Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » 1er pilier paléo » La pyramide alimentaire paléo

La pyramide alimentaire paléo

Posté par julien le 25 juillet 45 Commentaires

Au menu d’aujourd’hui, je vous ai préparé un petit récapitulatif du régime paléo. Sous forme de pyramide, vous allez avoir un aperçu rapide de ce qui est important et de ce que vous devez privilégier.

Les égyptiens n'auraient rien à redire de cette pyramide paléo

Les fondations de la pyramide alimentaire paléo

Les légumes

Vous avez donc constaté que les végétaux se trouvent à la base de l’alimentation paléo et pas la viande. Alors pourquoi ?

Déjà parce que les légumes vous apportent des fibres et les vitamines, minéraux et oligo-éléments, tout ce qui est nécessaire au bon fonctionnement de votre corps.

Mais aussi parce que vous devez faire la distinction entre paléo sur le papier (la théorie) et paléo dans la vraie vie (la pratique).

Comme nos ancêtres avaient la chance d’avoir une nature épurée, ils ne pouvaient qu’obtenir de la viande de qualité, riche en vitamines et minéraux, avec le bon ratio oméga 3/6.

Je suis parti du fait que la plupart d’entre vous ne se fournit pas (encore) avec de la viande de qualité, pour une raison de coût (ce qui peut se discuter, car manger paléo ne coute pas plus cher) ou parce que vous n’avez pas trouvé un fournisseur « fiable ».

Alors oui, c’est le même principe pour les légumes, ils peuvent être pollués, etc… mais vous pouvez trouver plus facilement de bons légumes qui sont plus abordables que de la viande. Pour ces raisons, les légumes doivent être la base de votre pyramide alimentaire paléo.

Le premier étage de la pyramide alimentaire paléo

Les viandes et les fruits de la mer

Les viandes (et œufs) et fruits de la mer (poissons, crustacés, fruits de mer) vous apportent protéines, vitamines, minéraux et acide gras poly insaturés pour construire et entretenir votre corps mais aussi des acides gras saturés pour l’énergie.

Évidemment, vous devez acheter les produits bruts, n’ayant pas subi de transformation. Un bon exemple est la charcuterie : les morceaux comme les côtes, le filet, la longe, sont à l’état brut.

En revanche, le jambon cru ou cuit, le saucisson, les pâtés… ce genre de produit a subi une salaison. Si vous mangez paléo, vos apports en sel sont minimes et donc vous pouvez vous permettre d’en manger un peu tous les jours, mais vous ne devez pas reposer votre alimentation dessus.

Dans la mesure du possible, achetez les produits bruts et préparez-les vous même : vous saurez exactement ce qu’il y a dedans.

Concernant les laitages, je n’ai pas encore une position ferme. Je suis en train d’étudier la question. voilà mon avis.

Les fruits non sucrés

Au même étage que les viandes et poissons je place les fruits pour leurs vitamines et minéraux. Ces fruits sont de nature:

  • très peu sucrés comme les baies : framboises, fraises, myrtilles, mures, groseilles, airelles …
  • non sucrés, et qui vous apportent en plus des acides gras saturés pour l’énergie et des acides gras insaturés pour renouveler vos cellules. Il s’agit des noix, noisettes, amandes, avocat, olives, noix de coco, cacao …

Le cacao n’a rien à voir avec le chocolat sucré que vous pouvez trouver en magasin.

Le deuxième étage de la pyramide alimentaire paléo

Les fruits sucrés

La plupart des fruits que nous connaissons sont issus de croisements et sélections génétiques. Un des critères de sélection est leur bon goût sucré.

Les fruits sucrés ne sont pas la base car ils contiennent du sucre, le fructose. Même s’il n’a pas les même effet que le glucose, il est converti en partie en glucose par le foie.

Les fruits contiennent aussi des vitamines et des minéraux mais pour cela mieux vaut privilégier les légumes. Vous pouvez les intégrer comme compléments et aussi pour vous faire plaisir.

Les fruits à privilégier sont les baies, moins sucrées et riches en antioxydants.

Les tubercules

Les tubercules comme la pomme de terre, la patate douce, le panais etc… sont des supers fournisseurs de glucides. Tout comme les fruits, ils contiennent des minéraux. Ils sont à modérer selon votre métabolisme pour ne pas grossir.

Si vous vous en préparez, pensez au mode de cuisson pour baisser l’index glycémique.
Mais votre fournisseur d’énergie privilégié doit être le gras, en particulier celui qui se trouve sous votre peau.

