Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Maladie » Intestins » Pourquoi ces gaz ne sont pas hilarants?

Pourquoi ces gaz ne sont pas hilarants?

Posté par julien le 12 décembre 13 Commentaires

Un petite conversation s’est instaurée en commentaire d’un article à propos des gaz et ballonnements que donneraient certains fruits et légumes. Quoi? Ces mêmes légumes qui sont à la base de la pyramide alimentaire paléo? Oui ceux là même. Alors que fruits et légumes constituent un incontournable du régime paléo, je vous propose quelques solutions pour vous en sortir!

Si certains gaz vous font rire, d'autres peuvent vous faire pleurer de douleur

L’origine du problème

Même en suivant les grands principes paléo, certaines personnes peuvent rencontrer des problèmes de digestion avec les fruits et les légumes. Souvent associé avec la colopathie fonctionnelle (ou syndrome du colon irritable), ce problème est dû à une colonie de bactéries qui font fermenter les fibres insolubles (des glucides complexes) qui n’ont pas été digéré. Les effets indésirables vont du ballonnements aux gaz en passant par la diarrhée (charmant tout ça). Ceci provoque évidemment de l’inconfort et même des douleurs.

Les raisons de ce problème sont diverses. Les 2 plus fréquentes sont :

  • une trop grande prolifération de « mauvaises » bactéries intestinales (celles qui font fermenter)
  • un manque d’enzyme pour digérer correctement certains glucides

Tout comme le régime paléo vous permet d’éviter des produits qui vous font grossir et ruinent votre niveau d’énergie, il s’agit également de prendre garde à certains fruits et légumes riches en fibres insolubles comme : poivron, aubergine, céleri, oignon, chou, chou-fleur, brocoli, pomme, abricot, banane (pas assez mûre).

Le problème ne s’arrête pas à cette liste. Il y a une grande quantité de produits (paléo ou non) qui sont susceptibles de provoquer ces effets. Je vous prépare un article exhaustif à ce sujet.

Quelques astuces pour vous en sortir

La solution la plus radicale consiste à tester un par un ces produits et d’éviter totalement les coupables. Une solution moins stricte consiste en l’application des astuces suivantes ou en un panachage.

Vous pouvez dans un premier temps consommer moins de ces produits et surtout ne pas les consommer tout seul (par exemple les fruits). Mélangés à d’autres produits, la digestion est ralentie et les sucres fermentables ont plus de temps pour être digérés correctement.

Vous pouvez enlever les parties les plus riches en fibres, comme la peau (pomme, aubergine, poivron…), couper le pied (brocolis, chou-fleur).

Vous pouvez aussi « prédigérer » le produit en amont :

  • cuisson à la vapeur + réduction en purée
  • mixage (le smoothie est un bon exemple)
  • une bonne et longue mastication de vos légumes (les enzymes sont libérées également au niveau de la bouche)
  • consommer des produits fermentés

Enfin, une dernière possibilité est de renforcer votre système avec des probiotiques et/ou des enzymes. Ce sont eux qui feront le travail de digestion au lieu des bactéries qui vous gonflent (le ventre).

Et vous? Qu’est-ce qui vous gonfle?

13 réponses à “Pourquoi ces gaz ne sont pas hilarants?”

  1. Rhûm dit :

    Il est également conseillé d’agrémenter son repas de persil, qui contient beaucoup de chlorophylle. Cette dernière est fortement alcaline, ce qui a un effet bienfaisant sur les voies digestives en régulant la production de bactéries et en détoxifiant le corps. En bonus, l’activité détoxifiante de la chlorophylle dans le flux du sang a un effet purifiant sur tout le corps qui rafraîchit l’haleine.

    Source – Lettre d’information (gratuite) Santé Nature Innovation, éditée par Les Nouvelles Publications de la Santé Naturelle, et rédigée par Jean-Marc DUPUIS.

  2. Estelle dit :

    Merci Julien pour ces conseils, comme je suis une fille, et comme c’est bien connu, les filles ça ne pète pas, je ne me sens pas vraiment concernée 😉
    Néanmoins je prends bonne note de ces astuces !
    A bientôt

  3. Magda dit :

    Julien, merci pour l’article. Puis-je me permettre de donner quelques complètements ?

    1. les fruits sont digérés dans l’intestin grêle. Ils fermentent dès qu’on les consomme APRES UN REPAS, estomac plein. Ils devient ainsi très indigestes, voire sans valeur, car les vitamines ont été détruits.

    Donc les fruits devraient être consommés EN DEHORS DES REPAS, voire 30 minutes à 1 heure avant un repas.

    Jamais en dessert.

    Un fruit ==> un en-cas à 11 heures ou à 16 heures.

    2. effectivement l’utilisation de probiotiques améliore votre intestin d’une manière très conséquente.

    Essayez juste une fois et vous verrez.

  4. Kamel dit :

    J’ai un autre soucis, la couleur des selles depuis que je mange Paléo : très vert claire. Est ce normale? il est vrai que je mange beaucoup de légumes et fruit ainsi que cacahuète, noix, amande…
    Je dois voir mon medecin pour la visite annuelle vers la fin de la semaine, j’en discuterai avec lui.
    Merci pour cet article.

    • Magda dit :

      Ma foi, je pense que si tu ne consommes ni des laitages, nid es féculents, ni de la viande (surtout) la couleur de selles peut changer.

      La couleur est causée par des bactéries intestinales, en fait.

      Ne t’inquiète pas outre mesure, ce n’est pas grave.

    • julien dit :

      Bonjour Kamel

      Oui c’est tout a fait normal
      Si tu fais une journée à ne manger que des carottes, du potimarron
      tu auras une couleur en conséquence

  5. Ce sont exactement tous les fruits et légumes que je consomme… Je suis à la recherche de probiotic donc j’en teste pas mal mais je n’ai pas trouve mon bonheur. Des suggestions Julien?

    A +

    Margaux

  6. J’ajouterais que le curcuma est une épice idéale contre les brûlures d’estomac et les aigreurs provoquées par ces aliments que tu cites Julien. Le Curcuma est hydrosoluble mais il peut très bien être ajouté dans une omelette, par exemple. Recette bonne pour le corps de A à Z

    • Magda dit :

      Margaux, pour que le curcuma soit efficace, il faut qu’il soit ingéré en présence de poivre noir moulu. Dans ce cas seulement il agit comme un anti-inflammatoire.

      J’ai essayé de l’Ultrabiotic, du Lactibiane et tout simplement de l’Ultra-levure, comme probiotique.

      • En réalité il n’est pas plus efficace: il est mieux assimiler en présence de poivre noir. C’est pour ça que dans mes recettes au curcuma, j’ajoute 10% de poivre noir :).
        Je vais essayer tes probiotics. Tu en es satisfaite?

        • Magda dit :

          Oui, c’est tout à fait ça, la curcumine est bio-disponible en présence du poivre noir. J’en mette partout !

          Sinon, oui, je suis assez satisfaite de l’Ultrabiotique, je fais des cures d’un mois, 2-3x/an, par exemple si je prends des antibiotiques.

          Pas plus, car les fruits et légumes ne me donnent pas vraiment des gaz.

Laissez un commentaire