Vivre Paléo. Brûler sa graisse. Péter la forme
Vous êtes ici : Vivre Paléo » Maladie » La face cachée des végétaux paléo

La face cachée des végétaux paléo

Posté par julien le 11 mars

Cet article est le troisième d’une série sur l’impact important de vos intestins sur votre santé. Commencez depuis le début avec celui-ci.

Vous connaissez la face cachée des végétaux?! C’est ce côté obscur qui les exclut du régime paléo. Mais les végétaux paléo ont eux aussi une face cachée, qui peut perturber vos intestins et l’absorption des nutriments nécessaires au bon fonctionnement de votre corps. Avec pour conséquences de vous empêcher de brûler vos graisses et de faire persister vos problèmes de santé.

Tout comme vous êtes sensible au gluten, vous êtes peut être sensible à un produit que vous consommez encore, alors même qu’il est paléo.

la face cachée des végétaux paléo

Le gluten n'est pas le seul à faire des dégâts

« Le paléo ça marche pas. J’ai fait tout ce qu’il fallait (supprimer les céréales, les produits laitiers, les produits industriels, et manger pleins de légumes et des viandes paléo), mais je ne perds toujours pas de poids et j’ai toujours mes problèmes de digestion »

Ce sont des mots que je reçois de temps en temps par email. Dans un premier temps, je renvoie les personnes vers cette ressource. Mais il y a peut être une autre raison à ce manque de résultats : vous consommez encore quelque chose qui perturbe le bon fonctionnement de vos intestins.

Vous avez pu apprendre dans cette série d’articles qu’il vous faut vous méfier des végétaux. Dans cet article, vous allez voir qu’il vous faut pousser cette méfiance plus loin : faites attention aux FODMAP.

C’est quoi FODMAP?

L’intolérance aux FODMAPs (ou la malabsorption du fructose) est une sensibilité peu connue. Les personnes sensibles ont une difficulté à digérer correctement le fructose (ou les molécules en contenant). FODMAP, en anglais, veut dire « Fermentable, Oligo-, Di-, Mono-saccharides And Polyols »

Fermentable : cela veut dire que ces glucides sont fermentés par les bactéries de vos intestins, au lieu d’être « cassés » en petit morceaux absorbables par les enzymes digestives.

Oligosaccharides : ce sont des glucides à courtes chaines comme les fructanes (fructo-oligosaccharides, l’inuline que l’on retrouve dans la noix de coco) et les galactanes (raffinose, stachyose, agar-agar).

Disaccharide : ce sont des paires de molécules de sucres, comme le lactose du lait (galactose + glucose) ou le sucre de table (fructose + glucose).

Monosaccharides : ce sont des molécules simples de sucre. Celle à se méfier est le fructose.

Polyols : ils incluent les sucres alcool comme le xylitol, sorbitol.

Ces molécules ne sont que partiellement absorbées par l’intestin grêle (selon qu’elles sont plus ou moins digérées par les enzymes), le restant allant nourrir les bactéries du gros intestin. Le problème survient lorsque un excès de FODMAP favorise la multiplication des bactéries (bonnes comme mauvaises).

Outre une production excessive de gaz, cela baisse la capacité du gros intestin à absorber l’eau. D’autres symptômes réjouissants peuvent apparaitre comme : ballonnement, crampe, diarrhée, constipation, indigestion, éructation.

Où les trouve t-on

Les FODMAP se trouvent dans une grande quantité de produits paléo.

Dans les légumes

Asperge (fructose, fructane), artichaut (fructose), betterave (fructane), brocoli (fructane), chou de Bruxelles (fructane), butternut (fructane), chou (fructane), céleri (polyols), chou-fleur (polyols), aubergine, fenouil (fructane), ail (fructane), poireau (fructane), champignon (polyol), oignon (fructane), échalote (fructane), patate douce (polyol).

Dans les fruits

Pomme (fructose, polyol), abricot (polyol), avocat (polyol), mûre (polyol), cerise (fructose, polyol), prune (polyol), litchi (polyol), nectarine (polyol), pêche (polyol), poire (fructose, polyol), kaki (polyol), raisin (fructose), mangue (fructose), melon (polyol, fructose), fruit séché (fructose), jus de fruits (fructose), noix de coco (fructane).

Dans les fruits secs

Pistache (fructane), amande, noisette, noix de Grenoble/cajou/macadamia/pécan, graine de sésame/tournesol/courge.

De plus, le miel et le sirop d’agave contiennent du fructose. Et évidemment les édulcorants industriels (donc non paléo) contiennent maltitol, sorbitol, mannitol, xylitol.