Le troisième et dernier étage de la pyramide alimentaire paléo

Vos petits plaisirs

On garde toujours le meilleur pour la fin, voilà l’étage le plus intéressant 😉 .

Ici il n’y a pas d’aliments en particulier, c’est vous qui choisissez ce qui vous fait plaisir. Mais dans la mesure du possible, essayez de prendre de bons produits, fait par un artisan, ou par vous même si vous aimez cuisiner.

Conclusion

Pour résumer, lorsque :

  • vous reposez sur les vitamines et minéraux pour construire votre corps
  • et que vous lui apportez de l’énergie
  • vous pouvez vous faire plaisir !!!

La pyramide paléo vous plait? D’autres ressources (et hacks santé) vous attendent dans le kit de démarrage paléo.

45 réponses à “La pyramide alimentaire paléo”

  1. MARTIMORT DAVID dit :

    Je pense qu’il y a une erreur. Vous devez sans doute parler de fruits avec index glycémique haut et bas. Fruits non sucrés cela ne veut rien dire. Tous les fruits sont plus ou moins sucrés. Dans cette pyramide où sont les graisses? De toute façon, je ne pense pas que l’homme du paléo se souciait de cela. Il mangeait ce qu’il avait sur le moment. Je suis paléo jusqu’au pied et je ne pense pas que le paléo strict puisse être suivi à notre époque. Il faut pouvoir l’adapter cas par cas. Vous en faite là une adaptation.

  2. mag dit :

    Personnellement, j’ai banni lait et yaourts mais je garde fromage et crème dans les petits plaisirs.
    Je ne conserverais pas les tubercules puisque comme tu le dis, la source d’énergie doit être les graisses, donc remplacer tubercules par graisses (huile de coco, d’olive et même beurre qui contient une bonne proportion d’acides gras insaturés).

    David, heureusement qu’à notre époque on a le choix de ce qu’on consomme, ça me fait doucement rire quand je vais au supermarché : boucherie à la coupe, fromage, beurre, noix, en fait j’utilise un dixième du magasin, le reste c’est chez le paysan.

    A propos Julien, as-tu des combines pour trouver de la viande de paturage ? c’est mon plus gros souci…

    • julien dit :

      Bonjour Mag

      Pas encore.
      J’ai trouvé quelques pistes mais je ne les ai pas encore suivies

    • Valérie dit :

      Bonjour

      Pour ceux qui habitent Lyon , on trouve de la viande de paturage et de grande qualité chez »Trolliet »aux halles de Lyon.
      Certes elle n’est pas donné mais on est sure de la qualité de la viande, Mr Trolliet est un passionné,(il est MOF), on peut lui poser toutes les questions que l’on veut ,il vous racontera tout. Nous n’avons jamais été déçue pas sa viande.
      J’aimerais aussi trouver de la viande directement vendue par des producteurs pour faire baisser la note ,si certains ont des infos,merci.

      • julien dit :

        Bonjour Valérie

        Merci pour ces infos
        MOF = meilleur ouvrier de France (j’ai mis un peu de temps pour comprendre)
        Qu’entends-tu par « pas donnée »?
        quel est le prix au kilo de l’entrecôte par exemple?
        Ce prix est ensuite à comparer à celui trouvé en grande surface.

        Et pour finir, pour la santé, il vaut mieux manger de la bonne viande 2/3 par semaine que de la moyenne tous les jours.

        • Valérie dit :

          Bonjour Julien et à tous
          J’ai mis un peu de temps à répondre car je ne vais pas tous les jours chez « Trolliet »,j’achète une bonne quantité et je stocke au congèl,j’en reviens, donc pour info j’ai fait pour ceux que cela interesse un petit relevé de prix.
          -rhumsteak:30.60€
          -côte de boeuf:31.8
          -filet mignon de cochon du cantal:25.40€
          -entrecôte:35€
          -steak haché:15.9€
          -quasi de veau::33€
          -longe de porc:17.40€

          Il s’agit de tout petits élevages , élevés en pâturages et de manière ancestrale,par exemple pour le cochon du cantal , il est nourrit les 3 derniers mois uniquement de châtaignes. Je précise que pour le boeuf ,il s’agit de boeuf de Salers ou d’Aubrac, le cochon ,c’est le cochon du Cantal, le veau de lait est élevé sous la mère.
          Si vous allez manger dans les restaurants étoilés ils utilisent uniquement ces viandes d’appellation, car d’une grande qualité.

