Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » 2e pilier paléo » Se faire plaisir » 2 astuces pour les fêtes de fin d’année

2 astuces pour les fêtes de fin d’année

Posté par julien le 17 décembre

Les fêtes approchent, avec leurs lots de bons produits considérés comme « riches ». Aïe aïe aïe, les calories, le gras … Traditionnellement c’est un moment redouté pour la prise de poids qu’elle engendre. Pourtant vous n’avez rien à redouter et vous allez voir pourquoi dans la suite.

Les fêtes de fin d’année sont aussi un moment à part, au cours duquel vous n’avez pas forcément envie de vous priver. Si le régime paléo est pour vous synonyme de privation, alors je vais vous donner 2 astuces pour que vous compreniez vraiment ce qu’est Vivre paléo, même pendant les fêtes.

2 astuces pour préparer les fêtes de fin d'année

Passez les fêtes serein comme un bébé

2 astuces pour Vivre Paléo

Vous me voyez peut être venir, mais je ne vais pas vous dire de manger ceci et d’éviter cela. Pour ces fêtes, vous allez vous faire plaisir. C’est un concept ultra important que j’ai déjà évoqué à plusieurs reprises, notamment ici.

En effet, à quoi bon vous priver des choses que vous aimez si c’est pour avoir une vie alimentaire triste. Attention! Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit. Vous pouvez manger 100% paléo et avoir une alimentation variée. Mais il se peut parfois que vous vouliez manger un peu de pain grillé avec du beurre.

Le tout est de connaitre votre limite, celle à partir de laquelle ce que vous mangez vous fera du mal. D’où l’importance du mois 100% paleo, qui vous permet de faire une detox ultime. A la suite de cela, vous pourrez ressentir plus facilement quand tel ou tel aliment vous fait du mal.

Et pour en revenir à ces fêtes de fin d’année, un moment exceptionnel (et donc ponctuel), c’est un moment idéal pour vous faire plaisir avec ces 2 conseils.

Faites vous plaisir alimentairement

Dès lors que vous connaissez votre limite, vous pouvez vous faire plaisir avec quelques produits non paléo. Vous n’avez pas à vous culpabiliser pour ça. Vous avez le droit de vous faire plaisir, d’être bien. Alors allez-y tout en vous respectant.

Vivre paleo, c’est trouver le bon équilibre entre la consommation des bons et des mauvais aliments. Twittez cette phrase.

Si vous voulez malgré tout des règles à suivre, alors allez voir cet article sur les repas de fêtes.

Et si vous pensez ne pas pouvoir vous contrôler, alors appliquez cette seule règle toute simple. Pendant les repas, ne consommez pas de produits riches en glucides. Hors repas, vous pouvez vous laisser aller sur les chocolats et autres desserts sucrés.

L’application de cette petite règle crée un déficit dans vos apports en glucides.

Faites vous plaisir socialement

L’alimentation n’est pas la seule chose qui peut vous ruiner la santé. Le stress également agit sur la perméabilité de vos intestins et ouvre la voie aux maladies.

Alors pour ces fêtes, commencez à changer tout ça. Profitez-en pour apprécier la présence des personnes qui vous entourent. Profitez de leur présence pour vous ancrer dans le présent. Pour rire, vous divertir, célébrer la vie.

Faites-vous plaisir avec votre famille et vos amis. Vous verrez qu’il n’y aura plus aucune source de stress qui subsiste.

3 réponses à “2 astuces pour les fêtes de fin d’année”

  1. Mina dit :

    Vivre paleo, c’est trouver le bon équilibre entre la consommation des bons et des mauvais aliments. Cette phrase est super! Mais cela demande tout un cheminement intérieur et réflexion intérieure afin d’arriver a l’appliquer. En tout cas pour moi qui suit plutôt perfectionniste et qui du coup ne commence jamais quoi que ce soit par peur de ne pas être parfait. Et cela permet de limiter les raisonnements type « perdu pour perdu, au point où j’en suis, autant me gaver comme une oie vu tous les écarts que j’ai gais  »
    Merci et bonnes fêtes! Mina

  2. Jérémy dit :

    Salut Julien,

    Je pense que si on prend soin de son alimentation 80% du temps, on s’en tire plutôt bien.

    Mais il faut vraiment que les fêtes tombent dans les 20% restants et que ça ne devienne pas une habitude (comme les cheat days).

    Pour ce qui est des glucides, je recommande de les garder au maximum pour la fin du repas, et surtout pas entre les repas. En fin de repas, l’index glycémique des aliments glucidique est atténué, selon ce qu’on a mangé juste avant.

  3. Valérie dit :

    Le problème, c’est que moins l’on mange des aliments qui ne nous conviennent pas, plus ils nous donnent mal au ventre la nuit qui suit les rares fois où l’on en mange.

Laissez un commentaire