Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Vie pratique » Motivation » Pouvez-vous vraiment manger à volonté avec le régime paléo ?

Vous avez déjà dû voir sur différents sites sur le régime paléo, et d’ailleurs je vous l’ai déjà dit, que vous n’avez pas à compter les calories. Que vous pouvez manger à volonté. Et cela fonctionne, beaucoup de personnes perdent beaucoup de poids et elles sont satisfaites. Pour d’autres, le résultat est moins flagrant et leur courbe de poids atteint rapidement un plateau. Vous êtes dans ce cas ? Vous voulez savoir pourquoi vous n’arrivez pas à perdre plus ? Alors lisez la suite.

Vous croyez que votre perte de poids vous est servie sur un plateau

Qu’est-ce qui vous fait grossir

Vous pouvez déjà (re)lire l’article qui fait les terribles révélations sur votre perte de poids et pourquoi manger gras ne vous fera pas grossir.
De façon plus générale, votre corps est régi par vos hormones et ces dernières dépendent de votre alimentation, de votre activité physique mais aussi de votre état émotionnel. Vos pensées influent sur votre corps!!!
Souvenez-vous le mal qui vous prenait aux tripes lorsque vous deviez faire une présentation devant toute la classe. Peut être est-ce encore le cas lorsque vous devez parler seul(e) devant une dizaine de personnes.

Votre système hormonal obéit donc à des règles biologiques. Bien que les mêmes règles biologiques s’appliquent à tout le monde, chaque corps appliquent les règles à des degrés différents. L’exemple le plus courant étant que certaines personnes stockent plus facilement les graisses.
Vous devez certainement connaître des personnes qui ne prennent pas un gramme en mangeant comme 4 alors que d’autres prennent 2 kilos juste en regardant un gâteau.

Le système hormonal change avec les années : un adolescent (en général) mange beaucoup sans grossir et approchant la trentaine, son ventre s’arrondit de plus en plus. Une femme verra souvent une prise de poids avec l’énorme changement hormonal qu’est la ménopause.

Quoiqu’il en soit, votre taux de graisse dépend d’un équilibre qui vous est personnel. Un équilibre entre vos apports en énergie et votre état hormonal.

Comment rétablir votre équilibre

La première chose que vous avez faite est de vivre paléo pour retrouver un équilibre naturel. Pendant cette phase, vous mangez lentement et jusqu’à satiété, donc à volonté, vous ne comptez pas les calories. Attention aux gloutons (j’en connais quelque chose : j’en suis un, mais je me soigne) il est très important de manger doucement pour ne pas manger plus que nécessaire.

Ceci est la méthode générale, commune à tous.

Lorsque vous stagnez dans votre perte de graisse, vous atteignez le fameux plateau. Il va falloir que vous appliquiez votre régime paléo : il va falloir que vous testiez, pour déterminer ce qui convient le mieux à votre corps.

  • Vous pouvez d’abord essayer de manger des quantités moindres de matière grasse, que vous compensez par un peu plus de protéines et de légumes.
  • Vous pouvez changer votre type de matière grasse privilégiée (saturée vs mono-insaturée).
  • Vous pouvez faire une séance de fractionnés supplémentaire par semaine.
  • Vous pouvez dormir 20 minutes de plus par nuit.
  • Vous pouvez ajouter une période de jeûne.

A vous de tester un élément à la fois et pendant au moins une semaine complète pour déterminer si cela à un impact ou non. C’est le même principe qu’après votre mois 100% paleo : vous testez un a un les produits « interdits » pour tester leur(s) effet(s) sur votre organisme. 

Cet équilibre implique que vous mangiez autant ou peut être moins, mais dans les deux cas, vous ne vous priverez pas. Votre équilibre fera que vous mangerez à envie (plutôt qu’à volonté) et vous n’aurez pas faim.

Vivre paléo: un équilibre pour la vie

Cela prend du temps de trouver son équilibre. Le régime paléo vous permet très rapidement de brûler votre graisse. Et il est souvent utilisé comme un régime classique pour perdre rapidement du poids, pour ensuite retourner à son régime alimentaire classique, qui fera reprendre du poids la plupart du temps.