          Je n’ai pas d’action chez « Trolliet »,mais j’ai fait le choix de me servir uniquement chez lui car je suis sur de la qualité, et nous n’avons jamais été déçu jusqu’à présent. Par contre maintenant il est dur de manger de la viande au restau ou chez des amis car une fois que l’on s’est habitué à celle-ci….

          • Valérie dit :

            j’ai oublié de préciser que tous les prix que je mentionne sont au kilo.

          • julien dit :

            Merci Valérie

            Ca correspond aux prix de la bonne viande. qui n’est pas si éloigné de ce qu’on trouve en grande surface
            En revanche, le steak haché de bonne qualité à 16€/kg, c’est très abordable

  3. Véronique dit :

    Bonjour,
    Je viens de m’inscrire sur votre site que je trouve extrêmement intéressant et très bien fait.
    Je vois que vous avez classé la pomme de terre dans les aliments autorisés alors que j’ai vu qu’elle faisait souvent partie des aliments à éviter sur les autres sites. Pouvez-vous m’apporter un éclairage là-dessus (ça m’arrangerait que l’on puisse en manger 😉
    Merci

    • julien dit :

      Bonjour Véronique

      D’un point de vue santé (sauf cas particulier) il n’y a aucun inconvénient à manger de la pomme de terre (contrairement au blé)

      Ensuite, comme je le dis dans l’article, il faut faire attention avec les quantités car la pomme de terre apporte beaucoup de glucides, qui font prendre du poids. C’est pour cela, je pense qu’il est conseillé de l’éviter.

      A toi de voir à partir de quelles quantités tu prends/stabilises/perds

      A bientot

  4. Nathalie dit :

    C’est sûr que les fruits comme la mangue, la papaye, la banane, le raisin contient plus de sucres que les fraises, kiwis au 100 g. Dans son livre mince un régime créole Françoise Séjéan Ortollé, a classé les fruits en raison de leur contenance en sucre au 100 grammes. C’est intéressant car, elle donne l’équivalence en nombre de morceaux de sucre (même si on sait qu’il ne s’agit pas du même glucide que le saccharose)

    • mag dit :

      attention, la quantité de sucre ne suffit pas, il faut la comparer à la teneur en fibres pour en déduire la véritable charge glycémique d’un aliment. Un fruit contenant plus de sucres qu’une portion de céréales élèvera moins la glycémie en raison de la présence de fibres.

  5. Nathalie dit :

    Rectificatif : il s’agit de Marie Antoinette pour l’auteur du livre cité et non de Françoise 🙂

  6. DeltaPi dit :

    Bonjour Julien,

    Je suis novice concernant le concept Paléo et je voulais savoir si les oeufs et le riz sont des aliments Paléo?
    Effectivement une plaquette de 30 oeufs me fait la semaine et j’achète le riz par paquet de 5kg (plus économique)…

    Et comme toi (avant le régime Paléo) mes plaquettes de chocolat sont cachés sous une épaisse couche de gras, je crois que j’ai du abusé du McDo!!!

    Autre question, est-ce que les alcools sont complètement proscrits? Parce que tu dis qu’il faut se faire plaisir quand même et moi j’aurais du mal à refuser une bière bien fraiche ou un petit d’Armagnac de temps en temps en fin de repas…

    J’attends tes réponses avec impatience!!! 😉

    • julien dit :

      Bonjour Delta pi et bienvenue

      Les oeufs c’est ok, d’ailleurs je le précise dans l’article 😉

      Le riz ne l’est pas car c’est une céréale. Je n’ai pas encore trouvé de référence scientifique qui lui attribue des problèmes que l’on peut avoir avec le blé.
      Et comme le riz contient beaucoup de glucides, cela peut mettre en péril ta perte de graisse, donc si tu en abuses …. (il n’y a pas que le mc do !!)

      Oui, tu peux te faire plaisir avec une bière (même si elle contient des céréales qui contribuent à faire prendre du ventre, notamment chez l’homme)
      pareil pour le riz (d’ailleurs je m’accorde de temps en temps quelques makis. Pas de sushis qui contiennent trop de riz)

      • Valérie dit :

        Bonjour
        Comment peut-on expliquer que la base de l’alimentation asiatique soit le riz et qu’ils soient aussi minces?
        Merci pour ton avis.
        Valérie

        • julien dit :

          Bonjour Valérie

          Si on prend la manière traditionnelle de vivre des asiatiques (en schématisant, je pense à la chine, Vietnam, Thaïlande …)
          oui, ils consomment beaucoup de riz mais pas seulement.
          Il y a aussi des légumes et de la viande (porc, canard).

