’hygiène de vie à la fois physique (rapport à mon travail) et alimentaire, l’un ne va pas sans l’autre.
        Voilà, désormais je suis une adepte et je ne vous quitte plus !

  2. Hello

    c’est tellement vrai… pour ceux qui connaissent mon blog, vous le savezn je reviens de loin…
    et ce qui m’a sauvé avant le paléo (quoique ce n’est pas vraiment éloigné!), c’est le High Fat Low Carb : 70% de graisses (mais attention, de bonnes graisses originelles, beurre de lait cru, creme fraiche de lait cru, huile de coco vierge 1ere pression à froid, lard, oeufs.., 25% de proteines et 5 de carbs… Resultats? Sortie de mon ano, 6 mois apres = même poids (voir moins !!!! hallucinant, surtout que ce n’etait pas le but recherché), mais corps transformé! Je n’etais plus voutée mais bien droite dans mes baskets, muscles dessinés, ventre plat…

    Alors la graisse OUI, le sucre non!!!! ET surtout, pitié, pas de margarine, d’huile de colza etc…

    Pour plus d’infos pour les curieux, rdv sur http://www.caloriepholie.com

    Mel

    • julien dit :

      Salut Mel

      Paléo est techniquement un high-fat low-carb, comme Atkins.
      Mais il fait la distinction sur la qualité des produits (par exemple du bœuf nourri à l’herbe plutôt qu’aux céréales), exhorte à une activité physique et à un sommeil réparateur.

      Le paradigme low-fat high-carb date des années 50/60; pendant les 200 années précédentes c’était le low-carb recommandé pour perdre du gras.

      Je prépare une chronique de livre à ce sujet

Laissez un commentaire