Mais la meilleure utilisation du régime paléo est de l’adopter comme son style d’alimentation définitif, à vie. Dès lors vous n’avez plus de contrainte de temps (pour perdre vos kilos).

Vous avez tout le temps nécessaire pour trouver votre équilibre. Votre objectif doit aller au delà de la simple perte de poids. Vous devez viser le bien être total, qu’il soit physique et spirituel, car les deux sont intimement liés.

Comme vous pouvez le lire dans la série d’article sur les 3 piliers du régime paléo, vous devez les équilibrer pour avoir une santé solide et stable. A vous de trouver votre équilibre entre alimentation, sport et sérénité.

Qu’est-ce qui vous semble difficile à appliquer ?

13 réponses à “Pouvez-vous vraiment manger à volonté avec le régime paléo ?”

  1. Jean-François dit :

    Bonsoir,

    En ce qui me concerne, j’ai certainement réussi à l’adapoter comme régime définitif ; donc ce n’est plus un régime (voilà maintenant 13 mois). J’étais à 92 kg et maintenant je je suis entre 78 kg et 80 kg.

    A bientòt.

    N.B. je mesre 1 m 80

    Jean-François depuis Barcelone.

  2. Magda dit :

    Manger « à volonté », certainement pas, le terme « à satiété » s’impose.

    Par contre, effectivement le régime paléo n’est composé à 99% que d’aliments à index glycémique bas. C’est-à-dire que la glycémie « postprandiale » reste modérée et stable, le pancréas se calme et peu d’insuline circule dans notre sang.

    Or, ce qui « fait grossir », ce qui nous donne envie de manger beaucoup, c’est l’insuline.

    Donc si celle-ci reste basse, on mangera moins… et petit à petit, nos portions vont diminuer…

    Et « à satiété » va devenir « à volonté » au bout d’un certain temps.

  3. Xavier dit :

    Avec les mois qui passent je fais moi-même ce constat sur le fait que j’ai bien moins besoin de manger (que ce soit en quantité ou en « nombre de repas »).

    Aujourd’hui je peux sans soucis me passer d’un petit déjeuner ou d’un déjeuner quand je n’ai pas d’autres choix. Une simple collation (quelques amandes et 2 carrés de chocolat noir) me font tenir jusqu’au prochain repas sans problème.

    Je crois bien que mon indice d’insuline est aujourd’hui suffisamment bas (après 4 mois en mode paleo + 2 ou 3 extras par semaine) pour commencer à réellement ressentir les effets de ce mode d’alimentation (je me refuse de parler de régime 🙂 ).

    Faudrait que j’aille faire une prise de sang d’ailleurs pour confirmer tout ça.

  4. Magda dit :

    Je dois dire que j’attends toujours ! Moi, ça fait des années que je me nourris paléo (avec juste 2 interruptions), mais je mange toujours des grosses quantités.

    Et quand à me passer du petit déjeuner, je ne pourrai pas. Pour moi, c’est une omelette de 1 jaune et 3 blancs, 1-3 fruits (selon le cas) et en hiver des oléagineux…Parfois du jambon…

    Sans ça, je crève la dalle !

  5. Salut

    Grosse quantités? Par rapport à Quoi? À qui? Si on s ecoute, on s arrête avant même la fin de la faim. Sinon maux de ventre assure, mauvaise digestion ect’… Après, c un juste milieu, qu on apprend selon son propre ressenti 😉
    Un peu de bon sens suffit, non?

    Mem

  6. Magda dit :

    Grosses quantité par rapport aux autres gens avec qui je partage mon repas. je mange plus que mon mari,et justement si je m’écoutais, je mangerais encore plus.

    Je ne peux pas dire que manger trop me provoque un quelconque désagrément, sauf la sensation d’avoir le ventre plein.

    Bref, « un peu de bon sens », ça n’a aucun sens pour quelqu’un comme moi, un gros mangeur (mangeuse).

    T’as es petits mangeurs,d es moyens et des gros, c’est comme çà et s’il est quelque chose de difficile, c’est justement de vouloir changer ça.