          Traditionnellement toujours, ils ont besoin de beaucoup d’énergie (déplacement à vélo, travail manuel)

          Mais ceci est en train de changer. Dans les grandes villes
          où la vie est moins traditionnelle et plus occidentale
          les mêmes problèmes de santé apparaissent (diabète, maladie du cœur)

          • Valérie dit :

            oui effectivement ils ne mangent pas que du riz,mais pour être restée 6 mois en Asie,le riz accompagne tous leurs repas y compris le matin ,pour ce qui est de la viande ,elle est toujours servie en petites quantités,toujours émincée et souvent mélangée au riz.
            Les légumes sont biens présents, mais le riz reste quand même la base de leur alimentation,un peu comme le pain est la base de notre alimentation Française:à chaque repas.
            Nous avons nous-même consommé du riz frit (riz cuit au wok dans de l’huile+un peu de viande émincée+un peu de légumes émincés)pendant 6 mois,quasiment tous les jours et mon mari a perdu 20 kg,c’est pour cela que les glucides du riz qui font grossir m’apporte matière à reflexion.
            PS:revenu sous nos latitudes mon mari à repris ses 20 kg en trop,et pour l’instant il n’est pas prêt à manger paléo, même si je l’y ammène insidieusement!

  7. DeltaPi dit :

    Merci Julien pour ta réponse et cette réactivité 😉
    Mais j’ai une autre question pour toi… Voila mon souci, c’est que lorsque je fais de long trajets en voiture, genre pendant les vacances j’ai pour habitude de me nourrir uniquement de Toblerone… :/
    Je sais que c’est pas Paleo mais je ne peux rien avaler d’autre durant ces moments là… Une solution?

  8. Joy dit :

    Bonjour,
    As-tu entendu parler du mode alimentaire montant « Alimentation Vivante » ? C’est dans l’air depuis le milieu du siècle précédent, et cela devient de plus en plus évident.
    Personnellement pour ma santé j’en pince pour les jus verts (persil, épinards, feuilles vertes des blettes, feuilles vertes des betteraves… céleri, fenouil, carottes, si possible ortie, consoude ou autre feuilles vert foncé. Je les passe dans un « juiceur », machine à faire des jus (green star). On peut ajouter concombre et/ou courgette.
    J’en prends environ 500g par jour – presque tous les jours – et j’essaie de manger cru le reste du temps, avec quelques exceptions. Dans les feuilles vertes crues, il y a beaucoup d’enzymes, de diastases, donc d’acides aminés. C’est un excellent adjuvant. A voir le site « vivre cru » et « veg an bio ».
    La plupart de mes petits problèmes de santé ont disparu, le poids est normal (- 16 kg en 2 ans), mes cheveux sont passés de gris à presque noirs et en pleine forme. Je peux faire des randonnées de montagne, ce que je ne pouvais plus faire etc…
    etc… Pour les protéines animales, il y a beaucoup de problèmes si on en consomme tous les jours, mais un peu est sûrement un plus, surtout si on a un approvisionnement « instincto ». Les petits poissons ok, les plus gros sont pleins de métaux lourds. Les oeufs, si les poules mangent des vers et de l’herbe, ok, mais où en trouver ? Les produits laitiers sont tellement pollués (soja transgénique, antibiotiques et j’en passe etc…) et favorisent les infections et la mauvaise circulation veineuse etc… le calcium se trouve dans les légumes verts crus. Bon, à tester ?
    En tous cas absolument d’accord pour virer toutes les céréales cuites et le pain, par contre les graines germées ok.
    Bye
    Joy

    • mag dit :

      complètement d’accord ! Les produits laitiers sont trop riches en toxines, les gros poissons comme le thon sont à éviter absolument. La viande et les oeufs doivent être labélisés, plein air et si possible élevés à l’herbe (mais très difficile d’avoir des adresses) enfin, il parait qu’en France, le bétail est nourri en majorité au foin et à l’herbe même s’ils ont un complément en céréales, car oui, les céréales sont autant mauvaises pour notre métabolisme que pour celui de notre bétail…
      Par contre je ne peux pas me passer de protéines animales même si elles ne représentent que 20% de ma ration.

    • julien dit :

      Bonjour Joy

      De quelles graines germées parles-tu ?
      Si la germination réduit énormément la quantité d’anti nutrmients des céréales complètes, les protéines ne disparaissent pas pour autant

  9. Ev e dit :

    Bonjour Julien,

    Ci-dessus dans un commentaire, tu parles des « anti-nutriments » contenus dans les céréales. Que sont les « anti-nutriments » s’il te plaît ?

