Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Recettes Paléo » Recettes Paléo Viande » Recette paléo de viande accompagnée d’une purée crémeuse de chou fleur

Si vous ne savez pas comment accompagner vos viandes, voici une idée qui ne laissera pas vos viandes toutes seules. Bien souvent, les viandes sont accompagnées de frites, de pomme de terre, de pâtes ou de riz. Cela represente une grande charge de glucides, accompagnée dans le pire des cas par les protéines du blé. Rien de tout ça aujourd’hui.

tournedos et purée cremeuse de chou fleur

Une recette simple et paléo


Recette paléo de tournedos de boeuf et purée crémeuse de chou fleur

Par julien Publié: juin 9, 2014

  • Produit: pour 2 personnes

Si vous ne savez pas comment accompagner vos viandes, voici une idée qui ne laissera pas vos viandes toutes seules. Bien souvent, les …

Ingrédients

  • 400 g de rôti de boeuf
  • 1/2 chou fleur
  • 200 g de beurre clarifié
  • noix de muscade

Instructions

  1. Coupez le chou fleur en morceau et faites-le cuire à la vapeur.
  2. Pendant ce temps, coupez 2 tranches de roti.
  3. Lorsque le chou est cuit, mixez-le, rajoutez le beurre clarifié et salez à votre gout.
  4. Enlevez la barde des tranches de rôti et mettez-en un peu au fond de la poêle pour la graisser.
  5. Saisissez la viande rapidement des deux côtés.
  6. Servez la viande avec le chou.
  7. Râpez un peu de noix de muscade sur la purée.

    WordPress Recipe Plugin by ReciPress

    Les astuces de Juju

    Cuire des tranches de rôti (tournedos, ou châteaubriand selon l’épaisseur), vous permet de consommer moins d’énergie et de mieux maitriser le degré de cuisson. De plus, cela vous garantit une préparation plus rapide.

    10 réponses à “Recette paléo de viande accompagnée d’une purée crémeuse de chou fleur”

    1. Franck dit :

      Bonjour Julien

      Je suppose que ce que recherchent les personnes dans le mode de vie paléo, c est avoir un corps sain et lui apporter tout ce dont il a besoin, tant au niveau des vitamines, oligoéléments ou mineraux. De plus, je vois qu avec tes articles précédants, tu t intéresses aux réactions chimiques que peuvent engendrer les aliments.
      Mais je pense qu il manque quelque chose. Choisir les bons aliments c est bien, mais encore faut il les cuisiner correctement si l on ne veut pas tout gâcher. En saisissant la viande à feu vif, tu détruis tous ce qu elle contient et de plus tu apportes des substances toxiques pour l organisme, tu fais plus de mal que de bien. La préparation est aussi importante que le soin apporté au choix des aliments.

      Bien à toi

      Franck

      • Claire dit :

        Bon perso je suis pas crudivore tout en appréciant crudités, ceviche, carpaccio, gravadlax et autres délices de ce type, mais il me semble que faire cuire de la viande dans les règles de l’art, cad faire sauter à feu vif (vif ça,ne veut pas dire le bouton au max !!!) dans une poele qui soit pas enduite de composants toxiques, pour obtenir la fameuse réaction de Maillard, et pas une viande bouillie, ça ne veut pas dire faire cramer la viande…
        Après, bon, notre premier commentateur, qui n’est peut-être pas un crudivore total, comme je le supposerais… je fais peut-être erreur, aurait peut être bien fait de préciser sa pensée pour qu’on comprenne un peu plus où il veut en venir… les critiques sont toujours bonnes à prendre quand elles sont argumentées, mais là, la critique n’a rien de clair. Sinon Juju, merci pour tes super infos, grâce à tes bons conseils, je suis pas loin d’avoir perdu une troisième taille, dans la joie et la bonne humeur, en plus, ce qui prouve que mes nouveaux ajustement alimentaires me font le plus grand bien, par contre c’est la galère, je ne retrouve plus de pantalons dont la taille pourrait me convenir incessamment sous peu… ça fait un,bail que je ne les ai plus portés…

      • julien dit :

        Bonjour Franck

        Cuire en surface rapidement pour obtenir une réaction de Maillard (et le bon gout qui va avec) ne gâche pas toute la viande.
        L’intérieur reste plus ou moins cru.

        Personnellement, je préfère la viande bleue.
        Mais ça peut être difficile pour certaine personne : dans ce cas, mieux vaut une cuisson longue au four sous 100°C

    2. Jennifer dit :

      remplacer les patates purée par de la chou fleur? Je n’y avais pas penser, sa me donner des idées pour la prochaine épicerie.

      Pour le beurre(gui)je vais devoir penser a un remplacement vu que je n’ose pas en faire et qu’a moins de me rendre dans une épicerie indienne, je risque pas d’en trouver facilement.

      • Claire dit :

        Jennifer, pas besoin d’une épicerie indienne pour faire du ghee, c’est tout simple ! Après quelques recherches sur internet, et une video youtube, je crois avoir trouvé une technique plutôt simple, surtout si tu as un cuiseur vapeur douce (là tu es sûre que sans surveillance nécessaire, le beurre fondra sans atteindre son point de fusion puisque la vapeur douce ne dépasse jamais 60°). Tu mets ton beurre dans un recipient souple si tu en as un, mais un recipient pas souple fera l’affaire aussi, tu couvres le recipient pour éviter que la vapeur mouille ton beurre. Et tu fais donc fondre ton beurre à la vapeur. Quand tout a fondu, tu laisses ton beurre reposer à temperature ambiante, et ensuite frigo. Quand tout a bien refroidi, tu démoules ton block, si il est dans un récipient souple, tu retournes et ça se fait tout seul, sinon, tu t’aides d’un couteau pour détourer. Et la tu vas voir que le beurre s’est séparé en deux couches, une jaune, c’est le beurre clarifié, et une blanchâtre, qui contient justement ce qui est nocif quand ça brûle. Tu vires le gros avec un couteau, et tu rince ton block de ghee à l’eau pour tout bien enlever. Et tu sèches avec un sopalin. Ce ghee maison, tu peux le conserver très très longtemps au frigo, car il se conserve mieux que le beurre. Cette méthode est plus facile que la méthode qui consiste à chauffer le beurre dans une casserole, et à enlever la mousse à la cuillère. C’est long et on perd du beurre alors que là, en utilisant quelques lois physiques, on sépare facilement les deux masses. Et la cuisson vapeur évite de se prendre le chou à surveiller la fonte du beurre.

      • julien dit :

        Bonjour Jennifer

        Tu n’as rien à craindre.
        Tu as déjà « osé » le régime paléo, ose le beurre clarifié
        Pour te rassurer, essaie avec 100g seulement

        pour t’aider https://vivre-paleo.fr/beurre-paleo-ghee/

    3. Jose dit :

      Bonjour,
      Pour la cuisson du chou fleur je préfère le faire cuire dans une petite marmite qui est équipée sur le couvercle d’un thermomètre, qui me permet de contrôler la T° qui ne doit pas dépasser 80° et je laisse cuire tout ça lentement et gros avantage ça ne pue pas dans toute la maison, je dirais même que ça ne sent pas du tout et franchement je n’ajoute même pas de beurre c’est très bon et très goutteux tout simplement.
      Amitiés

    4. Maya dit :

      Merci beaucoup pour cette nouvelle recette Julien…j étais justement entrain de penser a faire un Hachis Parmentier avec le chou fleur et la viande hachée
      Je n ai pas encore essayer le beurre ..
      Bonne journée

    Laissez un commentaire