    Tous les nutritionnistes te le diront : on peut réapprendre à manger sain, lentement tout ce qu’on veut. Mais diminuer les quantités, sans se priver, c’est quasiment impossible.

    Pourquoi crois-tu qu’on en est à recoudre des estomac des obèses ? Pour leur empêcher de manger tout ce qui se trouve à leur portée (bon j’en suis pas là).

    • julien dit :

      Bonjour Magda

      Je pense qu’il est possible de diminuer les quantités sans se priver
      Et j’en suis la preuve. En ayant laissé tomber les céréales (grands pourvoyeurs de glucides) pour reposer essentiellement sur les légumes, les corps gras (avocat, fruits à coques …) je mange beaucoup moins.

      Mon métabolisme a changé. Je suis même surpris, après 24h de jeûne, et alors que j’ai très faim à l’approche du repas, d’être calé par des aliments qui ne sont pas qualifiés de consistent comme des crudités

      Je pense que le corps (et notamment l’estomac) s’adapte et qu’au bout d’un moment tu as besoin de quantités moindres pour te rassasier (effet reproduit par l’anneau gastrique)

      Je ne pense pas être un cas à part (mais je ne dis pas non plus que tout le monde est comme çà ;-))

      • Magda dit :

        Bonjour Julien,

        Je ne consomme plus du tout des céréales, ni pain, ni pâtes, ni riz, rien de tout cela, sauf si je ne peux pas faire autrement (si je suis invitée par exemple).

        Mais ça n’a rien changé : je consomme des légumes en quantité… certaine, si je puis me permette dire. Je rentre le soir du sport et je fais une grosse salade composée dont mon mari mange 1/4 et moi le reste. Et si je n’ai pas faim après, je mangerai bien encore un petit quelque chose.

        J’ai toujours mangé beaucoup, déjà enfant… et comme à l’époque, on me félicitait pour ça, j’ai mémorisé cette manière de manger dans mon schéma et pour s’en débarrasser maintenant : smileyquitournelesyeuxversleciel: tintin !

  7. Mewah dit :

    Bonjour Julien,
    Merci pour cet article. Peux-tu éclairer ma lanterne et me dire la différence entre matière grasse saturée et matière grasse mono-insaturée?
    Je suis au paléo depuis mai et voici ce que je consomme:
    – huile d’olives crue
    – huile d’avocat
    – huile de coco
    – huile de noix
    – huile de noisette
    – huile de sésame…

    Voilà, merci pour ton aide!

  8. Alice dit :

    Bonjour,
    J’ai fait le régime paleo pendant 10mois l’année dernière et j’ai perdu 13kg. Entre temps j’ai achete un appartement ou j’ai fait des travaux et dans lequel je n’avais pas de cuisine. Très difficile de manger paleo sans cuisiner et il faut le dire après les travaux je n’étais pas motivée. J’ai donc tout repris voire 1 à 2 kg de plus.

    Mais convaincue que ce mode de vie paleo était pour moi, je m’y suis remise à l’arrivée de ma nouvelle cuisine, 1 an après donc…
    Le problème est que je ne perd pas de poids alors que j’en suis déjà à 1,5 semaine de paleo. Je trouve ça bizarre puisque la première fois j’avais perdu déjà 3kg la première semaine.

    Est ce que mon corps traîne pour me faire comprendre qu’il a du mal à lâcher ses glucides ?
    Je ne mange pas de fruit depuis le début de la 2eme semaine. Je ne vois pas pourquoi ça diminue pas sur la balance! Une idée ?
    Merci de vos commentaires !
    Ps : je ne lâcherai pas le paleo même si je perd pas vite. Car ça m’aide pour beaucoup d’autre pb de santé.

  9. Magda dit :

    Bonjour Alice, comme je l’ai dit plus haut, je n’ai jamais maigri avec paléo seul. Je peux même grossir, si je ne fais pas attention aux fruits et – un peu aussi – aux matières grasses (quoi qu’on en dit). Mais mon poids est normal, j’ai juste 2-3 kg en trop.

    Je pense que tout dépend du poids qu’on a au début et un peu de l’effet-surprise pour l’organisme.

Laissez un commentaire