    Merci

  10. Eric dit :

    Bonjour

    J’apprécie beaucoup votre site , toutes les infos très utiles qu’il y a prendre
    Effectivement il y beaucoup à changer dans l’alimentation de tout les jours et ce pour la plus part d’entre nous !
    je suis adepte des raids multi sport
    En général c’est assez long comme épreuve

    Ma question est : dans les ravitaillements il y a beaucoup de barres de céréales beaucoup de chose sucrées coca,sucre blanc etc etc … Qu’en ai t’il de tout ça par rapport au régime paléo et aussi pour les pâtes (sucre lent ) que j’avais l’habitude de prendre avant une compétition ?!
    Merci d’avance pour votre réponse
    Cordialement

    • julien dit :

      Bonjour Eric

      Certaines personnes fonctionnent bien avec les acides gras moyennes chaines (MCT) (comme ceux qu’on trouve dans la noix de coco) et les acides gras en réserves.

      D’autres personnes auront absolument besoin d’un peu de glucides en plus.
      Pour ces personnes, les glucides sont à chercher du côté des tubercules avant competition
      et pendant, des fruits, voire du sucre pur.

      Avant de tenter quelque chose côté acide gras, je te conseille déjà de supprimer le blé et autres céréales de ta vie, mais de garder les autres sources de glucides (riz blanc, sucre blanc, fruits, tubercules)
      Tu observeras surement une différence dans tes performances et tes sensations.

      Par la suite (un mois ou deux) tu pourras tester les acides gras comme carburant (au lieu des glucides)

  11. Helena dit :

    Bonjour.
    Je viens de decouvrir votre blog et jái appris beaucoup de choses… mais j’ai un doute que j’aimerais avoir votre avis: La viande (du regime paleo) peut etre achetée au supermarche (ou elle doit etre exclusivement de paturage)?
    Est-ce que si je mange de la viande du supermarche c’est mauvais? (où j’habite le supermarche ne contient pas de la viande de paturage).
    Merci d’avance.

    • julien dit :

      Bonjour Helena

      Il est possible de trouver de la viande de pâturage dans un supermarché (tout dépend évidemment de l’endroit où tu habites).

      Mais dans le cas contraire, tu peux en consommer également, plus ou moins 2 à 3 fois par semaine (selon tes envies, pas d’obligations). Tu as d’autres produits à explorer (volaille, oeufs, poissons, crustacés…). Là aussi, pas besoin d’avoir par jour un produit « animal » : c’est selon l’envie et les besoins.

      Un conseil pour la viande en supermarché : la demander au rayon boucher (et pas la prendre pré emballée). Qu’il coupe ta part devant toi dans un grand morceau de viande.

  12. françoise dit :

    bonjour Julien
    Tu ne parle pas des légumineuses lentilles, pois chiche, pois cassés…. je ne mange pas de viande ni de poisson mais des légumineuses que je fais germer avant de les cuire. Est ce compatible.
    Merci de me répondre

  13. Isabelle dit :

    Bonjour,

    Je tente le paléo pour perdre de la graisse, et je suis perdue sur les pyramides et les proportions.
    Ta pyramide met les légumes à la base, alors que la plupart des pyramides y placent les protéines animales!
    Question volume dans l’assiette, j’ai bien l’impression d’avoir plus de légumes que de viande, mais pour un néophyte, trouver la viande à la base, il y a de quoi faire peur pour le budget!

    A part cette anomalie de pyramide, je ne trouve pas d’indication de volume/poids pour démarrer. Du coup, je garde les mêmes quantités de protéines animales, et je me gave de légumes jusqu’à satiété! Exemples: pour une choucroute, 1 saucisse, de la viande salée-déssalée, pas de patates et du choux à volonté. Une cuisse de poulet avec de la courge spaghetti à la sauce tomate. Est-ce la bonne proportion?

    De même, je n’arrive pas à supprimer totalement les céréales: il faut toujours un bout de pain pour un bout de fromage, ou un peu de farine pour lier une sauce…exemple: Filet de poisson pané avec du riz de choux fleur, poisson pané maison avec pâte faite d’eau, de farine et d’oeuf. Tu proposes 3 repas « joker » par semaine pour autoriser les féculents, mais quelques traces de céréales par repas, est-ce aussi tolérable? Parce que je ne suis pas sûre que l’amande ou la noix de coco se marient bien avec le poisson…

    Sinon, j’ai remarqué que les fringales ont disparu. Je peux laisser passer l’heure du repas sans m’en rendre compte, je n’ai pas faim! Le sucre appelle le sucre (le cercle vicieux: j’ai faim – je mange du sucré ou du pain – j’ai un pic d’insuline – tout le sucre du sang est stocké – je suis en manque de sucre – ça me donne faim) donc sans sucre, plus de sensation de faim.

