Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Jeune intermittent » Les meilleurs moments pour jeûner

Les meilleurs moments pour jeûner

Posté par julien le 29 août 13 Commentaires

Le jeûne intermittent apporte des vertus santé comme l’amélioration de la glycémie, la clarté d’esprit et accessoirement la perte de graisse. Mais jeûner de but en blanc n’est pas facile pour tout le monde. Si vous êtes hésitant à propos du jeûne, lisez ce qui suit pour vous y mettre en douceur.

A quelle heure allez-vous jeûner ?

Jeûner est une pratique ancestrale. La nourriture n’étant pas en abondance, alterner période de jeûne et d’alimentation est une caractéristique à laquelle notre corps est génétiquement adapté. Aujourd’hui le jeûne intermittent n’est pas une contrainte forcée par la nature mais par notre esprit. Nous devons nous forcer pour jeûner.
Des études scientifiques prouvent les bienfaits du jeûne. Mais tout comme vivre paléo ne conviendra pas à tous le monde, le jeûne est une pratique qui n’est pas forcément adaptée à tous. Alors pour ceux qui ont une appréhension et qui voudraient malgré tout tenter l’expérience, voici une liste d’occasion pour vous aider à faire votre premier jeûne intermittent.

Quand vous avez fait la fête.

Que vous ayez trop bu ou trop mangé, les lendemains de fêtes sont une épreuve pour votre corps. Bien souvent vous êtes dans un « mauvais » état et votre corps récupère.
Si vous suivez ce blog, vous devez prendre soin de votre santé et vous devez sans doute éviter de trop tirer sur la corde. Mais il est fort possible qu’à l’occasion d’un barbecue vous avez mangé plus de viande que ce que votre faim vous dictait, tout simplement parce que c’était bon, que c’était un moment unique, un moment de plaisir. Vous avez mangé plus de quantité paléo.

Ou alors vous avez passé un week-end en Bretagne et l’appel des crêpes et du kouign amann a été le plus fort. Mais que votre plaisir excessif soit paléo ou non, mettre votre corps au repos le lendemain est une bonne occasion de jeûner pour la première fois. Jeûnez et buvez beaucoup d’eau.

Quand vous n’avez pas le choix

Maintenant que vous êtes paléo-adapté(e), vous emmenez votre repas paléo au travail, ou alors vous surfez les yeux fermés parmi les stands de votre restaurant d’entreprise. Mais aujourd’hui vous vous retrouvez dans une jungle moderne hostile. Les événements font que votre quotidien est exceptionnellement chamboulé aujourd’hui et vous vous retrouvez entouré(e) uniquement de sandwicheries, de fast food, de boulangeries, ou de saladeries qui vous vendent 2 feuilles de salade pour 8 euros.

Vous vivez paléo !!! Vous savez comment vous nourrir correctement en temps normal mais là vous êtes perdu(e). Vous n’avez rien de paléo autour de vous. C’est une bonne occasion pour faire un jeûne intermittent et pour vous rendre compte que l’on peut survivre sans manger. (bon, il y a aura toujours une supérette pas loin pour s’acheter quelques oléagineux de survie, si votre faim est trop forte).

Quand vous êtes malade

Vivre paléo vous renforce contre les maladies, mais vous n’êtes pas à l’abri d’une petite baisse de régime, l’occasion rêvée pour les petits virus. Lorsque vous êtes malade, à plat, fatigué(e), vous n’avez pas envie de manger : pourquoi vous forcer ???
Votre corps a besoin de toutes ses forces pour lutter à vous rétablir, vous n’allez pas puiser dans son énergie pour digérer un repas. Ne faites que ce que vous voulez vraiment : dormez ! Buvez un peu d’eau, prenez du magnésium et reposez-vous. Vous aurez fait votre jeûne sans vous en apercevoir.

Quand vous l’avez choisi

Pour certains, jeûner est quelque chose d’inconcevable. Mais ce n’est qu’une idée fixe à « déprogrammer ». Au lieu de penser que c’est impossible, dites-vous que ça l’est ! Habituez votre esprit à cette possibilité. Ensuite agissez progressivement.

Par exemple aujourd’hui, c’est sûr, vous allez manger ce midi. Mais vous pouvez décider de manger 1h après l’apparition de votre faim. Même si la faim vous tiraille, vous n’avez rien à craindre, de toute façon vous allez manger.
Faites cet exercice pour vous habituer à la faim. Si 1h est trop dur, commencez par 15 minutes les 2 premiers jours, puis 30 minutes les deux jours suivants et ainsi de suite. Vous allez entrevoir que jeûner est une possibilité. Et puis à un moment vous vous sentirez prêt(e).

Avez-vous déjà effectué un jeûne dans d’autres circonstances ?

13 réponses à “Les meilleurs moments pour jeûner”

  1. Salut Julien

    Bonne question!
    Et en même temps, c important de rappeler que ce n est pas non plus la panacée le jeun spécialement pour les filles : dérèglement hormonal, de la leptine ( avec leptino résistance et tout ce qui va avec , voir http://www.caloriepholie.com), sautes d humeur… Évidemment ça dépend des cas : beaucoup des nouvelles jeûneuses sont pour la plupart bien abîmées hormonalement par de nombreux régimes restrictifs, notamment en graisse, et pensent que ce jeun est la panacée pour perdre du poids… Et ne le font pas pour les bénéfices santé associes, d ailleurs elles s en fichent tant que ça les fait maigrir. Sauf que si elles deviennent avec leptino résistante, ça sera l inverse qui se produira…
    Bref. Perso le meilleur moment pour jeûner c quand le corps te dit  » non la, même si c l heure conventionnelle pour le petit Dej, Dej ou dîner, je n ai pas faim  » Mais si le corps crie famine, évitons la torture!!

