Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Jeune intermittent » Pourquoi votre corps n’attend pas le printemps pour faire le grand nettoyage

Si vous avez l’habitude d’attendre la sortie de l’hiver pour faire le grand nettoyage de printemps, votre corps, lui, attend un autre signal. Ce nettoyage, tout comme le régime paléo, vous permet de repartir à zéro, à partir de bases saines.

Le jeune intermittent est une pratique qui apporte beaucoup de bienfaits santé. Un des processus biologiques déclenché par le jeune intermittent est l’autophagie, un vrai nettoyage au Karcher.

L'autophagie, le passage au Karcher de votre corps

Qu’est ce que l’autophagie

L’autophagie est un processus de nettoyage de vos cellules. Littéralement, votre corps se dévore de l’intérieur. Cela permet d’éliminer les cellules endommagées, de ralentir les processus qui ne sont pas vitaux, d’économiser l’énergie et de recycler les matériaux.
Les cellules utilisent les nutriments uniquement pour les processus intra-cellulaires qui fonctionnent correctement. Les autres sont détruites, les membranes, les protéines, tous les composants non nécessaires ou inefficient sont mangé par le processus d’autophagie. Seules les cellules efficaces continuent leur activité. C’est une optimisation du fonctionnement du corps.

Comment se déclenche l’autophagie

L’autophagie [1] se met en marche lorsque votre corps perçoit des signaux de stress environnementaux : restriction calorique ou privation par le jeûne, en mode cétose, exercice physique intense. Lorsque vous privez votre corps de nourriture (par le jeune intermittent par exemple), votre corps perçoit un signal de « famine ». Votre corps réagit en optimisant ses ressources.
Vous savez déjà comment votre corps s’adapte en mode cétose, lorsqu’il se met à bruler ses graisses et à utiliser les corps cétoniques. Votre corps fait de même en s’adaptant à un environnement qui peut le priver de nourriture. Il réduit son fonctionnement ce qui explique son grand nettoyage.

Quel est l’intérêt de l’autophagie

Dans ce mode grand nettoyage, pour faire face au manque de nourriture actuel et à venir, les cellules qui subsistent (celles non détruites par l’autophagie) sont réparées, boostées, chouchoutées. L’autophagie joue un rôle crucial dans l’immunité et l’inflammation, dans le contrôle du développement cellulaire et le maintien de l’équilibre cellulaire (homéostasie).
Il permet de maintenir la masse musculaire [2,3], et de prévenir le vieillissement [4,5]. Ce grand nettoyage permet aussi de se débarrasser des virus et des bactéries qui logent dans les cellules.
Si le jeune intermittent apporte tant de bénéfices santé, c’est en grande partie par ce processus d’autophagie. Le jeune a déjà montré ses effets bénéfiques en minimisant les effets secondaires de la chimiothérapie [6,7].

Le jeune intermittent pour tous ?

Bien qu’il ait des atouts indéniables, le jeûne peut s’avérer difficile à supporter chez les personnes les plus sensibles au sucre. L’autophagie se déclenche lorsque le signal de rareté de nourriture est perçu. Retirer le sucre chez certaines personnes apporte son lot d’effets secondaires comme une grande fatigue, des maux de tête, des nausées. Dans ce cas, avant de renoncer à tenter une nouvelle expérience de jeûne, adaptez progressivement votre corps à ces conditions.

Le régime paléo est une très bonne préparation au jeûne intermittent. En entrainant votre corps à utiliser ses graisses, non seulement vous brûlez vos graisses mais vous passez à une autre mode de fonctionnement. Une fois privé de nourriture, votre corps poursuit ce fonctionnement en puisant dans vos réserves. Vous réduisez, sinon supprimez les effets secondaires.

Références

[1] Mitochondrial degradation by autophagy (mitophagy) in GFP-LC3 transgenic hepatocytes during nutrient deprivation. Kim I, Lemasters JJ.
[2] Autophagy is required to maintain muscle mass. Masiero E, Agatea L, Mammucari C, Blaauw B, Loro E, Komatsu M, Metzger D, Reggiani C, Schiaffino S, Sandri M.
[3] Autophagy inhibition induces atrophy and myopathy in adult skeletal muscles. Masiero E, Sandri M.
[4] Autophagy: a cell repair mechanism that retards ageing and age-associated diseases and can be intensified pharmacologically.
Bergamini E.