    • julien dit :

      Bonjour Isabelle

      J’explique dans l’article pourquoi les légumes sont à la base.
      La viande paléo, ce n’est pas seulement du filet de bœuf (très peu de gras) à 40€/kg
      ou du faux filet persillé (un peu plus de gras) à 25/kg
      Ce sont aussi des abats : rognons, foie … à 6€/kg (sauf le veau)
      ce sont des œufs (poule plein air) à 0,3€ pièce

      La quantité de protéines est spécifique au sexe, age, et activité physique. Difficile de donner des chiffres pour chacun
      Manger à satiété (ou juste avant qu’elle ne survienne) est une excellente pratique

      Pour lier une sauce, tu peux essayer de la farine de riz ou d’amaranthe (arrow root)

      Oui, les fringales disparaissent avec une alimentation paléo : riche en protéines et graisses

      • Isabelle dit :

        Merci pour ta réponse.

        En recherchant encore des infos sur les quantités/proportions, j’ai trouvé quelque chose approchant de : 50% légumes, 25% viandes, poissons et œufs, et le reste partagé entre quelques féculents, des graisses et des fruits. Mais en testant ces proportions, je me suis rendue compte que le corps entrait en cétose: l’absence de glucose disponible rapidement obligeait le corps à puiser dans ses graisses, et à fabriquer des corps cétoniques. Est-ce que la cétose permanente est le but recherché dans un régime paléo? Il me semble que non, la cétose est une réponse à un stress de manque de nourriture contenant des glucides, (exemple: hiver sans fruits ni légumes), mais ne doit pas être poursuivie trop longtemps; c’est pourquoi il y a des repas dit « off », avec des glucides « à volonté ». Du coup, pour démarrer et accélérer l’amaigrissement recherché, je suis entrée volontairement en cétose, mais une fois mon poids de forme atteint, je rentrerai dans une phase de maintient en augmentant les glucides, pour « casser » la cétose.

        Mais certaines personnes peuvent être en cétose permanente sans le savoir, si elles suivent le régime paléo de façon « orthodoxe » en refusant les jours « off »: lors d’une intolérance au gluten, par exemple, qui interdit toute céréale… Est-ce dangereux pour eux à long terme?

      • Isabelle dit :

        Re-bonjour, une autre question, moins compliquée…

        Supposons que je veuille suivre une régime paléo, qui supprime donc pas mal de catégorie d’aliments. Il y a un risque de carences, non? En tout cas, nombre de personnes bien intentionnées me le diront. Il faut donc se faire suivre par un médecin, qui analysera la composition sanguine. Maintenant, supposons que je tombe sur un médecin qui ne connaisse pas le régime paléo, ou cétogène… Saura-t-il quoi chercher? Je suppose qu’il fera un check-up global (sucre, graisse, vitamines et minéraux). Mais y a-t-il un point particulier à surveiller? Quelle serait la fréquence des analyses à faire? Et surtout, au bout de combien de temps de régime doit-on faire sa première analyse? Parce que si on la fait 3 jours après avoir commencé, le corps puise dans ses réserves et je doute qu’un éventuelle carence puisse être décelée à ce moment-là.

        PS: Je suis à ma 2ème semaine de cétose, j’ai perdu 2 kg, 3 cm de tour de taille et 2 cm de tour de cuisse. Je me sens en pleine forme, et je me suis bien habituée à une absence totale (ou presque) de sucre. je n’ai même pas envie de les réintroduire, ou même de faire une journée « off »! Peut-être parce que je me prive depuis trop peu de temps pour que l’envie réapparaisse.

        • julien dit :

          Bonjour Isabelle

          Si tu dois te faire suivre pas un medecin, c’est que tu as un problème de santé.
          ton médecin saura quoi surveiller

        • David dit :

          Salut!
          Je m’interesse au régime paléo depuis quelques heures seulement.

          Petit commentaire : j’ai 30 ans, je suis très sportif, j’alterne entre endurance (j’ai un record au marathon en 2H45 ce qui est un excellent niveau), et de la musculation l’hivers (je pousse 110kg au développé coucher quand je suis en forme).
          Je fait un metre 81 pour 74kg avec des variations de poids en fonction de mon activité du moment.
          Je n’ai jamais de poids en trop, je ne me fie qu’a ma faim. Mon ventre est très sec, je n’ai jamais eu de graisse au ventre. Enfin voila tout ça our dire que ma forme physique est excellente, je déborde d’énergie.