    Mel

  2. Ludovic dit :

    Merci Julien pour ton article. J’ai réalisé 2 jeûnes dans d’autres circonstances. La première c’est parce que je voulais purifier mon inconscient et me débarrasser de mes dépendances donc j’ai fais un jêune de 6 jours. Et la deuxième fois c’était pour une pratique spirituelle.
    Maintenant je ne fais plus trop de long jeûne vu que je suis assez maigre, mais je pratique un jeûne de 16h quotidiennement.

    • julien dit :

      bonjour Ludovic

      merci de ton témoignage

    • Claire dit :

      Ma question est un peu débile, mais, j’imaginais qu’un jeûne d’un jour en gros aurait duré 24h plutôt que 16 heures, avec l’idée qu’un jour, c’est 24 heures, merci d’éclairer ma lanterne si c’est mieux de de ne pas sauter tous les repas de la journée si on fait un jeûne très court.

      • julien dit :

        Bonjour Claire

        Tout dépend de tes objectifs :

        le jeune thérapeutique peut durer plusieurs jours

        le jeune intermittent varie en durée selon tes habitudes et ton métabolisme (chez certaines personnes, le jeune pratiqué trop tot -c’est à dire quand la personne n’a pas fait suffisamment longtemps paléo en premier- donne au contraire de mauvais résultat comme la fatigue ou meme la prise de poids)

        Si tu le fais tous les jours, 16h peut convenir (en gros tu ne prends jamais de petit déjeuner)

        Tu peux faire un jeune de 24h toutes les semaines, tous les deux jours, ….

        A chacun d’y aller progressivement et de découvrir quel mode permet d’obtenir de meilleurs résultats (perte de poids, bien être)

  3. Philippe dit :

    Bonjour Julien,
    je pratique, comme Ludovic, le jeune de 16h00 quotidiennement (fenêtre de 12h00 à 20h00 pour manger. Je reste sociable :)).
    Cette pratique est-elle conseillée sur le long terme (comme mode de vie) ?

    • julien dit :

      Bonjour Philippe

      Je n’ai trouvé aucune étude fiable pour le long terme
      Mais il existe des expériences de jeune prolongé (plusieurs mois) qui n’ont apporté que du bien. Donc pour un jeune intermittent…

      Je pense qu’il faut rester à l’écoute de son corps et savoir quand il faut s’alimenter et quand il ne le faut plus.
      Et dans l’absolu, il vaut mieux 2 repas nutritifs paléo que 3-4 repas classiques.

  4. Claudine dit :

    Bonjour Julien,
    Deux mots pour préciser que le jeûne intermittent existe depuis très longtemps. Le Dr Dewey l’a préconisé le premier suivi en France par Georgia Knap. Il s’agit de supprimer – si possible très régulièrement – le petit déjeuner ou le repas du soir. On arrive ainsi à un jeûne intermittent comme le pratiquent Philippe et Ludovic. On s’y habitue très bien et les bienfaits sont au rendez-vous

  5. PaléoFit dit :

    Salut Julien,
    Pour ma part, je jeune toujours 16h/jours en ce moment. Quand je fais la fête, c’est jeune le premier jour suivant la fête + cétose le surlendemain, diaboliquement efficace !
    Romain

  6. Elisa dit :

    Bonsoir,

    Je jeun maintenant depuis 2 mois en mangeant un seul repas par jour ( vers 19 H). Ma faim s’est régulé, je ne mange plus autant qu’avant. Durant la journée je n’ai aucun souci de fringales. Ma peau est plus jolie et je me sens vraiment bien. J’ai perdu 5 kg depuis 2 mois de jeun intermittent et là je me met au Paléo.
    Je me sens prête à présent pour aller vers ce mode de vie.
    Je suis ravie de toutes ces découvertes en tout cas 🙂

    Elisa

  7. Véronique dit :

    Bonjour Julien, je voulais te demander si je pouvais faire le jeune intermittent car je suis diabétique type 2 et je prend un traitement j’ai 2 cachets à prendre le matin en mangeant. autrement, je me suis mise au paléo il y a peu de temps et cela me convient. crois tu que je pourrai me passer de mon traitement un jour? j’espère que tu pourras me répondre merci

    • julien dit :

      Bonjour Véronique

      Je ne peux pas te donner de réponse personnalisée, ne connaissant pas les spécificités de ta santé.

      En revanche, je peux te dire que des diabétiques de type 2 sous traitement ont pu s’en passer après avoir adopté le régime paléo.
      Des diabétiques de type 1 ont pu réduire de façon importante les quantités quotidienne d’insuline. (mais eux auront toujours des injections car ils ne produisent plus d’insuline)

      Donc Véronique, je ne peux rien te promettre, seulement te dire que d’autres personnes similaires ont eu de grandes améliorations.

      Si le paléo te convient, alors continue et observe bien les changements sur ta santé, pour te motiver à continuer.
      Si tu es suivie par un médecin, tu auras la confirmation dans les résultats d’analyse concernant le diabète.

Laissez un commentaire