[5] The role of autophagy in aging: its essential part in the anti-aging mechanism of caloric restriction. Bergamini E, Cavallini G, Donati A, Gori Z.
[6] Pretreatment with alternate day modified fast will permit higher dose and frequency of cancer chemotherapy and better cure rates. Johnson JB, John S, Laub DR.
[7] Fasting and cancer treatment in humans: A case series report. Fernando M. Safdie, Tanya Dorff, […], and Valter D. Longo

12 réponses à “Pourquoi votre corps n’attend pas le printemps pour faire le grand nettoyage”

  1. Le régime cétogène cyclé reproduit aussi ce grand nettoyage, j’adore ça!

    Encore merci pour ton article Julien

  2. Seb dit :

    Merci pour l’article Julien.
    J’ai souvent lu qu’en cas de jeûne, dès le retour des aliments le corps a tendance à « stocker » plus vite et plus fort (les graisses principalement) en prévision des futurs jeûnes.
    Dans ce cas, cela irait un peu à l’encontre d’un des buts recherchés, ç-à-d être une machine à bruler les graisses.
    Quid de tout ça finalement ?

  3. Seb dit :

    Peut-être y a-t-il des limites temporelles à respecter …

    • julien dit :

      Bonjour Seb

      Le mécanisme se met en marche à partir d’un certain temps,
      qui dépend des personnes.

      En moyenne, 16h permet à la plupart des personnes d’obtenir des effets positifs

      Pour ce qui est de la prise de poids en cas de privation, si tu as des sources
      je suis interessé de les lire

  4. Ludovic dit :

    Merci pour ton article, par contre je pense que pour être efficace le jeûne intermittent doit être pratiqué tous les jours et sur le long terme, car en 16 heures je ne pense pas que le corps puissent évacué un grand nettoyage des toxines.

    • julien dit :

      Bonjour Ludovic

      En effet! Si d’un coté on jeune, et que de l’autre on mange n’importe quoi
      ça ne va évidemment pas le faire.

      En faisant un jeune intermittent plus ou moins long (voir reponse à seb)
      couplé à une alimentation paléo, tu peux avoir des résultats très rapidement

      • Ludovic dit :

        Merci pour ta réponse, le régime okinawa est très efficace aussi bien qu’il y à la présence de céréale (certes complète) dans ce régime.
        Par contre le jeûne intermittent doit-il durée obligatoirement 16 heures ? 15 heures est-ce suffisant ? Je demande ça car comme je suis étudiant j’ai parfois cours entre 12h et 14h

  5. Viviane dit :

    Bonjour julien,

    Merci pour cet article.

    Comme tu le sais, j’ai fait un jeun à l’eau de 23 jours de fin juillet à août, j’ai perdu un certain nombre de kilo que je n’ai pas repris suite à cela, car j’étais dans un objectif de remise en question avec une meilleur alimentation à la clé.

    Ce jeun m’a permit d’avoir un certain répit face à ma fibro et ma sfc car je n’ai pratiquement plus eu de douleur pendant c’est 23 jours , les nombreux autres effet de la maladie on diminué ou on disparue. Aujourd’hui, il ne me reste qu’une fatigue légère et des douleurs constantes mais acceptable.

    Depuis le 1 octobre, je fait un jeun intermittent  » 1 repas par jour 22/2  » et l’alimentation paléo, je me sens bien, vraiment bien au point que je pense reprendre mon travail alors que je suis en arrêt depuis 16 mois.

    je ne sais pas si c’est du à mon alimentation, mes compléments alimentaire ou le jeun mais je revis et je le souhaite à tous ceux qui sont dans mon cas.

    • julien dit :

      Coucou Viviane

      Je suis content d’avoir de tes nouvelles (tu n’as pas répondu à mon dernier mail :-0)

      Peu importe la raison précise, c’est génial que tu aies retrouvé une santé acceptable

      • Viviane dit :

        Bonjour julien,

        J’ai fait une erreur en effaçant le message dont tu parles et je suis vraiment désolée car je n’ai pas pris le temps de te répondre autrement, je lis tout tes mails et il me motive bien, celui ci m’a donné l’occasion de reprendre contact 😉

        Je m’en sort bien, j’ai fait quelques erreurs et ton article sur le gras et le sel m’a bien aidé.

        Mon magnétiseur me poussait à manger plus salé pour élevé mon ph qui était bien bas et j’avais pris l’habitude de saler mes aliments avec de la fleur de sel, j’ai diminué l’apport.

        Pour le gras, je ne faisais pas attention à la viande ou au jambon, c’est chose faite.

        Pour la suppression du sucre c’est époustouflant aucun manque, je mange rarement une mangue, le plus souvent je bois l’eau de la noix de coco et je mâche la chair de la noix sans jamais l’avaler c’est trop lourd pour mon estomac.

        Je perds entre 1 kilo et 1 kilo 4 par semaine depuis le 1 octobre, merci à toi.

Laissez un commentaire