          Par contre voila : je fais attention a mon alimentation, à ma façon : fruit, légumes régulièrement. Mais la base de mon alimentation ce sont les céréales, riz, et surtout blé! j’englouti des kilo de pate. Cela ne m’empeche pas des minces, athlétique, fort, endurant.
          Dans les pays de l’est, la consommation de glucide est très importante, les gens sont mince. L’exemple classique de la joueuse de tennis russe qui s’expatrie aux états unis et change de morphologie. Les féculent coupent la faim durablement. Associé à du gras, la glycémie est stable.

          Par contre je souffre d’un porbleme de déficit de l’attention, d’un manque d’énergie psychique permanent, (et d’alergies (acaryens, pollens)). Cela ne m’a pas empéché d’etre médecin, mais ma scolarité à été un vrai calvaire. Meme maintenant je me tourne essentiellement vers les activité physique, les efforts intellectuels me coutent trop, en dépit d’un interet certain pour tout ce qui est de ce registre. Peut etre effectivement que tout ce blé créé de l’inflammation et fatigue mon organisme.

          Ma question : avez vous expérimenté une différence en terme de moral, de capacité de concentration?
          Quel est votre but avec ce régime, qui demande malgré tout beaucoup d’investissement par rapport a faire ses courses tranquille au monop en fonction de ses envies du moment? Aspect physique? maigrir? Appaisement psychique?
          Merci

          Ps : n’ayez jamais de certitude, et allez lire les articles directement à la source, sur pubmed. Et si vous voulez y voir clair, renseignez vous sur la méthodologie utilisée, elle conditionne les résultats. ON fait dire ce que l’on veut aux chiffres. Le régime paléo est la mode. Alors méfiance

          • mag dit :

            tu n’as pas de problèmes de poids car tu as trouvé un équilibre avec tes dépenses mais tu n’as que 30 ans, pas sur que le régime à base de glucides n’épuise pas tes organes en encrassant tes mitochondries…
            je suis un régime paléo orienté cétogène depuis 2 ans, j’ai gagné une endurance et une force musculaire incomparables, et j’ai un travail très intellectuel, pareil pour la concentration, la cétose permet de ne jamais avoir de coup de barre, les idées très claires, une super lucidité…
            peut-être ton déficit de l’attention est lié à une sur-stimulation du numérique ? (moi c’est parfois mon cas) mais sinon ça peut être 2 causes : ton microbiote intestinal lié justement à l’excès de glucides (type candidose etc…) ou alors c’est bien le blé avec son gluten… voici un lien bien technique pour te convaincre : http://fr.sott.net/article/1059-La-face-sombre-du-ble-Nouvelles-perspectives-sur-la-cliaquie-et-l-intolerance-au-ble et pour la cétose : http://fr.sott.net/article/16351-Une-presentation-du-regime-cetogene (attention, la photo est mal choisie, pour ma part mon assiette contient une méga salade composée avec huile d’olive et viande ou oeufs dans le beurre ou l’huile de coco, baies et chocolat noir en dessert, mais c’est bien un max de végétaux et un peu d’animaux, pas l’inverse)

          • David dit :

            Merci pour ta réponse.

            Je reste convaincu que mon régime actuel a des avantages, mon excellente condition physique en témoigne. Par ailleurs je subit assez peu le vieillissement, je fais beaucoup plus jeune que mon age. Et vraiment, la sasiété que m’apporte les féculents me protège de la prise de poids (peut etre en me protégeant de la prise de sucres rapides!). Evidémment que mes entrées et sorties sont équilibrées, mais c’est la définition meme d’un poids stable..

            Pour ce qui est de la sur stimulation numérique je pense que c’est plutot la conséquence du trouble (j’ai un TADAH avéré). Mais effectivement quand j’arrive à me déconnecter un peu je me sens beaucoup mieux.

            J’ai vraiment envie d’essayer le régime cétogène, je te remercie pour les liens qui m’ont intéréssé. Meme si le niveau de preuve scientifique me semble assez faible, je pense que pour se faire son avis il faut essayer.
            J’ai peur malgré tout des carences. Je pense me supplémenter de toutes façons (multivitamines Nupower, vitD ZYMAD, vit C, oméga 3 et peut etre pro botiques, très à la mode aussi).
            En fait je suis pret a tout pour me débarrasser du brouillard qui encombre mon esprit depuis l’enfance.
            En arrétant le lait j’ai pu constater l’effet sur la somnolence. Mais je suis content d’avoir fait cette modification seule, comme ça je peux lui attribuer cette amélioration.