Pourquoi ce n’est pas (forcément) un problème

La plupart des personnes n’auront aucun problème avec ces produits, et pour celles-ci il est hors de question de les supprimer sous prétexte qu’ils sont listés ci-dessus. Au regard de leur apport en vitamines, minéraux, fibres, protéines et acides gras, il serait dommage de s’en passer.

Mais si vos problèmes de santé persistent, cela vaut le coup de regarder de ce côté. Vous devez en être conscient et ne pas croire que ces produits sont inoffensifs, comme ils peuvent le laisser supposer en apparence (tout comme les sont les céréales).

Et même dans ce cas, cela ne veut pas dire que vous devez tout exclure pour toujours. Vous êtes sans doute juste intolérant à un type de FODMAP (donc quelques végétaux), et les effets se ressentent seulement lorsque vous dépassez une certaine dose.

La meilleure façon de procéder est de faire le mois 100% paléo (auquel vous ajoutez le retrait des produits contenants des FODMAP). Et puis vous réintroduisez un à un les produits que vous aimez, et constatez les effets.

6 réponses à “La face cachée des végétaux paléo”

  1. claudine dit :

    Je suis contente que tu parles de ça dans ton article car j’ai constaté des soucis digestifs avec les amandes, la noix de coco, les noix, l’avocat par exemple. J’en consommais peut-être trop. Donc je ralentis et je vais bien voir. Je digère un demi artichaut mais pas un entier par exemple. Idem pour l’avocat. Les choux faut pas que j’en mange trop souvent. Le melon que j’adore, je dois y faire attention, je n’en mange pas deux fois de suite. Les champignons, oui, également en petite quantité. Ma perte de poids reste bloquée depuis un mois. Je devrai avec le paléo consommer plus de graisse mais pour moi c’est impossible je souffre d’une insuffisance pancréatique et je prend des enzymes digestives (eurobiol) à chaque repas. Il n’y a pas longemps, j’ai mangé des oeufs au bacon cuit avec un peu de beurre ghee et j’ai eu des douleurs digestives du côté gauche. Donc pour moi des oeufs le matin oui, mais pas cuits dans de la graisse, ça ne passe pas! Aurais tu des conseils à me donner?

    • julien dit :

      Bonjour Claudine

      Je vois que tu en sais déjà beaucoup sur ce que ton corps accepte ou pas.

      Pour les graisses, à part si tu fais un sport intensif, je te conseille de t’en tenir aux graisses naturellement présentes dans le produit (saumon, viande) lorsque tu les cuis (donc pas de ghee ou huile coco/olive)

      N’associe pas les produits « gras » genre oeuf + bacon. soif oeuf, soit bacon

      Associe tes produits « gras » avec des végétaux à fibres solubles.

      Si jamais tu fais un repas un peu trop chargé en graisse (ca peut arriver, une exception pour se faire plaisir) aide ton système digestif en fin de repas avec un produit un peu acide (orange, citron)

    • Michael dit :

      Pour des pb de pancréas et/ou de digestion de produits gras ou sucres, le foie et la vésicule biliaire peuvent être engorgés de calculs.
      Mais ce sont des calculs de pur cholestérol qui ne se voient donc pas aux échographies ni aux radios.
      Seuls les calculs calcifiés sont détectés…
      Tu peux jeter un coup d’œil sur les travaux du nathuropathe Andreas Moritz et chercher des sites internet sur le nettoyage du foie…
      J’en suis à la 6eme cure et des calculs sortent par les voies naturelles, me permettant d’améliorer la digestion d’aliments trop riches en graisses et sucres…
      Bon courage.

      Le dr Clarck préconise aussi des cures pour nettoyer le foie et la vésicule biliaire…

  2. claudine dit :

    Merci pour tes conseils! Ca va bien m’aider pour tenir dans mon alimentation Paléo!

  3. Kevin dit :

    Salut Julien,

    Comme toujours de très bons conseils ! Personnellement, je ne suis pas l’alimentation paléo avec grande précision ! Mais c’est un très bon mode de vie qui peut changer (et ont déjà changé) la vie de nombreuses personnes !

    A bientôt,

    Kevin

  4. eliane dit :

    bonjour

    je viens de découvrir cette façon de manger en paléo, j’aimerai discuter avec une personne qui m’explique le déroulement

    car je pense sans le savoir c’est ce que j’essais de faire

    tous ce que je mets dans ma bouche se transforme en eau et gras et en plus en supprimant beaucoup de chose à la base
    mon métabolisme marche bizarrement

    j’attends de tes nouvelles

Laissez un commentaire