            En modifiant tout en meme temps comment savoir ce qui est bénéfique?
            Peut etre que je devrais simplement diminuer les glucides dans un premier temps, plus de riz, moins de blé, plus de légumes secs.
            Et ensuite seulement passer au régime cétogène, et surveiller les différence à chaque fois.

            Tu ne t’es pas déssocialisé avec ce régime tellement éloigné du régime standard occidental?
            Ma deuxième question : penses tu que l’on puisse etre courreur de fnd avec un régime cétogène?

          • julien dit :

            Bonjour David

            Tu ne risques pas de carences avec un régime cétogène : tu continues de consommer légumes et viandes

            Comme tu as arrêté le lait tout seul, je te conseille d’arrêter le blé tout seul
            et remplace ces glucides manquants par le riz (par ex)

            pour l’endurance cétogène, va voir phil http://paleophil.com/

          • mag dit :

            hé hé, moi aussi je fais beaucoup plus jeune que mon âge, j’ai 39 ans, aucune ride et de discrètes plaquettes d’abdos ^^
            Justement, ce sont les phénomènes de glycation qui entrainent un manque d’élasticité de la peau et un affaissement…
            En plus, en régime cétogène, la production hormonale est au taquet ! et si en plus tu ajoutes le jeune intermittent, tu auras une énergie de malade !

            moi aussi je te conseille d’y aller par paliers, tu verras des améliorations à chaque marche… d’abord supprimer le gluten et le lait, ensuite les produits riches en amidon (patates, riz), ensuite supprimer les légumineuses (trop d’anti-nutriments) et enfin ralentir les fruits pour basculer sur du gras. Je te conseille de te mettre à l’huile de coco qui permet l’entrée en cétose plus facilement… moi ça m’avait pris 10 jours avec vertiges, hypoglycémies, maux de têtes, difficultés d’endormissement…puis le miracle s’est produit… une sensation de faim qui n’existe plus !! j’ai eu des périodes où j’arrivais à manger uniquement le soir ! et je suis très sportive et active, je passais mes journées à bricoler, porter du poids etc… je me suis mise aussi aux entrainements de type HIIT (vas voir sur youtube) qui stimulent très bien le métabolisme..
            L’énorme bon point c’est aussi plus aucun souci de ballonnement, un ventre toujours plat, de l’énergie même après manger, plus de coup de barre…

            Mais bon, le mieux est que tu testes par toi-même. Je suis déçue que tu trouves mon 1er lien trop juste scientifiquement, il est pourtant bien détaillé…

            J’ai lu un bouquin qui pour le coup manquait de justifications biologiques mais en tous cas les résultats étaient là : une doc américaine dont l’enfant était autiste a fait des recherches et découvert que ces problèmes d’attention étaient liés à notre microbiote intestinal (lequel dépend de la nourriture directement et elle vante les bénéfices d’un régime paléo pauvre en sucres et riche en bonnes graisses animales), voilà le lien de son bouquin : http://www.amazon.fr/syndrome-ent%C3%A9ropsychologique-GAPS-Psychology-Syndrome/dp/283990893X/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1432582192&sr=1-1&keywords=gaps

            et celui là que je n’ai pas encore lu : http://www.amazon.fr/Menace-sur-nos-neurones-Parkinson/dp/2742796088/ref=sr_1_1?s=books&ie=UTF8&qid=1362316807&sr=1-1

  14. squal dit :

    Bonjour, peut on manger du sarrasin ?

  15. luc dit :

    Les legumes n’existent pas ! Donc qu’entendez-vous par le premier étage paléo dis de legumes ?

    • Isabelle dit :

      « Les légumes n’existent pas » ???
      Comment vous classez la laitue, les carottes, les haricots verts, les poivrons…?

      • luc dit :

        Bonjour isabelle.

        Le poivron est un fruit, la salade est une feuille et les carottes sont une tubercule etc….. En terme purement botanique ! Appelons un chat, un chat mais en terme gastronomique certains sont dans la categorie legumes…. D’ou ma question sur savoir quel fruit, feuille, racine, tubercule, fleur comme le chou faut-il mieux manger en niveau 1 de sa pyramide. Car il fait la differences entre les fruits sucré et moins sucré…. Etc

Laissez un commentaire